Hémorroïdes et alimentation : les aliments à éviter

Auteur Sandra Maribaux
Auteur : Sandra Maribaux, publié le 19/10/2010
Relu par le comité de rédaction

Ces varices dépendent beaucoup du facteur alimentaire. Faisons le point, notamment sur les aliments à éviter en cas d'hémorroïde.

Environ 30% des personnes dans le monde sont hémorroïdaires. Pourtant, très peu de personnes acceptent d'en parler et encore moins cherchent de l'aide pour traiter cette maladie douloureuse (qui est une varice des veines de l'anus). Si vous souffrez du problème hémorroïdal en silence, vous n'êtes pas seuls.

Ainsi, en France, 1 adulte sur 3 est concerné, et 50% des personnes âgées de plus de 50 ans en souffrent. Il faut savoir que le régime alimentaire que vous adoptez est important pour soulager et combattre les hémorroïdes.

Même si dans la plupart des cas, les troubles hémorroïdaux se guérissent toutes seules, les parois affaiblies des veines hémorroidaires gonflées rendent toujours possibles les rechutes.

RegimesMaigrir.com fait le point sur ce problème de santé avant de lister les aliments à éviter si vous souffrez de ces varices.


> Quels sont les symptômes ?

Toutes les personnes ont des veines hémorroidaires à la fois à l'intérieur et à l'extérieur de l'anus. En cas d'hémorroïdes, ces veines sont irritées et enflées, provoquant des symptômes tels douleurs, démangeaisons, saignements, sensation de brûlure et malaise général.

Il en existe deux types :
  • Les hémorroïdes externes (situées à l'extérieur du rectum) : les veines enflées forment une bosse molle autour de l'anus. Si un caillot de sang se développe, cette bosse se durcirait ou deviendrait de douloureuses hémorroïdes thrombosées. Les hémorroïdes externes sont généralement très douloureuses, car les tissus de la peau autour de l'anus sont couverts densément de terminaisons nerveuses,
  • Les hémorroïdes internes : elles ne sont généralement pas douloureuses à cause du manque de terminaisons nerveuses à l'intérieur du canal anal. La plupart des personnes qui en souffrent ne sont pas conscientes qu'elles ont cette pathologie, jusqu'à ce qu'elles deviennent irritées et saignent pendant les transits intestinaux. Les saignements surviennent dans ce cas parce que les selles dures frottent contre les hémorroïdes internes, provoquant leur rupture et une présence de sang dans les selles, les papiers de toilette ou même des gouttes de sang rouge dans la cuvette des toilettes.

Schéma explicatif des hémorroïdes


> Quelles sont les causes ?

Cette maladie est la plupart du temps provoquée par l'alimentation adoptée par la personne ainsi que la pression répétée sur les veines rectales ou anales (pression exercée lors de longs et intenses efforts de défécation). En fait, ces deux facteurs sont liés : manger les aliments inadéquats mène à la constipation, qui provoque les pressions précédemment décrites.

Certains experts suggèrent que le régime alimentaire occidental, riche en nourritures transformées et pauvre en fibre alimentaire, contribue à aggraver les soucis hémorroïdaux. En effet, ce problème de santé reste rare dans les pays moins développés d'Afrique par exemple, où l'alimentation est riche en fibres alimentaires.

Le style des toilettes modernes encourage malheureusement les pressions répétées qui posent problème. Certaines personnes lisent tout en s'asseyant aux toilettes, ce qui ajoute inutilement de la pression aux veines anales.

D'autres facteurs qui contribuent à ces varices anales incluent le vieillissement, l'hérédité, les crises de diarhée, l'utilisation des laxatifs. Pour les femmes, la grossesse est souvent un facteur puisque le foetus exerce une pression sur les veines hémorroïdales.



> Prévention

Si vous êtes suffisamment chanceux pour ne pas avoir encore souffert des hémorroïdes, il y a certaines choses que vous pouvez faire pour les prévenir. Et même si vous avez déjà souffert ou êtes actuellement hémorroïdaires, il est possible de prévenir les rechutes. Pour cela, vous devez :

1) Changer votre alimentation pour inclure davantage de son ou de fibre alimentaire et boire plus d'eau
Les aliments raffinés ou transformés contiennent habituellement peu de fibre alimentaire et beaucoup de graisses animales. Ce type d'aliment ne contient pas assez de fibre dans l'intestin pour passer les selles facilement, menant ainsi aux pressions aux toilettes. Préférez donc le son (son de blé, son d'avoine, etc.), les fruits et légumes, les grains entiers.

Évitez les aliments qui peuvent provoquer l'indigestion, le gaz et les flatulences ou la diarrhée.

Boire plus d'eau rendra également les selles plus molles. En plus de réduire les pressions exercées sur les veines hémorroidaires, passer des selles plus molles réduira le risque d'irriter les varices existantes.

2) Changer vos habitudes d'évacuation intestinale
N'attendez pas les appels de la nature, autrement vos selles peuvent s'assécher ou se durcir, devenant ainsi plus difficiles à passer. Lisez par la même occasion les symptômes et traitement de la diverticulose et de la diverticulite en cliquant ici.

Évitez aussi d'exercer des pressions inutiles sur les veines rectales ou anales, ainsi que de vous asseoir pour lire aux toilettes. La plupart du temps, cela ne prend qu'entre 2 et 5 minutes de passer les selles. Ne restez pas plus longtemps aux toilettes.

3) Faire de l'exercice et ne pas vous asseoir trop longtemps
Garder un style de vie sain peut vous aider à réduire la pression sur les veines et éviter d'être constipés. Vous asseoir ou rester debout pendant trop longtemps peut ajouter des pressions excessives sur les veines hémorroïdales. Faites des pauses fréquentes pendant votre travail au bureau et bougez dans les alentours pour prévenir les hémorroïdes (en plus de réduire le risque de cancer de l'intestin).


> Aliments à éviter en cas d'hémorroïde

Il n'est pas nécessaire d'éviter à tout prix les aliments que nous allons lister, mais plutôt de diminuer la quantité consommée. Manger trop de quelque chose est mauvais généralement. Réduire la consommation des aliments qui provoquent ce type de varices anales n'est donc pas une si mauvaise idée.

RegimesMaigrir.com vous liste les aliments à consommer moins quand vous êtes hémorroïdaires :
  • Piments et aliments épicés : manger trop de piments et d'épices peut provoquer une sensation de brûlure dans le rectum ou dans l'anus,
  • Caféine (cafés, thés, etc.),
  • Alcools : les boissons alcoolisées peuvent provoquer la déshydratation, qui peut mener à la constipation,
  • Mauvaises graisses (graisses saturées, graisses trans),
  • Produits animaux comme les viandes rouges (dont une trop grande consommation peut provoquer la constipation),
  • Laxatifs : il ne s'agit pas d'un aliment, mais pensez à les éviter car les laxatifs peuvent provoquer la diarhée, qui peut causer à son tour l'irritation hémorroïdale.

Toutefois, gardez en tête qu'il faut faire du sport régulièrement, même à intensité modérée, tout en adoptant un régime alimentaire équilibré et riche en fibre pour favoriser des évacuations intestinales régulières et sans problèmes. Manger moins tel ou tel aliment ne suffit pas sans un style de vie sain en accompagnement.


> Les aliments à manger pour prévenir ce problème

Choisir les bons aliments est primordial pour éviter ce type de varices. Les aliments riches en fibre alimentaire sont ceux qui aident le plus à mettre moins de pression sur les veines hémorroidaires. Même si vous vous êtes déjà faits enlever les hémorroïdes par opération chirurgicale, vous devez maintenir une alimentation équilibrée et riche en fibre alimentaire ensuite pour éviter les rechutes.

RegimesMaigrir.com vous liste les aliments antihémorroïdaux les plus recommandés :
  • Son : le son de blé, le son d'avoine, le son d'autres céréales, etc. sont un aliment très riche en fibre alimentaire, même si vous pourriez avoir du gaz intestinal en mangeant du son pendant quelques semaines,
  • Jus : surtout les jus de baies de couleur foncée (cerises, mûres, myrtilles, açai berry, goji, etc.). Ces baies possèdent des anthocyanes et des proanthocyanidines ("tanins condensés") qui réduisent les douleurs et les enflures en tonifiant et en renforçant les veines hémorroidaires. Buvez en au moins un verre par jour,
  • Baies de cassis rouges et noires : elles sont riches en vitamine C, en rutoside (aussi appelé rutine) et en minéraux. Leur jus est inestimable pour un nettoyage hémorroïdal. Ces baies possèdent aussi une petite quantité des acides gras appelés "acide gamma-linolénique" (aussi nommés acide y-linolénique). Cet acide gras produit de la prostaglandine qui contrôle la douleur corporelle. Essayez de boire 1 ou 2 verres de baies de cassis rouges ou noires par jour,
  • Jus de grenade : il réduit les hémorroïdes grâce à sa forte astringence (propriété de certaines substances de produire une crispation des muqueuses). Trempez une boule de coton dans le jus de grenade et mettez-la lentement dans votre anus,
  • Oranges et bananes : ils apportent de la vitamine C et des minéraux qui renforcent les tissus,
  • Papaye : ce fruit exotique est riche en minéraux et en enzymes qui aident la digestion,
  • Légumes : ajouter les légumes à votre alimentation de prévention hémorroïdale est une très bonne idée. Mangez donc les choux de Bruxelles, le chou, les carottes, le maïs, les pois, le panais, etc.
  • Huiles : à chaque repas, utilisez de l'huile d'olive, de l'huile de graines de lin, du vinaigre de cidre dans votre salade. Dans vos soupes, utilisez l'huile d'olive et l'huile de graines de lin. Ou à chaque fin de repas, prenez une gélule d'huile de poisson
  • Eau : buvez beaucoup d'eau chaque jour. Si vous buvez du café, vous devriez penser à boire encore plus d'eau pour compenser (la caféine déshydrate votre corps à cause des nutriments qu'elle contient).


> Aliments pour aider à soigner des hémorroïdes saignantes

A part la consommation de légumes, voici quelques aliments qui peuvent aider à soulager et à traiter des hémorroïdes qui saignent :

> Bonnes habitudes pour évaculer les selles
  • Allez aux toilettes dès que vous sentez devoir le faire, n'attendez pas,
  • Évitez de presser pour passer les selles. Détendez-vous et donnez-vous du temps pour laisser les choses se faire naturellement,
  • Évitez de retenir votre souffle quand vous évacuez vos selles,
  • Évitez de lire quand vous vous asseyez sur les toilettes. Levez-vous et quittez les toilettes dès que vous avez terminé.


> Modifier vos activités quotidiennes pour favoriser un bon transit intestinal
  • Évitez de vous asseoir ou de rester debout trop longtemps. Faites de petites marches fréquemment,
  • Si possible, évitez de soulever des objets lourds fréquemment. Si vous devez lever des objets lourds, expirez toujours quand vous levez l'objet. Ne retenez pas votre respiration quand vous soulevez,
  • Si vous êtes enceinte, dormez sur un côté réduira la pression sur les vaisseaux sanguins dans votre bassin. Cela peut aider à empêcher les hémorroïdes de grossir.

Faites-vous attention à votre alimentation dans l'optique d'une prévention hémorroïdale ? Quels aliments évitez-vous quand vous souffrez de cette varice ? Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

Vos réactions : il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez la première personne à donner un avis en cliquant ici.

Photo portrait de l'auteur Sandra Maribaux
×

Cet article est basé sur des preuves scientifiques, écrit par des experts et vérifié par des spécialistes.


Notre équipe de nutritionnistes, de diététiciens et de coachs sportifs s'efforce d'être objective, impartiale, honnête et de présenter les deux côtés de la médaille.


Nos articles contiennent des références scientifiques. Elles sont soit indiquées à la fin des articles dans une liste de références, soit indiquées sous forme de nombres mis entre parenthèses (1, 2, 3). Les nombres sont des liens cliquables, renvoyant vers des articles scientifiques évalués par des pairs.