Pilule Alli : effets secondaires indésirables et risques

Auteur Sandra Maribaux
Auteur : Sandra Maribaux, publié le 27/01/2009
Relu par le comité de rédaction

Alli est un médicament minceur qui fait polémique à cause de ses risques depuis l'autorisation de sa vente sans prescription en Europe.

Il s'agit d'un programme de perte de poids qui se base autour de la pilule Alli, visant à faire maigrir malgré certains risques et effets secondaires indésirables, accompagnée d'un mode d'emploi. Ce type de programme n'a rien de nouveau en soi. Ce qui est novateur, c'est qu'il est le premier médicament dans la catégorie des pilules anti-obésité vendues en masse approuvé par la FDA, et est le premier médicament amaigrissant à être autorisé à la vente en Europe sans prescription (par la Commission Européenne). Le principe actif de cette capsule est Orlistat. Sa manière de fonctionner est simple.


1) Comment Orlistat (principe actif de la pilule Alli) fonctione ?

Lorsque vous décidez de prendre une bouchée de nourriture, cette nourriture est composée de trois éléments nutritifs : les protéines, les glucides et les lipides (graisses).

Ces substances ont toutes de l'énergie, une énergie qu'on appelle aussi calories. Chaque aliment possède des éléments nutritifs différents. Une pomme est composée de davantage de glucides (du sucre), alors que l'avocat est composé surtout de matières grasses. Lorsque vous digérez ces substances, votre corps les range là où elles doivent aller, ou les stocke pour une utilisation ultérieure. Si vous avez un excédent d'énergie (de calories), c'est le moment où le corps gagne du poids, en emmagasinant ces nutriments.

Orlistat entre en jeu chaque fois que vous mangez des matières grasses. Lorsque vous mangez de la graisse et qu'elle entre dans votre système digestif, Orlistat s'attachera automatiquement à une partie de cette matière grasse et empêchera cette graisse d'être décomposée par les enzymes naturelles de votre organisme.

Comme cette graisse ne peut pas flotter éternellement dans le corps, votre corps va la passer à travers votre système digestif, dans l'intestin et, éventuellement, à travers vos intestins. En bref, la pilule Alli transforme une partie de votre apport de matières grasses en un genre de source de "fibre".

Tout comme lorsque vous mangez des fibres, votre corps ne peut pas décomposer cette graisse attachée d'Orlistat pour qu'elle passe à travers votre système digestif. Cela signifie également que l'énergie (les calories) ne comptent pas, de telle sorte que les matières grasses que vous mangez ne sont pas absorbées.

Expliqué ainsi, cela ne sonne pas si mauvais pour Alli. Mais comme toute chose, tout n'est pas aussi simple.


2) Les problèmes de cette pilule

Tout d'abord, la prise de cette pilule, à elle seule, ne pourra rien faire pour la graisse que vous avez déjà emmagasinée avant. Cela signifie que si vous avez déjà une réserve de graisse dans votre corps et que vous voulez vous en débarrasser, vous devrez toujours faire un régime hypocalorique et faire des exercices physique en accompagnement.

C'est ce que ce programme propose : un programme d'alimentation + pilule Alli = perte de graisse.

Le programme d'alimentation proposé par le fabricant de ces gélules n'est pas différent des programmes d'autres régimes qui existent actuellement et qui visent à faire perdre du poids. Consommer peu de calories et, dans ce cas, consommer des aliments à faible teneur en gras. Les recommandations de Alli vont de 1 200 à 2 000 calories par jour selon que vous soyiez une femme ou un homme.

La pilule Alli présente divers effets indésirables


Le plus important repose sur les lignes directrices lors des consommations en matières grasses. Vous disposez d'une certaine quantité de graisse à prendre à certains points et à certains moments. Ce n'est pas quelque chose de nouveau et ne pas manger trop de calories sous forme de graisse ne va pas vous empêcher de trop consommer les calories en général (tous aliments confondus). N'avons-nous pas appris quelque chose sur l'engouement pour la faible teneur en matières grasses ? Ce qui est nouveau et encore plus surprenant est ce qui se passe si vous dépassez les lignes directrices de consommation de matières grasses. Si vous prenez beaucoup de matières grasses, vous subirez ce que l'on appelle "les effets du traitement".


3) Quels sont les "effets du traitement" ?

Les effets du traitement les plus populaires que vous avez probablement déjà entendu parler avec ce genre de médicament concerne votre selle.

La simple raison est que votre corps ne peut pas décomposer et digérer les graisses avec Alli, votre corps va donc mettre cette graisse sur une voie rapide pour purger. Comme les matières grasses sont de l'huile, quand elles arrivent à la dernière étape, elles se trouvent toujours dans une forme liquide. Elles deviennent alors un excellent lubrifiant pour le déplacement des selles que vous avez déjà stocké dans le corps. Cela pourrait conduire à des fuites, des pets humides, de la diarrhée, et un événement soudain où vous pourriez à tout moment "aller", sans pouvoir contrôler en retenant.

Pour ajouter plus de plaisir à cela, plus vous consommez de matières grasses dans votre régime alimentaire, plus grande est la probabilité de ces inconvénients de se passer. Cela fait partie de la modification "comportementale" liée à la pilule Alli. Ils vous avertissent ainsi que si vous mangez trop de graisse, votre "punition" est un accident dans votre pantalon.


4) Quels sont les autres effets secondaires de ce médicament ?

Orlistat a été prescrit depuis des années sur ordonnance pour sa capacité à traiter l'obésité (sous le nom commercial de XENICAL). Ce qui signifie que, jusqu'à présent, vous pouvez seulement obtenir cet ingrédient chimique par la prescription, en allant voir un médecin. La bonne nouvelle, c'est que Orlistat a été commercialisé depuis un certain temps maintenant, les scientifiques ont déjà eu la possibilité de bien tester cet ingrédient. Découvrez aussi la tesofensine un futur médicament amaigrissant plus fort que Xenical.

Ce qu'ils ont trouvé est intéressant, mais apparemment pas assez intéressant pour révéler au conseil consultatif qui est chargé de donner l'accord de commercialisation sans prescription à un médicament. Découvrez aussi la pilule Zotrim.

Neal Benowitz, un professeur de médecine et de sciences biopharmaceutiques à l'Université de Californie, à San Francisco, a déclaré "ce n'était pas dans l'un des documents que nous avons passé en revue", en commentant le problème des foyers de cryptes aberrantes (ACF, aberrant crypt foci). "Sauf s'il est indiqué par le fabricant, ou par la FDA, ou à moins que quelqu'un témoigne, nous ne pourrions pas savoir".

Alors, qu'est ce qui a été trouvé sur ce médicament qui mènerait à ce genre d'omission d'information ? Quels sont les autres effets secondaires de la pilule Alli ? Quel est ce problème des foyers de cryptes aberrantes (ACF, aberrant crypt foci) ?

Une étude a montré une augmentation significative de l'incidence des foyers de cryptes aberrantes lors de la prise de l'ingrédient chimique Orlistat (l'ingrédient utilisé dans les pilules Alli). Ces foyers sont largement considérés comme un précurseur du cancer du côlon. Ce n'est pas une étude biaisée réalisée par une entreprise concurrente. C'est L'Institut National du Cancer américain qui a mené cette étude, celle-ci a établi un lien entre les foyers de cryptes aberrantes et le cancer du côlon.

Un autre problème inquiétant qui pourrait exister est le risque de cancer du sein. "Dans sept essais cliniques aléatoires et contrôlés, il y a eu 10 cas de cancer du sein dans les groupes traités par Orlistat alors qu'il n'y a qu'un seul cas de cancer du sein dans les groupes de contrôle. Le risque relatif d'attraper un cancer du sein pendant la durée de prise d'Orlistat (par rapport au placebo) a été calculé à plusieurs reprises à la fois par la FDA et par l'auteur. Le risque varie entre 4 à 7 fois plus (4 à 7 fois plus de risque d'attraper un cancer du sein pendant la durée de prise d'Orlistat que sans Orlistat), selon l'analyse".

Mais vous pourriez dire que les foyers de cryptes aberrantes ne sont pas un problème ou que vous ne vous souciez pas de l'aspect du cancer potentiellement causé par l'ingrédient Orlistat contenu dans les pilules Alli. Mais vous souciez-vous de vos cheveux, de la croissance de vos ongles, du processus de vieillissement de la peau, d'avoir du bon cholestérol (HDL) ? Si vous vous en souciez, cette gélule pourrait ne pas vous convenir.

Effectivement, quand vous bloquez l'absorption de la graisse dans le corps, vous bloquez les précieux nutriments que peut fournir la graisse. Nous avons déjà appris de nombreuses études combien les matières grasses peuvent être précieuses et importantes pour le bon fonctionnement de base de l'organisme. Or comme vous devez limiter votre consommation de matières grasses à une faible quantité (rappelez-vous des accidents de la selle évoqués ci-dessus et que vous voudriez éviter), et qu'en plus une partie de ces matières grasses vont être bloquées, sur une journée votre pourcentage de graisse provenant de votre alimentation va baisser tellement qu'il ne pourra plus fournir le meilleur des fonctions de base pour votre organisme. Les effets négatifs de cette baisse vont faire empirer les choses allant de vos cheveux et de votre peau à vos niveaux de HDL (bon cholestérol).


Mise à jour le 18/05/2009 : bien que son fabricant indique (sur le site officiel du produit) que cette pilule ne produit pas "d'impact sur l'efficacité de la pilule contraceptive" (selon les conclusions de tests cliniques réalisés pendant 23 jours sur 20 femmes de poids normal selon le fabricant), l'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits) avertit explicitement que la pilule Alli risque de réduire l'efficacité de votre pilule contraceptive à cause des diarrhées aiguës qu'elle provoque (par ailleurs, toute substance qui provoque une diarrhée sévère diminue l'efficacité d'une pilule contraceptive).

Mise à jour le 21/04/2011 : une étude canadienne vient de suggérer que le principe actif Orlistat utilisé dans la pilule Alli augmenterait les risques d'insuffisance rénale aiguë.


5) Est-ce que les avantages de cette gélule suffisent pour qu'on prenne les risques ?

La réponse prudente devrait être NON, les avantages de la gélule Alli ne suffisent pas. Donnez à ce médicament quelques années, et voyez ensuite avec les études scientifiques si les problèmes arrivent. Il y a des possibilités pour que les études de l'Institut National du Cancer américain soient confirmées par les témoignages négatifs de personnes ayant pris les pilules de cette marque.

Sans oublier qu'avec Alli, ce ne sera de toutes les façons pas facile. Vous ne parviendrez toujours pas à bien manger (à adopter un bon comportement alimentaire), ne pourrez pas manger certains aliments, et devrez toujours scruter les toilettes peu importe où vous vous trouvez afin d'y courir dans l'embarras si votre selle a un accident.

Enfin, Alli est en vente libre (à partir du 6 mai 2009 en France), sans prescription, donc il ne sera pas remboursé par la Sécurité Sociale (en France).


Si vous choisissez malgré tout d'acheter ce produit (60 euros la boîte de 84 pilules dosées à 60 mg - pour 1 mois de traitement - en pharmacie, à raison de 3 pilules par jour, soit 1 pilule par repas) après lecture de notre analyse, RegimesMaigrir.com vous signale que la pilule Alli :
  • Est réservée aux adultes de plus de 18 ans,
  • Ne doit pas être prise par les personnes allergiques à l’Orlistat, souffrant de troubles du foie, de la vésicule biliaire, des calculs aux reins ou d'un syndrome de malabsorption chronique (défaut d’absorption des aliments dans le tube digestif),
  • Il faut signaler à votre médecin si vous présentez une insuffisance hépatique ou rénale, ou si vous êtes sous traitement médical,
  • Est déconseillée en cas de grossesse ou d'allaitement,
  • Peut potentiellement modifier l'absorption des vitamines liposolubles (A, D, E, K). Pour la très grande majorité des patients traités par Alli, jusqu'à deux ans au cours des essais cliniques, les concentrations sanguines des vitamines A, D, E et K et du bêta-carotène sont restées dans les limites de la normale. Pour respecter l'équilibre nutritionnel, les personnes suivant un régime, si elles choisissent de prendre cette gélule, devraient opter pour une alimentation riche en fruits et légumes, et une supplémentation multivitaminique. La supplémentation multivitaminique est recommandée, et elle doit être prise au moins deux heures après l'administration de cette gélule ou au moment du coucher,
  • Si vous n'avez pas perdu de poids après 12 semaines de prise de cette pilule, vous devriez consulter un médecin avant de continuer le traitement,
  • Vous ne devriez pas prendre ce médicament plus de 6 mois de suite.


Comment Alli a pu arriver dans les pharmacies en vente libre peut rester un mystère pour de nombreuses personnes, notamment les scientifiques de l'Institut National du Cancer américain. Maintenant qu'il est en vente sans prescription (dans sa version 60 milligrammes seulement, la version 120 milligrammes - commercialisée par le laboratoire Roche sous le nom de XENICAL - exige quant à elle une prescription), nous verrons bien dans les années qui viennent les effets secondaires observables. Lisez aussi comment le médicament anti-diabétique Victoza peut aider à perdre du poids davantage que Xenical ?

Remarque : Alli est une marque déposée appartenant au laboratoire pharmaceutique GlaxoSmithKline. RegimesMaigrir.com n'a aucun lien de subordination avec cette marque ni avec ce laboratoire. Lisez également notre article spécial sur cette pilule minceur.


Que pensez-vous de la pilule Alli ? Avez-vous pu observer ces risques et effets secondaires ? Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

Vos réactions : il y a des centaines de commentaires sur cet article. Cliquez ici pour lire ces commentaires ou pour donner votre avis sur cet article.

Photo portrait de l'auteur Sandra Maribaux
×

Cet article est basé sur des preuves scientifiques, écrit par des experts et vérifié par des spécialistes.


Notre équipe de nutritionnistes, de diététiciens et de coachs sportifs s'efforce d'être objective, impartiale, honnête et de présenter les deux côtés de la médaille.


Nos articles contiennent des références scientifiques. Elles sont soit indiquées à la fin des articles dans une liste de références, soit indiquées sous forme de nombres mis entre parenthèses (1, 2, 3). Les nombres sont des liens cliquables, renvoyant vers des articles scientifiques évalués par des pairs.