Trouble des conduites alimentaires non spécifié

Auteur Sandra Maribaux
Auteur : Sandra Maribaux, publié le 15/05/2010
Relu par le comité de rédaction

Ce désordre méconnu concerne des millions de personnes en France, encore plus que l'anorexie mentale et la boulimie réunies.

Les troubles des conduites alimentaires (TCA) sont l'un des plus grands problèmes nutritionnels des sociétés modernes. Nous avons tous entendu parler de TCA comme la boulimie, l'anorexie mentale, etc. Nous avons tous entendu parler des dégâts que ces TCA peuvent provoquer, ainsi que les nombreuses personnes qui en souffrent. Découvrez aussi pourquoi être obsédés par le besoin de manger sainement peut nuire à votre santé.

Il peut s'agir d'un problème génétique, d'un souci d'estime de soi, ou des médias qui présentent les personnes minces comme les seules qui soient belles sur Terre, mais toujours est-il que les TCA sont en augmentation. Et cela aussi, vous en êtes très probablement conscients.

Ce que vous pourriez ne pas avoir déjà entendu parler est que des millions de personnes sont diagnostiquées atteintes de trouble des conduites alimentaires non spécifié. Ce désordre fait partie des TCA tout comme l'anorexie mentale ou la boulimie. Nous allons expliquer ce qu'est un TCA non spécifié, et pourquoi autant de personnes sont diagnostiquées souffrant de ce dysfonctionnement alimentaire.


> Qu'est-ce que le trouble des conduites alimentaires non spécifié ?

L'anorexie mentale et la boulimie sont les deux types de TCA qui sont les plus fortement reconnus, et souvent diagnostiqués correctement. Mais que se passe-t-il lorsque vous montrez quelques signes et symptômes d'anorexie mentale ou de boulimie, mais pas toute la gamme des symptômes ou d'effets ? Si vous êtes dans cette situation, alors vous risquez probablement d'être diagnostiqués de TCA non spécifié.


> Exemples de TCA non spécifiés

Il existe 6 exemples majeurs de troubles des conduites alimentaires non spécifiés :
  1. Les critères pour l'anorexie sont remplis, sauf que les patientes ont des cycles menstruels réguliers,
  2. Les critères pour l'anorexie sont remplis, mais même si les patients ont perdu beaucoup de poids, leur masse corporelle reste dans la gamme normale,
  3. Les critères pour la boulimie sont remplis, mais les crises de boulimie se produisent seulement une fois par semaine ou pendant une période de moins de 3 mois,
  4. Une personne dont le poids corporel est normal fait régulièrement des choses comme provoquer un vomissement après avoir mangé de petites quantités de nourritures,
  5. Une personne qui mâche régulièrement de grandes quantités de nourriture, mais qui les recrache au lieu de les avaler. Elle espère ainsi amener son corps à penser que la nourriture a été digérée, afin d'essayer d'éliminer la faim tout en ne mangeant pas,
  6. Une personne qui mange trop sur une longue période sans faire les choses habituellement associées à la boulimie (provocation du vomissement, exercice physique excessif, utilisation inappropriée de laxatifs ou de diurétiques, s'affamer pour compenser, etc.).


> Que veut dire le trouble des conduites alimentaires non spécifié ?

Ce que ces désordres veulent dire fondamentalement est que les gens qui ne remplissent pas tous les critères pour la boulimie ou l'anorexie mentale (seulement une partie de ces critères) sont atteints de TCA non spécifié.

Cela ne veut pas dire que les choses que font les personnes atteintes de trouble des conduites alimentaires non spécifié ne sont pas aussi dangereuses ou aussi graves que ce que font les personnes atteintes de boulimie ou d'anorexie mentale. En fait, il y a davantage de gens souffrant de TCA non spécifié que de gens souffrant de boulimie et d'anorexie mentale réunis.

Les personnes atteintes de trouble des conduites alimentaires non spécifié ont besoin d'assistance médicale et d'aide psychologique, parce qu'à n'importe quel moment où une personne vomit la nourriture intentionnellement, n'ingère pas les aliments, s'affame ou fait des choses du même genre, elle peut faire du mal à son corps de façons sérieuses.

Malheureusement, il est beaucoup plus difficile pour les gens atteints de trouble des conduites alimentaires non spécifié d'être traités puisque les diagnostics et le traitement de ce genre de trouble sont confus et inorganisés au mieux. Avec plusieurs même risques que les gens qui souffrent d'autres TCA, il serait pourtant logique de commencer à élaborer une aide structurée à destination des personnes atteintes de trouble des conduites alimentaires non spécifié.


> Choses nécessaires pour traiter ce désordre dans le futur

Bien entendu, avec autant de personnes diagnostiquées de TCA non spécifié, quelque chose doit être faite. Cela peut être l'extension du diagnostic de l'anorexie mentale ou de la boulimie, ou cela peut consister à rendre le trouble des conduites alimentaires non spécifié plus public, à en parler davantage dans les médias, afin de faire naître de meilleures idées pour le traitement et d'enrichir la base de connaissances sur la gravité de ce désordre.


Que pensez-vous du trouble des conduites alimentaires non spécifié ? Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

Vos réactions : il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez la première personne à donner un avis en cliquant ici.

Photo portrait de l'auteur Sandra Maribaux
×

Cet article est basé sur des preuves scientifiques, écrit par des experts et vérifié par des spécialistes.


Notre équipe de nutritionnistes, de diététiciens et de coachs sportifs s'efforce d'être objective, impartiale, honnête et de présenter les deux côtés de la médaille.


Nos articles contiennent des références scientifiques. Elles sont soit indiquées à la fin des articles dans une liste de références, soit indiquées sous forme de nombres mis entre parenthèses (1, 2, 3). Les nombres sont des liens cliquables, renvoyant vers des articles scientifiques évalués par des pairs.