Manger cru : bienfaits des aliments non cuits

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 19/04/2011

Manger cru présente divers bienfaits et limites. Globalement, les crudivores disent que les points faibles dépassent les points faibles.

Manger cru consiste à adopter une alimentation crue, dans laquelle au moins 75% des aliments consommés sont crus. Toutefois, certains puristes considèrent qu'ils mangent cru uniquement à condition que 100% des aliments consommés soient crus et non cuits.

Pour préparer une alimentation crue en conservant tous ses bienfaits santé, mieux vaut privilégier les méthodes de cuisson qui ne détruisent pas les nutriments contenus dans les mets (chauffer entre 40 et 47 °C reste acceptable pour certains partisans de cette méthode alimentaire). Cependant, quand une personne devient crudivore et décide de déguster cru ses plats, elle consomme la plupart des nourritures de manière soit crue soit très peu cuite (ou très peu chauffée).


> Manger sans cuisson : pour quels bienfaits ?

Les partisans d'une alimentation crue pensent qu'il existe de nombreux bienfaits dans la consommation d'aliments complètement crus :
  • Normaliser le poids corporel (puisque de nombreuses nourritures non cuites sont pauvres en matières grasses). Manger cru pourrait donc aider à perdre du poids. La perte de poids obtenue par le biais d'un régime alimentaire cru est considéré par ses partisans comme l'une des façons les plus saines et les moins dangereuses de maigrir.

    Puisque les aliments crus travaillent sur vos processus digestifs et sur votre métabolisme, la perte de poids causée par une alimentation crue est entièrement naturelle. A part cela, un régime alimentaire végétalien à base de nourritures crues est rempli d'enzymes naturelles qui vous aident à perdre du poids tout en vous apportant la santé.

  • Les nourritures crues ne sont pas transformées, alors la personne mange beaucoup moins de conservateurs chimiques et additifs.

  • Détoxifier l'organisme : les ingrédients alimentaires crus peuvent aider la détoxification dans le corps humain.

  • Apporter beaucoup de nutriments essentiels à l'organisme sans amplifier le contenu calorifique de ses repas.

  • Permettre au corps de métaboliser totalement les aliments : quand nous cuisinons les aliments, la chaleur et les acides transforment leur composition, les rendant plus difficiles à métaboliser. Donc une partie des nourritures cuites que nous consommons n'est pas assimilée par l'organisme. L'alimentation crue permet en revanche au corps de métaboliser complètement la nourriture puisqu'elle est à base de nourritures crues.

  • Optimiser la digestion et accroître l'énergie : les aliments crus peuvent être décomposés en plusieurs composants, qui sont alors envoyés à des cellules différentes dans le corps pour être métabolisés. Cela facilite non seulement une digestion correcte des nourritures, mais permet également à une personne qui adopte ce mode alimentaire de rester énergique et en bonne santé.

  • Renforcer le système digestif : le système digestif humain est capable de digérer complètement des aliments crus, et cela réduit les problèmes digestifs courants comme le reflux gastro-oesophagien, l'acidité, la diarrhée, la constipation. Les mets crus aident aussi à stabiliser la production de l'acide de l'estomac. Cela aide le processus digestif et consolide le système digestif en conséquence.

  • Ralentir le vieillissement et réduire l'inflammation (en théorie) : parce que les aliments crus contiennent moins de composés nuisibles (comme les produits de glycation avancée et les amines hétérocycliques).


> Quand vous avez décidé de manger non cuit, est-il possible de manger cuit en même temps ?

Bien que certains fervents s'autorisent à ajouter une petite portion de nourriture cuite à leur alimentation crue, la plupart des partisans trouvent qu'ajouter même un petit peu d'aliments cuits à un régime alimentaire cru peut affecter l'équilibre dont les aliments crus créent dans le corps.

Si une personne mange ne serait-ce qu'une petite quantité de nourritures cuites alors qu'elle mange cru habituellement, cela peut causer la production des acides ainsi que de la bile (liquide jaune-verdâtre, produit par le foie et conservé dans la vésicule biliaire, qui permet de digérer - surtout les graisses - plus facilement).

Il existe même des effets résiduels d'une digestion d'aliments cuits, et donc manger cuit n'offre pas de répit aux problèmes gastriques. Il est communément admis (chez les partisans d'une alimentation crue) que si vous ajoutez des nourritures cuites aux nourritures crues, l'acide qui est produit en conséquence peut provoquer les aliments crus à créer une indigestion (c'est-à-dire le rejet d'un repas récent par le système digestif, notamment par le vomissement).

A l'intérieur de la communauté des "mangeurs crus", plusieurs courants existent en ce qui concerne la température à laquelle leurs aliments peuvent être cuits ou chauffés. Certains tolèrent un chauffage des aliments crus à entre 40 et 47 °C. D'autres préconisent de ne pas chauffer en clamant que la cuisson des aliments crus - même à faible température - peut diminuer leur valeur nutrititionnelle.

Par exemple, la quantité des composés capables de combattre le cancer dans le brocoli (les sulforaphanes) se réduit nettement quand le brocoli est cuit. Certaines vitamines comme la vitamine C et le folate (vitamine B9) sont détruites par la chaleur. Mais il faut savoir aussi que d'autres aliments deviennent plus sains après avoir été cuits, parce que la portion fibreuse est alors décomposée. Par exemple, les tomates cuites contiennent 3 à 4 fois plus de lycopènes que les tomates crues.

Les partisants du courant "manger cru" répliqueront en disant qu'il faut éviter de cuire car une cuisson favorise la formation des composés potentiellement nuisibles dans les nourritures (surtout pendant une cuisson à haute température), comme par exemple les produits de glycation avancée et les amines hétérocycliques.

Si vous désirez réellement manger des plats cuits en parallèle des plats crus, les experts en la matière conseillent de séparer ces deux types d'aliments en deux repas séparés.


> Comment manger sans cuire quand vous êtes débutants ? Quelles précautions prendre ?

Avant d'adopter une alimentation crue, nous vous conseillons de demander l'avis de votre médecin. Sont concernées en particulier :

Pour une personne qui débute, la plupart des recettes de nourritures crues consistent de grandes portions de fruits. Les déjeuners peuvent être basés sur des recettes de salades crues. Les nourritures cuites peuvent être consommées lors du dernier repas de la journée.

Quand vous commencez à peine à manger cru, veillez surtout à bien laver tous vos aliments crus afin de vous débarrasser de tous les pesticides résiduels et de produits chimiques similaires, qui auraient pu être utilisés pendant la culture de ces aliments crus. Vous pourriez aussi acheter en priorité des aliments bio s'ils sont disponibles près de chez vous.

Quand vous êtes débutants, pensez à consommer certains nutriments supplémentaires dans le cadre d'une alimentation crue. La vitamine B12, le cuivre et le zinc sont les trois micronutriments qui ne sont pas complètement apportés par un régime alimentaire cru. Il existe également un risque de carence en acides gras oméga-3 (les suppléments de cet acide gras essentiel existent en vente).

Donc, pour satisfaire les apports nutritionnels recommandés par jour en ces nutriments, il vaut mieux ajouter des compléments alimentaires à votre alimentation crue. Il est important de parler à votre médecin avant de décider de prendre un complément nutritionnel.

Quand il s'agit d'autres nutriments, les aliments crus satisfont les besoins du corps humain et n'entravent pas la digestion ni l'absorption des nourritures. Il est essentiel de vous assurer que vous receviez bien tous les nutriments dont votre organisme a besoin sur une base quotidienne quand vous mangez cru.

Dans certains cas, les gens qui mangent cru ne consomment pas une quantité suffisante d'aliments riches en fer. En outre, plusieurs aliments d'origine végétale ne disposent pas d'une grande biodisponibilité en fer (ce qui veut dire que la proportion de fer qui va effectivement agir dans l’organisme par rapport à la quantité de fer absorbée via les aliments d'origine végétale reste souvent faible). Cela peut provoquer ou aggraver des problèmes de santé comme l'anémie. Il est donc vital de veiller à ce que votre alimentation crue inclut assez d'aliments riches en fer (autrement vous pouvez aussi intégrer des suppléments de fer).

Nous vous rappelons qu'avant de prendre des suppléments en tel ou tel minéral ou vitamine, il est utile de consulter un médecin et de trouver combien de nutriments vous avez réellement besoin, puis fixez le dosage des suppléments en conséquence.

Manger cru, bien que cela puisse apporter divers bienfaits à la santé, peut ne pas être facile au début pour la plupart des gens. Comme toute autre alimentation, il est important de débuter lentement avec une alimentation crue. Démarrez avec 50% d'aliments crus dans votre régime alimentaire par exemple, avant d'augmenter la part de mets crus progressivement. Ne débutez pas d'emblée par 100% de nourritures crues.

Trouvez plutôt un équilibre qui convient le mieux à votre style de vie et envisagez le comme un processus évolutif. Gardez en tête une ligne directrice exigeant de consommer une grande variété d'aliments crus (voir la rubrique suivante). Trouvez des recettes et préparez bien votre programme alimentaire cru, surtout si vous débutez. Ne vous laissez pas vous affamer.

Quand vous commencez à introduire des aliments crus à votre régime alimentaire, il y a des chances pour que votre organisme réagisse à cette introduction. Comme nous l'avons expliqué plus haut, les nourritures crues et cuites peuvent causer l'indigestion si elles sont mangées ensemble. Par conséquent, dans les semaines qui précèdent le basculement vers une nouvelle alimentation, vous allez non seulement connaître de légères sensations pénibles, mais pourriez aussi ressentir des envies de manger des plats cuits.

Pour rendre l'alimentation crue plus bénéfique physiologiquement pour vous, vous pouvez inclure un peu de sel dans ce que vous mangez également. Puisque les fruits comme les légumes se digèrent différemment dans le corps, mieux vaut manger les fruits d'abord puis les légumes plus tard, dans un autre repas. Alors quand vous voulez manger cru, votre mode de consommation devrait être similaire.


> Quels aliments non cuits consommer précisément ?

Il existe plusieurs façons pour les gens de suivre un régime alimentaire cru. La plupart des gens qui mangent cru sont végétaliens. Certains consomment des produits crus d'origine animale : comme le lait cru, le fromage fait à partir du lait cru, le sashimi, la ceviche (une marinade de poissons crus, de jus de citron vert et d'oignon), le carpaccio (un plat à base de viande de boeuf crue).

Certaines personnes mangent uniquement des aliments crus, tandis que d'autres incluent des aliments cuits pour diversifier et par commodité. Le pourcentage de nourritures crues varie habituellement entre 75% et 100% d'une alimentation crue.

Un régime alimentaire cru se compose principalement d'aliments d'origine végétale comme les fruits et les légumes frais, les germes, les graines et les noix. Quand vous mangez cru, vous mangez typiquement les aliments de base suivants :
  • Fruits : pomme, avocat, banane, myrtille, datte, raisin, citron, mangue, orange, raisins secs, framboise, fraise, jeune noix de coco, etc.,

  • Légumes : poivron (rouge, orange, jaune), céleri, ail, gingembre, piment jalapeno, chou frisé, laitue, oignon, épinard, tomate, courgette, etc.

  • Noix et graines : amande, noix de cajou, noix de macadamia, noix de pin, graines de lin, graines de sauge, graines de chanvre, graines de tournesol, beurre d'amande crue, lait de noix, biscuits aux graines (de sauge ou de lin par exemple), etc.

  • Grains entiers : millet, sarrasin, quinoa, avoine, céréales complètes, muesli complet, pain complet (au blé par exemple), etc.

  • Légumineuses : lentilles, pois chiches, haricots azuki, haricots mungo, autres haricots, etc.

  • Huiles : huile d'olive extra vierge et pressée à froid, huile de coco vierge et cru, beurre de noix de coco crue, huile de sauge, etc.

  • Boissons : eau, jus de légumes, jus de fruits fraîchement pressés ou congelés non pasteurisés, jus de coco, tisane (préparée avec de l'eau chauffée à moins de 47 °C), etc.

  • Herbes, épices et condiments : cidre brut, acides aminés liquides, poivre de Cayenne, sel celtique, chocolat brut, cannelle moulue, cumin moulu ou en graines, curry, aneth, sauce de soja brute, miel brut, sel de l'Himalaya, algues, tomates séchées au soleil, vinaigres, etc.

  • Edulcorants : miel brut, nectar d'agave (aussi appelé sirop d'agave ou aguamiel), nectar de noix de coco, stevia, sucre de datte, yacon (poire de terre), etc.

  • Divers : jeune noix de coco, caroube en poudre, pépites de cacao brut, poudre de protéine brute, crème glacée végétalienne, aliments fermentés (comme le miso, la choucroute), etc.

  • Produits d'origine animale : en plus des aliments d'origine végétale, certains consommateurs d'aliments crus mangent aussi des produits d'origine animale crus comme les oeufs crus, les poissons crus, les viandes crues, le lait non pasteurisé et non homogénéisé (ainsi que les yaourts et les fromages à base de ce type de lait).


Nous attirons votre attention sur le fait qu'une consommation de viandes/poissons/laits/oeufs crus ou insuffisamment cuits peut augmenter votre risque de maladies d'origine alimentaire (liées à une intoxication alimentaire par exemple).


Avez-vous déjà essayé de manger cru ? Quels bienfaits liés à une alimentation crue avez-vous observé sur votre santé ? Quels inconvénients représente une consommation d'aliments crus pour vous ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.


> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Libellule  |  23 août 2012, 10:01
Bonjour,
Après des années d'essais de diverses nourritures afin de vivre en pleine santé, je suis arrivée à une alimentation vivante à 80%.
Cela fait maintenant deux années que je pratique ainsi et tout est pour le mieux.
Je suis en pleine santé à 56 ans et en période de ménopause sans aucun traitement allopathique.
Ceci est une très bonne expérience qui demande patience, constance et remise en question de tous nos comportements.
Pas toujours facile à vivre au regard de l'extérieur, là encore, un gros travail doit être fait quant à savoir ce que l'on veut privilégier dans sa vie.
Quel bonheur d'y être enfin arrivée.
Une expérience merveilleuse, c'est tellement bien d'ETRE BIEN.
QUE DU BONHEUR..........
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (ne cochez pas la case si vous souhaitez qu'on vous contacte)

* Texte :

Recevez gratuitement notre newsletter :