Anneau gastrique : avantages et risques d'être anneautés

Auteur Sandra Maribaux
Auteur : Sandra Maribaux, publié le 15/01/2011
Relu par le comité de rédaction

Il s'agit d'une opération chirurgicale réservée aux cas d'obésité sévère ou morbide. Voici ses avantages et risques.

L'anneau gastrique, aussi appelée "gastroplastie par anneau gastrique modulable" (ou plus rarement lapband), est une opération chirurgicale anti-obésité. Poser une telle chose dans le corps vise à restreindre le volume de nourriture consommable puisque l'opération diminue la capacité de stockage de l'estomac. Cette réduction de la taille de l'estomac permet de faire ressentir la satiété plus vite à la personne "anneautée" (elle se rassasie plus rapidement en mangeant et en buvant). Du coup, elle mange moins et parvient à perdre du poids.

En gastroplastie (aussi nommée chirurgie de l'obésité), il existe aussi une seconde technique chirurgicale, destinée à faire maigrir, que la pose de l'anneau gastrique : la sleeve gastrique (aussi appelée gastrectomie ou encore "gastroplastie verticale bandée par agrafage"). RegimesMaigrir.com parle de la sleeve gastrique dans d'autres articles.

Ne confondez pas l'anneau gastrique avec le bypass non plus. Ici, nous nous intéresserons aux avantages et risques du lapband.


> Qu'est-ce qu'un lapband ?

Poser un anneau gastrique est la deuxième opération chirurgicale la plus couramment utilisée après le bypass.

Un chirurgien vous pose un anneau en silicone autour de la partie supérieure de l'estomac. Un resserrage et un desserrage de cet anneau en silicone est possible via un tube en plastique relié à un dispositif placé juste sous la peau.

L'anneau gastrique fait souvent perdre environ 40% du poids excédentaire en moyenne chez les patients très obèses. Certaines personnes qui ont 90 kilos en trop (par rapport à leur poids santé) peuvent s'attendre à maigrir d'environ 40 kilos après la pose. Toutefois, les résultats de perte de poids varient grandement d'un patient à l'autre.

L'anneau gastrique est considéré comme la chirurgie pour maigrir la moins invasive (créant le moins de lésions dans l'organisme) et la moins dangereuse. La procédure peut être inversée (le lapband peut être retiré) si nécessaire et à long terme, l'estomac revient généralement à sa taille normale.

Anneau gastrique
Anneau gastrique


> Pour qui est conçue cette opération chirurgicale ? Quelles sont les contre-indications ?

Le lapband se veut une solution contre l'obésité sévère (accompagnée de comorbidité, c'est-à-dire de troubles associés à une maladie primaire) et l'obésité morbide. Pour qui est-il destiné ? Cette solution pour maigrir est destinée aux personnes présentant un IMC supérieur à 35 (entre 35 et 40 pour les personnes souffrant d'obésité sévère, et plus de 40 pour celles souffrant d'obésité morbide).


Plus précisément, l'anneau gastrique est indiqué aux personnes qui ont :
  • Un IMC supérieur à 40 (obésité morbide) ou ayant plus de 45 kgs d'excès de poids par rapport à leur poids idéal,
  • Ou un IMC entre 35 et 40 (obésité sévère) avec comorbidités (troubles de santé associés à l'obésité : diabète de type 2, hypertension, apnée du sommeil, hypercholestérolémie, foie gras non alcoolique, etc.) qui peuvent s'améliorer avec une perte de poids,
  • Un âge variant entre 18 et 55 ans (même si certains chirurgiens acceptent d'opérer en dehors de ces âges),
  • Déjà échoué lors d'une thérapie alimentaire supervisée médicalement (pendant environ 6 mois),
  • Une obésité de longue date,
  • Une bonne compréhension des avantages et risques de la procédure, en plus d'une bonne volonté de respecter les restrictions alimentaires importantes pendant tout le reste de leur vie. L'ensemble est essentiel pour assurer le succès à long terme de l'opération.


L'anneau gastrique est généralement contre-indiqué aux personnes :
  • Pour qui la chirurgie représente un risque déraisonnable,
  • Souffrant de maladies endocriniennes (liées aux hormones) non soignées comme l'hypothyroïdie,
  • Souffrant de maladies inflammatoires du système gastrointestinal (ulcères, inflammation de l'oesophage, maladie de Crohn, etc.),
  • Atteintes de maladies cardiopulmonaires ou d'autres maladies qui peuvent faire d'elles de mauvais candidats à une opération chirurgicale,
  • Présentant une réaction allergique aux matériaux contenus dans l'anneau ou montrant une intolérance à la douleur imposée par les dispositifs à implanter,
  • Dépendantes d'alcool ou de substances illicites,
  • Emotionnellement instables (maladies mentales, etc.) ou souffrant de handicaps cognitifs ou d'apprentissage.


