Tomate : bienfaits santé de ce légume-fruit très nutritif

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 13/06/2013

Ce fruit originaire d'Amérique du Sud est un légume culinairement parlant, et rempli d'avantages pour la santé. Découvrez-les.

La tomate est un fruit comestible, souvent de couleur rouge, provenant d'une plante herbacée nommée "Solanum lycopersicum" (de la famille des Solanacées). Son usage dans la cuisine occidentale s'est popularisé grâce à la colonisation espagnole des Amériques. Ses nombreuses variétés sont désormais largement cultivées, parfois sous serre dans les climats froids.

Elle est consommée de diverses façons : crue, séchée, en tant qu'ingrédient dans de nombreux plats/sauces/salades et boissons, etc. Bien qu'il s'agisse d'un fruit botaniquement parlant, elle est considérée comme un légume dans un cadre culinaire, ce qui peut causer quelques confusions.

Les tomates sont riches en lycopène, qui présente divers bienfaits santé. Leurs plantes poussent jusqu'à 1 à 3 mètres en hauteur, et ont une tige faible qui s'étend souvent au-dessus du sol et rampe sur d'autres plantes.

Il s'agit d'une plante vivace (vivant plus de 2 ans en produisant plusieurs floraisons) dans son habitat naturel, bien que souvent cultivée en plein air dans des climats tempérés comme une plante annuelle (qui ne vit qu'une saison). Une tomate de taille moyenne pèse environ 100 grammes.


> Présentation

Botaniquement, ce n'est pas seulement un fruit, mais aussi une baie puisqu'elle est formée d'un seul ovaire.

Ce fruit est un aliment merveilleusement populaire et polyvalent qui existe en plus de 20 000 variétés différentes (en forme, taille et couleur). Il y a des petites tomates "cerise", des "jaunes", des "italiennes" en forme de poire, des "vertes" (célèbres notamment pour leur préparation frite dans la cuisine d'Amérique du Sud).

Seuls les fruits de cette plante sont consommés puisque les feuilles contiennent souvent des concentrations potentiellement problématiques de certains alcaloïdes.

Les tomates possèdent des segments internes charnus remplis de graines glissantes entourées par une matrice liquide. Elles peuvent être de couleur rouge, rose, jaune, orange/mandarine, vert, violet, marron ou noir.

La "beefsteak" et la "coeur de boeuf" sont parmi des variétés de grande taille. Les "Roma" ont une taille plus intermédiaire, tandis que les "cerise" et les "raisin vert" sont petites et arrondies.

Le terme "tomates anciennes" est devenu un peu déroutant puisqu'il peut avoir diverses significations. Dans le sens le plus traditionnel, "anciennes" fait référence aux graines de cultivars de tomate qui se transmettent au fil du temps d'une famille à l'autre.

Evidemment, les graines transmises de cette manière rendent impossible une production de ce fruit sur une très grande échelle commerciale. Il existe cependant des "tomates anciennes" sur le marché (parfois produites à partir de croisements/hybridation, et parfois produites par la pollinisation libre).

Bien qu'il s'agit d'un fruit dans un sens botanique, elle ne possède pas la douceur d'autres fruits pouvant être servis en dessert. Au contraire, elle présente une douceur subtile qui est complétée par un goût légèrement amer et acide. Découvrez par la même occasion 12 autres fruits exotiques et inhabituels très nutritifs en cliquant ici.

La tomate est préparée et servie comme d'autres légumes, c'est pourquoi elle est souvent catégorisée en tant que tel (culinairement parlant). La cuisson tempère les qualités acides et amères dans ce fruit, et fait ressortir leur douceur chaleureuse et riche.

Il y a peu de sensations alimentaires qui marquent mieux les mois d'été et d'automne que la jutosité douce d'une tomate en grappe mûre. Bien que ce légume-fruit soit disponible toute l'année (notamment en importation), certaines des saveurs les plus délicieuses proviennent de tomates fraîches qui ont été plantées vers la fin du printemps ou au début de l'été, et qui ont mûri entre juillet et septembre.

D'autres légume-fruits comprennent l'aubergine, l'avocat, la chayote, la citrouille, le concombre, la courge, le piment, le poivron, le cornichon, la courgette, l'haricot vert, le pois mangetout, l'olive.

Quelques couleurs et variétés différentes des tomates


> Bienfaits santé

1) Richesse nutritive
Les tomates sont un trésor parce que très riches en antioxydants, qui présentent d'innombrables avantages sanitaires.

En termes d'antioxydants classiques, ce légume-fruit très nutritif apporte une excellente quantité de vitamine C et de bêta-carotène, une très bonne quantité de manganèse, et une bonne quantité de vitamine E. En termes de phytonutriments, il s'emballe carrément et inclut :
  • Flavonones : naringénine, chalconaringénine.
  • Flavonols : rutine, kaempférol, quercétine.
  • Acides hydroxycinnamiques : acide caféique, acide férulique, acide coumarique.
  • Caroténoïdes : lycopène, lutéine, zéaxanthine, bêta-carotène.
  • Glycosides : A esculoside.
  • Dérivés d'acides gras : acide 9-oxo-octadécadiénoïque.

Les nutriments antioxydants présents dans ce fruit sont associés à une protection antioxydante. Parfois, cette tutelle se présente sous la forme d'une péroxydation lipidique (dégât lié à l'oxygène fait aux graisses se trouvant dans les membranes cellulaires ou dans la circulation sanguine).

Parfois cette protection se présente sous la forme d'un meilleur fonctionnement des enzymes antioxydantes (par exemple, un meilleur fonctionnement des enzymes catalase ou superoxyde dismutase). Une meilleure protection antioxydante a également été démontrée en utilisant de grandes mesures du stress oxydatif dans les différents organes du corps. Des études ont montré le lien entre la consommation des tomates et une protection antioxydante spécfique des os, du foie, des reins et de la circulation sanguine.


2) Soutien cardiovasculaire
Ce fruit excelle pour réduire le risque de la maladie cardiaque. Il y a deux grandes lignes de recherche qui ont lié à plusieurs reprises ce fruit à la santé du coeur.


La première ligne de recherche implique le soutien antioxydant, et la seconde ligne engage la régulation des graisses dans le sang.

Aucun organe corporel n'a davantage besoin d'une défense antioxydante que le système cardio-vasculaire. Le coeur et la circulation sanguine ont pour travail de prendre l'oxygène inspiré par les poumons pour le faire circuler partout dans l'organisme. Afin de garder cet oxygène sous contrôle, les nutriments antioxydants sont nécessaires et en quantité abondante.

Dans le point n°1 abordé un peu plus haut, RegimesMaigrir.com vous a listé quelques uns des antioxydants les plus présents dans les tomates. Il serait intéressant de noter ici que les vitamines antioxydantes classiques (comme la E et la C) sont parfois négligés (dans le sens où elles moins médiatisées) dans ce légume de cuisine à cause de leur composition unique en phytonutriment.

Pourtant les vitamines E et C apportent un soutien antioxydant essentiel au système cardiovasculaire. Et elles sont une partie importante de la contribution faite par ce légume-fruit à la santé de notre coeur.

En fait, dans ce fruit, c'est le lycopène caroténoïde qui retient le plus d'attention en tant qu'antioxydant premium pour supporter la santé cardiaque. Le lycopène (et un groupe de nutriments lié) présente la capacité d'aider à diminuer le risque de peroxydation lipidique (aussi appelée lipoperoxydation) dans la circulation sanguine.

La peroxydation des lipides est un processus dans lequel des graisses situées dans les membranes des cellules tapissant les vaisseaux sanguins, ou des graisses transportées partout dans le sang, sont endommagées par l'oxygène. Ce dégât peut être réparé s'il se trouve à des niveaux gérables.

Cependant, la lipoperoxydation chronique et/ou excessive dans le sang conduit à des problèmes. Des composants gras trop endommagés sonnent l'alarme chez les systèmes immunitaires et inflammatoires du corps. Le résultat est une série de processus qui peuvent mener à un blocage progressif des vaisseaux sanguins (athérosclérose) ou d'autres problèmes.


La seconde ligne de recherche liant les tomates à la santé cardiaque implique la régulation des graisses dans le sang. Les consommations alimentaires de ce fruit rouge, de ses extraits ou des suppléments contenant des phytonutriments qui en sont issus (comme le lycopène), ont toutes été montrées capables d'améliorer le profil lipidique dans notre sang.

Plus précisément, des études ont montré que l'absorption de ce fruit a pour conséquence une baisse de la cholestérolémie totale, une diminution du taux de cholestérol LDL (le "mauvais"), et un amoindrissement du taux de triglycérides.

Il a également été montré que ce légume est capable d'abaisser l'accumulation des molécules de cholestérol à l'intérieur des cellules macrophages (ces dernières sont un type de globules blancs qui entrent en action quand le stress oxydatif devient trop élevé dans le sang, et l'activité des macrophages - y compris leur empilement de cholestérol - est une condition préalable au développement de l'athérosclérose).

De nombreux phytonutriments présents dans ce légume-fruit sont susceptibles d'être impliqués dans la correction de nos taux de lipides dans le sang. Deux phytonutriments peu connus se trouvant dans ce fruit, appelés "A esculoside" et "acide 9-oxo-octadécadiénoïque", font actuellement l'objet de plusieurs études puisque les chercheurs pensent qu'ils sont importants pour la régulation des graisses dans le sang.


Un autre domaine d'intérêt croissant pour les tomates et la santé cardiaque implique des cellules sanguines appelées "plaquettes". L'encastrement excessif des plaquettes peut causer des problèmes à notre circulation sanguine en termes de blocage (des artères) et de coagulation indésirables, et la prévention de cette agrégation excessive est importante pour le maintien de la santé cardiaque.

De nombreux phytonutriments dans ce fruit ont montré leur capacité à aider à prévenir l'agglutination excessive de nos cellules plaquettaires (cette capacité est généralement appelée un "effet antiagrégant"). En combinaison avec d'autres avantages pour le coeur décrits ci-dessus, cet impact sur la régulation des plaquettes met ce légume-fruit dans une position unique pour nous aider à optimiser notre santé cardiovasculaire.


3) Prise en charge de la santé des os
La santé osseuse est un autre domaine d'intérêt croissant dans la recherche sur ce légume-fruit. Ce qui est captivant est de savoir que la connexion entre la consommation de ce fruit et la santé des os implique la forte présence des antioxydants dedans.

Nous ne pensons pas toujours à la protection antioxydante comme quelque chose d'importante pour la santé osseuse, et pourtant elle l'est. Et le lycopène apporté par ce fruit (et d'autres antioxydants présents dans ce fruit) peut jouer un rôle spécial dans ce domaine.

Dans une étude récente, les tomates et d'autres sources alimentaires de lycopène étaient enlevées de l'alimentation des femmes postménopausées pendant une période de 4 semaines. Les chercheurs voulaient observer l'effet d'une restriction de lycopène sur la santé osseuse.

A la fin des 4 semaines, les femmes analysées par l'étude commençaient à montrer davantage de signes d'un stress oxydatif dans leurs os, et des changements non désirés dans leur tissu osseux. Les scientifiques s'attendent à voir des études approfondies dans ce domaine pour déterminer exactement quels niveaux de consommation de tomate sont les plus utiles pour protéger le tissu des os.


4) Avantages anti-cancéreux
Même s'il ne fait pas l'objet des recherches pour tous les types de cancer, ce fruit a montré à plusieurs reprises ses bienfaits contre le cancer.

Les états de service de ce fruit en tant qu'aliment protégeant du cancer ne devraient pas être surprenants, puisqu'il existe une très grande quantité de recherches sur les antioxydants qui se trouvent dans la tomate. Il y a aussi une quantité plus restreinte mais toujours importante de recherches sur les nutriments anti-inflammatoires de ce fruit.

Le risque de nombreux types de cancer commencent avec le stress oxydatif chronique ainsi que l'inflammation chronique indésirable. Pour cette raison, les aliments qui nous procurent d'un soutien antioxydant et anti-inflammatoire puissant sont souvent ceux qui montrent des propriétés de prévention cancéreuse.

Le cancer de la prostate est de loin le type le plus recherché en rapport avec la consommation de ce fruit. Le verdict est ici très clair : ce légume très utilisé en cuisine peut définitivement aider à affaiblir le risque de cancer de la prostate chez les hommes.

Un nutriment clé de ce fruit à recevoir une attention particulière dans la prévention de ce type cancéreux est l'alpha-tomatine. Il s'agit d'un phytonutriment appelé saponine, qui a la capacité de modifier l'activité métabolique dans le développement des cellules cancéreuses de la prostate. L'alpha-tomatine se montre aussi capable de déclencher la mort cellulaire programmée (apoptose) dans les cellules cancéreuses de la prostate qui ont déjà été entièrement formées. La recherche sur l'alpha-tomatine a également été menée sur le cancer du poumon non à petites cellules (environ 80 % de cas de ce type cancéreux), avec des résultats similaires.

A côté du cancer de la prostate et du poumon non à petites cellules, le cancer du pancréas et celui du sein sont les deux domaines les mieux étudiés en ce qui concerne la relation entre les tomates et le risque de cancer.

Des études menées sur le lien entre ce fruit et le cancer du sein se sont principalement concentrées sur le lycopène caroténoïde, et il y a nombre de documents montrant la réduction du risque de cancer du sein en association avec la consommation de lycopène.


5) Autres bienfaits santé
La tomate apporte plusieurs autres vertus sanitaires, bien que moins bien étudiées que le soutien antioxydant, l'assistance cardiovasculaire et les bienfaits anti-cancéreux.

Les alimentations qui incluent ce légume-fruit ont été associées à un risque réduit de certaines maladies neurologiques (y compris la maladie d'Alzheimer) par plusieurs études. Les régimes alimentaires qui contiennent ce fruit ont également été liés à un moindre risque d'obésité.


> Méfaits

Les risques associés à ce fruit sont faibles mais existent. Il faut savoir que les légumes issus des Solanacées peuvent être difficiles à trouver sous la forme d'une haute qualité. Ils peuvent être plus souvent liés à des allergies que d'autres aliments, et présentent davantage de défis à notre approvisionnement alimentaire en termes de durabilité.

Les tomates sont l'un des fruits des plantes Solanacées, qui comprend l'aubergine, les poivrons, les pommes de terre (mais pas des patates douces ni les ignames). Quelques personnes ont déjà rapporté une amélioration des symptômes de l'arthrite grâce à la suppression de ces aliments de leur alimentation. Toutefois, aucune étude scientifique n'a confirmé ces observations.

Les feuilles des plantes "Solanum lycopersicum" ne sont pas consommables. En grandes quantités, ces feuilles peuvent provoquer un empoisonnement dont les symptômes peuvent inclure : irritation sévère de la gorge, vomissement, diarrhée, migraine, spasmes légers.

Ce fruit est lié à plus d'une dizaine d'alertes à la salmonellose depuis 1990 (la dernière en juin 2008 lancée par la FDA des Etats-Unis).


> Profil nutritionnel

100 grammes de tomate rouge, mûre et crue, apportent en moyenne :
  • 18 calories
  • 1,2 gramme (g) de fibre alimentaire (4% des besoins quotidiens en fibre d'une femme, qui sont de 25 g par jour en moyenne par rapport à 38 g/jour chez un homme)
  • 0,2 g de graisse
  • 2,6 g de sucre
  • 0,9 g de protéine
  • 3 milligrammes (mg) d'acide gras oméga-3
  • 80 mg d'oméga-6
  • 833 Unités Internationales de vitamine A, soit 17% des Apports Journaliers Recommandés (AJR) pour une personne adulte
  • 0,037 mg de vitamine B1 (3% des AJR)
  • 0,594 mg de vitamine B3 (4%)
 
  • 12,7 mg de vitamine C (21%)
  • 0,5 mg de vitamine E (3%)
  • 7,9 microgrammes (mcg) de vitamine K (10%)
  • 0,6 mg de niacine (3%)
  • 0,1 mg de vitamine B6 (6%)
  • 15 mcg de folate (4%)
  • 10 mg de calcium (1%)
  • 0,3 mg de fer (1%)
  • 11 mg de magnésium (3%)
  • 0,114 mg de manganèse (5%)
  • 24 mg de phosphore (3%)
  • 237 mg de potassium (5%)
  • 0,2 mg de zinc (1%)
  • 0,1 mg de cuivre (3%)
  • 2 573 mcg de lycopène
  • 7 mg de phytostérols
  • 94,5 g d'eau.

Attention, quand vous achetez ce fruit, n'oubliez pas que s'il a été cultivé sous serre, il contiendra 50% de vitamine C en moins qu'un autre qui aura été cultivé dans les champs.


> Aide-t-elle à maigrir ?

Parce que ce légume-fruit est très nutritif, il peut assister votre tentative de perdre du poids en :
  • Apportant très peu de calories (seulement 18 calories pour 100 grammes de la version rouge mûre),
  • Stimulant votre énergie (grâce à une teneur élevée en biotine, une vitamine du complexe B qui donne beaucoup d'énergie),
  • Stabilisant votre taux de sucre sanguin,
  • Contrôlant votre appétit (grâce à une haute teneur en chrome et en fibres qui stabilise davantage votre glycémie, freinant votre appétit),
  • Vous faisant sentir rassasiés plus vite, et pendant plus longtemps, ce qui réduit votre risque de suralimentation (grâce là aussi à sa haute teneur en fibre),
  • Détoxifiant votre organisme,
  • Réduisant votre cholestérolémie totale (grâce à une teneur élevée en niacine et en lycopène),
  • Etant facile à intégrer aux sandwiches et salades, ou aux soupes et sauces (en tant qu'agent épaississant).

Une tomate en forme de globe et de taille moyenne (c'est-à-dire le type auquel nous pensons en premier quand nous pensons à elle) pèse en moyenne 115 grammes (soit environ 20 calories). Si elle est de grande taille, elle pèse en moyenne 180 grammes (soit environ 33 calories). Pour votre information, 33 calories est la quantité d'énergie que votre corps brûle en marchant simplement entre 5 à 10 minutes (en fonction de votre vitesse de marche).

Quelle que soit la taille de ce légume-fruit, cela fait très peu de calories mais beaucoup de nutriments essentiels (38% de vos AJR en vitamine C grâce à un seul grand fruit), vous allez donc mincir plus facilement en mangeant ce légume-fruit. Pensez toutefois à manger la peau et les graines pour obtenir le maximum de fibres.

Combien de tomates mûres devriez-vous consommer sur une base régulière afin de profiter pleinement de leurs bienfaits amincissants et autres vertus santé ? Vous pouvez manger par exemple 200 grammes de fruits frais (coupées en dés ou en tranches) au moins 4 ou 5 fois par semaine, comme dans le cadre d'une alimentation méditerranéenne saine.

Bien que la pâte de ce fruit soit un épaississant courant pour les sauces tomate, elle peut également être utilisée pour épaissir les soupes ou les chili con carne, ou en tant que substitut au Maïzena ou aux mélanges de farine et de blé traditionnellement utilisés pour épaissir la sauce.

Quand vous l'utilisez de cette façon, non seulement vous allez obtenir les avantages en matière de perte de poids procurés par ce légume-fruit, mais vous allez aussi réduire les apports indésirables en graisses et en glucides qui contribuent à la prise de poids.

La salsa est une autre manière simple d'incorporer des légume-fruits à votre alimentation minceur. Préparez une salsa facilement en combinant des tomates hachées aux oignons, coriandre, ail, piments jalapenos, jus de citron.


> Comment sélectionner et conserver ce fruit ?

Choisissez des fruits qui ont des couleurs riches. Le rouge profond est un excellent choix, mais aussi l'orange vif, le jaune brillant, le violet pétillant. Manger toutes les couleurs de ce fruit apportera des avantages nutritionnels exceptionnels.

Une grappe de tomates encore attachées à la vigne de leur plante
Sélectionnez-les si elles sont bien formées et pourvues d'une peau lisse sans rides ni fissures, ecchymoses ou parties molles. Elles ne devraient pas présenter un aspect bouffi puisque cette caractéristique est souvent associée à des saveurs inférieurs et peut également entraîner un déchet excessif pendant la préparation. Les fruits mûrs vont céder à une légère pression et auront un parfum sensiblement doux.

Trouver des tomates savoureuses peut vous aider à en manger plus régulièrement, surtout si elles ne font pas partie de vos aliments favoris en temps normal. Leur saveur sera supérieure si elles ont mûri sur la vigne de leur plante, plutôt que par des moyens artificiels.

Les fruits mûrs sur la vigne sont habituellement étiquettées comme tel et vendues en grappes encore attachées à la vigne. Celles-là sont habituellement moins disponibles pendant les mois d'hiver. Pour augmenter vos chances de trouver les fruits les plus savoureux, cherchez ceux qui soient un peu lourds et fermes. Evitez celles qui sont spongieuses ou inodores.

Lorsque vous achetez ce légume-fruit en conserve, il est souvent préférable d'acheter ceux qui sont produits en Europe ou aux Etats-Unis parce que de nombreux pays étrangers n'ont pas de normes strictes en ce qui concerne la teneur de plomb dans les boîtes. C'est particulièrement important avec un fruit comme la tomate, dont la teneur élevée en acide peut provoquer la corrosion (puis la migration ultérieure vers les aliments) des métaux avec lesquels il entre en contact.

Sur ce sujet de mise en conserve, vous devriez aussi savoir que le bisphénol A (BPA) est présent dans les produits de tomate en conserve. Le BPA est un composant ajouté au revêtement vynile de nombreuses boîtes de conserve. Il est également connu pour être problématique pour la santé en raison de son impact sur le métabolime des oestrogènes.

Une étude récente menées sur des aliments en conserve au Canada a montré une moyenne de 1 ppb (partie par milliard) de BPA dans les produits de pâtes de tomate en conserve (avec une quantité maximale d'environ 2 ppb), et une moyenne de 9 ppb dans les produits de tomates pures (en dés, en tranches, pelées entières, etc.) avec un montant maximal de 23 ppm (partie par million).

Bien que la FDA n'ait pas fixé de limite sur la quantité de BPA autorisée dans les produits en conserve de ce fruit, une directive de la Commission Européenne a fixé pour le BPA une limite de 600 ppb. Alors que n'importe quelle quantité de BPA dans ces produits semble indésirable, nous pourrions être ravis de voir que les concentrations en BPA étaient assez faibles dans l'étude mentionnée ci-dessus, surtout dans les produits à base de pâtes de tomate en conserve.

Vous aurez besoin de chercher une étiquette "Sans BPA" sur vos produits en conserve de ce légume-fruit (ou d'appeler le fabricant) si vous voulez être sûrs que vos boîtes de ce légume-fruit ne contiennent pas de BPA, puisque même certains produits de tomate en conserve bio peuvent contenir (et sont autorisés à contenir) du BPA (à cause de la migration à partir de la boîte).

Comme ce fruit est sensible au froid (une température froide entrave leur processus de maturation), stockez-les à température ambiante et hors d'une exposition directe aux rayons du soleil.

Dans ces conditions, ce fruit se conserve jusqu'à 1 semaine, en fonction de leur degré de maturité à l'achat. Pour accélérer le processus de maturation, placez-les dans un sac en papier avec une banane ou une pomme, car le gaz d'éthylène que ces fruits émettent aidera à accélérer la maturation.

Si les tomates commencent à devenir trop mûres, mais vous n'êtes pas encore prêts à les manger, placez-les dans le réfrigérateur (si possible dans le compartiment à beurre qui est un endroit plus chaud), où elles pourront être conservées 1 jour ou 2 de plus.

Enlevez-les du frigidaire environ 30 minutes avant de les utiliser pour les aider à retrouver leur saveur et jutosité maximales. Les fruits entiers, ceux qui sont hachés, et les sauces se conservent bien dans le compartiment congélateur pour un emploi ultérieur dans la préparation des plats. Les tomates séchées au soleil doivent être stockées dans un récipient hermétique, avec ou sans huile d'olive, dans un endroit frais et sec.

Le ketchup peut être une source étonnamment riche de nutriments comme le lycopène. Mais si vous êtes sur le point d'acheter du ketchup, nous vous recommandons de choisir une version bio. Nous faisons cette recommandation non seulement parce que vous allez probablement éviter des résidus pesticides indésirables et d'autres contaminants, mais aussi parce que nous avons vu une étude récente montrant une teneur supérieure de lycopène dans le ketchup bio par rapport à la version non-biologique.


> Astuces pour préparer et cuisiner

Pour avoir le goût le plus savoureux possible, ne stockez pas ce légume-fruit dans le réfrigérateur, et attendez le moment où vous êtes prêts à les manger pour les couper en tranches. Avant de servir, nettoyez-les sous l'eau froide et séchez.

Si votre recette exige des tomates épépinées, coupez le fruit en deux horizontalement et pressez-les doucement pour faire sortir les graines et le jus. Cependant, nous vous encourageons à repenser à la recette et à déterminer si ce fruit peut être incorporé en gardant ses graines. Il y a tout simplement trop de nutriments précieux dans les graines qu'il serait dommage de les perdre inutilement.

Quand vous faites cuire ce légume-fruit, nous vous recommandons d'éviter les casseroles en aluminium puisque la haute teneur acide des tomates peut interagir avec le métal dans la casserole. En conséquence, il peut y avoir une migration de l'aluminium vers les aliments, ce qui peut non seulement donner un goût désagréable, mais plus important encore peut produire un impact potentiellement indésirable sur votre santé.

Quand cela est possible, essayez de trouver des recettes qui font usage de tout le fruit. Nous avons vu des études montrer une teneur supérieure en lycopène dans les produits à base de fruits entiers. Par exemple, quand la peau de ce fruit est inclus dans la fabrication de la pâte de tomates, la teneur en lycopène et en bêta-carotène dans la pâte est plus importante selon diverses études.

Essayez de toujours manger ce fruit en accompagnement de l'avocat ou l'huile d'olive ou encore les noix, parce que le lycopène est liposoluble.

En même temps, évitez de mélanger ce légume-fruit avec un féculent (pains, pâtes, pommes de terre, riz) puisque cette combinaison crée de l'acidité dans l'estomac et pourrait y causer des brûlures.


> Quelques idées de recettes

  • Pour préparer votre propre pâte de tomate, il suffit de faire sauter quelques gousses d'ail haché et/ou 2 oignons hachés pendant quelques minutes jusqu'à ce qu'ils deviennent translucides. Ajoutez 8 à 10 qui soient hachées et 1 cuillère à café de origan (ou de basilic ou de toute autre herbe que vous aimez comme le persil ou le romarin) séché (ou de plusieurs cuillères à café d'herbe fraîche).

    Laissez mijoter pendant 30 à 45 minutes. Retirez du feu, versez un filet d'huile d'olive et ajoutez du sel de mer et du poivre noir fraîchement moulu à votre goût. Pour une version différente, votre sauté peut inclure des olives hachés et/ou des champignons hachés, en plus de l'ail et des oignons précédemment décrits.
  • Ce fruit est un excellent ajout aux haricots et aux soupes de légumes.
  • Préparez une salade italienne classique avec des oignons coupés en tranches, des tomates tranchées, du fromage mozzarella arrosé d'huile d'olive.
  • Mélangez des oignons hachés, des tomates, des piments pour faire une salsa simple et rapide.
  • Faites une purée de ce fruit avec des concombres, les poivrons et les oignons verts dans un robot mixeur, puis assaisonnez avec des herbes et épices de votre choix pour préparer une soupe froide rafraîchissante (le gaspacho).
  • Ajoutez des tranches de ce fruit aux sandwiches et salades. Pour donner des couleurs aux choses, utilisez des tomates jaunes, vertes et violets en plus des rouges.
  • Essayez bien entendu l'ultra célèbre recette des "tomates farcies".


> Un peu d'histoire

Bien que ce fruit soit souvent étroitement associé à la cuisine italienne, il est en fait originaire de la côte ouest d'Amérique du Sud, dans la région occupée par la Colombie, l'Equateur, le Pérou, le Chili et la moitié occidentale de la Bolivie. Les historiens pensent également que les îles Galapagos au larde de la côte de l'Equateur font également partie de la zone d'origine de ce fruit.

Selon les informations disponibles, le premier type de tomate cultivé ressemble davantage à une variété "cerise" de petite taille qu'à des variétés plus grandes.

Toutefois, ce légume-fruit ne semble pas avoir été cultivé en premier en Amérique du Sud mais au Mexique, très probablement dans les civilisations aztèques et sous forme de petits fruits jaunes.

Le mot "tomate" viendrait du mot aztèque "tomatl" qui signifie "le fruit qui enfle". Il a fallu attendre les années 1500 pour que les explorateurs/colonisateurs espagnols ramènent des graines de ce fruit du Mexique vers l'Espagne, et introduisent cet aliment aux populations européennes.

Bien que l'utilisation de ce fruit se répande dans toute l'Europe (y compris en Italie) au cours des années 1500, sa popularité était faible puisqu'il était vu par beaucoup à l'époque comme impropre à la consommation. Une partie de cette "inadéquation alimentaire" fût associée au statut de la plante Solanum lycopersicum, une Solanacée dont la toxicité potentielle était redoutée.

Il est vrai que la tomate appartient à la famille des plantes Solanacées, tout comme les pommes de terre, les poivrons doux ou épicés, les aubergines, les tomatilles, les tamarillos, les pepinos (poire-melons), les piments, le paprika et le poivre de Cayenne.

Il est également vrai que ce fruit contient des alcaloïdes (substances qui peuvent, même à petites doses, provoquer des effets indésirables chez des individus sensibles). Mais il est aussi vrai que les niveaux d'alcaloïdes présents dans les aliments issus des plantes Solanacées sont bien tolérés par de nombreuses personnes dans diverses cuisines du monde.

De nos jours, ce légume-fruit est appréciée dans le monde entier, à hauteur d'environ 145 millions de tonnes par an (en 2010). Le pays qui en produit le plus est la Chine (avec environ 42 millions de tonnes produites, chiffres de 2010), suivie par les Etats-Unis (13 millions de tonnes), l'Inde (12), la Turquie (10), l'Egypte (8,5), l'Italie (6), l'Iran (5,2), l'Espagne (4,3), le Brésil (4,1) et le Mexique (3).

Dans les pays occidentaux, la culture des variétés de tomates est habituellement déterminée par leur destination finale :
  • Une consommation à l'état frais par les consommateurs ou
  • une transformation par des fabricants de produits à base de ce fruit.

Les entreprises qui doivent transformer ce fruit ont besoin des variétés qui possèdent une proportion supérieur de solides solubles afin de fabriquer des produits comme la pâte de tomates plus efficacement.

Entre 80 et 90% des cultures de cette plante Solanacée sont destinés généralement à une transformation alimentaire (qui cause bien sûr une perte de nutriments) : sauces pour pâtes ou pour pizzas, pâtes de tomates, etc.


> Le saviez-vous ?

  • La tomate la plus lourde jamais vue pesa 3,51 kg. C'était le cultivar "Delicious", cultivé dans l'Oklahoma (Etats-Unis) en 1986.
  • La plante de ce fruit la plus haute du monde était mesurée à 19,8 mètres dans le Lancashire (Royaume-Uni) en 2000.
  • La plante de ce légume-fruit la plus massive du monde poussa dans des serres expérimentales de Walt Disney World Resort jusqu'en 2010 (date à laquelle elle fût coupée à cause d'une maladie). Elle produisit plus de 32 000 fruits (de la taille d'une balle de golf), soit 522 kilos à chaque récolte.
  • La fête "Tomatina" est célébrée le dernier mercredi du mois d'août de chaque année à Bunol (Valence, Espagne). Plus de 40 000 participants s'amusent à chaque festival à se lancer lors d'une bataille géante plus de 120 tonnes de tomates.


Si vous consommez régulièrement ce légume-fruit très nutritif, avez-vous déjà pu vous constater ses bienfaits santé ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
COCO  |  28 novembre 2014, 14:47
je dois perdre 25 kilo pour des raison de santé , comment consommer la tomate pour maigrir
Anonymous  |  21 juillet 2014, 10:01
Ceci a très bien marcher, en 3 semaines j'ai perdu 16,4 kilos et je me sens mieux dans ma peau.

Personnellement je manger les tomates seule c'est à dire sans les mettre dans une soupe, sandwich... je buvais aussi beaucoup d'eau et tout sa, sa ma beaucoup aider. J'ai acheter les tomates rouges et les plus grosse, a midi j'en mange 2 et je suis rassasier. Grâce a sa je n'ai pas eu besoin de dépenser beaucoup d'argent pour des pilules.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :