Bypass gastrique : avantages et inconvénients

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 29/05/2009

Le bypass est une opération chirurgicale réservée aux cas d'obésité morbide. Découvrez ses bienfaits et effets secondaires.

Le bypass gastrique est de plus en plus populaire chaque année dans le monde, notamment à cause du développement de l'obésité. Même les personnes âgées et les personnes ayant des problèmes de santé se tournent de plus en plus vers ce type de chirurgie pour traiter l'obésité morbide. En général, les experts estiment que se faire opérer contre l'obésité devient rentable en 2 ans (le coût lié à l'opération est amorti au bout de deux années).

RegimesMaigrir.com vous rappelle qu'une personne est atteinte d'obésité morbide lorsque son IMC dépasse 40. Vous ne devriez donc envisager un bypass qu'en cas d'obésité importante qui cause des problèmes de santé, et si les régimes amaigrissants et l'exercice physique ne vous ont pas aidé à perdre du poids. Essayez d'abord nos astuces si vous voulez maigrir de plus de 40 kilogrammes sans chirurgie.

Le by-pass gastrique est un acte chirurgical qui peut sauver des vies, notamment quand l'excès de poids est très élevé et provoque diverses maladies chroniques dans l'organisme d'une personne. Découvrez aussi les avantages et risques liés au ballon intragastrique.


> Déroulement de cette opération chirurgicale : image et animation

Concrètement, le chirurgien restreint la quantité d'aliments pouvant entrer dans l'estomac en agrafant une petite poche gastrique par coelioscopie. Sur le schéma affiché plus bas sur cette page, vous verrez que cette poche a une capacité de 4 cl, alors qu'un estomac de taille normale peut s'étirer pour aller parfois au-delà de 100 cl. Le chirurgien réduit le volume de l'estomac de plus de 90% lors de cette opération chirurgicale.

Sur cette poche, le chirurgien suture une portion de l'intestin grêle de manière à contourner environ 1 mètre d'intestin. Cela revient à faire une sorte de contournement, de court-circuit gastrique. Le mètre d'intestin qui est contourné, c'est-à-dire court-circuité, ne reçoit plus d'aliments quand vous ingérez de la nourriture. Le chirurgien a donc modifié le circuit alimentaire puisque désormais les aliments ne transitent plus par l'estomac ni par le haut du tube digestif. Ils passent dorénavant directement dans la partie moyenne de l'intestin grêle.

Vue sur l'estomac et l'intestin, avant et après l'opération du bypass gastrique
Vue sur l'estomac et l'intestin (avant et après l'opération)


Cette opération chirurgicale dure environ 2 heures. Après l'opération, les complications sont généralement plus nombreuses qu'avec la mise d'un anneau).

Le bypass est connu pour faire perdre du poids de manière spectaculaire. La perte de poids moyenne varie de 70 à 100% de l'excès de poids existant avant l'opération. Vous perdez ce poids en 12 à 16 mois. Découvrez aussi ce qu'il y a à faire avant, pendant l'opération puis après être sortis de l'hôpital.

Mais malgré cet amaigrissement important et les diverses bénéfices pour la santé procurés par ce type de chirurgie anti-obésité, beaucoup de personnes ignorent les inconvénients qu'il pourrait provoquer.


Vidéo montrant le déroulement de l'opération étape par étape (animation)


> Avantages

Bien naturellement, le plus grand des avantages procurés par cette chirurgie anti-obésité est la perte de poids importante qu'elle génère, même si cet amaigrissement demande habituellement entre 12 et 16 mois pour atteindre son maximum.

Alors que beaucoup de patients adoraient manger la malbouffe avant l'opération, ils n'en veulent plus après l'opération dans la plupart des cas. En effet, le taux de ghréline (l'hormone qui provoque la faim) diminue après l'acte chirurgical et les patients se désintéressent de la nourriture.

Etant l'une des techniques de chirurgie bariatrique, cette opération réduit le risque de cancer chez la femme.

Si les patients avaient le diabète, 70% d'entre eux se réveillent après un by-pass avec un taux de sucre dans le sang normalisé et n'auront plus besoin de médicaments pour soigner le diabète. La disparition du diabète est permanente, à condition que ces patients respectent les instructions diététiques fournies par l'équipe du chirurgien après l'opération.

Des études montrent que le bypass gastrique peut améliorer voire éliminer les problèmes de santé suivants :
En outre, les douleurs des articulations se font moins sentir lorsque les patients sortent du lit le matin, et il leur est plus facile d'être actifs après avoir subi cette opération. Travailler devient plus facile, et comme les pieds et les genoux ne sont plus obligés de supporter un poids corporel trop important, vous réduirez fortement les risques d'arthrite de vos genoux.

Les personnes bypassées bénéficient d'un meilleur confort alimentaire que si elles avaient subi une gastroplastie. En effet, elles sont moins exposées aux vomissements qu'avec une sleeve ou un anneau.


Vidéo de témoignage pré et post-opératoire


> Inconvénients

Le risque de mortalité reste très faible après une opération de bypass gastrique. Mais même si le risque de décès est quasi nul, il existe des complications mineures. Il y a notamment le risque d'infection des incisions ou de l'intérieur de l'abdomen (péritonite, abcès) à cause de la libération des bactéries de l'intestin pendant l'opération. L'emploi des antibiotiques à court terme ou de la thérapie respiratoire peuvent réduire les risques des infections. Découvrez par la même occasion ce qu'il faut emmener avec vous à l'hôpital avant cette opération.

Certaines personnes déjà opérées pourraient vomir parfois. Certes pas toutes les semaines, mais dès qu'un plat ne leur convient pas, ça ressort aussi tôt. C'est le principal effet secondaire du bypass : le "dumping syndrome".

Ce phénomène survient également lorsqu'un patient déjà opéré ingère trop rapidement des aliments sucrés, qui une fois arrivés dans l'intestin grêle réduit peuvent provoquer des nausées, des crampes, des sueurs et des diarhées (quelques minutes après l'ingestion). Les personnes bypassées observent en fait une indisposition générale, et parfois une précipitation du rythme cardiaque. Pour y remédier, ils doivent donc consommer les aliments sucrés en petites quantités et moins vite.

Il faut comprendre que les chirurgiens créent un petit et nouveau estomac pour les patients durant cette opération. Ainsi, les vomissements sont un problème courant quand les patients mangent trop et/ou trop vite après l'opération. Mais cet inconvénient ne devrait se produire que pendant la période où les bypassés doivent s'habituer à leur nouveau petit estomac.

D'autres complications peuvent survenir après ce type d'opération anti-obésité. Certains patients rencontrent le souci de l'évanouissement, un problème potentiellement grave (imaginez le patient au volant de sa voiture lorsque cet incident arrive).

Certains bypassés pourraient également ressentir des symptômes similaires : sensation d'être ivres, incohérents, incapables de parler, d'avoir du mal à articuler.

Pour résoudre ces problèmes, les experts conseillent de suivre un régime alimentaire spécial : manger toutes les 2 heures, consommer beaucoup de protéines et prendre des vitamines.

En effet, le manque d'alimentation peut causer l'évanouissement et les symptômes cités ci-dessus. Certains patients peuvent oublier de manger après un bypass gastrique puisqu'ils ne ressentent plus vraiment la faim. Il faut donc bien suivre à la lettre les recommandations (surtout sur le plan alimentaire) fournies par les chirurgiens après l'opération.

L'une de ces recommandations diététiques consiste à faire prendre aux patients des compléments vitaminés, du calcium et du zinc pour compenser les carences après l'opération.

> Prix et prise en charge par la Sécurité Sociale et/ou la mutuelle

1) Dans un hôpital public
L'opération est gratuite si vous remplissez les conditions fixées par la Sécurité Sociale (IMC de 40 ou plus, ou l'obésité importante est la cause déterminée et sûre d'une ou de plusieurs maladies).

Cependant, il faut souvent payer 1 000 euros (ou un peu plus) pour le dépassement d'honoraires. Si vous payez le dépassement du chirurgien, vous paierez aussi un autre pour l'anesthésiste (qui prend la moitié de ce que prend le chirurgien, donc 500 euros si vous avez payé 1 000 euros au chirurgien). Mais certains chirurgiens ne prennent pas de dépassement (donc l'anesthésiste ne prendra pas non plus) pour le bypass gastrique.

Certaines mutuelles prennent en charge ces dépassements d'honoraires. Vous devriez donc demander à votre mutuelle si elle paie en cas de dépassement. Si elle ne paie pas, vous pouvez choisir une autre qui le paie si vous le souhaitez.

Si vous n'avez pas de mutuelle, vous devez aussi payer le forfait journalier (18 euros par jour).

A part l'opération en elle-même (et les coûts éventuels indiqués ci-dessus), il ne faut pas oublier que vous devez payer pour d'autres services ou produits (avant, pendant ou après l'opération) :
  • Le chirurgien : généralement 5 consultations en tout, environ 70 euros à chaque fois,
  • Le diététicien (environ 30 euros chaque consultation),
  • Le gastroentérologue (60 euros la consultation),
  • Le pneumologue : environ 130 euros en tout,
  • La radio des poumons : 30 euros,
  • Le psychiatre : 60 euros,
  • L'endocrinologue : 50 euros,
  • Le cardiologue : 100 euros,
  • L'anesthésiste (même si le chirurgien n'a pas fait payer de dépassement d'honoraires) : environ 100 euros,
  • La prise de sang : parfois gratuite, d'autres fois une trentaine d'euros,
  • Les bas de contention : à acheter avant l'opération (entre 20 et 40 euros en fonction de la marque),
  • L'enfile bas de contention : un accessoire non indispensable mais utile pour mettre et enlever vos bas de contention sans faire d'efforts et sans les abîmer (prix allant de 60 à 120 euros en fonction de la marque).

La plupart de ces coûts sont payés intégralement par certaines mutuelles, à vous de choisir la bonne avant de vous faire "bypasser".


2) Dans une clinique (donc privée)
Il faut compter entre 2 000 et 7 000 euros. Le tarif varie énormément d'une région à l'autre en France (plus vous vous éloignez de Paris et moins vous payez cher en général), et d'un pays à l'autre si vous souhaitez subir un bypass gastrique à l'étranger.

Le prix élevé ne signifie pas pour autant une grande compétence/expérience du chirurgien (selon les témoignages de très nombreux by-passés). Et l'éloignement de Paris ne veut pas nécessairement dire que le chirurgien sera incompétent.

Il n'y a pas de prise en charge par la Sécurité Sociale (française) si vous subissez cette opération chirurgicale dans une clinique, mais certaines mutuelles prennent en charge l'intégralité du coût de l'opération. Regardez donc bien les options de prise en charge des différentes mutuelles avant d'en prendre une, quitte à payer en plus l'option qui permet de couvrir l'opération.

Les conditions requises pour être opérable sont plus "flexibles" en clinique. Vous attendez généralement moins longtemps avant d'être opéré(e) en clinique (3 mois d'attente en moyenne) que si vous le faisiez dans un hôpital public (jusqu'à 12 mois d'attente parfois même si la durée peut être d'un mois seulement dans certains cas). Certains bypassés trouvent que l'environnement est plus convivial et rassurant dans une clinique que dans un hôpital public.


> Conclusions

Une alimentation saine est donc plus décisive que jamais après cette chirurgie. Vous devez donc garder en tête qu'il faut effectuer des changements sains à votre régime alimentaire et faire du sport régulièrement pour assurer que votre bypass soit couronné de succès même à long terme.

Parce que certains patients rencontrent des problèmes après cette opération, notamment pour s'acclimater à leur nouveau mode de vie, certains chirurgiens offrent des réunions de groupes de soutien. Ces rassemblements offrent aux bypassés l'occasion de partager leurs histoires et de parler avec le chirurgien. Consultez votre chirurgien pour voir s'il offre de telles réunions de soutien. Découvrez aussi l'EndoBarrier, une gaine plastique capable de bloquer les calories et qui peut être insérée dans l'organisme sans chirurgie.

Dans l'ensemble, il faut relativiser les désagréments du bypass gastrique et constater les bienfaits réels qu'il apporte. Beaucoup d'experts jugent que ses bénéfices surpassent ses inconvénients.

En fait, beaucoup de patients disent que cette chirurgie anti-obésité est la meilleure chose qu'ils aient jamais faite pour eux-même, depuis qu'ils ont atteint le stade d'obésité morbide. La plupart ne veulent en effet plus jamais revivre les souffrances dues à l'obésité morbide, et pour cela, ils sont prêts à endurer tous les incommodités et effets secondaires/indésirables du bypass.


Que pensez-vous des avantages et défauts de cette chirurgie ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis en cliquant ici (vos commentaires seront affichés après modération, ne postez pas plusieurs fois le même avis). Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander/aimer sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> Commentaires et témoignages
Lulu  |  2017-02-15 23:53:28
Bonjour tout le monde, je me suis fait opérer d'un bypass le 31 janvier 2017. Je mesure 1m98 pour 170 kg. À ce jour au 15 février 2017, je pèse 155,3 kg soit 15 kg perdus en 15 jours. Début difficile la première semaine où je mangeais 3 cuillères à soupe pendant la 1ère semaine,que du liquide. Et au bout de 10 jours j'ai recommencé à manger normalement. Il faut être prêt à faire 3 repas 🍴 par jour et vraiment à manger en petite quantité. Mes 6 mois de consultation m'ont vraiment servi. Bon courage aux futurs opérés
olivier  |  2017-02-13 18:59:41
Réponse à Sand, Merci pour ta réponse, J'ai hâte d'y être... ce sera pour ce 20 février..... Et toi, qu'en a t-il été de ta ré alimentation. Je dois bien avouer que c'est un peu ce qu'il me fait peur. Mais je sais que le début sera privation avec l'alimentation liquide. Par la suite peux-tu me livrer tes sensations, la reprise du sport... des douleurs... Bien à toi. Olivier
Minou  |  2017-02-10 16:55:38
Depuis mon by pass en avril 2016 je ne peux avaler que du liquide marge 3 fibroscopie dilatoires / le mou ne passe pas / qui peux me conseiller même si je comprends la réticence du chirurgien à réopérer Merci
emaaa  |  2017-02-05 23:31:57
Je suis aujourd'hui à 4 mois après l'opération (BY PASS), mais toute cette aventure à débuter il y a un an, et oui c'est une aventure, avec des haut et des bas, beaucoup de questions, plein de doutes, pour commencer il faut accepter qu'on ait un problème qu'on ne peut pas résoudre soi-même, qu'on a besoin d'aide, il y a 1 an je pesais 125 kg quand j'ai été voir le chirurgien pour la première fois. On m’a dit qu'il fallait que j'arrête de fumer, que je devais me faire poser un implant et que je devais prendre plein de rendez-vous avec plein de médecins différents, bref il fallait que je prenne mon mal en patiente. Quand j'ai commencé à prendre les rendez-vous et qu'on me donnait des dates dans 1 mois, 3 mois voire plus, ça me décourageait, je voulais que ça aille vite... Mais il faut un temps nécessaire pour accepter ces choix ! L'un de ces choix était l'arrêt du tabac... qui forcement allait me faire grossir, ça n'a pas raté puisque j'ai pris plus de 6 kg, le jour où j'ai commencé mon suivie diététique (indispensable pour mettre en place les bases) je pesais plus de 130 kg. Le deuxième choix à faire, l'implant contraceptif, je me suis renseigné sur internet avant d'aller voir un gynécologue, tout ce qui est dit sur les forums ne me donnait pas du tout envie d'en avoir un, mais pas le choix je me suis donc lancé. Je ne vais pas continuer à détailler tous les mois, ni tous les rendez-vous qu'il y a eu, mais le jour J pour ma part le 10 Octobre 2016 j'avais, grâce à ma diététicienne, déjà perdus 20 kg, j'avais le traque, forcement... L'opération c'est très bien passé, j'ai dormi comme un bébé grâce à l'anesthésie. Mais le lendemain tout ce que j'avais en tête c'était "'Mais qu'est-ce que j'ai fait ? je suis trop bête", j'avais mal, peur ... c'est normal. Je suis sortie de l'hôpital au bout de trois jours puisque pour moi tous c’est bien passé. Aujourd'hui 4 mois après l’opération, après une réadaptation alimentaire et une rééducation musculaire, je viens de perde mon 50ème kilo, soit 30 kilo perdu depuis l'opération. Donc pour résumer, ma vie a changé radicalement, mon plaisir aujourd’hui c’est d’entrer dans un magasin de vêtements et de pouvoir trouver ma taille au rayon standard, pas dans les grandes tailles. Donc je conseille fortement cette opération à toute personne, on pense tous être assez fort pour y arriver toute seule mais à un moment il faut accepter cette main qu'on nous tend.
Mimi  |  2017-02-02 22:53:35
Pour theo J'espère que votre compagne ce porte mieux. Beaucoup de courage a vous.
Sand  |  2017-01-30 17:26:03
Réponse à Olivier Olivier, même rapport poids/taille que vous, première réponse du CHU négative pour un bypass car IMC<40. Puis stéatose,diabète et souci de vésicule diagnostiqués lors des premiers examens. Opération le 21/09/16. Après 20 semaines j'en suis à 23kgs perdus. 3 heures de sport par semaine me permettent d'augmenter la dépense calorique au repos et de continuer à perdre environ 0,6Kg à 1Kg par semaine. En post opératoire 2 mois difficiles pour la ré alimentation (Douleurs et vomissements). Fatigue relative suivant l'intensité de l'activité professionnelle. Garde robe à refaire et moral au beau fixe. Attention, bien réfléchir car la quantité de nourriture est définitivement très limitée et la prise de vitamines est "à vie"....
olivier  |  2017-01-30 11:44:04
Bonjour raph, Merci pour ton message et dis moi en ce qui concerne ton après intervention chir. Comment s'est passé ta réalimentation, as tu vécu des difficultés. des aliments à éviter? Je viens de contacter le chirurgien. On va planifier l'intervention, celle-ci va se faire au chirec. Il ne faut pas se cacher, l'inquiétude est là quant à l'après... mais bon quand il y a une notion de bien être physique et de santé.. Olivier
Cry18  |  2017-01-27 18:19:12
Bonjour à tous, J'ai 45 ans, je pèse 120kg. J'envisage de me faire opérer d'un by-pass. Je souffre d'une spondylarthirte ankylosante et suis un traitement anti-inflammatoire quotidien, ainsi que du méthotrexate. Souffrant de maux d'estomac, je suis également un traitement. J'aimerais savoir si quelqu'un d'entre vous a pratiqué un by-pass en souffrant de cette maladie et en suivant le même type de traitement que moi. J'ai très peur si je tente l'opération d'aggraver mes maux d'estomac, sachant que je ne peux pas me passer de ces traitements pour le moment. Merci pour votre réponse. Bonne journée
Raphistouille  |  2017-01-27 14:01:50
Pour Olivier ! Moi j’étais à 139,5 kilos pour 1m78 (homme de 38 ans)la veille de l’opération. j'ai été opéré le 29 août dernier et j'ai perdu pour l'instant 40 kilos. Comme tout opération tu as un risque et oui cela se passe sous endoscopie. Pour mon cas tout ça s'est super bien passé. Je sors d'un contrôle au CHU qui me suit et tout va bien j'ai perdu plus de masse graisseuse que de muscle. Cette opération te fatigue car tu n’assimiles plus les aliments comme avant (complément de vitamine a prendre à vie+contrôle). Moi en sport je fais du ping pong pour le cardio et salle de muscu pour se renforcer. Je mange de tout mais en petite quantité. L'apport en protéine est important !!! la diététicienne m'a dit de réduire les légumes et de privilégier viande/poisson/fromage. Cela reste une opération lourde mais que du bonheur pour moi !!! Hésites pas si tu as des questions ? @+ Raph
Alygathe  |  2017-01-27 10:01:32
Bonjour ayant été opéré 2fois pour pose d anneau gastrique avec chirurgie de Mason et oui 2fois... La 1erefois 36kg de perdu tout va bien sauf que l anneau casse😣....Donc reprise de poids. Donc réopéré 10ans plus tard ou la c est catastrophe... Je perd tres peu et j ai des brûlures d estomac traitées par esomeprazole ... Donc cette année a été le pompon pour les kg... Je suis en plein divorce et le moral pas top.... J envisage une sleeve ou bypass.... Est ce risque? Les 2chir m on dit que c était mm pas sûre que ça soit accepter au niveau de la commission pluridisciplinaire... Ils me conseillent même un régime. Ha mais là lol lol... 😑... Suis au bout de ma vie... Help me !!!!!!


> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :