Comment manger moins rapidement pour maigrir ?

Auteur Sandra Maribaux
Auteur : Sandra Maribaux, publié le 27/03/2010
Relu par le comité de rédaction

Manger trop vite n'aide pas à mincir. Voici nos conseils pour savoir comment prendre vos repas moins vite et ainsi maigrir plus aisément.

Manger rapidement, dans l'espoir de dégager plus de temps pour faire autre chose ou par manque de temps, fait partie des comportements alimentaires de notre société moderne. Et le nombre croissant de restaurants fast-food n'aide évidemment pas à corriger cette tendance à tout dévorer au tambour battant.

Certains d'entre nous doivent avaler vite leurs nourritures par exemple pour ne pas rater le début d'une réunion ou d'un rendez-vous commercial, pour pouvoir finir un dossier urgent à rendre dans quelques heures aux managers, pour pouvoir terminer la jounée de travail à temps et aller chercher les enfants à l'école, etc. D'autres finissent par manger rapidement alors qu'ils n'ont pas de raison particulière de le faire, uniquement par habitude.

Si en plus de consommer promptement, nous aimons la nourriture et le fait de nous nourrir dissipe certaines de nos émotions négatives, au point de souvent manger jusqu'à satiété sans pouvoir nous en rendre compte à temps, nous finissons par surconsommer (et cela n'aide évidemment pas à perdre du poids). Or diverses études ont montré que manger moins vite permet de maigrir, parce que justement nous mangeons moins lorsque nous ralentissons.

Mais maigrir n'est pas le seul avantage permis par le fait de manger moins rapidement. Arrêter de nous sustenter trop vite permet aussi de : avoir le temps d'apprécier votre nourriture (ses arômes, ses textures, etc.), mieux digérer (puisque vous mâchez davantage vos bouchées), réduire le stress, vous révolter contre le fast food et une vie menée à vitesse TGV.

Manger en coup de vent est donc déconseillé, mais à quelle vitesse devrions-nous prendre nos repas ? La réponse est simple : 20 minutes après le début du repas. 20 minutes est le temps qu'il faut à notre corps pour comprendre la satiété (le temps nécessaire au cerveau pour recevoir le signal de la satiété, disant qu'il faut arrêter d'absorber). Il faut donc manger moins au galop, et casser la croûte pendant au moins 20 minutes à chaque repas.

Selon une étude américaine, vous pouvez économiser 70 calories en mangeant lentement pendant environ 30 minutes au lieu de dévorer vélocement en 10 minutes. Si vous mangez moins diligemment à chaque repas, cela voudra dire que vous pouvez maigrir de près de 9,5 kilogrammes au bout d'une année (ou au moins ne pas grossir de 9,5 kilos).

Comment arrivons-nous à ce chiffre de 9,5 kilos de poids en moins au bout d'une année ? Voici le calcul : 70 calories de moins à chaque repas, à raison de 3 repas par jour (petit-déjeuner, déjeuner et dîner), pendant 365 jours (c'est-à-dire une année), cela fait une économie de : 70 x 3 x 365 = 76 650 calories de moins. Or toutes les 8 000 calories de moins créent une perte de poids de 1 kilo.

En effet, si vous mangez moins de calories que vos besoins de calories par jour, vous allez créer un déficit de calories. Et pour chaque déficit cumulé d'environ 8 000 calories, vous allez maigrir de 1 kilogramme. Les alimentations à base de restriction calorique (les régimes hypocaloriques par exemple) suivent ce principe pour vous faire perdre du poids et optimiser certains aspects de votre santé.

Notons qu'il est vivement déconseillé de vouloir atteindre un déficit de 8 000 calories trop tôt. Si vous créez un manque de 8 000 calories à toute vitesse, vous subirez l'effet yo-yo et reprendrez tout le poids perdu (voire davantage) une fois que vous recommencez à vous nourrir normalement (en consommant le nombre de calories dont vous avez besoin par jour).


RegimesMaigrir.com vous suggère 7 astuces pour vous forcer à manger moins rapidement pour maigrir :

1) Utiliser des assiettes (ou bols) plus petites pour consommer moins hâtivement

Les tailles des assiettes et bols ont augmenté en même temps que les tailles des portions ont augmenté. Or voir des portions de nourriture de la bonne taille nager dans une grande assiette peut vous faire penser que vous ne mangez pas suffisamment.

Mettez donc vos nourritures sur des assiettes plus petites et versez vos boissons dans des verres plus petits. Prendre vos plats dans des assiettes plus petites vous aidera à manger moins vite. Vous avez de grandes chances de vous dire "Quoi, j'en suis déjà à ma troisième assiette ?" et inconsciemment, vous finirez par absorber moins de nourriture et manger moins hâtivement.


2) Commencer votre repas par une soupe ou une salade pour avaler moins précipitamment

Mettre du volume dans le ventre d'abord avec des aliments riches en fibres alimentaires et en eau peut vous aider à ne pas surconsommer ensuite. Une étude a montré que prendre une salade en entrée peut diminuer les apports caloriques totaux de jusqu'à 12%.

Une autre étude a montré que les gens qui commencent à déjeuner avec une soupe de légumes finissent par consommer 20% de calories en moins (au total) par rapport à ceux qui n'en mangent pas avant le repas.


3) Ne pas regarder la TV pendant le repas pour manger moins rapidement

Prenez tous vos repas dans un endroit désigné et dépourvu de distractions (comme la TV). Cela transforme le fait de vous sustenter en un événement doté d'un début et d'une fin. Faire un effort pour être conscients de ce que vous mangez peut aider à manger moins vite et à casser la tendance à absorber des quantités excessives de nourritures.


4) Mâcher davantage pour ne plus manger en quatrième vitesse

Une étude a démontré que mâcher davantage vos nourritures aide à réduire la faim. Les participants à cette étude étaient divisés en 3 groupes. Les 3 groupes ont mâché une portion de 50 grammes d'amande respectivement 10, 25 et 40 fois. Le groupe qui mâchait 40 fois se sentait rassasié plus longtemps.

Quelle en serait la raison ? Mâcher davantage peut provoquer une plus grande libération des matières grasses des amandes, ce qui déclenche les hormones qui calment la faim.


5) Casser la dalle avant d'avoir trop faim pour manger moins hâtivement

Si vous avez vraiment très faim, il sera difficile voire impossible de remplir l'estomac lentement. Vous aurez trop envie de manger vite pour calmer votre faim. La meilleure manière d'éviter cela reste de ne pas attendre trop longtemps et de vous nourrir dès que vous ressentez une petite faim.

Vous pouvez aussi prendre vos repas à heures fixes de la journée. Choisissez des heures qui soient appropriées, selon votre par expérience, pour éviter d'avoir trop faim.


6) Remettre vos fourchettes et cuillères sur la table entre les bouchées pour ne plus dévorer au tambour battant

Il s'agit d'une astuce connue pour manger plus lentement. Il vous faut remettre votre fourchette (ou cuillère) sur la table après avoir avalé, bien mâcher votre bouchée, prendre une autre bouchée et ainsi de suite.

De plus, le fait de vous arrêter entre les bouchées vous donnera davantage d'occasion de mener une conversation correctement, sans parler la bouche pleine. Parler pendant un repas, mais pas en mâchant, crée une pause et vous faire ralentir lorsque vous mangez.


7) Vous concentrer sur la nourriture et vous-même, pas sur ce que d'autres personnes sont en train de faire

Il est facile d'être attiré par le rythme de quelqu'un d'autre lorsque vous mangez (tout comme lorsque vous conduisez ou courez). Soyez conscients et veillez à garder votre propre rythme au lieu de vous nourrir de manière inconsciente et aussi vite que les autres personnes à table (comme cela peut souvent arriver).

Etre conscients de ce défi peut vous aider à déjeuner ou dîner moins brièvement. Etre présents pendant tout le repas peut être utile pour garder un rythme lent et stable et pour apprécier pleinement vos plats.


Et vous, êtes-vous du genre à manger rapidement ? Quelles astuces utilisez-vous pour vous sustenter moins précipitamment ? Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

Vos réactions : il y a 6 commentaires sur cet article. Cliquez ici pour lire ces commentaires ou pour donner votre avis sur cet article.

Photo portrait de l'auteur Sandra Maribaux
×

Cet article est basé sur des preuves scientifiques, écrit par des experts et vérifié par des spécialistes.


Notre équipe de nutritionnistes, de diététiciens et de coachs sportifs s'efforce d'être objective, impartiale, honnête et de présenter les deux côtés de la médaille.


Nos articles contiennent des références scientifiques. Elles sont soit indiquées à la fin des articles dans une liste de références, soit indiquées sous forme de nombres mis entre parenthèses (1, 2, 3). Les nombres sont des liens cliquables, renvoyant vers des articles scientifiques évalués par des pairs.