Prédiabète : quels aliments choisir quand on est prédiabétique ?

Auteur Sandra Maribaux
Auteur : Sandra Maribaux, publié le 15/11/2009
Relu par le comité de rédaction

Ce trouble survient quand un taux de sucre sanguin est élevé mais pas au point d'être diabétique. Voici nos conseils nutritionnels.

Vous a-t-on dit que votre taux de sucre sanguin était trop élevé, mais pas encore au point d'être diabétique ? Si tel est le cas, vous pourriez souffrir d'un problème de santé connu sous le nom de syndrome prédiabétique ou prédiabète (également appelé intolérance au glucose). Ce trouble concernerait 15% des français adultes (dont la plupart ignorent qu'ils ont ce problème).

Vous souffrez de prédiabète lorsque votre taux de sucre sanguin est élevé mais pas suffisamment élevé pour dire que vous souffrez du diabète de type 2. Les experts estiment que si une personne prédiabétique ne prend aucune mesure (notamment sur le plan de l'alimentation) pour traiter ce problème, elle a beaucoup de risques de développe le diabète de type 2 dans les 10 années.

La bonne nouvelle est que les personnes prédiabétiques ne développent pas nécessairement un diabète si des changements appropriés de style de vie sont apportés. Si vous êtes prédiabétiques et voulez éviter de souffrir du diabète de type 2, comment comptez-vous vous alimenter pour traiter ce trouble ?


> Est-ce que l'alimentation est si importante pour les pré-diabétiques ?

Cela ne vous surprendra pas d'entendre dire que l'alimentation joue un rôle important dans le traitement du syndrome prédiabétique. L'alimentation ne contribue pas seulement à l'obésité (qui est l'un des plus grands facteurs de risque du diabète de type 2) mais affecte aussi directement le taux de sucre sanguin.

Evidemment, si vous êtes prédiabétique et voulez éviter le diabète de type 2, des changements alimentaires sont nécessaires. La plus grande priorité devrait accordée à la perte du poids en excès. Une grande étude a montré que perdre 7% du poids corporel diminue le risque de passer du prédiabète au diabète de type 2 de 58%. Combinez une perte de poids avec 30 à 40 minutes d'exercices cardio en plus de la musculation, à raison de 3 à 4 fois par semaine, et vous réduirez significativement le risque de développer le diabète.


> Quelle est la meilleure alimentation pour ce problème ?

Les personnes qui souffrent de prédiabète ont un degré de résistance à l'insuline, qui leur complique encore plus la vie lorsqu'ils doivent traiter les glucides. A cause de cela, des glucides simples comme la pomme de terre, le riz blanc, le pain blanc devraient être remplacés par les pains complets, le riz brun, les céréales complètes et riches en fibres.

Ces aliments complets ne sont pas seulement riches nutritionnellement mais produisent aussi moins d'effet sur l'insuline et le taux de sucre sanguin que leurs équivalents plus riches en féculents.

Il est également important de limiter la quantité de desserts sucrés par du miel ou du sucre classique, surtout les desserts riches en matières grasses. Non seulement les aliments sucrés et gras ajoutent des calories mais ils peuvent aussi provoquer des montées rapides de sucre sanguin, stressant davantage le pancréas déjà agité.


> Que dire des matières grasses ?

Diminuer les apports en graisse saturée est également une part importante de l'alimentation de toute personne atteinte de prédiabète. Les graisses saturées ne sont pas seulement denses en calories, mais elles peuvent aussi provoquer des changements de taux de lipides sanguins qui augmentent le risque de maladies cardio-vasculaires (la cause de décès la plus commune chez les personnes diabétiques).

L'une des meilleures manières de diminuer les graisses saturées consiste à remplacer une partie de vos consommations de viandes par des sources de protéines végétales. Il existe une variété de formes végétales pauvre en matières grasses (tofu, haricots, lentilles, tempeh, seitan, etc.). Lorsque ces légumes sont préparés correctement, ils peuvent être de succulents substituts.


> Manger sainement pour prévenir ce trouble

RegimesMaigrir.com vous propose quelques conseils alimentaires pour choisir des aliments sains afin de prévenir (ou diminuer) le prédiabète :

> Critères pour estimer que vous risquez d'être pré-diabétique

Les experts estiment que vous pourriez avoir le prédiabète si vous avez :
Si vous êtes en surpoids et avez plus de 45 ans, vous devriez demander à votre médecin de vérifier si vous êtes prédiabétique. Si l'examen est positif, vous devriez tester pour savoir si vous avez le diabète de type 2 toutes les 1 ou 2 années après votre diagnostic.


> A retenir

Naturellement, vous devriez essayer de combiner ces changements alimentaires avec 30 à 40 minutes d'exercices cardio et/ou de musculation, à raison de 3 ou 4 fois par semaine. Choisissez des exercices que vous aimez et ne craignez pas de varier votre routine afin d'empêcher la monotonie. Une marche rapide fonctionne bien pour la plupart des gens et varier la route (des marches) casse la monotonie. Ces simples changements de style de vie pourraient suffire pour empêcher le prédiabète d'évoluer vers le diabète. N'oubliez pas de visiter votre médecin tous les 6 mois pour tester votre taux de sucre sanguin.


Que pensez-vous de ces conseils pour les personnes ayant le prédiabète ? Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

Vos réactions : il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez la première personne à donner un avis en cliquant ici.

Photo portrait de l'auteur Sandra Maribaux
×

Cet article est basé sur des preuves scientifiques, écrit par des experts et vérifié par des spécialistes.


Notre équipe de nutritionnistes, de diététiciens et de coachs sportifs s'efforce d'être objective, impartiale, honnête et de présenter les deux côtés de la médaille.


Nos articles contiennent des références scientifiques. Elles sont soit indiquées à la fin des articles dans une liste de références, soit indiquées sous forme de nombres mis entre parenthèses (1, 2, 3). Les nombres sont des liens cliquables, renvoyant vers des articles scientifiques évalués par des pairs.