L-Carnitine : fait-elle maigrir ?

Auteur Sandra Maribaux
Auteur : Sandra Maribaux, publié le 08/01/2010
Relu par le comité de rédaction

Ce constituant du tissu musculaire permettrait la perte de poids selon les fabricants de produits amaigrissants, mais est-ce vrai ?

Pour savoir si la carnitine peut favoriser la perte de poids, commençons par mieux comprendre cette molécule. Il s'agit d'un composé découvert en 1905. Soluble dans l'eau, similaire à une vitamine, il est synthétisé dans le corps par 2 acides aminés essentiels : la lysine et la méthionine. Les vitamines B6 et C sont également nécessaires à sa synthèse.

Ce composé possède 2 stéréoisomères :
  • La première forme est biologiquement active, on l'appelle la L-Carnitine,
  • La seconde forme est biologiquement inactive, on l'appelle la forme D.

Souvent vendue en tant que complément alimentaire diététique, ce composé est censé aider à maigrir, tout au moins selon les fabricants d'innombrables médicaments amaigrissants qui ont rendu ce composé très en vogue.

Tous ces fabricants prétendent que ce composé favorise la perte de poids en faisant fondre votre graisse ou en brûlant votre excès de graisse (beaucoup de fabricants parlent de "brûleur de graisse"). Est-ce que la L-Carnitine fait vraiment maigrir ? Nous allons répondre à cette question plus bas.


> Comment cette molécule fonctionne-t-elle ?

Des études ont montré que la carnitine joue un rôle important dans le transport des acides gras vers les mitochondries. Les mitochondries sont les parties des cellules de l'organisme, qui agissent comme des centrales d'énergie et rendent l'énergie disponible pour le corps.

Alors si ce composé aide à produire de l'énergie dans le corps humain, pourquoi n'aiderait-il pas à maigrir ? En fait, la carnitine transporte bel et bien les acides gras vers les mitochondries, mais elle ne peut pas aller chercher la graisse stockée dans les hanches, dans les cuisses et le ventre pour la brûler.

Dans le corps, ce sont le foie et les reins qui effectuent la synthèse carnitinique, à partir des acides aminés essentiels lysine et de méthionine. Cette synthèse nécessite la présence de vitamine C en quantités suffisantes dans l'organisme. Quand le corps se développe ou se trouve en état de grossesse, la quantité de carnitine nécessaire peut excéder le volume fabriqué habituellement par l'organisme.

Votre corps stocke cette molécule dans la masse musculaire squelettique, le cœur, le cerveau et le liquide spermatique.


> Que prétendent les fabricants de produits contenant ce composé ?

Pour ces fabricants, la L-Carnitine favoriserait la perte de poids. Elle est vendue comme un "composé ergogénique" (un composé qui permet d'améliorer les performances physiques).

En d'autres mots, la carnitine est censée augmenter la performance athlétique (notamment pour faire la musculation plus facilement). La logique serait la suivante : si ce composé améliore l'oxydation des graisses (libération de l'énergie efficiente obtenue en brûlant de la graisse) alors il devrait aussi améliorer la performance athlétique.


> La L-Carnitine fait-elle maigrir ?

Bien que cette molécule bénéficie de grandes campagnes publicitaires, notamment sur Internet, qui vantent sa capacité à faire perdre du poids, il n'existe aucune étude scientifique pour démontrer qu'elle favorise la perte de poids. Ce qui est certain, c'est qu'elle ne fait pas maigrir à elle-seule.

Certaines études ont bien montré que la prise de L-carnitine par voie orale réduit la masse grasse, augmente la masse musculaire, diminue la fatigue, et l'ensemble pourrait contribuer à la perte de poids chez certaines personnes. Mais globalement, rien ne permet d'affirmer avec certitude que ce composé fait maigrir.

Pour perdre du poids, il n'y a pas d'autre meilleur moyen que de faire un régime amaigrissant (avec restriction calorique ou en mangeant de façon équilibrée) en plus de faire de l'exercice régulièrement.

A cause de ce lien possible entre cette molécule et la performance athlétique, des études scientifiques rigoureuses et contrôlées ont été menées pour déterminer si la prise de compléments alimentaires contenant de la L-Carnitine stimule les niveaux de ce composé dans les muscles, et donc fournit davantage d'énergie aux athlètes.

Aucune de ces études n'a trouvé une augmentation du taux de cette molécule dans les muscles lorsque les athlètes prenaient des suppléments qui en contiennent. Donc la performance athlétique n'est pas améliorée par une consommation carnitinique. Lisez aussi notre fiche du régime dissocié scandinave (un régime conçu pour les sportifs).


> Quels risques provoque une carence en carnitine ?

La quantité carnitinique produite par l'organisme humain est généralement insuffisante pour répondre aux besoins du corps, donc nous avons besoin d'en obtenir via notre alimentation. La viande et les produits laitiers comme le lait, le fromage, le yaourt sont riches en cette molécule.

Une insuffisance en L-carnitine peut provoquer une maladie appelée encéphalopathie aiguë, qui cause des vomissements, la confusion mentale et la somnolence. Les patients qui présentent un déficit en cette molécule ont tendance à souffrir de la faiblesse musculaire.

Un manque de carnitine peut aussi affecter le fonctionnement du cerveau. Il est important que les aliments pour bébés contiennent une certaine quantité L-Carnitinique pour assurer un développement correct du cerveau.

D'autres symptômes d'une carence en L-carnitine incluent :
  • Les reins ne fonctionnent pas correctement après un exercice physique,
  • Des muscles faibles,
  • La fatigue musculaire ou des crampes musculaires,
  • Des irrégularités des battements du cœur.

L'organisme de certaines personnes ne peut pas transporter la carnitine vers les tissus pour être utilisé. Certaines maladies comme l'angine de poitrine ou la claudication intermittente peuvent aussi causer un faible niveau L-carnitinique dans le corps, ainsi que certains médicaments.


> Avantages

Bien que la L-carnitine ne fait pas maigrir et n'améliore pas la performance athlétique, elle présente d'autres bienfaits sur le plan de la santé, que nous allons lister ci-dessous.

Pendant la croissance et la grossesse, vous aurez besoin de davantage de carnitine que ce que votre corps peut produire normalement. Sa prise sous forme de complément alimentaire peut alors être envisagée, après consultation de votre médecin.

La L-carnitine a un effet positif également sur la santé des os. En effet, en prenant de l'âge, la concentration carnitinique dans les cellules baisse. Cette diminution trouble le métabolisme des graisses dans les divers tissus. Les os sont spécialement affectés. Pourquoi ?

Le métabolisme des ostéoblastes (cellules qui permettent de renouveler les os et de conserver la masse osseuse) nécessite constamment de la carnitine. L'administration de ce composé aide à accroître la concentration d'ostéocalcine dans le sang (elle se réduit petit à petit à cause du vieillissement). Or des études ont montré que cette concentration est fortement diminuée chez les personnes souffrant d'ostéoporose.

Certaines personnes peuvent présenter un manque carnitinique à cause de la prise de médicaments anti-épileptiques qui contiennent un composé chimique appelé acide valproïque. Pour ces personnes, l'usage de L-Carnitine est indiqué et joue un rôle important dans l'amélioration de la tonification musculaire, du fonctionnement du cerveau et pour empêcher l'encéphalopathie.

Les personnes qui risquent le plus de déficit carnitinique sont surtout les enfants avec des muscles flasques ou hypotonie, qui n'arrivent pas à se porter bien, qui ont des infections répétées, l'encéphalopathie, la hypoglycémie, infections des muscles cardiaques. Si ces enfants sont traités avec la L-Carnitine, leurs symptômes s'améliorent généralement.

Cette molécule produirait un effet positif sur le diabète de type 2 selon une étude, mais des études plus approfondies sont nécessaires pour confirmer.

La carnitine possède une action antioxydante. Cette action procure un effet ayant pour but d'éviter le danger de lipiperoxydation des phospholipides membranaires, et de prévenir contre le stress oxydatif induit au niveau des cellules myocardiales et endothéliales. Ainsi, nous avons affaire à une molécule réductrice.

Quelques petites études ont trouvé que la L-carnitine peut aider quand elle est utilisée en accompagnement de médicaments conventionnels après une crise cardiaque, mais d'autres études ne sont pas d'accord.

D'autres études mineures ont suggéré que le composé carnitinique peut aider à réduire les symptômes de l'insuffisance cardiaque, à améliorer la capacité à faire de l'exercice des personnes souffrant d'insuffisance cardiaque. Cependant, des études plus approfondies sont nécessaires pour confirmer ces suggestions.


> Quelle est la dose maximale par jour à ne pas dépasser ?

Les dosages recommandés de ce composé varient en fonction du problème de santé à traiter. Généralement, la dose varie entre 1 et 3 grammes par jour (c'est-à-dire entre 1 000 et 3 000 mg/jour) pour un adulte. Les suppléments en L-Carnitine sont souvent vendus en gélules de 250 mg et de 500 mg. Ils sont aussi disponibles sous forme liquide (dans des ampoules ou dans des boissons milkshakes) ou de gel.

Diverses formes de suppléments de carnitine


> Inconvénients et effets secondaires indésirables

Le prix des suppléments de L-carnitine est souvent élevé. Si vous voulez en acheter, sachez qu'ils sont disponibles en grand nombre sur Internet.

Les effets indésirables d'une consommation carnitinique excessive sont :
  • Augmentation de la tension artérielle,
  • Accélération du rythme des battements du cœur,
  • Fièvre,
  • Diarhée (en cas de forte consommation),
  • Hausse de l'appétit (rare),
  • Odeur sur le corps (rare),
  • Rougeurs (rare).

Parce que les suppléments peuvent produire des effets indésirables avec certains médicaments, vous devriez les prendre seulement sous le contrôle d'un spécialiste dans le domaine de la santé.

Les personnes souffrant des maladies suivantes devraient parler à leur médecin avant d'envisager la prise de suppléments de L-carnitine sous peine de courir un danger :
  • Maladie vasculaire périphérique,
  • Hypertension,
  • Maladies du foie dues à l'alcoolisme (cirrhose),
  • Diabète,
  • Maladie du rein,
  • Des antécédents de convulsions.


> Sources alimentaires

Les aliments qui présentent la plus grande concentration L-carnitinique sont la viande rouge et les produits laitiers. Plus une viande est rouge, plus elle en contient. Cette molécule est moins présente voire inexistante dans les viandes blanches et les légumes.

Vous trouverez de la carnitine également dans les :
  • Noix,
  • Graines (sésame, tournesol, citrouille, etc.),
  • Légumes (asperge, brocoli, artichaut, betterave, chou cavalier, chou de Bruxelles, moutarde, ail, gombo, chou frisé, persil, etc.),
  • Fruits (abricot, banane, etc.),
  • Céréales (maïs, sarrasin, avoine, millet, seigle, son de riz, etc.).

Aliment
Quantité
Carnitine
Agneau100 g180 mg
Steak de bœuf100 g95 mg
Bœuf haché100 g94 mg
Porc100 g27,7 mg
Bacon100 g23,3 mg
Tempehdemi tasse19,5 mg
Morue100 g5,6 mg
Blanc de poulet100 g3,9 mg
Fromage américain100 g3,7 mg
Crème glacée104 ml3,7 mg
Lait entier104 ml3,3 mg
Champignons100 g2,6 mg
Avocatde taille moyenne2 mg
Fromage blanc104 ml1,1 mg
Carotte100 g0,4 mg
Pain complet100 g0,36 mg
Asperge100 g0,195 mg
Pain blanc100 g0,147 mg
Macaroni100 g0,126 mg
Beurre d'arachide100 g0,083 mg
Riz (cuit)100 g0,0449 mg
Œufs100 g0,0121 mg
Jus d'orange104 ml0,0019 mg

Les végétariens risquent donc davantage une carence L-carnitinique que les personnes qui mangent de la viande. Les végétariens pourraient être davantage motivés à prendre des compléments alimentaires de ce composé, en guise de supplémentation.


> Quelles sont les variétés de suppléments ?

Ce composé est disponible en tant que complément sous diverses formes :
  • L-carnitine : la forme la plus disponible et la moins chère,
  • Acétyl-L-carnitine : une forme souvent utilisée dans des études sur la maladie d'Alzheimer et d'autres troubles du cerveau,
  • Propionyl-L-carnitine : une forme utilisée dans des études sur les maladies du cœur et la maladie vasculaire périphérique.

Évitez de prendre des suppléments de la forme carnitinique biologiquement non active (la forme D). Ils interfèrent avec la forme naturelle L-carnitinique et peuvent produire des effets secondaires indésirables.

Dans certains cas, la forme active de cette molécule peut être prise sur ordonnance ou administrée sous forme liquide (par voie intraveineuse) par un fournisseur de soins de santé.


> Interactions médicamenteuses possibles

Si vous êtes actuellement traités par l'un des médicaments suivants, vous ne devriez pas envisager une prise de L-carnitine sans en parler d'abord à votre docteur :
  • AZT : dans un test réalisé sur des souris de laboratoire, des suppléments L-carnitiniques ont protégé le tissu musculaire des effets secondaires toxiques de l'AZT, un médicament utilisé pour traiter le Sida. D'autres études sont nécessaires pour savoir si ce composé peut produire le même effet sur des humains.
  • Doxorubicine : le traitement par la forme carnitinique active peut protéger les cellules du cœur contre les effets secondaires toxiques de la doxorubicine (un médicament de chimiothérapie utilisé pour traiter le cancer) sans rendre ce médicament moins efficace. Discutez toujours avec votre oncologue avant d'utiliser toute thérapie compplémentaire ou alternative à la chimiothérapie.
  • Isotrétinoïne (Accutane) : c'est un médicament utilisé pour traiter l'acné sévère. Il peut entraîner des problèmes hépatiques (mesurables par un test sanguin) ainsi qu'un taux de cholestérol élevé, des douleurs musculaires et une faiblesse. Ces symptômes ressemblent à ceux observés avec une carence carnitinique. Des chercheurs grecs ont montré qu'un grand groupe de personnes ayant eu des effets secondaires à cause de l'Accutane a vu leurs effets s'améliorer grâce à la prise L-carnitinique (par rapport à ceux qui ont pris un placebo).
  • Hormone thyroïdienne : les composés carnitiniques peuvent empêcher l'hormone thyroïdienne de pénétrer dans les cellules, et peut théoriquement rendre moins efficace le remplacement des hormones thyroïdiennes. Si vous prenez l'hormone thyroïdienne de substitution, parlez-en à votre médecin avant une prise carnitinique.
  • Acide valproïque (Depakote) : ce médicament anti-convulsion peut abaisser la concentration carnitinique dans le sang. Prendre des suppléments L-carnitiniques peut prévenir toute carence et peut également réduire les effets secondaires de l'acide valproïque. Toutefois, la prise carnitinique peut augmenter le risque de convulsions chez les personnes ayant des antécédents de crises convulsives.
  • Warfarine (Coumadin) : il s'agit d'un médicament utilisé pour ralentir la coagulation du sang. La L-carnitine pourrait augmenter les effets de la warfarine et accroître les risques de contusions et de saignements. Veillez à faire tester votre sang régulièrement. La dose de warfarine pourrait être amenée à changer.


> Conclusions

La L-Carnitine ne fait pas maigrir. Elle ne peut pas améliorer la performance athlétique non plus. Découvrez aussi si le chitosan peut aider à mincir.

Oubliez donc les promesses faites par les fabricants de produits amaigrissants et de produits à base carnitinique censés améliorer la performance athlétique.

Vous allez maigrir davantage si vous adoptez une alimentation équilibrée, riche en fibres, qui n'exclut aucun nutriment important, et si vous faites de l'exercice régulièrement à côté. Vous allez améliorer votre performance athlétique de manière spectaculaire si vous adoptez une alimentation riche en glucides.

Quoiqu'il arrive, si vous souhaitez prendre des suppléments de carnitine, nous vous recommandons vivement de le faire après avoir consulté votre médecin et/ou sous la supervision d'un expert de la santé/diététique.


Que pensez-vous de la L-carnitine ? Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

Vos réactions : il y a 20 commentaires sur cet article. Cliquez ici pour lire ces commentaires ou pour donner votre avis sur cet article.

Photo portrait de l'auteur Sandra Maribaux
×

Cet article est basé sur des preuves scientifiques, écrit par des experts et vérifié par des spécialistes.


Notre équipe de nutritionnistes, de diététiciens et de coachs sportifs s'efforce d'être objective, impartiale, honnête et de présenter les deux côtés de la médaille.


Nos articles contiennent des références scientifiques. Elles sont soit indiquées à la fin des articles dans une liste de références, soit indiquées sous forme de nombres mis entre parenthèses (1, 2, 3). Les nombres sont des liens cliquables, renvoyant vers des articles scientifiques évalués par des pairs.