Diverticulite et diverticulose : symptômes, traitement, aliments

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 04/10/2010

Ces deux problèmes de santé ne sont pas rares. Voici les infos sur leurs symptômes, les traitements et aliments à manger et à éviter.

La diverticulose et la diverticulite, formant la maladie diverticulaire, sont relativement fréquentes dans le monde occidental, mais reste très rare en Asie et en Afrique. La maladie diverticulaire augmente avec l'âge. Elle reste peu fréquente avant les 40 ans et est observée chez beaucoup de personnes âgées de plus de 60 ans. Avant de vous conseiller les aliments à manger et à éviter, RegimesMaigrir.com explique pour vous ce qu'est la diverticulose, la diverticulite, le diverticule, leurs symptômes, leurs traitements, etc.


> Définitions

1) Diverticulose
Le côlon (le grand intestin) est une longue structure en forme de tube qui stocke puis élimine les déchets. La pression dans le côlon entraîne des poches bourrées de tissus (sacs) qui poussent à partir des parois du côlon au fur et à mesure qu'une personne vieillit.

Un petit sac bombé poussant vers l'extérieur de la paroi du côlon est appelé un diverticule. Ces derniers peuvent se produire partout dans le côlon, mais se trouvent plus fréquemment vers la fin du côlon de gauche, appelé le côlon sigmoïde. La maladie où une personne a ces diverticules dans le côlon est appelée la diverticulose.

2) Diverticulite
Il s'agit d'une maladie où le diverticule dans le côlon éclate (se romp). La rupture a pour conséquence une infection des tissus qui entourent le côlon. Une personne souffrant de diverticulite peut avoir des douleurs abdominales et la fièvre.

Lorsque le saignement provient d'un diverticule, il est appelé hémorragie diverticulaire. Une personne qui subit les conséquences de la diverticulose dans le côlon est désignée comme souffrant de la maladie diverticulaire.

Pour résumer, la diverticulose est la maladie et la diverticulite est l'inflammation. Une personne qui a la diverticulose et (parfois) la diverticulite souffre de maladie diverticulaire.

Diverticulose avec diverticulite


> Comment se forment les diverticules ?

La paroi musculaire du côlon s'épaissit avec l'âge, bien que la cause de cet épaississement n'est pas claire. Il peut refléter les pressions croissantes exigées par le colon pour éliminer les matières fécales. Par exemple, une alimentation pauvre en fibres peut conduire à des selles petites et dures qui sont difficiles à passer et qui nécessitent une pression accrue pour passer.

Le manque de fibres et les petites selles peuvent également laisser des segments du côlon se refermer et se mettre à l'écart du reste du côlon lorsque le muscle du côlon dans le segment se contracte. La pression dans ces segments refermés peut être élevée puisque la pression accrue ne peut pas se dissiper dans le reste du côlon.

Au fil du temps, de fortes pressions dans le côlon poussent la doublure intestinale interne vers l'extérieur (hernie) à travers les points faibles des parois musculaires. Ces petites poches ou sacs qui se forment sont appelés des diverticules.


> Symptômes

La plupart des patients atteints de diverticulose ont peu ou aucun symptôme. Par ailleurs, ce problème de santé est souvent découvert chez ces personnes par hasard au cours des examens médicaux pour d'autres problèmes intestinaux. 20% des patients atteints de ce trouble développeront des symptômes liés à la diverticulose.

Les symptômes les plus communs de la maladie diverticulaire comprennent :
  • les crampes abdominales,
  • les constipation,
  • la diarrhée.

Ces symptômes sont liés à la difficulté de passer des selles à travers le côlon gauche, qui est resserré par la maladie diverticulaire.

Des complications plus graves sont notamment :
  • la diverticulite,
  • la collecte de pus (abcès) dans le bassin,
  • l'obstruction du côlon,
  • l'infection généralisée de la cavité abdominale (péritonite bactérienne),
  • le saignement dans le côlon.

Un diverticule peut se rompre, et les bactéries dans le côlon peuvent se propager dans les tissus entourant le côlon, provoquant une diverticulite. La constipation ou la diarrhée peuvent également survenir. Une collection de pus peut se développer autour du diverticule enflammé, menant à la formation d'un abcès, généralement dans le bassin.

En de rares occasions, les diverticules enflammés peuvent éroder dans la vessie, provoquant une infection de la vessie et un passage des gaz intestinaux dans les urines. L'inflammation du côlon peut aussi conduire à une occlusion intestinale du côlon. Plus rarement, un diverticule éclate librement dans la cavité abdominale provoquant une infection très dangereuse appelée péritonite.

Le saignement diverticulaire se produit lorsque l'expansion des diverticules érode dans un vaisseau sanguin à la base d'un diverticule. Le passage rectal du sang rouge, noir ou marron et des caillots se produit sans aucune douleur abdominale. Le sang provenant d'un diverticule du côlon droit peut être de couleur noire. Le saignement peut être continu ou intermittent, durant plusieurs jours.

Les patients qui souffrent de saignement actif sont généralement hospitalisés pour surveillance. Des fluides intraveineux sont donnés pour soutenir la tension artérielle. Les transfusions sanguines sont nécessaires pour les personnes qui souffrent de perte de sang modérée à grave. Chez les rares cas où le patient souffre d'un saignement vif et sévère, la tension artérielle peut chuter, provoquant des étourdissements, des chocs, et la perte de conscience.

Chez la plupart des patients, le saignement s'arrête spontanément et ils reviennent à domicile après plusieurs jours à l'hôpital. Les patients qui souffrent de saignement persistant et sévère nécessitent l'ablation chirurgicale des diverticules qui saignent.



> Alimentation à adopter

Une fois formés, les diverticules sont permanents. Aucun traitement n'a été trouvé pour prévenir les complications de la diverticulose et de la diverticulite.

1) Consommer plus de fibres
Un régime alimentaire riches en fibres (faisant consommer 20 à 35 grammes de fibres alimentaires par jour, dont 6 à 8 grammes de fibres solubles) augmente le volume des selles (rappelons que les selles petites et dures sont difficiles à passer, nécessitent une pression accrue pour passer), réduit la pression dans le côlon et prévient la constipation. Un tel régime alimentaire peut théoriquement aider à prévenir d'autres formations diverticulaires ou l'aggravation de l'état des diverticules.

Augmentez la consommation des fibres progressivement parce qu'une augmentation trop rapide peut provoquer des gaz intestinaux, les crampes abdominales, le ballonnement ou la diarhée. Il existe aussi d'autres bienfaits à une consommation de différents types de fibres : prévenir le cancer du côlon et le cancer du rectum, assister la prévention des maladies cardiaques et d'autres problèmes de santé. Les aliments contenant des fibres ont également tendance à inclure des nutriments comme les vitamines A, C et E ainsi que le sélénium, utiles pour combattre le cancer.

2) Augmenter la consommation de liquides
N'importe quelle personne qui souffre de diverticulite qui augmente sa consommation de fibres devrait boire au moins 1,5 litre d'eau par jour. Les fibres insolubles ont besoin de liquides pour former des selles qui passent facilement.

Votre médecin pourrait vous conseiller de prendre un supplément de fibres comme le Metamucil quotidiennement (pour obtenir des fibres solubles à partir du psyllium), et d'utiliser un spray allégé en cholestérol ou de la margarine contenant des stérols végétaux. Les suppléments de fibres apportent environ 2 à 3,5 g de fibres par cuillère à soupe, qui doit être mélangée avec 25 cl d'eau (un grand verre standard) avant d'être consommés.

3) Quid des graines ?
Certains médecins recommandent d'éviter les noix, le maïs et les graines qui peuvent boucher les ouvertures diverticulaires et provoquer la diverticulite. Que le fait d'éviter ces aliments soit bénéfique n'est pas encore démontré scientifiquement.

Ainsi, les graines de tomates, courgettes, concombres, fraises et framboises, ainsi que les graines de pavot, peuvent faire partie d'un régime alimentaire pour soigner la diverticulite, car elles sont généralement considérées comme inoffensives.

4) Aliments à éviter de manger
Si vous souffrez de maladie diverticulaire, voici quelques aliments problématiques à éviter :
  • la malbouffe (hamburgers, pizzas, aliments frits et épicés),
  • les aliments raffinés (farine blanche, riz blanc, etc.),
  • les nourritures transformées,
  • le maïs et les produits du maïs,
  • les noix,
  • les graines de sésame,
  • le potiron,
  • les piments.

Vous devriez éviter de manger ces aliments parce qu'ils posent des difficultés au système digestif. Une fois que la diverticulite est soulagée, vous devriez changer vos habitudes alimentaires pour éviter une autre attaque.

5) Aliments que les patients de diverticulite peuvent manger
Les personnes souffrant de ce souci peuvent continuer à manger les aliments communs suivants, qui ne semblent pas poser de problèmes : poulet, pommes de terre sans peau, carottes, poissons, bananes.

De nombreux patients qui ont déjà souffert d'une attaque de diverticulite ont changé leur régime alimentaire pour manger surtout des aliments complets afin de rester en bonne santé et ne pas revivre les douleurs. Une alimentation riche en fibre aide à prévenir l'infection des diverticules.


> Comment se fait le diagnostic de ces troubles ?

Une fois suspecté, le diagnostic de la maladie diverticulaire peut être confirmée par une série de tests. Les rayons X au baryum (lavement baryté) peut être exécuté pour visualiser le côlon. Les diverticules sont vus comme des poches remplies de baryum qui dépassent la paroi du côlon.

La visualisation directe de l'intestin peut être effectuée avec des tubes flexibles insérés dans le rectum et avancés vers le côlon. Des tubes courts (sigmoïdoscopes) ou des tubes plus longs (coloscopes) peuvent être utilisés pour aider au diagnostic et exclure le diagnostic erroné d'autres maladies qui peuvent mimer une maladie diverticulaire.

Chez les patients soupçonnés d'avoir un abcès diverticulaire entraînant une douleur persistante et de la fièvre, des examens de l'abdomen et le bassin par échographie et tomodensitométrie (un scanner) peuvent être faits pour détecter les collections de liquide purulent.


> Traitements

La plupart des patients atteints de diverticulose ont peu ou pas de symptômes et ne nécessitent pas de traitement médical spécifique. Un régime riche en fibres et des suppléments de fibres sont recommandés pour prévenir la constipation et peut-être éviter la formation d'autres diverticules.

Les patients présentant des symptômes légers de douleur abdominale due à des spasmes musculaires dans la zone des diverticules peuvent bénéficier de médicaments anti-spasmodiques tels que : chlordiazépoxide (Librax), dicyclomine (Bentyl), atropine, scopolamine, phenobarb (Donnatal), hyoscyamine (Levsin).

Certains médecins recommandent aussi d'éviter les noix, le maïs et les graines pour prévenir les complications de la diverticulose. Que ces restrictions alimentaires soient réellement bénéfiques reste incertain.

Lorsque survient une diverticulite, les antibiotiques sont habituellement nécessaires. Les antibiotiques oraux sont suffisantes lorsque les symptômes sont bénins. Quelques exemples des antibiotiques couramment prescrits sont : ciprofloxacine (Cipro), métronidazole (Flagyl), céphalexine (Keflex), doxycycline (Vibramycin).

Boire beaucoup de liquide ou manger des aliments pauvres en fibres est conseillé pendant les crises aiguës de diverticulite. En effet, consommer ainsi peut réduire la quantité de matière qui passe à travers le côlon et qui (au moins théoriquement) peut aggraver cette maladie.

Dans les cas de diverticulite sévère avec une forte fièvre et la douleur, les patients sont hospitalisés et traités par des antibiotiques par voie intraveineuse. L'opération chirurgicale est nécessaire chez les patients présentant une occlusion intestinale persistante ou d'un abcès qui ne répond pas aux antibiotiques.


Les patients atteints de la diverticulose et de la diverticule et qui développent une fièvre inexpliquée, des frissons ou des douleurs abdominales doivent informer leur médecin dès que possible en raison des possibilités de complication de la diverticulite. Une meilleure compréhension de la façon dont les diverticules se forment et sont infectés mènera avec un peu de chance à la découverte de moyens plus efficaces pour gérer ces maladies courantes.


Si vous avez déjà souffert ou souffrez de la diverticulose et de la diverticulite, quelle alimentation adoptez-vous ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.


> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
jaja  |  06 juillet 2014, 10:59
il y a 6 ans j'ai été opérée du colon suite à la diverticulite , le problème il faut des fibres mais pas trop non plus sinon c'est la diarhée complète , la nourriture est compliquée avec cette maladie , dernièrement opérée de la vésicule bilière et maintenant affaisement du rectum ( VERS LES ORGANES )est- ce une suite de la diverticulite ?
dodo96  |  17 mai 2014, 18:11
j'ai une diverticulose pas compliquée mais en ce moment j'ai eu une crise et je voudrais savoir si je peux manger des carottes,pommes de terres cuites (soupe) et quoi d'autres.
La douleur s'est calmée mais je ne vais pas trop à la selle puisque depuis 2 jours je ne mange que pâtes, jambon, poisson en papillotte. Aujourd'hui mon menu était haricot vert, 2 patates, un petit morceau de gruyère et une demi poire. Quant pensez-vous. Je ne comprends rien il faut des fibres mais pas trop. Pour moi c'est un case tête. Quelqu'un peut il me donner un endroit où trouver des recettes UN GRAND MERCI
idra  |  13 mai 2014, 11:17
allez demain rentre en clinique pour l operation trop peur bordel si quelqun ces fait operer pour me rassurer je suis prenante merci
isaacclodfelter.com  |  07 avril 2014, 05:18
Write more, thats all I have to say. Literally, it seems as though you relied on the video to make your point. You definitely know what youre talking about, why throw away your intelligence on just posting videos to your blog when you could be giving us something enlightening to read?
idra  |  13 février 2014, 15:37
bonjour je souffre de diverticule et polype depuis 22ans maintenant avec des crise repeter le chirugien que j ai vu ma dit si ces 2 crise par ans rester comme cela , mais merde j en ai marre j ai vu mon medecin aujourd hui et ma dit dommage que vous avec cela il ma foutu les boules je me demande si on peut vivre avec cela si un medecins me lie ou un gastro donner moi reponse merci
louise  |  23 janvier 2014, 19:21
Bonjour moi depuis 2009 que j'ai des diverticules ,et oui j'ai fait plusieurs crise depuis ce temps mais l'important c'est vraiment l'alimentation oh oui si j'ai le malheur de manger quelques choses avec de l'oignons ou légume ex:brocolie,navet choux fleur ,creme de poireau etc.....2 jours plus tard bang sur le carreau ko et cela dure 3 jours quand je suis vraiment le régime il ny a pas de probleme j'ai remarquer que certain médicament genre relaxant musculaire et anti inflamatoire ne convient pas avec une diverticulite donc pour ma part ce n'est pas le stresse quand on est attentif a notre corps a ce que l'on mange et bien on sait reconnaitre ce qui déclenche les crises bonne chance et suivre le régime la meilleur solution ......
rosy  |  10 janvier 2014, 15:25
A tous :essayez l'homéopathie....pour moi,ça a été miraculeux !et le traitement est très simple :qq petites billes à avaler,le soir 2 mois....
Alain  |  01 janvier 2014, 20:19
Bonne Année 2014 à vous tous.

Je suis à nouveau avec une crise que j'ai heureusement diminué avec une diète liquide. ( douleurs dans le bas du ventre avec fièvre).
Il faut cependant dire que j'avais manger pour deux à Noël et - je crois que c'est ce qui à déclenché ma crise- une boite de noix mélangé que j'ai pratiquement mangé le lendemain de Noël... Un cadeau qui va me resté longtemps en tête. Depuis le 27 Décembre je ne bois que de l'eau, jus de pomme, mais je ne ressent pu de douleurs, positif tout de même.
Je ne sais pas trop comment repartir à manger, moi qui me penssais bon pour le reste de ma vie..... Je m'explique;

En 2003 j'ai mes première vrai et super douloureuse crise de diverticulite. Je croyais à un indisgestion ou encore brulement d'estomac - jamais eu de brulement d'estomac, donc je ne connais pas ca encore) , mais aprè un certain temps j'ai du allé a l'urgence.
J'y suis resté 5 jours!
Dans la même année j'ai eu à nouveau 5 autres crise, donc le médecin à décider qu'une opération était nécessaire.
Donc je me suis fais opéré et par la suite tout a bien été et je mangeais ce que je voulais à nouveau. Je me croyais maintenant invincible.... Ouin! Nono que j'ai pu pensé comme ça, n'est-ce pas.
Donc même après une opération il faut faire attention, j'aurais aimé que un ou des spécialistes ou médecins me dise cela.
Mais non, opéré, ca va bien, je dis oui et poufff il te jette dehors.

Présentement j'ai réussis à éliminé pour l'instant l'inflammation qui débutait. - enfin je crois- je ne ressent plus de douleurs.
Ma grosse question... Pouvons nous manger normal si nous nous assurons d'incorporé les fibres soluble et insolubles à chaque jours?
Dany/vanille  |  30 novembre 2013, 22:00
Bonjour à tous,
Je sors de 5 jours de clinique liés à des crises de diverticulites...
Sous perf avec antibio + débridat .
Ces crises sont très douloureuses et je suis entrée en urgence !!!
Mon médecin m'avait prescrit des anti inflammatoires en piqures depuis 2 jours à la maison (pensant que j'avais une crise de colique néphrétique) .
G appris à la clinique que les anti inflammatoires étaient contre indiqués pour les diverticules. C bon à retenir.
En fait g aussi réalisé que le régime alimentaire PENDANT les crises était à l'inverse de ce qu'il fallait manger en tant de repos .....
Aucune fibre (légumes et fruits) ni laitage PENDANT les crises !!!
Fibres conseillées en tant normal.
Depuis qq années g beaucoup de crises et cette dernière a été provoquée par la nourriture (achards en grande quantité, piment et autres "cochonneries" en tous genres !!!
Cela va me servir de leçon !!! A 60 ans il serait temps !!! Ça fait trop mal !!! J'espère que mon témoignage servira aux personnes atteintes de cette maladie !!! ATTENTION C BIENTOT LES FETES !!! Si vous voyez ce que je veux dire !!! =:))))))
JE VOUS LES SOUHAITE EXCELLENTES QUAND MEME SANS TROP D'EXCES !!! SINON RV EN CLINIQUE !!! MDR !!!
PORTEZ VOUS BIEN.
DANY
lise  |  23 novembre 2013, 13:54
je fais presentement une divertculite j aimerais savoir si je peux manger des legumes des fruits qu est ce que je peux pas manger merci
Camille  |  08 novembre 2013, 20:56
Je viens de subir une coloscopie suite à de fortes douleurs accompagnées de fièvre. J'ai constaté ce genre de phénomène après de nombreux mois de stress dus aux problèmes de mes enfants, divorce, séparation d'avec mes petits enfants, sans oublier une prise de poids importante qui laissait mon médecin complètement indifférente.
Je ne sais pas quel sera le traitement, je suis sortie de la clinique hier et je n'ai pas revu mon médecin.....donc à suivre.
nani15  |  30 septembre 2013, 12:29
Je viens vers vous, car je fais une crise de diverticule avec de la fièvre. Je suis constipée, et beaucoup de mal dans le bas du ventre. Je n'ose pas mangé, car j'ai de plus en plus peur, car les douleurs a chaque crise sont de plus plus forte. avant de reprendre une alimentation presque normale, que dois-je manger pour que la crise se passe. Je suis sous antibiotique, bedelix, ercéfuryl. avant cette crise, j'avais des brulures dans la vessie, et pour passer cela je prenais une gélule de cranberry. Est ce que tout cela est liè ?. J'ai pas trop le moral.Pour l'instant, je mange des pâtes ou du riz. Puis je manger des pommes de terre cuitent tout simplement à l'eau. merci de donner une réponse.... Et bon courage à tout ceux qui en sont atteints.
george  |  22 août 2013, 21:12
bonjour
je souffre comme vous de diverticule colique mais associe également a une maladie inflammatoire du colon qu'on appelle RCH. ces deux entité se combine pour déclencher des crise douloureuses assez intense avec les ballonnement diarrhée etc.
pour combattre ces symptômes de façon symptomatique il faut combiner les traitement en même temps immédiatement au début des crises en utilisant surtout du charbon forte dose,des pansement intestinaux (smecta...), des médicament proctologie en suppositoire(type titanoreine..) et parfois des antispasmodique.
il très probable qu'un régime sans caséine qui est très mal digéré par le tube digestive de l'homme apporte une aide précieuse également.
bon courage il faut vaincre.
mimi  |  16 août 2013, 21:39
bonjour
J'ai 52 ans depuis 1 semaine j'ai de violentes douleurs abdominales qui se sont centrées sur le coté gauche, après un 1er diagnostic de constipation et un passage aux urgences sous perf j'apprend que je souffre de diverticules(fréquent après 50 ans car les muscles se relachent,c'est la viellerie qui commence!!!)cela s'accompagnent de nausées donc perte de poids rapide presque 3 kgs en 1 semaine ,je suis menue et cette situation me fragilise, entraine un état de fatigue et ME PREND LA TETE
j'ai commençé un traitement antibiotique accompagné de paracétamol en cas de crises
je ne suis pas chochote mais ces douleurs sont insupportables et l'entourage ne comprend pas. A part des pates je n'ose plus manger meme lorsque j'en ressent le besoin je prend un peu d'astuces des témoignages pour m'aider dans l'alimentation car je vois que c'est le grand problème de cette maladie et surtout est ce que l'on peut avoir une vie normale ???? Merci de m'avoir lue car cela rassure de savoir que l'on est pas un CAS ISOLE
Courage à tous
beaussier  |  07 août 2013, 21:38
certains produits n'ont pas la liste de leur composition, surtout les Fibres .Les tablettes pour potages de boeuf, de poulet, de poisson, même le viandox ne la mentionne pas.
quelle précaution prendre avec ces produis en régime strict ?
merci pour vos conseils
Véro  |  02 août 2013, 15:09
J'ai lu tous vos commentaires et ce que je peux vous dire c'est que j'ai 36 ans, problèmes depuis l'âge de 14 ans (pas mal réglé depuis 2 ans) antécédents familiaux en plus (père et cousin avec diverticulites et diverticuloses qui continuent à avoir des problèmes car ils n'apportent pas de changements dans leur alimentation) . Moi j'avais des douleurs du côté gauche du ventre, fatigue, jamais de diarrhée,etc ai passé des gastro, colono, etc,etc rien trouvé. Depuis mon régime sans lactose(6ans) sans gluten (2ans), plus de douleur ou presque! Et ce n'est pas un généraliste ni un spécialiste qui m'a aidé, mais bien ma chiropraticienne spécialiste en kiné. Avant ma douleur était présente à tous les jours, plusieurs heures par jour (jusqu'à ce que j'aille à la selle. Moi je crois que le meilleur moyen de savoir c'est d'essayer, de faire des tests. La santé passe par l'alimentation! Avant de se faire opérer, pensez-y, c'est toujours risqué et ça ne garantie pas la réussite, de plus le problème reviendra c'est presque certain! Ah en passant, je suis plus en forme maintenant que lorsque j'avais 15 ans, ça vaut la peine d'essayer! C'est la qualité de vie qu'on retrouve!Bonne chance! Véro
mumu  |  31 juillet 2013, 13:56
on m a decouvert desdiverticules il y a 32 ans j ai fait des crises douleurs fièvres = regime et antibiotique /flagyl_ mais ce que j ai remarque c est que ces crises se declanchees surtout apres des contrarietees ou des périodes de grand stress j ai apris a vivre avec mais c est parfois difficile a supporter BON COURAGE A TOUS
titi  |  30 juin 2013, 02:11
Je souffre depuis 5 ans de diverticulose j'ai vu plusieurs médecin viscéral, tous mon diagnosticé la même chose, je souffre beaucoup dans 15 jours je me fais hospitalisé pour encore des examens sous anesthésie,
je prends pas mal d'antibiotiques qu'on me prescrit chaque fois que je suis en crise mais pas de soulagement, même en faisant des régmes adazptés je n'ai pas de résultat
j'attend le résultat des procchains examens
il à un an j'ai fait un scanner et un IRM

courage a vous qui souffrez
le résultat c'est enlevé l'instestin malade, et le remplacer par un intestin artificiel ( dur dur)
titi  |  20 juin 2013, 16:59
en 2006 suite a des douleurs abdominales recurantes ,j'ai consulte mon gastro ,un scanner a revele une diverticulite le gastro m'a dirigee vers la chirurgie.Une grave erreur,17 cm de colon en moins, une occlusion 8jours apres l'operation, suivie d'une grosse peritonite,.En fait apres bien d'autres complications ,j'ai su que l'operation n'etait pas une indication therapeutique,comment ,trop long a expliquer.En fait le morceau de colon enleve ne presentait aucune inflammation!!!!J'ai subit 6 scanners entre 2006 et 2009 pleins d'examens. En 2008 j'ai echappee a l'operation d'une occlusion.J'ai des problemes sans cesse,infections urinaires,hydrosalpinx..j'en passe.En bref ,des diverticules,j'en ai toujours et des gros ALORS PRENDRE DEUX AVIS AVANT DE SE FAIRE CHARCUTER car ma vie est devenue l'enfer!
hushaobei  |  13 juin 2013, 21:15
Il est certain, et je l'écris par expérience, qu'un "régime" sans gluten "strict" et sans caséine animale, améliore considérablement, l'état de santé de ceux qui souffrent de diverticulites...
Hushaobei
myrieve  |  04 juin 2013, 17:24
Depuis presque 5ans, je souffrais de douleurs abdominales atroces allant jusqu'à l'evanouissement ... le gastro-enterologue qui me suivait pour un ulcère de l'estomac plus une hernie iatale et une hernie inguinale m'a fait une coloscopie et a trouvé un wagon de diverticules ... mon ami pneumologue qui me suit car je suis insuffisante respiratoire sous oxygène à domicile et gavee de medicaments dont la cortisone m'a conseille de prendre un spasfon par jour ... je prends des anti-coagulants et je fais de l'angor traité aussi ... mais le 26 janvier 2012 j'ai fait un AVC avec rupture d'anevrysme : 2 semaines de coma, une opération du cerveau pour évacuer tout le sang qui noyait ma tête, puis il a fallu me transfuser des plaquettes et je ne fixe plus le potassium, ce qui m'a fait vomir tous mes liquides corporels ... je n'ai aucune sequelle, d'apres les neurologues ... j'ai eu de la chance, mais je n'ai pas droit aux beta-bloquants ... on ne peut donc pas me donner n'importe quoi d'autant plus que
je suis allergique à de nombreuses medications . Les douleurs sont plus
espacées qu' avant mais je souffre vraiment et j'ai souvent des diarrhées ..que dois-je faire pour enfin avoir moins mal ... je mange très peu car je vomis
beaucoup si je mange normalement, comme avant ... il est dur de vivre ainsi, alors merci pour votre réponse ...
desiderius  |  29 mai 2013, 19:39
Bonjour,
J'ai été opéré en 2007 avec ablation d'une partie du colon. Dans mon cas, je n'avais pas le choix car les diverticulites se déclaraient soudainement en quelques heures avec une fièvre de 40° et une constipation et un ballonnement insoutenables. Apparemment c'est souvent le cas des diverticulites chez les moins de 40 ans. L'opération de nos jours se fait avec des cicatrices minimales et le rétablissement est donc assez rapide.
J'ai refait une petite crise quelques mois après l'opération et je viens d'en faire une nouvelle après 6 ans. On est donc pas complètement à l'abri après une opération. Une adaptation de l'alimentation et du mode de vie sont essentiels. J'ai bien sur augmenté ma consommation de fibres et d'eau mais j'ai surtout conclu que 2 facteurs essentiels semblent être responsables de mes crises. Le poids et le stress. Les crises sont toutes apparues quand j'étais au dessus d'un poids seuil et d'un certain niveau de stress.
varquez  |  20 mai 2013, 17:16
bonjour, je souffre de diverticules depuis 1 an avec traitement flagyl qui me soulage mais j ai fait pls recidives j ai passe une sem a l hopital ss antibiotiques pendant 15 jours avec traitement ss fibres , fruits, crudites. cela va mieux mais j ai tres peur de me faire operer et que ensuite ma vie ne soit plus la meme, j aime bouger danser . pouvez vous me donner des conseils si vous etes dans mon cas.Merci
vivi  |  09 mai 2013, 23:47
Bonjour à toutes (tous)
j'ai été opérée en urgence suite à une inflammation de verticule du côté droit. j'aurais du avoir plus mal que çà, mais ayant mal de ce côté j'ai pensé à l'appendicite. le chirurgien a coupé un bout de colon, j'ai frôlé la périt.Celui-ci m'a dit que d'habitude ce sont les personnes agées de 70/8O ans qui sont sujettes à ce mal et celà pouvait revenir : il faut boire beaucoup d'eau (+ 1.5 L)et surtout ne pas être constipé... facile à dire mais après l'opération on n'est plus pareil.
gigibarzo  |  12 avril 2013, 09:47
bonjour
je souffre depuis pluqieurs années de ballonements contistpation ectttt après un lavement baryté rien en vu ,
mais voilas deux mois que j'ai découvert que je supporte plus les legumes sa me fait gonflé le ventre et donne des gazs j'ai supprimé les legumes et je ne mange que du riz, pates , complète viande blanche et en fruit que des pommes cuites sa va un peu mieux mais je me suis appercu que j'ai du sang dans mes elles , donc après consultation je doit voir un gastro et passé une coloscopie , je pense qu'il vont me trouvé des diverticules j'en ai tous les symptomes et mal en bas du ventre a gauche , voilas j'ai une question qui pourrais me dire avec se genre de problème ce qui nous est interdie ou autoriser a manger !!! a la longue on c'est plus quoi manger !!! merci de votre reponse et bon courage a nous tous car cette maladie nous enquiquine un peu
bossisab  |  17 mars 2013, 21:09
bonsoir mon oncle à déjà etais opérer de polype et depuis quelque temps il tjs diarrhée et chaque matin ds ses selles y présence de sang demain il vas chez le docteur est il possible que des polypes soit a l'origine de ses saignements du matin , de plus il ne se sent pas tres en former par moments et na pas tres faim ?? svp répondé moi car j'ai peur pour lui merci d'avance
coucoune  |  17 mars 2013, 11:28
mon mari souffre énormément de diverticules ,cela devient insupportable ,il a fait régime pâtes patates riz pendant 2 mois et c est toujours pareil sinon pire .je réintroduis tout doucement des fibres dans mes menus ,car je crois qu un régime trop stricte n'est peut être pas le mieux , de toute manière il va voir avec le chirurgien car ce n'est plus vivable 'même moi j'en déprime ( ces diverticules sont vraiment une vraie problématique et pourrissent la vie ) je vous souhaite bon courage
coucoune  |  30 janvier 2013, 18:05
mon mari souffre de deiverticules deouis plusieurs annees , dernierement il a fait une grosse crise , il etait ballonné ,on aurais dit qu il allait eclate ,apres un scanner ,il a le colon plein de diverticules , je ne sais plus quoi preparer a manger ,a part des pates et des patates , si vous avez des idees merci de me les transmette .JEANNETTE
enitram  |  22 janvier 2013, 19:11
ben moi g fait des essais avec le charbon,pas en granulés il n'est pas assez dosé,mais en poudre,j'en prends une cuillère à soupe le matin ,c pas evident car il ne se dilue pas bien alors une astuce : je mets un peu d'eau et je melange avec une paille tout en aspirant et faisant couler le robinet dans le verre...je ne peux en dire que du bien en plus c naturel et tres peu cher
francette  |  20 janvier 2013, 17:23
jaie des diverticulite depuis quelque anneee en plus une colopatie en ce moment je suis en crise depuis une semaine sous antibiotique je suis ballonne est je vois pas dameliorations cela me deprime est ca me rend mechante avec mes proches jaimeraie quon me repondre est peut une solutions mes amities
COCO  |  10 janvier 2013, 09:29
bonjour,
mon mari s'est fait opéré en octobre 2008 pour des diverticules, cela devait être une opération très simple
scélioscopie, sauf qu'après il avait toujours mal, il s'est refait opéré 6 jours après en urgence et a eu une poche pendant 2 mois, on l'a raccordé le 15 Janvier 2009, mais il a toujours mal pourtant je lui fais à manger en épépinant les tomates, courgettes, concombres, et tous les fruits et légumes à pépins. A l'heure actuelle, il est sous "FLAGIL", cela lui fait du bien mais sans plus.
Je souhaite un bon courage à tous ceux et celles qui souffrent de cette maladie.
tartoche18  |  20 décembre 2012, 09:29
bonjour, depuis 19 ans je souffre de diverticule ,et polype j ai vue mon gastro qui me dit qu il vaut mieux opérer a froid que t attendre une crise mais la je flippe j en dors plus j ai peur qui ouvre et la j ai la petite béte , j'ai deux enfants et je suis la seule sur qui il peuvent compter, si quel qu un peut me rassurer je suis preneuse merci
Pelote37  |  05 décembre 2012, 08:39
Bjr,

Je souffre aussi de diverticulose... Pour le moment pas d'opérations prévue car les symptômes douloureux ne sont pas quotidiens, mais je me suis rendu compte qu'après chaque séance de sport (VTT, Arts martiaux, Muscu)les douleurs ont complètement disparues et ne reviennent que quelques heures après la séance. Je sors d'une gastro et la je morfle un petit peu mais le spasfon fait bien son travail.

Cordialement
rogerlamenace1  |  13 novembre 2012, 16:15
Bonjour à vous

J'ai des diverticules depuis 2 mois et me fait soigner après 3 crises, mon médecins ma prescrit un régime sans fibres(avec antibiotique(flavil)) pendant la crise, La souffrance était moindre puis après 7 jours j' ai repris une alimentation avec des fibres mais toujours cuites surtout pas de petites graines (framboise, fraises, noix maïs) je ne souffre plus depuis 15 jours, mais je vais me faire opérer tout de même ce jeudi 15 novembre, pour avoir la paix et je vais faire beaucoup de marche pour perdre au moins 20 kg il faut de la volonté.

Il faut boire au moins 1.5 l d'eau par jour pour favoriser le transit.
SI VOUS NE BUVEZ PAS BEAUCOUP FAITE LE PROGRESSIVEMENT POUR SOULAGER LES REINS

Bon courage

A bientôt
moumoune  |  27 septembre 2012, 11:27
bonjour , depuis18 ans je souffre de diverticule et polipe ,j ai eu 8 jour d antibio; et le mois suivant ,parreil ,et toujour mal au vendre je mange que des pates et rien d autre on ma interdit fruit légumes jus de fruit en plus je suis ballonner , et constipé , j en ai marre ,si quelq un peut me donner une solution sa serai super merci
André  |  19 septembre 2012, 03:30
Bonjour à tous,

Personne ne semble en parler mais le rôle des hormones est des plus fondamental dans les nombreuses maladies du colon. Nous parlons souvent de stress mais ces états comportementaux sont reliés au circuit hypo-thalamo-hypophisaire thyroîdien. La génétique est souvent une cause impliquant ce circuit qui est trop souvent sollicité. En vieiellisant, la TSH à tendance à baisser (exemple, niveau très bas: 0.1 à 0.5) permettant au circuit de fonctionner à plein régime.

Ainsi, les organes deviennent trop sollicitées par étapes de crises (émotives) ce qui cré un vieillissement prématuré de nombreux tissus et de plusieurs organes cibles. Il n'est pas possible pour un endocrinologes d'agir pour corriger la situation.

La solution consiste à intervenir sur le circuit, qui agit lui-même, sur la glande thyroide. Donc plus haut et avant la thyroide.

Un neurologue ou un psychiatre compétant et habile pourra vous aider en ralentissant le signale qui alimente la thyroide. Le traitement consiste à traiter la personne commun un maniacodépressif bien qu'elle n'en soit pas un. Elle commence par des psycorégulateurs, et si cela n'est pas assez pour ralentir suffisamment le signal, elle ajoutera un normotimisant (lighium, ou autre...) à faible dose pour réguler la force du signal et ralentir tout votre organime

Finalement, si ce n'est pas assez, un antidépresseur sera ajouter à votre médication. Tout votre organisme sera ralentis par petites étapes à un niveau suffisamment normale pour protéger vous organes sans pour autant les réparer. Au moin, ils ne seront plus sollicités aussi fortement qu'avant votre médication.

André
KM  |  29 juin 2012, 14:23
Bonjour,

Depuis un mois je souffre de grosses douleurs dans les reins et le Bas du ventre coté droit, crp élévée,analyses urines élévées... Echo,gastroent, et on tourne en rond...
Apres le scanner il s'avere que j'ai des diverticules...
Je dois revoir mon dr lundi et le gastroent.ds 15jrs...
Apres 3 traitements antibio j'ai tjrs mal....
Et quand je regarde sue le net j'ai l'impression qu'on n'a plus le droit de rien manger!!!
Ayant un taux de cholestérol un peu elevé et du cortisol, je dois faire attention a mon poids alors, pas facile de gerer ça ...
Donnez moi vos avis,conseils svp
Merci à tous
sophie  |  15 mai 2012, 07:49
question !!!
l'abus de fruits et de cruditées peut il provoquer une inflamation
des diverticules ??????
merci !!!!
irene  |  11 avril 2012, 10:37
Bonjour, je soufre de diverticules et aussi inflamation des intestins , je ne trouve plus de solution il y a des année on ma parler operation mais sa je ne le veux pas car 18 operation dans ma vie un peut dur a suporter .
Que faut t'il que je mange . Si il y a une solution je vous attent .merci
bruneel jean claude  |  02 avril 2012, 15:06
jai des diverticules sur le colon et le sismoide depuis une semaine je souffre de maux de ventre très intence jai eu une constipation passagère je suis très inquièts de cette douleur que je ressent si vous avait dejas eux ce probleme merci de me dire comment vous avait gerer cette douleur et qu el traitement avait vous eu
jeanclaudebruneel  |  02 avril 2012, 11:50
jai des diverticules sur le sismoide depuis une bonne semaine tres mal dans le bas ventre jusque dans le bas du dos jai eu une constipation mon moral est baisse que faire qui peut me rassurè merci
mamymanon  |  22 mars 2012, 09:51
je souffre de diverticules depuis une dizaine d'années, en ce moment j'ai très mal dans le bas du ventre, jusque dans les reins; je prends "spasfon", "debridat", mais ca ne fait pas grand chose, alors que faire pour me soulager? merci de votre réponse!
raouf  |  01 février 2012, 01:08
cher ami je vous conseil de manger des fibre est eviter le stesse
maralvy  |  22 décembre 2011, 18:01
Je souffre de colopathie fonctionnelle depuis 6 mois : la coloscopie a révélé des diverticules. Je prends spasfon/débridat:/ercéfuryl/etc mais cela ne me calme que peu. Exerçant une activité sédentaire le mal est accru. Je souhaiterais avoir des témoignages. Merci.
chantallozach@orange.fr  |  01 décembre 2011, 17:09
je soufre depuis au moins trois ans de diverculite mon medecin m'a prescrit un traitement a base de charbon ça n'a rien change il faut que j'evite tout fruit et legume a base de grains mais il arrive quelques eccarts je passe tout les matins 5a6 fois aux toilettes que faire donnez moi une reponse merçi
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (ne cochez pas la case si vous souhaitez qu'on vous contacte)

* Texte :

Recevez gratuitement notre newsletter :