Congestion cérébrale : causes, symptômes, aliments à manger/éviter

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 16/02/2011

Ce problème de santé peut être évité avec une alimentation adéquate. Découvrez ses causes et symptômes, les aliments à manger ou à éviter.

Une congestion cérébrale survient quand il y a une perturbation de la circulation sanguine menant vers le cerveau. Si l'oxygène n'est pas délivré aux cellules du cerveau, certaines cellules ne survivent pas et ne peuvent pas se reproduire, ce qui provoque l'engorgement (ici, une accumulation excessive de sang dans les vaisseaux du cerveau). Il s'agit de l'une des causes d'handicap neurologique les plus courantes du monde et l'une des causes majeures de décès en Europe. L'apoplexie survient quand vous perdez brutalement votre connaissance à cause d'un tel engorgement. Lisez aussi comment abaisser les risques de développer une maladie du cerveau en mangeant mieux.

Les congestions cérébrales sont habituellement la conséquence de l'athérosclérose (rétrécissement des artères) ou de l'hypertension. Même si les symptômes d'une telle obstruction disparaissent pendant que vous attendez l'arrivée d'une ambulance, vous ou une autre personne qui subit cette attaque devrait malgré tout aller à l'hôpital se faire analyser. Les symptômes qui disparaissent peuvent signifier que vous avez subi un accident ischémique transitoire (familièrement appelé une "mini congestion"). Dans 10% des cas, ils peuvent survenir avant une congestion cérébrale complète dans les 4 semaines qui suivent.

Une intervention médicale est indispensable dans les 6 heures (au plus tard) qui suivent ce genre de problème du cerveau (qu'il soit "mini" ou pas). La bonne nouvelle est que vous pouvez effectuer des changements de style de vie et d'alimentation pour éviter les congestions cérébrales (il y a des aliments à manger et à éviter). En effet, ce problème de santé étant provoqué par une alimentation malsaine, le choix des aliments joue un rôle central dans sa prévention.


> Causes
  • Blocage d'une artère dans le cerveau par un caillot sanguin (thrombose) : il s'agit de la cause la plus fréquente de congestions cérébrales,
  • AVC (accident vasculaire cérébral) embolique : il s'agit d'un autre type d'obstruction qui survient quand un caillot sanguin ou un morceau de plaque d'athérosclérose se détâche et voyage dans la circulation sanguine avant de se loger dans une artère dans le cerveau,
  • Hémorragie cérébrale : problème provoqué par la rupture d'un vaisseau sanguin dans le cerveau, qui saigne dans les tissus environnants du cerveau,
  • Hémorragie sous-arachnoïdienne : saignement provenant d'un vaisseau sanguin qui fuit ou qui se rompt dans l'espace situé à l'intérieur de la membrane arachnoïdienne (qui recouvre le cerveau),
  • Vascularite : maladie impliquant l'inflammation des parois des vaisseaux sanguins, qui provoque une diminution du flux sanguin vers le cerveau,
  • Migraine.


> Signes et symptômes

Ces symptômes varient d'une personne à l'autre mais ils commencent souvent de manière soudaine. Puisque des parties différentes de votre cerveau contrôlent différentes parties de votre corps, vos symptômes dépendront de la partie de votre cerveau qui est affectée et de l'étendue des dégâts.

Les principaux symptômes de congestion cérébrale (90% des cas) s'observent à divers niveaux :
  • Visage : le visage peut "tomber" d'un côté (faiblesse ou engourdissement), la personne pourrait se trouver dans l'incapacité de sourire, sa bouche ou ses yeux pourraient s'affaisser,
  • Bras : la personne pourrait ne pas être capable de lever un bras voire les deux, encore moins de les garder en l'air à cause de la faiblesse ou de l'engourdissement des bras,
  • Discours : le discours de la personne pourrait être plus inarticulé ou confus, ou la personne peut ne pas être du tout en mesure de parler tout en semblant éveillée.


Les autres signes et symptômes des congestions cérébrales peuvent inclure :
  • Engourdissement ou faiblesse provoquant une paralysie complète de l'un des côtés du corps,
  • Perte soudaine de la vue (surtout dans un seul oeil),
  • Vertiges,
  • Problèmes de communication : difficultés à parler et à comprendre ce que les autres disent,
  • Problèmes avec l'équilibre et la coordination (perte d'équilibre, chute sans raison),
  • Difficulté à avaler,
  • Mal de tête soudain et sévère (d'une intensité supérieure à tous les maux de tête que la personne ait déjà pu subir, surtout s'il est associé à une raideur du cou),
  • Evanouissement (dans les cas sévères).

Lisez aussi comment le cerveau réagit en voyant les aliments et comment cela influence la stabilisation du poids.


> Facteurs de risque


> Aliments à manger pour prévenir ce problème de santé

Les experts recommandent d'adopter une alimentation riche en fruits et légumes, qui apportent des nutriments essentiels ainsi que les fibres alimentaires, tous importants pour conserver une bonne santé du coeur et pour éviter les congestions cérébrales.

Les nutriments tels que l'acide folique, le calcium et les vitamines B12 et B6 peuvent réduire le risque de ce problème de santé. Cela fait de certains légumes de super aliments dans la prévention de la congestion cérébrale. Les experts estiment que consommer régulièrement le brocoli et le chou-fleur peut réduire le risque d'engorgement de jusqu'à 30%. En complément, les grains entiers et les poissons sont aussi recommandés.

