Comment savoir si on fait de la rétention d'eau ?

Auteur Sandra Maribaux
Auteur : Sandra Maribaux, publié le 23/04/2010
Relu par le comité de rédaction

Beaucoup de gens qui souhaitent maigrir se posent la question de comment détecter qu'ils conservent trop d'eau. Voici nos réponses.

Comment savoir si on fait du stockage excessif d'eau est une question qui taraude beaucoup de personnes, qui se demandent si elles accumulent trop de liquide parce qu'elles souffrent d'un surpoids alors qu'elles n'ont pas surconsommé ou n'ont pas mangé d'aliments trop salés.

La rétention d'eau est une accumulation anormale de liquide (ou d'autres fluides dans le système circulatoire ou dans les tissus ou encore dans les cavités du corps. L'eau se trouve à la fois à l'intérieur et à l'extérieur des cellules de l'organisme.

L'eau forme une partie du sang, aide à porter les cellules du sang dans le corps, à garder l'oxygène et d'autres nutriments importants en solution (liquide formé par un mélange homogène de une ou plusieurs substances) afin qu'ils puissent être prélevés par des tissus (comme les glandes, les os et les muscles). Même les organes et les muscles sont constitués principalement d'eau.

Le corps utilise un système complexe d'hormones et de substances similaires à des hormones appelées prostaglandines pour garder son volume d'eau à un niveau constant. Alors si un jour, vous buvez beaucoup plus d'eau ou d'autres liquides que d'habitude, vous ne devriez pas prendre du poids. En effet, vos reins devraient excréter rapidement l'excès d'eau (ou de liquide) sous forme d'urine. De la même façon, si vous ne buvez pas suffisamment d'eau, votre corps tentera de conserver ses liquides à tout prix, et vous allez uriner moins que d'habitude.


> Quand est-ce que ce phénomène survient ?

Les liquides riches en oxygène, en vitamines et d'autres nutriments passent tout le temps des capillaires sanguins (les plus petits des vaisseaux sanguins) aux tissus environnants (où ces liquides sont connus sous le nom de liquides interstitiels).

Les experts disent que la rétention d'eau survient en résultat des changements de pression à l'intérieur des capillaires sanguins, ou des changements qui rendent les parois des capillaires sanguins trop perméables (qui prennent l'eau trop facilement).

Si la pression est incorrecte, ou si les capillaires sanguins sont trop perméables, alors un excès de liquide sera libéré dans les espaces tissulaires entre les cellules. Parfois il y a tellement de liquide de libéré qu'il ne peut revenir dans les capillaires sanguins et reste dans les tissus, où il provoque des gonflements et de la saturation d'eau, qui sont connus sous le nom plus commun de "rétention d'eau".


> Comment savoir si on emmagasine trop d'eau ?

Faire de la rétention d'eau n'est pas facile à détecter. Comment savoir si votre équilibre des liquides part en vrille ? Il peut être difficile de savoir si votre surpoids est principalement lié à la conservation outrancière d'eau, puisque l'eau est de toutes les façons déjà présente partout dans votre corps. Même votre médecin peut parfois éprouver des difficultés pour confirmer si vous faites de la rétention d'eau.


Comment savoir si vous retenez du liquide dans le corps de manière exagérée ? RegimesMaigrir.com vous liste les signes pour détecter la présence superflue d'eau dans l'organisme :

1) Faites-vous la rétention d'eau sévère ?
Les médecins peuvent dire si vous faites la forme de stockage d'eau sévère connue sous le nom d'oedème en pressant un bout de doigt contre votre tibia. Si cette pression laisse une bosse alors vous retenez beaucoup trop d'eau dans votre corps. Des pieds ou chevilles gonflés peuvent également être un signe, puisque l'excès de fluide s'accumule souvent dans la moitié inférieure du corps.


2) Signes donnés par le ventre et/ou par le visage
Parfois, votre ventre sera ferme, ballonné et gonflé (comme lors d'une rétention d'eau prémenstruelle) ou votre visage sera bouffi lors d'une accumulation superflue d'eau. Toutefois, vous pouvez subir ce phénomène sans montrer aucun de ces signes (en bref, ce n'est pas parce que votre ventre est ballonné que vous emmagasinez automatiquement trop d'eau).

Si vous faites une rétention d'eau dans le ventre (région abdominale), cela peut provoquer soit la sensation d'être serrés et ballonnés soit la sensation d'être bouffis ou écrasés.

Les femmes connaissent souvent un ballonnement du ventre avant leurs règles, à cause de la conservation d'eau provoquée par les changements hormonaux. Ce type de rétention d'eau dite prémenstruelle peut vous faire sentir "serrée" ou "écrasée" au niveau de votre ventre.


3) Fluctuations rapides de poids corporel
Pour savoir si vous faites de la rétention d'eau, sachez qu'il existe aussi un signe insuffisamment connu : des fluctuations rapides de poids corporel. Quand vous remarquez de temps en temps que vous pesez soudainement plusieurs kilos de plus (ou de moins) qu'il y a 24 heures, vous pouvez appelez ce changement brusque une fluctuation rapide de poids. Il s'agit d'un signe de rétention d'eau puisque seule l'eau peut provoquer un changement aussi rapide dans votre poids corporel.

Vérifiez votre poids corporel plusieurs fois par jour (une fois toutes les 3 ou 4 heures par exemple) sur une période de 3 jours. Si votre poids varie de plusieurs kilos d'une journée à l'autre, cela pourrait signifier que vous amassez trop d'eau.


4) D'autres signes pouvant montrer que vous stockez trop de fluides
  • Vérifier si les bagues sur vos doigts sont plus serrées qu'elles ne le sont d'habitude,
  • Voir si la taille de vos chaussures semble avoir augmenté (vos pieds ne rentrent plus dans vos chaussures habituelles),
  • Vérifier si votre visage s'enfle quand vous vous couchez,
  • Essayer de faire un régime et de voir si vous parvenez réellement à maigrir. Quand vous faites de la rétention d'eau, les régimes ne semblent pas vraiment faire perdre du poids,
  • Comptez le nombre de fois où vous devez vous lever pour uriner la nuit. Si vous urinez plusieurs fois par nuit, cela pourrait dire que vous accumulez trop d'eau.


Voici une vidéo d'un coach sérieux qui donne des conseils pour lutter contre l'excès d'eau dans le corps :


> Comment les femmes qui souffrent de rétention d'eau prémenstruelle peuvent-elles la combattre ?

Les femmes devraient essayer de manger suffisamment d'aliments sains comme le blé et les légumes verts à feuilles. Elles doivent tenter de consommer les aliments riches en vitamines B et en magnésium, qui sont des nutriments essentiels pour garder l'équilibre de leurs hormones.

Les femmes qui suivent un régime très hypocalorique peuvent développer un ballonnement et de un emmagasinement dantesque d'eau parce qu'elles ne mangent pas suffisamment. Ce ballonnement peut étendre leur estomac (et parfois d'autres parties de leur corps également, comme leur visage) même quand le reste de leur corps reste relativement mince. Cela arrive quand leur consommation de nourriture est si faible qu'il n'y a pas assez de protéines dans leurs sang pour retirer du liquide hors de leurs tissus. Ainsi, le liquide est retenu dans les tissus du corps de ces femmes, ce qui étend les tissus organiques (et fait ballonner).

Mais encore une fois, une femme qui a un ventre ballonné avant ses règles ne devrait pas nécessairement se dire qu'elle fait de la rétention d'eau prémenstruelle. Ce n'est pas toujours le cas. Le ballonnement peut avoir d'autres causes, comme l'irritation de ses intestins. Si elle constate beaucoup de flatulence même quand elle n'a pas mangé d'haricots, alors son ballonnement pourrait s'expliquer par une mauvaise digestion plutôt que par la rétention d'eau prémenstruelle.

Quand la nourriture n'est pas digérée correctement, cela provoque l'irritation, le gonflement et le ballonnement dans la partie inférieure des intestins. Les bactéries prolifèrent et fermentent la nourriture non digérée, produisant du gaz (flatulence), ce qui augmente la sensation d'être ballonnée.

La principale cause de ce type de mauvaise digestion est l'irritation des parois des intestins, c'est pourquoi les médecins ont tendance à parler du ballonnement sous les termes de "syndrome du côlon irritable". Il n'y a pas vraiment de traitement médical efficace contre ce "syndrome". Pour se débarrasser de ce ballonnement, il faut arrêter de manger les aliments trop durs à digérer, et contrôler les bactéries qui contribuent à l'irritation.


> Que faire pour les autres cas ?

RegimesMaigrir.com vous invite à lire l'article "Conseils pour savoir quoi faire quand vous retenez trop d'eau dans le corps" pour mieux savoir comment lutter contre la rétention d'eau.

Si vous montrez des signes de conservation superflue d'eau et êtes très fatigués, consultez votre médecin pour examiner votre cœur.

Si vous montrez des signes d'accumulation surabondante d'eau mais ne semblez pas uriner beaucoup, demandez à votre médecin d'examiner vos reins.

Si votre cœur et vos reins vont bien (après examens médicaux), ne prenez pas de diurétiques (en tout cas pas ceux qui ne sont pas 100% naturels), ces médicaments (surtout les versions qui contiennent des composés chimiques non naturels) peuvent aggraver certains types de rétention d'eau. Évitez également les aliments et boissons salés, buvez beaucoup d'eau.


Et vous, comment avez-vous fait pour savoir que vous faites de la rétention d'eau ? Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

Vos réactions : il y a 27 commentaires sur cet article. Cliquez ici pour lire ces commentaires ou pour donner votre avis sur cet article.

Photo portrait de l'auteur Sandra Maribaux
×

Cet article est basé sur des preuves scientifiques, écrit par des experts et vérifié par des spécialistes.


Notre équipe de nutritionnistes, de diététiciens et de coachs sportifs s'efforce d'être objective, impartiale, honnête et de présenter les deux côtés de la médaille.


Nos articles contiennent des références scientifiques. Elles sont soit indiquées à la fin des articles dans une liste de références, soit indiquées sous forme de nombres mis entre parenthèses (1, 2, 3). Les nombres sont des liens cliquables, renvoyant vers des articles scientifiques évalués par des pairs.