Attention, une patiente qui porte un lapband et qui tombe enceinte (ou qui veut tomber enceinte) doit être en condition nutritionnelle optimale avant, pendant et après sa grossesse. Le dégonflement (desserrage) de l'anneau peut être requis avant une conception planifiée. Le dégonflement devrait aussi être envisagé si la patiente a des nausées du matin. L'anneau peut rester desserré (dégonflé) pendant la grossesse. Une fois la phase d'allaitement terminée (ou si la patiente nourrit son bébé au biberon), l'anneau peut être regonflé (resserré) progressivement afin de contribuer à la perte de poids après la grossesse.


> Comment se passe la pose ?

La gastroplastie par anneau gastrique modulable implique les étapes suivantes :
  • En utilisant des outils laparoscopiques (aussi appelés coelioscopiques, la laparoscopie permet d'accéder à la cavité abdominale sans ouvrir la paroi abdominale), le chirurgien place un anneau (en silicone et ajustable) autour de la partie supérieure de l'estomac du patient,
  • Resserré par l'anneau en silicone, l'estomac devient une poche avec un tuyau de sortie de 2,5 cm de large environ. L'anneau en silicone sépare l'estomac en deux parties, à l'image d'un sablier. Après la pose de l'anneau en silicone, l'estomac (en fait sa partie supérieure) ne peut plus contenir qu'environ 30 grammes de nourriture (contre 350 à 400 grammes dans un estomac de taille normale),
  • Un tube en plastique va de l'anneau en silicone vers un dispositif placé juste sous la peau. Du sérum physiologique (eau salée stérile) peut être injecté ou enlevé à travers la peau (via le tube plastique), coulant dans (pour entrer) ou s'écoulant de (pour sortir) l'anneau en silicone,
  • Injecter du sérum physiologique remplit l'anneau et augmente son resserrage. Retirer du sérum physiologique vide l'anneau et force son desserrage. Via le petit boîtier placé sous la peau (souvent au niveau de l'abdomen, quelques centimètres sous les côtes gauches), l'anneau gastrique peut donc être resserré et desserré en fonction des besoins du patient. Ce resserrage et desserrage facilité du calibre de l'anneau peut contribuer à réduire les effets secondaires et améliorer la perte de poids.


Notons que l'injection du sérum physiologique (de quelques centimètres cube, un anneau en silicone pouvant contenir entre 4 et 12 cc en fonction de sa conception) se fait après une anesthésie locale de la peau (autour de l'endroit où se trouve le dispositif relié à l'anneau en silicone) par patch.



> Avantages du lapband

La perte de poids obtenue grâce à ce dispositif est importante, souvent supérieure à 50% du poids excédentaire initial (poids observé avant l'opération chirurgicale). Le patient parvient en général à maigrir de 2 à 4 kilos par mois après l'intervention. L'amaigrissement est obtenu principalement pendant les deux premières années.

Maigrir avec l'anneau gastrique permet de résoudre le problème de l'obésité sévère ou de l'obésité morbide. Par la même occasion, la procédure permet au patient de réduire fortement les risques (s'il n'en souffre pas encore) ou de mieux traiter (s'il souffre déjà) les maladies liées à une obésité avancée : apnée du sommeil, diabète, ostéoarthrite, reflux gastro-oesophagien, hypertension, syndrome métabolique, etc.

Contrairement au bypass, le lapband n'interfère pas avec la digestion et l'absorption des aliments (parce qu'aucune partie de l'estomac n'est agrafée ou enlevée, et parce que les intestins du patient ne sont pas redirigés). Pour cette raison, les carences en vitamines restent rares après la gastroplastie par anneau gastrique modulable.

Après une pose de lapband, parce qu'il n'y a pas de contournement du duodénum (comme dans un bypass gastrique), le patient ne souffre pas de syndrome de dumping gastrique (aussi appelé vidange gastrique rapide, il s'agit d'un syndrome où les aliments consommés sortent de l'estomac trop vite et entrent dans le petit intestin sans être digérés).

A l'inverse du bypass, la pose d'un anneau gastrique est entièrement réversible. Vous pouvez donc "revenir en arrière" et retrouver votre système digestif initial après vous être faits "anneautés" par un chirurgien. Vous pouvez enlever (par laparoscopie) votre anneau en silicone, le tube plastique, le boîtier contrôlant le resserrage / desserrage de l'anneau une fois posés. En bref, la procédure peut être inversée dans le cas d'une gastroplastie par anneau gastrique modulable.

Parce que la pose d'un anneau gastrique est laparoscopique (sans ouvrir la paroi abdominale), la durée d'hospitalisation est relativement courte (1 à 3 jours en moyenne), le rétablissement est assez rapide, les cicatrices restent plus petites, les douleurs physiques sont moins vives qu'en cas d'opération chirurgicale "à ventre ouvert".

L'anneau en silicone et le tube en plastique sont compatibles avec l'organisme et peut rester dans le corps du patient sans nuire à sa santé. Le réglage de l'anneau gastrique se fait sans interventions chirurgicales supplémentaires.

Vivre avec un anneau gastrique peut donc être moins contraignant qu'avec un bypass gastrique ou qu'avec une sleeve gastrique. Toutefois, la réussite d'une procédure d'anneau gastrique (perte de poids supérieure à 50% de l'excès de poids initial, patient content de l'opération et ne sent pas trop de restriction, etc.) n'est assurée que si :
  • L'équipe qui réalise l'opération chirurgicale a effectué un bilan exhaustif avec le patient avant la procédure, notamment en lui faisant connaître les futures restrictions alimentaires et les résultats pouvant être obtenus,
  • L'équipe du chirurgien effectue correctement le suivi médical du patient après la procédure,
  • Après l'intervention, le patient a changé ses habitudes de consommation alimentaire (il ne doit pas manger trop sucré dans les années qui suivent l'opération pour ne pas observer une stagnation de la perte de poids),
  • Le patient renforce la régularité de ses activités physiques.


> Inconvénients et risques de l'opération

Faire un régime spécial est conseillé avant cette opération chirurgicale. Après l'intervention, le patient devra également suivre une alimentation spécifique (avec de nouvelles habitudes alimentaires) à vie pour assurer le succès à long terme de l'opération. Son confort alimentaire baissera après la procédure (il vomit s'il consomme trop de nourritures, de grandes portions et à un rythme trop élevé).

Tous les patients ne peuvent pas choisir une intervention par laparoscopie. Certains patients qui sont extrêmement obèses, qui ont déjà subi une chirurgie abdominale précédemment ou qui ont des problèmes médicaux sujets à complications pourraient avoir besoin d'une opération "à ventre ouvert" (plus douloureuse et plus risquée, hospitalisation plus longue, cicatrices plus visibles, rétablissement plus long).

La gastroplastie par anneau gastrique modulable présente un taux de complications faible. Le risque de complications dépend entre autres de vos antécédents (cœur, poumon, etc.) et de la procédure (chirurgie, anesthésie). Les douleurs habituellement liées à une opération chirurgicale gastrointestinale majeure sont présentes dans une pose de lapband.

Les complications graves ne sont pas fréquentes, mais peuvent survenir pendant l'opération : perforation, hémorragie, intubation impossible de la trachée, etc. Parce que ces complications graves font courir le risque de décès du patient, elles font très souvent interrompre l'opération.

Les risques de la phlébite (thrombose veineuse profonde, due à la formation d'un caillot dans le réseau veineux profond des membres inférieurs) et de l'embolie pulmonaire (un caillot circulant dans le sang va boucher le système artériel irriguant le poumon, l'embolie pulmonaire est une complication de la phlébite) restent très faibles grâce à la prise de médicaments anti-coagulants faiblement dosés et à l'utilisation de bas de contention.

Le risque de décès lié à l'opération de pose de l'anneau gastrique est d'environ de 1 sur 2000 (0,05%).

D'autres complications pouvant être observées après la pose d'un lapband sont :
  • Ulcération,
  • Gastrite (irritation des tissus de l'estomac),
  • Nausées et vomissements : Le patient peut réduire ces complications en ajustant le resserrage de l'anneau (en le resserrant ou en le desserrant),
  • Autres problèmes digestifs : reflux gastro-oesophagien, obstruction de la stomie, constipation, diarrhée, selles anormales, diverticulose, dysphagie (sensation de gêne ressentie au moment de l'alimentation, lors du passage des nourritures dans la bouche),
  • Problèmes touchant le corps dans son ensemble : douleur abdominale, asthénie (affaiblissement de l'organisme), fièvre, hernie, douleur de la poitrine, caillots sanguins, alopécie (perte de cheveux), infection des incisions,
  • Mauvais positionnement de l'anneau : cela peut provoquer un noeud dans l'estomac ou (plus rarement) l'anneau peut ne pas encercler l'estomac du tout (ne limitant pas le passage de la nourriture du coup),
  • Complications chirurgicales mineures post-opératoires : elles surviennent dans moins de 10% des opérations. Ces complications mineures (survenant généralement pendant le premier mois) incluent des problèmes avec le dispositif de réglage (celui qui permet le resserrage ou le desserrage de l'anneau en silicone via le tube en plastique) comme le fait qu'il se retourne ou que le port (servant à recevoir l'injection du sérum physiologique) se déconnecte du tube plastique, les infections des plaies et cicatrices, le saignement interne mineur,
  • Dilatation de la poche : provoquée par les vomissements et un resserrage élevé de l'anneau en silicone, cette dilatation diminue d'abord l'efficacité de l'anneau gastrique. Elle peut rendre ensuite la consommation alimentaire plus difficile. Si cette dilatation passe inaperçue trop longtemps (elle survient généralement après le premier mois), l'anneau gastrique devra être retiré par laparoscopie de nouveau,
  • Glissement : la partie inférieure de l'estomac peut faire un prolapsus à travers l'anneau, donnant une poche supérieure élargie. Dans certains cas, ce glissement peut provoquer une obstruction et exiger une opération chirurgicale urgente pour réparer,
  • Migration de l'anneau dans l'estomac (érosion) : elle reste rare (survenant dans moins de 2% des opérations) mais rend la présence de l'anneau inutile quand elle survient (après le premier mois) puisque le patient ne ressent plus la satiété. Cette migration (l'anneau migre lentement à travers la paroi de l'estomac, allant de l'extérieur à l'intérieur) peut être grave si vous ne pouvez plus vous alimenter ou si vous vomissez trop.

Le patient devra se faire examiner son anneau deux fois pendant la première année puis une fois par an ensuite. L'examen servira à changer le calibre (resserrage / desserrage) de l'anneau. L'examen et le calibrage sont effectués par une équipe spécialisée.


> Coût/prix de la pose

Le coût financier de la pose d'un anneau gastrique dépend du chirurgien. Le prix d'une gastroplastie par anneau gastrique modulable varie généralement de 2 000 euros à 3 000 euros (dépassement d'honoraires non inclus).

Le tarif de la pose d'un lapband peut être augmenté avec le dépassement d'honoraires si vous vous faites opérer par un chirurgien dans une clinique privée. Si vous subissez l'opération chirurgicale dans un hôpital public, il n'y a pas de dépassement d'honoraires (sauf si votre chirurgien opérant dans l'hôpital public possède une très grande réputation, dans ce cas ils peuvent demander les dépassements d'honoraires).

Le dépassement d'honoraires est réclamé par le chirurgien mais également souvent par l'anesthésiste (par exemple, dépassement de 900 euros pour le chirurgien et de 300 euros pour l'anesthésiste). N'hésitez pas à négocier avec votre chirurgien pour obtenir une réduction du tarif des dépassements d'honoraires (surtout si vous parvenez à justifier avec vos ressources financières), la plupart des chirurgiens diminuent ces tarifs après avoir discuté avec leurs patients.

Si votre IMC dépasse 35, un remboursement de l'anneau gastrique sera effectué par la Sécurité Sociale (française). Le reste du montant non pris en charge par la Sécurité Sociale sera remboursé par votre mutuelle complémentaire (si vous en possédez une).

Si votre IMC dépasse 40 (obésité morbide), l'opération de pose de l'anneau est gratuite en Belgique (remboursement intégral). Si votre IMC dépasse 40 et si vous remplissez d'autres critères (ces critères sont à peu près les mêmes que ceux que nous avons indiqués dans la partie "Pour qui est conçu cette opération ? Quelles sont les contre-indications ?" en début de l'article) la Sécurité Sociale rembourse à 100% (en France) jusqu'à 6 000 euros au maximum.

En revanche, la Sécurité Sociale n'effectue pas de remboursement des dépassements d'honoraires. Quant aux mutuelles, certaines remboursent les dépassements d'honoraires, d'autres pas (regardez les garanties de votre contrat mutuelle pour savoir si la prise en charge est assurée par la vôtre).

Contactez votre mutuelle pour savoir bien à l'avance les modalités de remboursement et les montants remboursables. Chez certaines mutuelles, il suffit d'augmenter légèrement votre cotisation (changer de classe) pour obtenir un meilleur remboursement. Certaines mutuelles ont également conclu une convention avec des cliniques, donc si vous subissez l'opération dans ces cliniques conventionnés, ces mutuelles peuvent parfois rembourser intégralement.

Il existe une assurance hospitalisation qui prend en charge ce que ni la Sécurité Sociale ni la mutuelle ne rembourse. Cette assurance hospitalisation effectue un remboursement de tout ce que le patient fait pour les besoins de sa procédure de pose de l'anneau gastrique, de 1 mois avant l'opération à 3 mois après l'opération. Le patient doit évidemment garder tous les originaux et copies des factures montrant tous les frais engagés durant cette période pour se faire rembourser par l'assurance hospitalisation.

Même si vous devez supporter une partie du coût d'un anneau gastrique (parce que vous n'avez pas cherché un accord avec la Sécurité Sociale ou vous n'avez pas suffisamment demandé d'informations à votre mutuelle ou encore parce que vous n'avez pas négocié de baisse de dépassements d'honoraires avec votre chirurgien) sachez que vous payez de votre poche 1 000 euros au maximum. Si vous avez préparé correctement l'opération (demande d'entente préalable avec la Sécurité Sociale, demande à la mutuelle complémentaire, négociation avec le chirurgien), vous ne devriez rien payer ou sinon 200 euros au maximum pour toute l'opération.


> Les différents types d'anneaux

Il existe deux types d'anneau gastrique ajustable approuvés par la FDA : Lap-Band (approuvé en 2001) et Realize Band (approuvé en 2007). A l'extérieur du marché américain, deux autres types d'anneau gastrique existent (ils ne sont pas approuvés par la FDA) : Midband (commercialisé depuis 2000) et Heliogast (commercialisé depuis 2003).

Avant l'apparition de ces anneaux modernes (donc avant l'an 2000) et avant la popularisation de la chirurgie par laparoscopie (depuis la fin des années 1990), l'anneau gastrique n'était pas ajustable (même si certains systèmes existaient de manière locale, comme en Suède dès 1994) et exigeait une intervention chirurgicale "à ventre ouvert".

4 types d'anneau gastrique


Le système Lap-Band existe en 5 tailles et a été souvent modifié depuis son invention. Les modèles récents "Lap-Band AP-L" et "Lap-Band AP-S" présentent par exemple un port standardisé pour les injections avec suture dans la peau. Ces modèles possèdent des volumes de remplissage de 14 ml et 10 ml.

Le système Realize Band présente une seule taille pouvant convenir à tous les estomacs. Le dispositif se différencie de celui du Lap-Band avec un port pour les injections sans suture et un plus grand éventail de réglages isostatiques. Le volume de remplissage du Realize Band est de 9 ml, le fabricant ayant voulu rendre ce volume de remplissage faible pour garder la pression basse afin de prévenir toute sensation pénible ou toute tension sur l'anneau.

Le système Midband protège la paroi gastrique en cas de frottement en concevant un dispositif ne contenant aucun bord pointu ni irrégularités. Son dispositif est aussi opaque aux rayons X, le rendant facile à localiser et à ajuster.

Le système Heliogast présente un anneau simplifié pour faciliter l'insertion pendant l'opération chirurgicale.


Si vous vous êtes faits "anneautés", racontez-nous votre parcours pour le faire poser ? Donnez-nous votre témoignage sur la perte de poids suite à l'opération. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

Vos réactions : il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez la première personne à donner un avis en cliquant ici.

Photo portrait de l'auteur Sandra Maribaux
×

Cet article est basé sur des preuves scientifiques, écrit par des experts et vérifié par des spécialistes.


Notre équipe de nutritionnistes, de diététiciens et de coachs sportifs s'efforce d'être objective, impartiale, honnête et de présenter les deux côtés de la médaille.


Nos articles contiennent des références scientifiques. Elles sont soit indiquées à la fin des articles dans une liste de références, soit indiquées sous forme de nombres mis entre parenthèses (1, 2, 3). Les nombres sont des liens cliquables, renvoyant vers des articles scientifiques évalués par des pairs.