Comment perdre plus de 6 kilos par mois (45 kg en 7 mois et demi) ?

Auteur Sandra Maribaux
Auteur : Sandra Maribaux, publié le 14/09/2018
Relu par le comité de rédaction

Voici le parcours de Diane pour perdre 45 kilogrammes en un peu plus de 7 mois, passant de 110 à 65 kilos. Elle raconte sa méthode dans cet article témoignage.

> Présentation

Je m'appelle Diane ASSOUM-NGUEMA. J'ai 31 ans. Je suis mère de deux enfants et j'ai suivi une formation en communication. Je vis à Lyon et j'ai toujours eu des kilos en trop. Toutefois, cette surcharge pondérale s'explique surtout par la grossesse de mon deuxième enfant (prise de poids pendant les 9 mois, des kilos que j'ai gardés par la suite).

Les raisons de ma prise du poids sont simples : la malbouffe et un grand manque de discipline dans mon alimentation. Au fur et à mesure que je prenais du poids, je me voilais la face en me disant que je me sens toujours bien, et que tout le monde n'est pas appelé à être mince.


> Mon déclic

Ce qui m'a poussé à maigrir, c'est naturellement mon grand surpoids, car je faisais déjà 110 kg et ce n'était pas du tout normal de ne rien faire vue ma taille.

Un jour, je me suis dit "tiens pèse toi pour voir". Et cette pesée m'avait fait vraiment mal. Voir des chiffres aussi élevés sur la balance, alors que je ne m'y attendais pas, a provoqué une réelle prise de conscience. Cette dernière a constitué un autre facteur pour me motiver à maigrir.

Pour perdre du poids, j'ai d'abord réalisé que je mangeais n'importe comment et n'importe quoi. Bref, je mangeais trop en désordre et de manière déséquilibrée.

J'ai dû alors faire un tri dans mon réfrigérateur. J'avais un motivateur important : mon époux, qui ne cessait de me motiver ! J'ai réduit mes portions de nourriture, j'ai appris à boire beaucoup plus je ne le faisais, je mangeais moins lors des repas. Je m'étais inscrite dans une salle de sport où je pouvais m'entraîner de temps en temps. Je faisais de la marche rapide sur le tapis roulant en salle (environ 30 minutes à chaque séance) afin de transpirer le plus possible.


> Qu'ai-je fait pour perdre du poids ?

Avant de commencer mon régime je m'étais pesée. Ensuite j'ai acheté une robe que j'aimais avec quelques tailles en moins. En effet, j'étais déjà à la taille 48, et cette robe avait la taille 42. Je m'étais fixée l'objectif de rentrer dans cette robe en 5 mois. Garder cet objectif en tête m'a beaucoup aidé à maigrir.

J'ai dû aussi modifier de façon substantielle mon alimentation pour y mettre beaucoup plus de rigueur. J'ai ajouté un peu de sport pour transpirer au maximum. Finies les cochonneries alimentaires, fini le grignotage entre les repas, adopter une alimentation saine était devenue ma priorité.

Comme j'avais l'habitude de manger beaucoup à midi (avant de commencer ma diète), j'ai dû apprendre à manger la moitié de mes assiettes, et à faire attention aux matières grasses.

Lorsque j'ai faim, je prends un fruit (de préférence des raisins, une pêche ou une pomme). J'évite des fruits bourratifs comme la banane.

Le soir, je peux prendre le même repas qu'à midi mais les portions sont 2 fois moindres (que ce que je mange à midi). Ou alors je prends une salade, des nouilles, etc.

Je me suis imposée la règle de manger aux heures fixes, et de ne pas manger après 19h30. Cela me permet de bien digérer.

Si j'ai un coup de faim tard le soir, je prends une infusion. Si la faim persiste, je prends un fruit. Cependant, je discipline mon estomac en lui posant la question "est-ce que tu as faim ou tu veux juste quelque chose pour satisfaire ton caprice ?". En me posant cette question avant de manger à tout va, j'ai pu éviter beaucoup de grignotages la nuit.

Voici comment Diane a transformé son corps en 7 mois et demi en perdant 45 kilos


> Quelle est l'évolution de ma perte de poids ?

Le 01 janvier 2018 j'ai débuté mon challenge pour perdre 30 kilos. Au bout de ces 5 mois, donc le 19 Mai 2018, mon objectif était atteint (passant de 110 kg à 80 kg).

Je continuais mon évolution avec des challenges et d'autres objectifs car je savais que je pouvais avoir la taille et les kilos que je désirais dès l'instant où les 30 kilos en trop étaient débarrassés. Et là, je me suis dit "Diane vise 65 kilos car cela est possible, il suffit juste de perdre encore 15 kilos".

J'ai perdu 15 autres kilogrammes en 2 mois et demi (passant de 80 à 65 kg).

Voici un avant après de Diane


> Exemples de menu utilisé pendant mon régime

Voici mon anti- grignotage préféré : je bois de l'eau à chaque fois que j'ai envie de grignoter !

J'apprends à discipliner mon estomac afin de ne pas toujours manger quand il le réclame. J'évite de monter sur ma balance tous les 2 jours pour vérifier si j'ai perdu du poids, car plus on remarque qu'on ne maigrit pas, plus on risque d'être frustré de ne pas voir les chiffres diminuer. En ne constatant aucune évolution positive suite à nos efforts minceur, nous risquons de stresser et cela finit par nous faire grossir.

Matin : 2 ou 3 biscottes, 1 verre thé, du lait et 1 fruit au choix.

Midi : salade, riz, pomme de terre, légumes, viande, poisson et 1 dessert au choix.

Goûter : 1 yaourt, 1 fruit ou 1 cocktail de fruits (s'il y a une petite faim)

Soir : salade, soupe, 1 fruit, 1 yaourt

Chaque repas doit être accompagné de beaucoup d'eau.


> Mes astuces minceur

Pour mincir, je pense qu'avoir une excellente motivation est primordial. Elle est en nous, il suffit qu'on appuie là où il faut. C'est ce qu'on appelle avoir la foi en nous. Si nous même nous ne croyons pas à ce que nous somme capables de faire alors c'est peine perdue d'avance. J'ai dû croire en moi, et me dire que si d'autres gens ont réussi à maigrir, je suis capable de le faire aussi, voire mieux !

Autour de moi j'avais mon époux, ma belle-sœur et des ami(e)s pour me soutenir. Une de mes amies m'envoyait la photo de ma robe de taille 42 (rentrer dedans était mon objectif principal), presque toutes les fins de semaine afin de me rappeler mon challenge, et surtout de m'encourager à ne pas lâcher. C'est important d'avoir du soutien quand vous voulez perdre du poids sans abandonner en cours de route.

Lorsque je me dis "aujourd'hui je suis fatiguée, je n'ai pas trop envie de manger sainement et de faire du sport", ma robe n'est jamais loin de moi. En la voyant, je parvenais facilement à me rappeler qu'il ne faut rien lâcher. Evidemment, recevoir le soutien total de mon époux m'était d'une aide très précieuse également.

J'évite de monter sur le pèse-personne car il est pour moi l'ennemi quand on veut monter dessus trop souvent. En le faisant, si on ne maigrit pas par rapport aux jours précédents, on se sent presque inutile. Et cela est dommageable pour notre perte de poids.


> Comment ai-je trouvé de la motivation et du soutien ?

La motivation sommeille en nous, il suffit de prendre conscience qu'elle est là. Dire et le faire ce sont deux choses différentes. Il faut être déterminé dans tout ce que l'on veut faire. C'est effectivement par vos actes que les gens autour de vous constatent si vous êtes persévérant ou si vous abandonnez trop facilement. Il se trouve que je suis plutôt le type de personne qui, quand elle veut quelque chose, elle finit par l'obtenir. Je pense avoir montré cette détermination à mon entourage !

Les gens au début me motivaient à cause de ma parole, de mes souhaits de mincir. Mais lorsqu'ils ont vu les premiers 30 kilos en moins, ils se sont dits que je suis vraiment courageuse. Et là, personne n'était déçue du résultat final sur ma silhouette.


> Qu'ai-je fait pour stabiliser le poids après avoir perdu ?

Voir qu'on a perdu du poids fait qu'on se sent plus belle. On se dit alors "il n'est plus question de reprendre du poids". Alors on continue à s'alimenter comme on l'a fait pendant le rééquilibrage alimentaire (en respectant la pyramide alimentaire en fait). Et cette alimentation devient un style de vie sain, sans contrainte ni stress.

Ce nouveau style de vie, je l'ai adopté avec amour et plaisir. Car tout ce qu'on fait, on ne doit pas le faire dans la contrainte, sinon on finit par retomber dans ses mauvaises habitudes. Il faut vraiment manger sainement pour conserver un poids stable après avoir maigri.

Se coucher tôt est conseillé, car lorsqu'on reste longtemps devant la télévision on finit par avoir faim et par aller voir dans le frigo si on a de quoi manger.

Voici une vidéo où une diététicienne nutritionniste donne des conseils pour stabiliser le poids après un régime :


> Quelques anecdotes en rapport avec ma perte de poids

J'ai toujours voulu que mon époux me porte. Lorsque j'ai perdu 45 kg, il a fini par me porter le jour de mon anniversaire. Je ressentais beaucoup de joie et de fierté à ce moment-là.


> Conclusion

Le surpoids est notre ennemi. Alors pour faire sortir les kilos en trop de notre vue, qu'est-ce qu'on fait ? On ouvre la porte et on se dit "plus jamais ça" !

Savoir ce qu'on veut et jusqu'où on peut arriver est important. Rien n'est impossible, pour personne. Si moi j'ai pu perdre au total 45 kg, tout le monde peut le faire, il suffit de le vouloir. Ayez un mental d'acier et exhibez la force du lion qui dort en vous !

Remarque : sur une autre page, vous pouvez découvrir d'autres histoires de réussite de gens qui ont réussi à maigrir.

Que pensez-vous de la méthode utilisée par Diane pour perdre plus de 6 kg par mois pendant 7 mois et demi ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

Vos réactions : il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez la première personne à donner un avis en cliquant ici.

Photo portrait de l'auteur Sandra Maribaux
×

Cet article est basé sur des preuves scientifiques, écrit par des experts et vérifié par des spécialistes.


Notre équipe de nutritionnistes, de diététiciens et de coachs sportifs s'efforce d'être objective, impartiale, honnête et de présenter les deux côtés de la médaille.


Nos articles contiennent des références scientifiques. Elles sont soit indiquées à la fin des articles dans une liste de références, soit indiquées sous forme de nombres mis entre parenthèses (1, 2, 3). Les nombres sont des liens cliquables, renvoyant vers des articles scientifiques évalués par des pairs.