Spiruline : avantages et effets secondaires

Auteur Sandra Maribaux
Auteur : Sandra Maribaux, publié le 21/10/2009
Relu par le comité de rédaction

La spiruline est une micro-algue très riche en vitamines, nutriments et oligo-éléments. Voici ses bienfaits santé et effets indésirables.

Spiruline est le nom commun des compléments alimentaires pour humains et animaux produits principalement à partir de deux espèces de cyanobactéries : Arthrospira platensis et Arthrospira maxima. Ces 2 espèces Arthrospira étaient autrefois classées dans le genre Spirulina. Découvrez aussi les avantages du Goji pour conserver une bonne santé.

Dans cet article, nous allons expliquer dans l'ordre d'où vient le nom de cette microalgue, ses bienfaits santé, ses effets indésirables, ce qu'il faut faire pour la consommer de façon adéquate, où et comment elle se cultive et enfin le bon mode de conservation.

La spiruline est une micro algue de couleur prédominante bleue-verte (mais elle existe également en vert, rouge et marron). Sa couleur habituelle bleu-vert vient de la présence des pigments de phycocyanine (bleu) et de chlorophylle (vert) dans la structure cellulaire de cette algue. Découvrez également l'agar-agar (un extrait d'algues rouges pouvant servir de gelée pauvre en calories).

Même si cette micro-algue est unicellulaire, elle reste relativement grande, atteignant des tailles de 0,5 mm en longueur, soit 100 fois la taille des cellules d'autres algues. Du coup, quelques unes de ses cellules individuelles sont visibles à l'œil nu.

> Etymologie

Le nom "spiruline" vient du latin "spira" (enroulement), indiquant la configuration physique spiralée de l'organisme de cette algue, lorsque cet organisme forme des chaînes microscopiques tourbillonnantes (de la forme des spirales).


> Avantages pour la santé

Cette algue est considérée par certains chercheurs en nutrition comme l'aliment du futur grâce à sa capacité incroyable de synthétiser de la nourriture concentrée de grande qualité, d'une manière plus efficace que n'importe quelle autre algue.

Chose remarquable, cette micro-algue est faite de 55 à 77% de protéines complètes (selon la source de culture), avec tous les acides aminés essentiels en parfait équilibre. En comparaison, le bœuf n'est composé que de 31% de protéines.

La spiruline possède également un taux de conversion photosynthétique de 8 à 10%, tandis que d'autres plantes poussant sur terre telle que le soja n'en possède qu'un taux de 3%.

Cette algue fournit de grandes quantités de plus de 100 nutriments dans une forme facilement assimilable : acides aminés, minéraux, pigmentations, sucres rhamnose (sucres complexes de plantes naturelles), oligo-éléments (calcium, phosphore, magnésium, fer, zinc, cuivre, manganèse, chrome, sodium, potassium, sélénium), enzymes (superoxyde dismutase, etc.).

Cette micro-algue contient des vitamines : A, D, E, B1, B2, B3, B6, B7, B8, B12, K et du bêta-carotène.

La vitamine B12 reste la plus difficile à obtenir dans une alimentation sans viande. La très grande présence de B12 dans cette algue fait donc de celle-ci un aliment de choix pour les végétariens.

La vitamine A protège les cheveux, les ongles, les yeux et la peau. La vitamine E protège nos cellules et maintient le bon développement des capacités physiques et intellectuelles.

Cette micro-algue est très riche également en chlorophylle et phycocyanine (qui lui donne la couleur bleue-verte). La chlorophylle facilite l'absorption du fer dans le sang. La phytocyanine peut renforcer le système immunitaire.

Cette micro-algue contient également des acides gras essentiels : oméga-3 et oméga-6, l'acide linoléique et l'acide gamma-linoléique. Ce dernier régule la menstruation et le taux de cholestérol.

La capacité de reproduction prolifique des cellules de spiruline et leur propension à s'adhérer en colonies font de cette algue une grande masse végétale, facile à cueillir.

Sa capacité à pousser dans des environnements chauds et alcalins (voir la partie "Où se cultive-t-elle ?" en haut) lui garantit un bon statut hygiénique (puisqu'aucun autre organisme ne peut survivre pour polluer les eaux dans lesquelles elle pousse). Contrairement à l'association stéréotypée entre micro-organismes et microbes, cette micro-algue est en réalité l'un des aliments les plus propres et les plus naturellement stériles trouvables dans la nature.

Par ailleurs, l'adaptation à la chaleur de cette petite algue garantit qu'elle garde sa valeur nutritionnelle lorsqu'elle est exposée aux températures élevées, pendant la fabrication et le stockage, contrairement à beaucoup d'aliments d'origine végétale qui se détériorent rapidement à haute température.

La spiruline stimule la création des lactobacilles (qui améliorent la digestion et l'absorption intestinale) et peut donc réduire le risque d'affection intestinale.

Cette algue permet de combattre l'anémie (notamment celle liée au manque de fer) grâce à la grande quantité de fer dont elle contient (20 fois plus que les épinards ou le foie de bœuf).

Cette micro-algue contribue à réduire l'effet neurotoxique provoqué par les métaux lourds (ingérés via les aliments) comme le mercure, le plomb et l'arsenic.

En ce qui concerne la perte de poids, très peu d'informations scientifiques sont disponibles sur l'effet de la spiruline sur la perte de poids chez les humains. Malgré les nombreuses publicités vantant les mérites de cette algue pour faire maigrir, malgré les campagnes de marketing faisant d'elle un coupe faim enrichi en vitamines, nous ne pouvons pas dire avec certitude qu'elle aide à perdre du poids (en l'absence d'études scientifiques sérieuses). Découvrez nos centaines d'astuces pour maigrir à la place.


> Inconvénients et effets secondaires

Si vous mangez trop de cette micro-algue sans y être habitués, vous pourriez avoir des maux de tête. Il faut donc vous habituer à sa consommation progressivement.

Les effets secondaires de cette algue naturelle ne sont pas graves généralement. Toutefois, le corps d'une personne peut réagir à cette microalgue différemment d'un autre corps.

Voici les inconvénients et effets secondaires possibles (tout le monde ne réagit pas de la même manière à cette algue) suite à une consommation de spiruline au-delà des doses recommandées :
  • Migraines et douleurs musculaires légères,
  • Fièvre légère : cette algue contient jusqu'à 77% de protéines, en plus d'autres nutriments qui accélèrent le métabolisme. Cela libère de la chaleur dans le corps, pouvant augmenter ainsi la température corporelle,
  • Selles noires ou vertes : cette micro-algue peut enlever les résidus accumulés dans votre côlon. Ses pigments verts peuvent colorer vos selles,
  • Irritation, apparition de points rouges, transpiration : la détoxification (nettoyage de votre côlon) peut provoquer ces symptômes,
  • Vertiges légers et nausées,
  • Soif et constipation,
  • Légères douleurs au ventre et quelques symptômes gastro-intestinaux mineurs,
  • Problèmes de reins : consommée à trop forte dose (plus de 50 grammes par jour), la grande quantité d'acide nucléique contenue dans cette algue peut augmenter les niveaux d'acide urique, pouvant provoquer alors des problèmes de reins,
  • Fonctionnement affaibli du foie : à cause de la grande quantité de vitamines et de minéraux dont l'algue contient.



Les personnes suivantes ne devraient pas prendre de la spiruline : personnes atteintes de hyperparathyroïdie, personnes sérieusement allergiques aux algues, personnes qui ont la fièvre, personnes souffrant de phénylcétonurie (une maladie génétique), femmes enceintes ou qui allaitent (par précaution puisqu'il n'existe pas d'études prouvant que cette algue leur soit inoffensive).

Certaine espèces de cette algue (Anabaena, Aphanizomenon et Microcystis) sont cueillies naturellement (elles ne sont pas cultivées dans des environnements contrôlés) et peuvent être infectées de métaux lourds et provoquer de la diarhée, des vomissements, des dommages au foie.

Quelques comprimés de spiruline naturelle


> Comment consommer cette algue ?

Elle est vendue sous forme de : comprimés, pilules, poudres, flocons, pâtes artisanales. Une personne devrait s'habituer à la consommation de cet aliment progressivement avant d'en consommer en grandes quantités.

Entre 5 et 10 comprimés de cette micro-algue dosés à 500 milligrammes (mg) sont consommables par jour pour les adultes (selon les recommandations des experts, mais vous pouvez en consommer davantage à condition de ne pas dépasser 10 grammes par jour). Les enfants de moins de 12 ans ne devraient en consommer qu'entre 3 et 5 comprimés. La dose des capsules et comprimés de spiruline peut varier entre 250 mg et 5 g par jour. La fréquence des prises n'est pas importante (tant que vous restez dans les doses conseillées).

