Manger mieux pour lutter contre le reflux gastro-oesophagien RGO

Auteur Sandra Maribaux
Auteur : Sandra Maribaux, publié le 05/11/2009
Relu par le comité de rédaction

Manger mieux aide à lutter contre le reflux gastro-oesophagien (RGO). Qu'est-ce que c'est ? Comment manger mieux peut aider à le vaincre ?

Les brûlures d'estomac peuvent vous sembler un ennui peu important. Vous pensez que vous n'avez qu'à avaler un antiacide ou un anti-ulcéreux puis à ignorer le problème ? Si vous pensez ainsi, changez d'avis dès que possible si les brûlures d'estomac sont un problème chronique chez vous.

En effet, si vous avez des brûlures d'estomac plus de 2 fois par semaine et que vous avalez souvent des anti-acides ou d'autres remèdes contre les brûlures d'estomac, vous pourriez souffrir de la maladie du reflux gastro-oesophagien (RGO). Cette maladie chronique, qui concerne près d'un tiers de la population française, peut être traitée entre autres par des changements dans votre manière de s'alimenter.


> Qu'est-ce qui provoque le reflux gastro-œsophagien ?

Normalement lorsque vous avalez vos aliments, ils descendent le tuyau de l’œsophage jusqu'à une valve qui ouvre pour laisser la nourriture passer dans l'estomac puis referme. Avec le RGO, la valve ne referme pas suffisamment fermement. L'acide et les jus de l'estomac coulent de l'estomac et reviennent (reflux) dans l’œsophage.

Les brûlures d'estomac surviennent lorsque l'acide de l'estomac monte dans l’œsophage, le tube étroit qui connecte la gorge à l'estomac. Ce processus est connu sous le nom de reflux acide.


> Quels sont les symptômes de ce trouble ?

Une sensation de brûlure dans la poitrine et une saveur acide dans la bouche sont les symptômes les plus communs de la maladie du reflux gastro-œsophagien. D'autres symptômes sont une sensation inconfortable de brûlure, une chaleur, une douleur juste derrière le sternum appelée habituellement brûlure d'estomac. Il est habituel d'avoir ces symptômes la nuit, lorsque vous essayez de dormir.

Si vous avez une douleur derrière le sternum, assurez-vous qu'il ne s'agit pas un problème lié à votre cœur. La sensation de brûlure provoquée par le RGO survient généralement après votre repas. Une douleur liée au cœur se ressent comme une pression, une sensation de lourdeur, de constriction, d'inconfort, de douleur peu intense, qui survient généralement après un effort physique.

Si vous constatez ces symptômes seulement de temps à autre, vous pouvez les traiter par des anti-acides et d'autres remèdes en vente libre en pharmacie.


> Quelles complications peut provoquer le RGO ?

Si vous ne traitez pas le problème, les reflux acides chroniques et prolongées provoqués par la maladie du reflux gastro-œsophagien peuvent causer des complications plus sérieuses (allant de la carie dentaire aux ulcères). Le reflux gastro-œsophagien peut même amener à un stade précancéreux connu sous le nom de l'endobrachyoesophage (ou œsophage de Barrett). Il peut aussi augmenter votre risque de cancer de l’œsophage. Si vous constatez des symptômes de RGO, consultez votre médecin.

Le reflux gastro-œsophagien léger peut causer l'irritation ou l'inflammation de l’œsophage. Cette maladie s'appelle l’œsophagite. Des études ont montré qu'environ 50% des personnes souffrant de RGO montrent également des signes d’œsophagite. Les spécialistes appellent le reflux gastro œsophagien sans œsophagite une maladie de reflux non-érosif.

Près de 80% des femmes enceintes ont des symptômes de RGO pendant leur grossesse. Les brûlures d'estomac sont habituelles pendant la grossesse parce que les hormones provoquent un ralentissement du système digestif. Les muscles qui poussent les aliments à descendre l’œsophage bougent également plus lentement pendant la grossesse. De plus, puisque l'utérus augmente de taille, il pousse sur l'estomac et force parfois l'acide de l'estomac à monter dans l’œsophage.

Un reflux gastro-œsophagien au stade avancé peut provoquer des complications telles que :
  • Inflammation sévère de la paroie de l’œsophage (œsophagite),
  • Érosion de la paroi de l’œsophage qui peut mener à des ulcères dans cette paroi,
  • Rétrécissement de l’œsophage (constriction),
  • Hémorragie dans l’œsophage,
  • Endobrachyoesophage (ou œsophage de Barrett), une maladie peu répandue mais qui peut mener au cancer de l’œsophage,
  • Problèmes respiratoires (toux persistant, asthme, pneumonie),
  • Changements structurels du poumon ou du larynx,
  • Irritation du passage qui lie les voies respiratoires nasales à la portion supérieure de la gorge (provoquant la pharyngite),
  • Accélération de la carie dentaire parce que l'acide de l'estomac revient à la bouche et use l'émail des dents.


> Comment le RGO peut-il être diagnostiqué ?

D'abord, votre médecin fera un examen physique puis vous posera des questions sur votre santé. Vous pourriez avoir besoin des tests plus approfondis. Votre médecin pourrait simplement traiter vos symptômes en prescrivant des médicaments qui diminuent ou bloquent l'acide de l'estomac. Si vos brûlures d'estomac s'en vont après la prise de ces médicaments, votre médecin diagnostiquera probablement le reflux gastro-œsophagien.


> Comment lutter contre ce problème ?

Si vous avez des symptômes de RGO léger (sensation inconfortable de brûlure, chaleur, douleur juste derrière le sternum appelée habituellement brûlure d'estomac), vous pourriez vous traiter avec succès avec des médicaments sans prescription qui diminuent ou bloquent les acides (antiacides, bloqueurs H2, inhibiteurs de la pompe à protons IPP). Changer votre alimentation pour manger mieux, perdre du poids, et faire d'autres changements de style de vie pour l'améliorer peuvent aussi aider à réduire les brûlures d'estomac.

De nombreuses personnes souffrant de reflux gastro-œsophagien doivent le supporter tout le reste de leur vie. Vous pourriez avoir besoin de prendre des médicaments pendant plusieurs années pour contrôler les symptômes. Mais vous pouvez aussi faire des changements de style de vie pour aider à soulager vos symptômes de RGO.

RegimesMaigrir.com vous suggère quelques changements alimentaires ou de style de vie pour lutter contre le reflux gastro-œsophagien :
  • Changer vos habitudes alimentaires (manger mieux) :
    • Manger plusieurs petits repas au lieu de 2 ou 3 grands repas,
    • Après avoir mangé, attendez 2 à 3 heures avant de vous coucher. Grignoter tard la nuit n'est pas une très bonne idée,
    • Le chocolat, la menthe, l'alcool peuvent empirer le RGO. Ils détendent la valve entre l’œsophage et l'estomac,
    • Les aliments épicés, aliments qui ont beaucoup d'acide (comme les tomates et les oranges), et le café peuvent empirer les symptômes du RGO chez certaines personnes. Si vos symptômes sont pires après avoir mangé un aliment en particulier, vous devriez arrêter de manger cet aliment pour voir si vos symptômes s'améliorent.
  • Ne pas fumer ou mâcher du tabac,
  • Si vous avez une brûlure d'estomac la nuit, élevez la tête de votre lit de 15 à 20 cm en mettant le sommier sur des blocs ou en plaçant un morceau de mousse sous la tête de votre matelas (ajouter des oreillers ne marchera pas),
  • Ne pas porter de vêtements serrés autour de la taille,
  • Perdez du poids si vous en avez besoin (perdre seulement 3 à 6 kilogrammes peut déjà commencer à bien aider).


Pensez-vous que manger mieux et changer de style de vie peuvent lutter contre le reflux gastro-œsophagien ? Si vous avez déjà combattu avec succès ce problème de santé, partagez votre expérience. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

Vos réactions : il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez la première personne à donner un avis en cliquant ici.

Photo portrait de l'auteur Sandra Maribaux
×

Cet article est basé sur des preuves scientifiques, écrit par des experts et vérifié par des spécialistes.


Notre équipe de nutritionnistes, de diététiciens et de coachs sportifs s'efforce d'être objective, impartiale, honnête et de présenter les deux côtés de la médaille.


Nos articles contiennent des références scientifiques. Elles sont soit indiquées à la fin des articles dans une liste de références, soit indiquées sous forme de nombres mis entre parenthèses (1, 2, 3). Les nombres sont des liens cliquables, renvoyant vers des articles scientifiques évalués par des pairs.