Fucus vesiculosus : cette algue est-elle un coupe faim ?

Auteur Sandra Maribaux
Auteur : Sandra Maribaux, publié le 17/10/2010

Les nombreux bienfaits santé de l'algue fucus vésiculeux restent supposés. Est-ce un coupe faim qui peut aider à maigrir ?

Le fucus vesiculosus est une algue brune (de couleur brun-verte plus exactement) également appelée "varech vésiculeux" ou tout simplement "fucus" (appellation la plus courante).

Bien qu'il ait de nombreuses utilisations, allant du carburant ou d'engrais à la nourriture pour le bétail, ce varech est aussi connu pour être un remède homéopathique populaire. Découvrez par la même occasion les bienfaits santé de la chlorella, cliquez ici.

Le fucus pourrait être utilisée pour prévenir le goitre ou une maladie de la thyroïde, traiter le rhumatisme ou encore pour renforcer le système immunitaire. Nous allons voir si cette algue peut également être un coupe faim pour maigrir. Découvrez également les bénéfices et effets indésirables de la microalgue spiruline.


> A sa découverte

Il s'agit d'une espèce de la famille d'algues varech (tout comme les autres algues laminaires et ascophyllum). Le fucus vésiculeux est originaire de la rive occidentale de la Méditerranée et des côtes de l'Atlantique du Nord. Découvrez aussi comment l'algue agar-agar peut aider à mincir.

Le fucus vesiculosus est une plante marine à la fois souple et résistante. Bien que de couleur brun-verte de son vivant, il vire au noir quand il se dessèche. En outre, il a une forte odeur et un goût désagréable.

Le varech vésiculeux contient des polysaccharides, des polyphénols et des minéraux (en particulier l'iode). Les polysaccharides fonctionnent généralement pour stimuler le système immunitaire, tandis que l'iode travaille pour stimuler la thyroïde.


> Aide-t-il à maigrir ?

Le fucus vesiculosus agit comme un coupe faim naturel capable d'augmenter la sensation de satiété quand il est consommé une demie-heure avant un repas. Agissant de la sorte, beaucoup de personnes qui prennent le varech vésiculeux trouvent qu'il leur aident à maigrir de manière efficace.

Certaines personnes trouvent en effet que cette algue brune favorisent la perte de poids, grâce à l'utilisation d'un patch ou de gélules basés sur ses extraits. De fait, il est proposé comme phytothérapie contre l'obésité par de nombreux fabricants de pilules minceur.

Puisque le fucus est riche en iode, les experts pensent que les niveaux de l'iode dans le corps augmentent en consommant des gélules ou en portant le patch. Le corps utilise l'iode pour fabriquer l'hormone thyroïdienne, qui gère le métabolisme du corps.

Par conséquent, les personnes qui prennent ce varech peuvent espérer qu'il y aura une augmentation de la production de l'hormone thyroïdienne par la prise de capsules (ou par le port du patch) ainsi qu'une augmentation du métabolisme de l'organisme.

Ce qu'il faut savoir est que le métabolisme du corps augmente, une personne peut être en mesure de maigrir plus facilement. La perte de poids peut être accentuée si la prise de gélules de fucus se fait parallèlement à un régime pour perdre du poids et à un programme d'entraînement physique.

Le fucus vesiculosus aide à réduire fortement la sensation de faim


> Bienfaits santé

1) Remède homéopathique contre la dégénérescence graisseuse
Bien qu'il n'y ait que très peu de preuves scientifiques solides pour appuyer l'utilisation du fucus vésiculeux en tant que remède homéopathique, de nombreuses personnes continuent à l'utiliser pour traiter une variété de maladies. Par exemple, certains pensent que ce varech peut arrêter la dégénérescence graisseuse des artères coronaires et du coeur.

2) Agir comme laxatif
Contenant des alginates (acides alginiques), le fucus peut agir comme laxatif pour aider les selles à passer plus facilement à travers le tube digestif.

3) Aider à combattre la néphrite
Certaines personnes utilisent cette plante marine pour soigner leur néphrite (inflammation du rein, provoquée soit par les infections soit par les maladies auto-immunes) parce qu'il diminuerait l'irritation rénale et la congestion.

4) Aider à lutter contre le développement des cellules cancéreuses
Le fucus vesiculosus supprimerait la croissance de certaines cellules cancéreuses, faisant d'elle une aide potentiellement puissante aux patients atteints du cancer (des études rigoureuses manquent pour certifier ces bienfaits). Les études manquent pour confirmer cette hypothèse.

5) Lutter contre diverses affections médicales
Selon certaines personnes, ce varech vésiculeux pourrait aider à soulager les brûlures d'estomac, guérir les blessures, réduire le taux de cholestérol, soulager la diarhée, même s'il n'y a pas de données scientifiques sérieuses pour soutenir ces affirmations (les études n'étaient pas menées sur des humains).

6) Aider à lutter contre la carence en iode et quelques troubles thyroïdiens
Le fucus est utilisé pour traiter le manque d'iode ainsi que divers troubles de la thyroïde y compris la myxoedème (infiltration cutanée provoquée par l'hypothyroïdie d'origine périphérique) et le goitre (augmentation de volume, la plupart du temps visible, de la glande thyroïde).

7) Combattre les douleurs et divers problèmes de santé
Certaines personnes prennent ce varech pour lutter contre l'arthrite, les douleurs des articulations, le durcissement des artères (artériosclérose). Le fucus vesiculosus soignerait également les troubles de la digestion, la constipation, la bronchite, l'emphysème (présence de gaz dans des tissus humains), les troubles de la voie urinaire, l'anxiété. Ce varech pourrait aussi aider à nettoyer le sang.

8) Assister divers traitements
Certaines personnes appliquent le fucus sur la peau pour traiter certaines maladies de la peau, les brûlures de la peau, le vieillissement de la peau, les piqûres d'insectes. D'autres l'utilisent pour renforcer le système immunitaire et augmenter l'énergie.

Attention : il faut noter que des études scientifiques rigoureuses sont nécessaires pour valider l'efficacité de la plupart des bienfaits santé supposés du varech vésiculeux, qui sont listés ci-dessus.


> Effets secondaires et risques

La prise du fucus n'est pas sans risques. Il peut contenir des concentrations élevées d'iode, qui pourrait provoquer ou aggraver des problèmes de la thyroïde. Si la prise dure longtemps, le risque de souffrir du goitre et du cancer de la thyroïde augmente.

La prise de cette algue brune pour traiter les problèmes de la thyroïde ne devrait pas être effectuée sans contrôle médical.

Comme d'autres plantes de la mer, ce varech peut concentrer des métaux lourds toxiques, comme l'arsenic, à partir de l'eau dans laquelle elle vit. La contamination à l'arsenic à cause du fucus peut mener à la toxicité du rein ou des nerfs chez certaines personnes. Une telle contamination peut aussi provoquer des hémorragies anormales et un moindre nombre de plaquettes sanguines.

Consommer trop de varech vésiculeux peut mener à une surconsommation d'iode, qui peut provoquer des lésions de la peau de type acné, des irritations à l'estomac, un goût cuivré dans la bouche, une salivation excessive.

Les extraits de fucus vésiculeux peuvent diminuer le taux de sucre dans le sang. Les personnes qui souffrent d'hypoglycémie, de diabète ou qui prennent des herbes ou des médicaments qui affectent le taux de sucre sanguin doivent donc faire très attention si elles veulent le consommer.

Le fucus est probablement risqué pour les femmes enceintes et qui allaitent. Elles devraient éviter de l'utiliser. Par ailleurs, des études mineures suggèrent que prendre ce varech pourrait rendre plus difficile de tomber enceintes aux femmes.

Les personnes sensibles à l'iode devraient éviter de prendre cette algue afin d'éviter des réactions allergiques.

Le fucus peut ralentir la coagulation, et cela peut poser un problème dans le sens où il peut provoquer des saignements supplémentaires pendant et après une opération chirurgicale. La prise de varech vésiculeux devrait être arrêtée au moins 2 semaines avant une opération chirurgicale. Découvrez également les bienfaits et risques procurés par la consommation du guarana.


> Dosage

La dose appropriée de fucus dépend de plusieurs facteurs comme l'âge, l'état de santé, et plusieurs autres conditions de la personne. Actuellement, il n'existe pas assez d'informations scientifiques pour déterminer une intervalle appropriée de doses pour ce varech.

Gardez en tête que les produits naturels ne sont pas toujours nécessairement dépourvus de dangers, et que les dosages de ces produits ne sont pas à prendre à la légère. Veillez à suivre les instructions sur les étiquettes des produits et consultez votre pharmacien ou médecin avant d'en prendre. Découvrez aussi si perdre des kilos en trop grâce à l'éphedrine représente des risques pour la santé.


> Interactions avec d'autres médicaments

Les experts recommandent de ne pas prendre du fucus lorsque vous prenez déjà des médicaments pour traiter une hyperthyroïdie (une thyroïde suractive) parce que l'iode contenu dans cette algue peut affecter la thyroïde.

Ce varech peut aussi ralentir la coagulation. Les experts recommandent donc de ne pas le prendre en même temps que d'autres médicaments qui ralentissent aussi la coagulation (comme les anticoagulants) pour ne pas augmenter les risques d'hémorragie.


Voici une vidéo qui montre cette plante marine dans son milieu naturel (en marée basse) :


Avez-vous déjà essayé de prendre le fucus comme coupe faim pour maigrir ? Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

Vos réactions : il y a 18 commentaires sur cet article. Cliquez ici pour lire ces commentaires ou pour donner votre avis sur cet article.

Photo portrait de l'auteur Sandra Maribaux