1 cuillère pleine d'extrait ou de poudre de cette micro-algue (entre 3 et 5 grammes) est suffisante pour une journée.

Vous devriez la prendre seulement avec de l'eau froide ou tiède (pas avec du jus, des boissons gazeuses, du café ou du thé). Après avoir pris cette algue, évitez de boire de l'alcool, des boissons gazeuses ou du café pendant au moins 30 minutes (ces boissons peuvent détruire une partie des nutriments et enzymes absorbés). Veillez à augmenter votre consommation d'eau pendant la durée de la prise (buvez impérativement au moins 0,5 litre d'eau par jour pendant la période de consommation).

Vous devriez consulter votre médecin avant une prise de spiruline pour analyser les conséquences éventuelles d'une interaction avec d'autres médicaments ou compléments alimentaires (que vous êtes en train de prendre).


> Où se cultive-t-elle ?

Contrairement à ce que vous pourriez croire, cette algue ne se cultive pas dans la mer. Elle n'est pas une algue marine. Elle ne peut pas être cultivée non plus dans des régions froides ou à température tempérée (sous 25° C). En dessous de 20° C, ses cellules s'arrêtent de vivre en peu de temps.

Il s'agit d'une forme d'algue simple, possédant une cellule, qui prospère dans des eaux tièdes (entre 32 et 45° C) et alcalines (surtout dans les lacs de pH entre 8 et 11, où d'autres micro-organismes ne peuvent survivre). Elle survit même dans des températures de 60° C.

Le climat tropical, un soleil radieux, de l'eau pure, un environnement climatique sans pollution sont les meilleures conditions possibles à une culture de spiruline. Si l'eau dans laquelle elles se développent est polluée, ces algues gardent les métaux lourds dans leurs cellules et ne sont plus comestibles alors.

Certaines espèces de cette algue, adaptées aux conditions météorologiques du désert, survivent même lorsque leurs habitats (étangs, bassins, mares, etc.) s'évaporent à cause du soleil intense. Ces espèces sèchent alors pour entrer dans un état de repos sur les rochers chauds à 70° C. Dans cet état repos, cette algue naturellement bleu-verte devient blanche nacrée, et développe un goût sucré puisque ses 55 à 77% de protéines (poids sec) sont transformés en sucres polysaccharides par la chaleur.

Des cultures autonomes sont installées de nos jours surtout en Inde, en Thailande, aux Etats-Unis, au Pérou, en Chine, au Pakistan, en Birmanie et au Vietnam. En France, il existe des producteurs dans le sud (par exemple en Provence).


Vidéo montrant une production paysanne de cette algue



Vidéo montrant une culture familiale de cette algue

Source des vidéos : Site "Spiruline paysanne du Garlaban"


> Comment la conserver ?

Une température élevée, l'humidité ou la pollution réduiront les avantages de cette micro-algue pour la santé. Vous devriez donc :
  • Acheter et conserver de quoi consommer pendant moins de 6 mois,
  • Après avoir ouvert l'emballage, vous devriez utiliser le produit dans les 3 mois,
  • Après utilisation, refermez l'emballage le plus vite possible,
  • Garder cette algue le plus loin possible de toute source de chaleur,
  • Eviter de l'exposer au soleil ou à la lumière forte.


Que pensez-vous des avantages pour la santé et des effets secondaires de la spiruline ? Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

Vos réactions : il y a 92 commentaires sur cet article. Cliquez ici pour lire ces commentaires ou pour donner votre avis sur cet article.

Photo portrait de l'auteur Sandra Maribaux
×

Cet article est basé sur des preuves scientifiques, écrit par des experts et vérifié par des spécialistes.


Notre équipe de nutritionnistes, de diététiciens et de coachs sportifs s'efforce d'être objective, impartiale, honnête et de présenter les deux côtés de la médaille.


Nos articles contiennent des références scientifiques. Elles sont soit indiquées à la fin des articles dans une liste de références, soit indiquées sous forme de nombres mis entre parenthèses (1, 2, 3). Les nombres sont des liens cliquables, renvoyant vers des articles scientifiques évalués par des pairs.