RegimesMaigrir.com vous suggère 8 aliments à manger pour prévenir l'apoplexie :

> Aliments à éviter ou à consommer en modération pour prévenir cette complication

Il vaut mieux limiter la consommation des aliments gras (comme les viandes rouges et les desserts caloriques), qui ne sont pas interdits pour autant. Les sucres concentrés, les huiles hydrogénées (qui se trouvent dans les nourritures surgelées, les chips, etc.) et les aliments riches en graisses trans devraient être consommés le moins possible dans une alimentation pour prévenir la congestion cérébrale.

Les aliments riches en graisse trans sont particulièrement dangereux parce que ce type de graisse augmente le taux de cholestérol LDL (le mauvais cholestérol), tout en réduisant le taux de cholestérol HDL (le bon cholestérol). Cela augmente votre risque de subir une apoplexie et les complications liées (comme les maladies cardiaques).

Les versions les plus maigres de ces mêmes aliments peuvent satisfaire les envies de manger. Par exemple, les viandes maigres (sans peau ni graisse) et le lait écrémé peuvent avoir leur place dans un régime alimentaire anti-apoplexie. Remplacer le pain blanc et les pâtes par les mêmes produits mais à base de grains entiers (par exemple du pain complet au blé, les pâtes complètes au blé, etc.) peut aider.

Les aliments riches en sucre (pâtisseries, sodas, cocktails de jus de fruits, bonbons, sucres raffinés) sont à consommer en modération. Environ 35% des patients qui ont souffert d'une congestion cérébrale présentent un taux de sucre dans le sang élevé (la moitié de ces patients souffrent de diabète).

Le beurre fait partie des aliments à la fois riches en graisses saturées et en cholestérol, faisant de lui un aliment potentiellement capable de bloquer les artères. Le beurre est surtout à éviter si vous avez déjà souffert d'une apoplexie, parce qu'il peut augmenter vos risques de souffrir d'une autre. Utilisez l'huile d'olive ou d'autres graisses poly-insaturées ou mono-insaturées peut réduire la plaque artérielle pour améliorer la santé du système cardio-vasculaire.


> Que faire pour éviter un tel engorgement ?
  • Maintenir un poids santé et un style de vie sain. Faites de l'exercice aérobic 4 fois par semaine pendant 30 à 40 minutes. Mangez beaucoup de fruits et légumes, d'aliments riches en fibres,
  • Surveillez votre tension artérielle. L'hypertension fait travailler plus durement le coeur et les vaisseaux sanguins,
  • Vérifiez votre taux de cholestérol et agissez si nécessaire pour ajuster ce taux,
  • Testez votre taux de sucre sanguin. Posséder un taux de sucre dans le sang élevé de manière chronique est nuisible aux artères,
  • Demandez à votre médecin de vérifier votre taux d'hématocrites. S'il est élevé, ce taux rend une personne plus exposée aux congestions cérébrales,
  • Arrêtez de fumer (si vous êtes fumeur). La nicotine rétrécit et comprime les vaisseaux sanguins, ce qui entrave la circulation sanguine,
  • Réduisez la consommation d'alcool. Eliminez la consommation de substances illicites,
  • Evitez la constipation. Exercer des pressions pour déplacer vos intestins fait mal à votre coeur et à vos vaisseaux sanguins,
  • Réduisez votre stress. Le stress chronique fait rétrécir les vaisseaux sanguins, ce qui augmente la tension artérielle et fait travailler plus durement le coeur,
  • Détendez-vous. Prenez des leçons de yoga, lisez un bon livre, méditez, prenez un long bain, etc. Faites tout ce qui vous détend et augmente votre sentiment de bien-être,
  • Prenez une aspirine tous les jours à moins que votre médecin le déconseille. L'aspirine aide votre sang à circuler plus facilement.


> Bienfaits d'une perte de poids sur ce souci de santé

Tout changement de style de vie qui implique le changement du menu devrait prendre en compte le tour de taille d'une personne. Les alimentations principalement basées sur les aliments bons pour le coeur sont souvent moins chargées en graisses, ce qui fait que garder la ligne devient plus facile.

Etre en surpoids ou obèse fait indirectement partie des facteurs de risques d'apoplexie. En effet, l'hypertension, l'hypercholestérolémie, le diabète, les maladies du coeur (qui sont des facteurs de risque d'une congestion cérébrale) sont aggravés ou provoqués par le surpoids ou l'obésité. La bonne nouvelle est que vous n'avez même pas besoin de perdre beaucoup de poids pour améliorer votre santé. Maigrir ne serait-ce que de 5 kilos peut déjà réduire significativement votre risque de souffrir d'une apoplexie.


Faites-vous attention aux facteurs de risque de la congestion cérébrale ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
lysi  |  16 janvier 2016, 14:02
Apres AIT suis un traitement Anti plaquettaire Kardegic 160mg et fais tres attention aux aliments benefiques legumes fruits etc...
je me demande si c est bien suffisant car parfois legers maux de tete?
nana  |  28 septembre 2015, 23:10
Je suis agée de80 ans et mes triglycérides sont de 5,9
cin  |  10 septembre 2014, 11:00
si une personne a eu une premiere congestion celebrale, sans aucune paralysie.. cela peux revenir après combine de temps ou pas?
sylviane  |  14 février 2012, 19:07
Dans le cas qui me preocupe je cherche un régime pour reduire les riques d une avc suite a une fibrillation auriculaire
hors le medecin preconisent d office du sintron
mais voila l'un des aliments conseillés, à savoir le chou, n'est absolument pas compatible avec le médicament prescrit. Donc pas tous les aliments conseillés ici sont forcément bons, cela peut varier d'une personne à l'autre.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :