Nouilles instantanées : quels risques pour la santé ?

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 09/03/2015

Découvrez ce qui se passe dans votre ventre après avoir mangé des nouilles instantanées. Vous risquez d'avoir de grandes surprises !

Les nouilles instantanées sont un casse-dalle populaire voire un vrai repas (à condition de consommer plusieurs portions) pour ceux qui sont à court de temps (ou d'argent). Dans beaucoup de cuisines asiatiques, elles sont même une denrée de base (que ce soit en paquet ou dans de grands gobelets en mousse de polystyrène).

Ces pâtes déshydratées prêtes à être consommées (après un rajout d'eau chaude) sont pratiques, économiques et appétissantes quand elles sont servies chaudes, mais sont-elles dépourvues de risques sanitaires ?

Bien que vous ne les considérez probablement pas comme un aliment sain, vous pourriez penser que ce type de pâte alimentaire n'est pas si mauvais pour la santé, ou tout au moins pas autant que de manger hamburgers et frites. Vous allez être surpris en lisant cet article.


> Que trouve-t-on dans les nouilles instantanées ?

Selon la commission du codex Alimentarius (l'organe exécutif du programme commun entre la FAO et l'OMS qui vise à garantir une sécurité sanitaire des aliments, à protéger les consommateurs et à préserver l'environnement), les ingrédients suivants sont actuellement autorisés dans la fabrication de ce casse-croûte :
  • Farine (de blé, de sarrasin, etc.),
  • Huile de palme,
  • Sel,
  • Sucre,
  • Régulateurs acides,
  • Exhausteurs de goût (comme le glutamate monosodique),
  • Épaississants (substance conçue pour épaissir les préparations alimentaires liquides aqueuses),
  • Humectants (additif hygroscopique utilisé pour conserver l'humidité des aliments),
  • Colorants,
  • Stabilisateurs,
  • Antioxydants artificiels,
  • Émulsifiants (pour augmenter le caractère gras et doux),
  • Agents de traitement de la farine (ajoutés pour améliorer la couleur ou l'utilisation de la farine dans la cuisson),
  • Conservateurs,
  • Agents antiagglomérants (pour éviter que l'aliment se masse en un tout compact).

24 des 136 additifs listés par la commission du codex Alimentarius sont des sels de sodium. Et l'utilisation d'additifs de sodium est la principale raison pour laquelle ce type de plat transformé soit si riche en sodium (nous y reviendrons plus bas, notamment sur les problèmes sanitaires provoqués par une surconsommation de ce minéral).


> Les nombreux risques pour la santé des nouilles instantanées


1) Les ramen ne sont pas décomposées après plusieurs heures de digestion
Braden Kuo (un gastroentérologue de l'Hôpital Général du Massachusettes, Etats-Unis) et Stefani Bardin (une artiste) avaient montré au monde en 2011 la toute première expérience vidéo "art-science" pour dévoiler ce qui se passe dans votre estomac et tube digestif une fois que vous avez avalé des nouilles instantanées.

Ils avaient utilisé deux caméras de la taille d'une pilule (au doux nom de M2A) pour les besoins de cette expérience. L'une enregistrait la pression, la température et le pH afin de surveiller les conditions à l'intérieur du système gastro-intestinal. L'autre enregistrait ce qui se passait dans le tube digestif des participants.

Une fois ingérées, les deux caméra-pilules transmettaient les informations selon un mode similaire au Bluetooth, et étaient limitées seulement par la durée de vie de leur batterie (8 heures). Les résultats filmés (32 heures en tout sur l'ensemble des participants) étaient stupéfiants. Voyez par vous-même.



Vous aurez plus de détails encore avec une autre vidéo :


Dans les 2 vidéos ci-dessus, vous pouvez observer des ramen mangeables immédiatement (une sorte de nouille japonaise très populaire dans le pays du Soleil-Levant, le mot ramen est synonyme de tous les produits de type "nouilles instantanées" en Amérique) à l'intérieur du ventre.

Même 2 heures après l'ingestion, ils restent incroyablement intacts, bien plus que les ramen frais traditionnels faits maison, qui ont également été consommés par les mêmes volontaires (un autre jour) afin d'effectuer une comparaison (entre la version de ramen à consommer immédiatement et la version classique).

Cette "résistance" représente un fardeau pour votre système digestif, qui est alors forcé de travailler pendant des heures pour tenter de décomposer cette nourriture hautement transformée (ce qui est un comble parce que la plupart des plats fabriqués industriellement sont habituellement si dépourvus de fibres qu'ils se décomposent très rapidement dans le système digestif, interférant avec votre glycémie et la libération d'insuline).

Cette digestion très ralentie des nouilles instantanées pose également d'autres soucis :
  • Elle réduit la capacité du corps à absorber d'autres nutriments provenant d'autres aliments sains (comme les fruits et légumes). En effet, si vous en consommez puis mangez des aliments sains plus tard, votre corps pourrait ne pas absorber pleinement les éléments nutritifs contenus dans les nourritures saines parce que les nouilles consommables momentanément que vous aviez avalées affectent votre digestion même plusieurs heures après. Cela peut mener à la malnutrition si la consommation de ce type alimentaire est intensive.
  • Elle cause des mouvements intestinaux irréguliers et le ballonnement.


2) La présence d'un agent toxique dans les nouilles instantanées : le TBHQ
Quand la nourriture reste dans votre tube digestif pendant une période aussi longue, cela produira un impact sur l'absorption des nutriments. Mais dans le cas de ces pâtes alimentaires d'un genre particulier, il n'y a pas beaucoup de nutrition à absorber de toutes les façons. Au lieu de cela, il y a une longue liste d'additifs, y compris un conservateur toxique appelé l'hydroquinone de butyle tertiaire (TBHQ, ayant pour code d'additif alimentaire E319).

Cet additif restera probablement dans votre estomac en présence de ces pâtes apparemment "invincibles", et personne ne sait ce que ce temps d'exposition prolongée peut provoquer à votre santé. Le bon sens suggère que le TBHQ représente divers risques pour la santé, et voici pourquoi.

L'hydroquinone de butyle tertiaire est un produit dérivé de l'industrie pétrolière. Il est souvent classé comme un "antioxydant" mais il est primordial de vous rendre compte qu'il s'agit d'un produit chimique de synthèse avec des propriétés antioxydantes, et pas un antioxydant naturel (ce qui aurait été trop beau pour être vrai). Ce produit chimique empêche l'oxydation des graisses et des huiles, prolongeant ainsi la durée de conservation des aliments transformés.

Le TBHQ est un ingrédient communément utilisé dans les nourritures fabriquées industriellement de toutes sortes (y compris les nuggets de poulet de McDonald's, le poulet frit de KFC, les biscuits salés de Kellogg's, les pizzas surgelées de diverses marques, etc.).

Mais vous pouvez aussi trouver ce conservateur dans les vernis, la laque, les pesticides ainsi que dans les cosmétiques et parfums (afin de réduire le taux d'évaporation et d'améliorer la stabilité). De par sa structure, il est similaire au butane utilisé en tant qu'essence à briquet !

Lors de ses 19ème et 21ème réunions, le Comité mixte d'experts sur les additifs alimentaires de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) avaient déterminé que le TBHQ était sans danger pour la consommation humaine à des niveaux de 0 à 0,5 mg/kg de poids corporel.

Toutefois, la commission du codex Alimentarius a fixé les limites maximales admissibles de TBHQ jusqu'à entre 100 et 400 mg/kg, en fonction de l'aliment auquel il est ajouté !

Ainsi, le chewing-gum est autorisé à contenir les niveaux les plus élevés d'hydroquinone de butyle tertiaire. Aux Etats-Unis, l'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux (FDA) exige que le TBHQ ne dépasse pas 0,02% de la teneur en huile et graisse de l'aliment.

Cela veut dire qu'il y a une grande différence dans les limites supposées être "sans danger". Mais il est probablement préférable d'avoir peu voire aucune exposition à ce produit toxique, puisqu'une exposition à 5 grammes d'hydroquinone de butyle tertiaire peut être mortelle !

En outre, selon le "dictionnaire des additifs alimentaires du consommateur" de Ruth Winter, une exposition à seulement 1 gramme de TBHQ peut provoquer :
  • Nausées et vomissements,
  • Bourdonnement dans les oreilles (acouphènes),
  • Délire,
  • Sensation d'étouffement,
  • Effondrement.

Bien que l'hydroquinone de butyle tertiaire n'est pas suspecté d'être un élément toxique persistant (ce qui signifie que votre organisme est probablement capable de l'éliminer afin de ne pas le bioaccumuler), si vous mangez des nouilles instantanées votre corps pourrait subir des expositions prolongées. Cela est important, tout au moins selon l'organisation américaine "Environmental Working Group" (EWG), qui s'est basée sur des études menées sur des animaux afin de lister les périls sanitaires liés au TBHQ suivants :


Un bol et un gobelet de nouilles instantanées mis côte à côte


3) Une association avec le syndrome métabolique
Si vous envisagez toujours de consommer ce type de collation prochainement, vous devriez connaître une étude publiée dans la revue "Journal of Nutrition" en août 2014, qui avait trouvé que les femmes qui consommaient le plus de nouilles instantanées avaient un risque significativement supérieur de syndrome métabolique que celles qui en mangeaient le moins, peu importe leur alimentation ou leur habitudes sportives globales.

Les chercheurs avaient observé que les femmes qui consommaient les nouilles consommables momentanément plus de 2 fois par semaine étaient 68% plus susceptibles d'avoir le syndrome métabolique.

Rappelons que le syndrome métabolique est un groupe de symptômes tels que l'obésité centrale, l'hypertension, l'hyperglycémie à jeun, une triglycéridémie élevée à jeun et un faible taux de bon cholestérol HDL.

Avoir 3 ou plus de ces symptômes augmente votre risque de développer le diabète et une maladie cardiovasculaire. Des recherches antérieures ont également analysé l'apport global en nutriments entre les consommateurs de nouilles instantanées et ceux qui n'en consomment pas. Les chercheurs ont trouvé, comme vous vous en doutez, que prendre des nouilles mangeables immédiatement apportent très peu de valeur nutritive à une alimentation saine.

Les mangeurs de nouilles consommables momentanément avaient un apport significativement plus faible de nutriments importants comme les protéines, le calcium, le phosphore, le fer, le potassium, la vitamine A, la niacine (vitamine B3) et la vitamine C par rapport aux non-consommateurs.

Ceux qui prenaient des nouilles mangeables immédiatement avaient également un apport excessif de calories, de mauvaises graisses (notamment les acides gras saturés) et de sodium (juste un paquet peut contenir 2,7 g de sodium alors qu'il est conseillé de ne pas consommer plus de 2,4 g de ce minéral par jour).

Dès 2001, des tests effectués par l'Association des Consommateurs Australiens avaient montré qu'il y avait autant de graisse dans une seule portion (1 paquet ou un gobelet) de nouilles instantanées de type "prêtes en 2 minutes" que dans 1 paquet de chips frits ou dans le quart d'une pizza de taille moyenne.

Les pâtes testées contenaient aussi presque 75% des apports quotidiens recommandés de sel pour les adultes, et 100% de ces apports pour les jeunes enfants. Le niveau de sodium variait entre 1 et 2 g par portion, rivalisant avec la malbouffe servie dans les restaurants fast-food pour la teneur du sel.

Rappelons qu'une consommation excessive de sodium est associée à une variété de maladies comme l'hypertension, les maladies cardiaques, l'accident vasculaire cérébral (AVC), les dégâts rénaux et d'autres problèmes de santé. En outre, consommer trop de sodium provoque la rétention d'eau dans le corps.

Dans le cas des nouilles instantanées, les tests australiens avaient montré que ce n'est pas juste un problème de graisses, mais c'est aussi et surtout un souci de mauvaises matières grasses. Ces pâtes utilisent de l'huile végétale peu chère qui est décomposée ensuite en tant que acides gras trans (l'un des facteurs de maladies cardiaques).

A part tout cela, les tests menés par cette association avaient aussi montré que les paquets contenaient beaucoup trop de produits chimiques et de conservateurs. Finalement, ce plat apporte très peu de protéine, beaucoup de mauvaises graisses, trop de glucides, de produits chimiques et de sel selon l'association.

Toutefois, les experts soulignent que les quantités de sel et de graisse relevées sont basées sur la supposition que l'intégralité du plat est consommée (liquide et nouilles). Du coup, il est recommandé de ne pas consommer ou seulement une partie du bouillon.


4) D'autres choses malsaines se trouvent dans les paquets de nouilles instantanées
Mis à part une quantité exagérée de sodium et du conservateur TBHQ, diverses choses impropres à une bonne santé se trouvent dans une portion typique de ce type alimentaire :

  • Le bloc de nouilles séchées fût crée au départ par friture instantanée des nouilles cuites, et c'est encore la principale méthode utilisée dans les pays asiatiques, bien que le séchage à l'air soit favorisé dans les pays occidentaux.

    Les principaux ingrédients de la nouille séchée sont la farine de blé, l'huile de palme et le sel. Les ingrédients communs de la poudre aromatisante sont le sel, le glutamate monosodique, l'assaisonnement et le sucre.

  • En juin 2012, la FDA coréenne a trouvé du benzopyrène (une substance cancérigène) dans 6 marques de nouilles fabriquées par l'entreprise Nong Shim. Bien que la FDA coréenne a déclaré que les quantités trouvées étaient minimes et n'étaient pas nuisibles, Nong Shim avait identifié les lots fautifs avant de faire un rappel en octobre 2012.

  • Le glutamate monosodique (MSG) qui se trouve dans les nouilles instantanées est une raison suffisante pour éviter ce type de plat. Le MSG est un exhausteur de goût utilisé par les fabricants pour renforcer les saveurs de crevettes ou de boeuf (entre autres) dans leurs pâtes.

    Mais le MSG est aussi une excitotoxine, ce qui signifie qu'il surexcite vos cellules nerveuses au point de les endommager ou d'exterminer leur vie, provoquant un dysfonctionnement du cerveau et des dégâts à des degrés divers, et peut-être même le déclenchement ou l'aggravation des troubles d'apprentissage, de la maladie d'Alzheimer, de la maladie de Parkinson, de la maladie de Lou Gehrig et d'autres.

    Une partie du problème est que l'acide glutamique libre (qui compose 78% du MSG) est le même neurotransmetteur que votre cerveau, votre système nerveux, vos yeux, votre pancréas et d'autres organes utilisent pour initier certains processus dans votre organisme.

    N'oublions pas que le MSG peut provoquer une réaction allergique chez 1 à 2% de la population mondiale. Les personnes qui présentent une allergie au glutamate monosodique peuvent observer des sensations de brûlure, des rougeurs au niveau de la poitrine et du visage, des douleurs dans divers endroits du corps ou des maux de tête, suite à une consommation de cet additif alimentaire.

    Sans oublier que le MSG est également utilisé pour engraisser des souris pour les besoins des études scientifiques. Le MSG est considéré par plusieurs experts comme une cause possible de l'obésité quand il est consommé à hautes doses. Si vous voulez obtenir le corps de vos rêves et le poids idéal, évitez le MSG à tout prix à cause de ses caractéristiques dangereux.

  • Si vous achetez les nouilles instantanées prédisposées dans des sortes de grands bols ou grands verres en plastiques (dans lesquels il suffit de verser de l'eau chaude et d'attendre quelques minutes avant de consommer), sachez que des études ont montré une fuite potentielle de dioxine et d'autres substances semblables à des hormones à partir de ces récipients en plastique. Quand vous y versez de l'eau chaude, ces substances nocives (elles sont cancérigènes) peuvent alors être libérées avant de s'infiltrer dans la soupe.

  • L'une des principales complications avec les nouilles consommables momentanément est qu'elles peuvent produire des graisses oxydées et de l'huile si elles ne sont pas gérées correctement pendant le processus de fabrication.

    Cela est préoccupant si l'huile de cuisson n'est pas maintenue à la bonne température, ou si l'huile n'est pas changée aussi souvent que nécessaire.

  • Pour fabriquer cet aliment, la commission du codex Alimentarius autorise l'utilisation de 10 g/kg d'une substance chimique appelée propylène glycol (E1520). Il s'agit d'un ingrédient antigel utilisé comme humectant (qui vise à retenir l'humidité afin d'empêcher les pâtes de sécher) dans cet aliment.

    Le problème est que le propylène glycol est facilement absorbé, et peut s'accumuler dans le coeur, le foie et les reins (ce qui finit par y provoquer des anomalies et dégâts). Ce produit chimique nocif (il est utilisé dans les liquides de refroidissement de voitures) est aussi capable d'affaiblir le système immunitaire.


Quelques uns des produits chimiques tolérés dans les nouilles mangeables immédiatement malgré leur nocivité


5) Précisions sur l'augmentation des risques de maladies cardiaques et d'accident vasculaire cérébral
Nous avons évoqué plus haut ce risque accru, voici les détails d'une étude qui aborde ce sujet, publiée en août 2014 dans la revue "The Journal of Nutrition".

La recherche en question était basée sur des données de l'Enquête Nationale sur la Santé et la Nutrition de la Corée du Sud, une enquête qui s'était déroulée entre 2007 et 2009.

Les auteurs de l'étude avaient montré que la consommation de nouilles instantanées provoque des changements métaboliques associés aux maladies du coeur et à l'AVC.

Les chercheurs ont trouvé que les femmes vivant en Corée du Sud qui consommaient davantage de blocs précuits de nouilles séchées que les autres étaient 68% plus susceptibles de souffrir d'un problème de santé connu sous le nom de syndrome métabolique, peu importe des autres nourritures qu'elles consommaient ou du temps qu'elles passaient à faire du sport.

Les gens souffrant du syndrome métabolique peuvent avoir une hypertension ou une hyperglycémie, et affrontent un risque supérieur de maladie cardiaque, d'AVC et de diabète.

"Bien que les nouilles instantanées soient une nourriture pratique et délicieuse, il peut y avoir une hausse du risque de syndrome métabolique étant donné leur forte teneur de sodium, de mauvaises graisses saturées et de leurs charges glycémiques élevées," dit le docteur Hyun Joon Shin, qui travaille à l'Ecole Harvard de Santé Publique et qui est co-auteur de l'étude.

Shin et ses collègues de l'Université Baylor et de Harvard avaient analysé la santé et l'alimentation de 10 711 adultes vivant en Corée du Sud, âgés entre 19 et 64 ans.

Les participants devaient déclarer ce qu'ils mangeaient, et les chercheurs classaient l'alimentation de chaque participant comme centrée soit sur des aliments sains traditionnels soit sur la malbouffe, ainsi que le nombre de fois par semaine où ils mangeaient des nouilles instantanées.

Les résultats étaient éloquents. Les femmes (mais pas les hommes) qui consommaient les nouilles consommables momentanément deux fois ou plus par semaine avaient un plus grand risque de souffrir du syndrome métabolique que celles qui mangeaient moins ou pas du tout (peu importe que leur alimentation soit axée sur un style traditionnel ou sur la malbouffe).

Les scientifiques avaient trouvé ce lien même chez les jeunes femmes qui étaient plus minces et qui déclaraient faire davantage d'activités physiques.

Shin et ses collègues supposaient que les différences biologiques (y compris les hormones sexuelles et le métabolisme) entre les hommes et les femmes pourraient expliquer l'absence d'une association apparente chez les hommes (entre le fait de manger souvent des nouilles instantanées et celui de développer le syndrome métabolique).

Shin avait également déclaré qu'une substance chimique contenue dans l'emballage de ce plat peut être un autre facteur qui influe sur la différence entre les femmes et les hommes sur ce point.

L'étude dit qu'un produit chimique appelé bisphénol A (BPA) se trouve couramment dans des emballages en mousse de polystyrène (Styrofoam) utilisés pour contenir certaines marques de nouilles mangeables immédiatement. Des études ont montré que le BPA peut interférer avec les hormones du corps, en particulier avec l'oestrogène (une hormone sexuelle des femmes).

Enfin, le docteur Shin n'écarte pas les pistes où les femmes effectueraient des déclarations plus précises que les hommes (dans le cadre de l'enquête), ou où les femmes post-ménopausées seraient plus sensibles à l'effet alimentaire des glucides, du sodium et des graisses saturées.

"Ce type de repas léger est problématique car trop riche en mauvaises matières grasses, en sel, en calories, et il est transformé. Tous ces facteurs pourraient contribuer à certains des problèmes de santé observés. Cela ne veut pas dire que chaque personne va réagir de la même manière, mais l'idée à garder en tête est qu'il ne s'agit pas d'un produit alimentaire sain, et qu'il reste un aliment très transformé, à ne pas manger plus d'une fois par semaine", concluaient les auteurs de l'étude.

Une femme fait ses courses dans un rayon de supermarché rempli de paquets et de gobelets de nouilles consommables momentanément


> Valeurs nutritives

100 grammes de nouilles instantanées crues (un paquet en contient 80 g en général) apportent :
  • 453 calories
  • 65 grammes (g) de glucides
  • 2,4 g de fibres
  • 17 g de graisses (dont 7,6 g de graisse saturée et 6,5 g de graisse monoinsaturée)
  • 9 g de protéines
  • 0,7 milligrammes (mg) de vitamine B1 (47% des apports journaliers recommandés, AJR)
  • 0,4 mg de vitamine B2 (25% des AJR)
  • 5,4 mg de vitamine B3 (33%)
  • 147 microgrammes de vitamine B9 (37%)
  • 4,3 mg de fer (31%)
  • 120 mg de potassium (3%)
  • 1160 mg de sodium, moyenne relevée sur le marché américain (46%).

Une partie de ces vitamines est détruite lorsque le consommateur fait cuire son plat dans de l'eau bouillante.


> L'avis de la rédaction de RegimesMaigrir.com

Manger de temps en temps un paquet de nouilles instantanées ne vous tuera certainement pas, mais si vous prenez l'habitude de remplacer de la vraie nourriture (cuisinée chez vous) par de tels plats fabriqués industriellement, c'est beaucoup plus risqué et des problèmes de santé risquent de se développer à moyen ou long terme.

Les nouilles consommables momentanément sont un excellent exemple des types d'aliments transformés que vous devriez éviter autant que possible (surtout n'en donnez pas à vos jeunes enfants ou alors très exceptionnellement), car cette malbouffe vous amène quasi inévitablement vers des maladies et la prise de poids si votre consommation est estimée trop fréquente (à partir de 2 fois par semaine).

Les nourritures transformées favorisent la prise de poids et les maladies chroniques parce qu'elles sont riches en sucre, fructose (voir cet article), glucides raffinés, ingrédients artificiels et pauvres en nutriments ainsi qu'en fibres. Elles sont addictives et conçues pour vous inciter à vous suralimenter, vous faisant grossir.

Manger des aliments transformés favorise aussi la résistance à l'insuline et l'inflammation chronique, qui sont caractéristiques de la plupart des maladies chroniques et/ou graves. D'autre part, les humains ont prospéré en consommant des légumes, viandes, oeufs, fruits et autres aliments complets pendant des siècles, tandis que les nourritures transformées n'ont été inventées que très récemment.

Abandonner les plats industriels exige que vous prévoyiez vos repas à l'avance, mais si vous abordez la question étape par étape, cela reste tout à fait possible et gérable, de supprimer sans douleur les aliments transformés de votre alimentation.

Vous pouvez essayer de chercher des produits alimentaires de saison dans votre marché local, puis préparer vos repas en conséquence, mais vous pouvez aussi utiliser ce principe avec des ventes au supermarché.

Vous pouvez également planifier une semaine de repas à la fois, en vous assurant que vous avez tous les ingrédients nécessaires à portée de main, puis effectuer des travaux de préparation en amont, afin que le dîner soit facile à préparer si vous manquez de temps (et vous pouvez utiliser les restes des dîners du jour pour déjeuner le lendemain, afin de ne pas avoir à recourir à ce type de pâtes mangeables immédiatement).


> Que faire quand on ne peut pas s'en passer ?

Si vous ne pouvez vraiment pas vous passer de nouilles instantanées malgré nos mises en gardes sur leurs caractéristiques hasardeux, essayez de :
  • Les manger une fois par semaine au maximum.
  • Contrôler les portions (ne mettez pas 2 ou 3 paquets dans un grand bol à chaque fois).
  • Les remplacer progressivement par des nouilles (ou autres pâtes) maison, à déguster avec ou sans légumes (il faudra juste un peu de planification).
  • Jeter les sachets d'arômes et les huiles d'assaisonnement (ou n'en utilisez qu'une petite partie).
  • Ajouter des légumes verts à votre bol de nouilles afin de "compenser" l'apport excessif en mauvaise graisse. Nous conseillons d'ajouter environ 150 grammes de légumes. Ces légumes aideront à débarrasser les mauvaises graisses plus vite, ce qui contribue à limiter leurs effets négatifs. Faites cuire les légumes avant d'ajouter au bol.
  • Ajouter environ 30 grammes de protéines (un macronutriment très peu présent au départ dans ce type de casse-croûte) : boeuf, porc, crevettes, oeufs par exemple. Faites cuire les viandes/oeufs avant d'ajouter au bol.
  • Ne pas les manger immédiatement (ce qui est un comble vu le nom de cette nourriture). Au lieu d'économiser du temps en mettant les nouilles dans un bol, y verser de l'eau chaude, mettre un couvercle et attendre 2 minutes pour qu'elles soient prêtes, procédez autrement.

    Voici la préparation conseillée : faites cuire les nouilles dans de l'eau bouillante une première fois, jetez tout le liquide, gardez les nouilles dans un bol, faites bouillir une nouvelle eau, et réintroduisez les nouilles (gardées dans le bol précédemment) dans la casserole. De cette façon, la teneur en mauvaises graisses et en autres ingrédients malsains sera réduite.

    Si vous manquez vraiment de temps, essayez au moins de bien rincer les nouilles sèches par de l'eau bouillante avant de les préparer.


> Le saviez-vous ?

  • Les nouilles instantanées en paquet et en gobelets de polystyrène ont été inventées par un taiwanais-japonais, Momofuku Ando, fondateur de l'entreprise japonaise Nissin Food Products Company Ltd.
  • Photo de Chikin Ramen qui reste le premier paquet de nouilles instantanées à être commercialisé au Japon en 1958
  • La première commercialisation de cette sorte d'en-cas eut lieu le 25 août 1958 au Japon sous la marque "Chikin Ramen" (fabriquée par Nissin).
  • Dans les années 1960, un paquet de "Chikin Ramen" coûtait 6 fois plus cher qu'un paquet de ramen frais (à cause de son caractère innovant). Malgré son prix élevé, il atteignit une popularité immense (surtout après avoir été l'objet d'une promotion par Mitsubishi).
  • La première commercialisation d'un gobelet (en polystyrène) de nouilles instantanées eut lieu en 1971 avec la marque "Nissin Cup Noodles". Le consommateur n'avait plus qu'à verser de l'eau chaude dedans, sans devoir trouver un bol pour y déverser le plat.
  • Quelques années après 1971, des protéines de soja et des viandes/légumes déshydratés furent ajoutés pour ajouter plus de saveur.
  • En 2000, un sondage réalisé au Japon révèle que les Japonais pensent que leur meilleure invention du 20ème siècle est le produit de Monsieur Ando.
  • Plus de 100 milliards de paquets/gobelets de nouilles instantanées sont consommés dans le monde chaque année ! Les Chinois sont les plus gros consommateurs en termes de volume, mais les Coréens du Sud sont premiers en termes de portions consommées par personne (plus de 70 par individu par an).


> Sources

http://www.inchem.org/documents/jecfa/jecmono/v21je04.htm
http://www.codexalimentarius.net/gsfaonline/additives/details.html?id=190
http://books.google.com.vn/books/about/A_Consumer_s_Dictionary_of_Food_Additive.html?id=Zum5vXgnlw4C&redir_esc=y
http://www.ewg.org/skindeep/ingredient.php?ingred06=706418
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24966409
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22125682
http://jn.nutrition.org/content/144/8/1247.full


Soupçonniez-vous ces risques pour la santé liés à la consommation fréquente de nouilles instantanées ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
So  |  29 août 2016, 19:21
Je suis tt a fait d'accord avec tracky!!! Faites la comparaison avec les asiatiques et le reste du monde!! Obésité ,santé, longévité !! Alors arrêtez vos conneries!! Consommer français c'est ça !tte façon de nos jours rien est bon!!alors je vous conseille d' arrêtez de manger!
Loponais  |  18 août 2016, 00:10
Les gens qui disent que ce n'est pas dangereux parce que les asiatiques en consomment tout le temps et bien, les asiatiques consomment des nouilles faites maison avec des legumes et du poisson/viande et non pas des nouilles precuites avec des assaisonnements venus d'un petit sachet.
Tracky  |  11 juin 2016, 00:55
Oui, ben les nouilles sont finalement bon. Vu que c'est les pays d'asie qui détient la plus haute espérance de vis. Les asiatiques sont en général, NI OBESE, NI GRAS, NI en mauvaise santé, NI autres. Alors qu'ils ont des grandes surfaces rempli de nouilles et qu'ils en consomment à tous les repas. Par expérience car j'ai vécu làbas. On se demande ou mange t'on vraiment mal. alors que l'asie est réputé pour de la bonne cuisine à base de nouilles. Je pense qu'on devrait voir nos produits en Europe que ceux des autres alors que leur santé et longévité sont beaucoup plus long que la notre
Dr karborsky  |  08 mai 2016, 13:44
Pour information le Propylène glycol (propane-1,2-diol)
n'est pas nocif à ces doses, vous confondez avec l'éthylène glycol (éthane-1,2-diol)qui lui est nocif peut importe la dose.
Cissou  |  27 février 2016, 20:04
Je travaille dans un collège je fais les ménages je retrouve ces paquets de nouilles dans les escaliers, vides bien sûr mon fils collegien dans ce college m'a dit que beaucoup d'élèves les mangeaient crues comme en-cas du matin au secours! Il se trouve qu'un marchand de bonbon les vend à côté.comment faire comprendre aux jeunes que c'est nocif?
lesven  |  21 janvier 2016, 16:56
Je consomme un paquet de nouilles instantanées chaque matin depuis une quinzaine d'année - je ne me suis jamais rendu compte des problèmes exposés ci-dessus - pourtant d'après ce que je viens de lire je suis en surdose -
Par contre dans la journée je prends de vrais repas -
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :