Aliments à consommer régulièrement et d'autres avec parcimonie

Manger sainement n'est pas une affaire de philosophies nutritionnelles strictes, de rester mince de manière irréaliste, ou de vous priver des nourritures que vous aimez.

Il s'agit plutôt de vous sentir bien, de disposer de davantage d'énergie, de garder une santé aussi bonne que possible. Tout cela peut être obtenu en apprenant quelques bases en nutrition, et en les utilisant d'une façon qui convient à votre mode de vie.

Consommer des aliments sains, et réduire la consommation des aliments qui le sont moins, commence par savoir comment manger malin. Ce n'est pas juste ce que vous consommez, mais aussi et surtout comment.

Vos sélections d'aliments peuvent atténuer votre risque de maladies comme les maladies cardiovasculaires, le cancer, le diabète. Ils peuvent aussi vous défendre de la dépression.


En outre, apprendre les habitudes saines de vous alimenter peut augmenter votre énergie, affûter votre mémoire, stabiliser votre humeur.


Vous pouvez étendre la gamme de choix alimentaires sains et apprendre comment à planifier bien à l'avance pour créer et maintenir un régime alimentaire sain.



> Aliments sains




> Aliments à consommer avec retenue


Parcourez davantage d'articles en cliquant ici.


> Pourquoi certains aliments sont-ils à privilégier plus que d'autres ?

Vous devriez manger des aliments sains, riches en nutriments, qui donnent au corps toute la nutrition dont il a besoin afin de garder la santé. Cette alimentation ne devrait contenir aucune substance nuisible. De plus, il est important que vous aimiez ces nourritures et les trouvez satisfaisantes. Parce qu'autrement, il existe le risque de vouloir compenser en mangeant des bonbons et autres stimulants.

En la matière, les experts ont des opinions différentes, et les gens varient en termes de l'alimentation saine dont ils ont besoin. Les allergies alimentaires compliquent la situation. Tout le monde a besoin d'en savoir plus sur les aliments et la nutrition afin d'être capable de sélectionner parmi les innombrables choix.

Globalement, il faut manger divers types de fruits, légumes verts, pommes de terre, salades, poissons, pois, haricots, lentilles, riz brun, de petites quantités d'huile d'olive et des produits laitiers allégés.

Evitez la malbouffe comme les nourritures qui contiennent trop de sucre ou de graisses saturées, les sodas, l'alcool, les saucisses, les chips, les bonbons, les gâteaux, le pain blanc. Mieux vaut vous tenir éloignés de la malbouffe parce qu'elle offre trop peu de nutriments.

L'index glycémique est une façon de mesurer à quelle vitesse un produit alimentaire influence le taux de sucre sanguin. Les aliments à faible indice glycémique sont habituellement meilleurs que ceux qui ont un IG élevé.

Certains aliments peuvent créer une dépendance similaire à une addiction à l'alcool. Une personne qui souffre de tels problèmes de dépendance peut avoir besoin de s'abstenir de manger des nourritures qui provoquent un abus, par exemple celles qui vous donnent une envie irrépressible de manger encore et encore.

Il existe une manière qui vous permettra de reconnaître plus facilement vos sensations réelles de satisfaction. Il s'agit de vous concentrer sur la nourriture quand vous mangez, mâchez lentement, reposez les couteaux et les fourchettes. Puis faites une pause et respirez entre les bouchées. Le mieux reste de faire cet exercice de "prise de conscience" avec la plus grande concentration. Ne faites donc pas autres choses pendant que vous mangez : regarder la TV, utiliser l'ordinateur, lire le journal, etc.

Lisez aussi les rapports entre l'alimentation et la santé mentale.

Photo portrait de l'auteur Sandra Maribaux
×

Cet article est basé sur des preuves scientifiques, écrit par des experts et vérifié par des spécialistes.


Notre équipe de nutritionnistes, de diététiciens et de coachs sportifs s'efforce d'être objective, impartiale, honnête et de présenter les deux côtés de la médaille.


Nos articles contiennent des références scientifiques. Elles sont soit indiquées à la fin des articles dans une liste de références, soit indiquées sous forme de nombres mis entre parenthèses (1, 2, 3). Les nombres sont des liens cliquables, renvoyant vers des articles scientifiques évalués par des pairs.