Psoriasis : aliments à manger et à éviter pour les psoriasiques

Auteur Sandra Maribaux
Auteur : Sandra Maribaux, publié le 16/08/2013
Relu par le comité de rédaction

Manger sainement permettrait de contrôler l'impact du psoriasis, de réduire la zone des lésions et d'améliorer la qualité de vie.

Le psoriasis est une maladie auto-immune de la peau, qui affecte le cycle de vie des cellules de l'épiderme (qui se renouvellent trop vite : en 4 à 6 jours au lieu de 21 habituellement). Il s'agit d'une affection cutanée courante, non contagieuse, qui touche plus de 130 millions de personnes sur notre planète, mais qu'aucun traitement ne peut guérir encore.

Le psoriasis amène les cellules à s'accumuler rapidement sur la surface de la peau. Cette accumulation forme des couches de pellicules argentées ressemblant à de petites écailles, appelées squames, ainsi que des zones rouges (mais pas tout le monde ne développe ces plaques rouges) ou petits boutons à pointe blanche (dans le cas psoriasique dit "en goutte").

Ces squames et plaques rouges sont sèches. Ces lésions provoquent souvent des démangeaisons, et sont parfois douloureuses. Elles sont inoffensives, mais présentent l'inconvénient de gâcher l'esthétique des patients. Elles évoluent de façon aléatoire, avec des périodes de poussées suivies de rémissions (les squames et plaques disparaissant, partiellement voire quasi totalement selon l'individu).

Pour certains, le psoriasis est une simple nuisance. Pour d'autres, il est invalidant, surtout chez ceux qui souffrent également d'arthrite. Il n'existe pas de remède pour s'en guérir complètement et définitivement, mais des traitements peuvent offrir un soulagement significatif.

Des mesures à intégrer dans le mode de vie du patient peuvent améliorer les symptômes de cette maladie chronique : utilisation d'une crème à base de cortisone vendue sans ordonnance, exposer la peau à de petites quantités de lumière du soleil, éviter d'être stressés ainsi que certains aliments (mais le caractère alimentaire n'est pas prouvé scientifiquement, il s'agit de simples observations faites par certains patients).

Rappelons qu'une maladie auto-immune est expliquée par une activité exagéré du système immunitaire face à des substances/tissus dont la présence dans l'organsime est habituellement acceptée. La cause des maladies auto-immunes n'est pas encore bien connue, mais les experts penchent pour une conjugaison de multiples facteurs : prédisposition génétique (chez 30% des patients), déclenchement par une infection, présence d'une substance chimique ou d'un produit alimentaire mal toléré par l'organisme.

RegimesMaigrir.com vous liste les aliments à privilégier et ceux à manger en modération afin de soulager les symptômes du psoriasis (sans prétendre en guérir).


> Perdre du poids peut aider

Avant de commencer, sachez que si vous êtes en surpoids ou obèse, une perte de poids peut être utile pour maîtriser les lésions psoriasiques.

Cependant, bien que de nombreux patients trouvent que certaines alimentations aident à nettoyer leur peau, ou que certains aliments aggravent l'état du derme, sachez qu'aucune étude scientifique n'a encore fermement établi de lien entre la nutrition et cette dermatose chronique.

Il n'existe donc pas de "régime Psoriasis miracle" à proprement parler pour guérir de cette maladie. Toutefois, les personnes souffrant de ce trouble devraient essayer un rééquilibrage alimentaire pour maigrir si elles présentent une surcharge pondérale.

En effet, les spécialistes de cette affection savent que les personnes obèses ont un risque accru de développer cette dermatose chronique, et que perdre du poids peut aider à améliorer ses symptômes.

Obtenir un poids santé et manger plus sainement de manière globale sont les principaux objectifs quand les diététiciens et nutritionnistes travaillent avec des patients souffrant de cette affection.

Il s'agit d'une maladie inflammatoire, et ces spécialistes savent que la perte de poids peut décroître le niveau de protéine C réactive (CRP), qui est une protéine produite par le corps en réaction à l'inflammation. Augmenter le niveau d'activité physique et mincir peuvent aider à diminuer le niveau de CRP.


> Aliments à privilégier pour combattre le psoriasis


1) Essayer la "pyramide des aliments guérisseurs"
Privilégiez des aliments qui contiennent des antioxydants (comme les fruits, légumes, grains entiers, haricots, etc.) qui peuvent réduire l'inflammation.

Certains patients psoriasiques disent qu'ils ont fortement réduit les rémissions depuis qu'ils ont commencé à suivre un régime alimentaire pauvre en protéine et en mauvaises graisses, et mettant l'accent sur les aliments végétariens ainsi que sur l'eau.

Ce régime spécial s'appelle la pyramide des aliments guérisseurs. Il a été conçu par la Clinique de médecine intégrative de l'Université de Michigan (Etats-Unis) en 2005.

Voici les grandes lignes de cette alimentation spécifique :
  • Eau : 2 à 3 litres par jour.
  • Fruits et légumes : 4 portions de fruits et 8 portions de légumes chaque jour.
  • Glucides (céréales, grains entiers, féculents, etc.) : 4 à 11 portions par jour (surtout des grains entiers).
  • Légumineuses y compris le soja : 2 à 5 portions/jour.
  • Bonnes graisses : 3 à 9 portions/jour.
  • Assaisonnements : une variété d'épices, herbes (notamment l'ail) chaque jour.
  • Produits laitiers : 1 à 3 portions par jour, surtout à base de lait écrémé.
  • Œufs : 1 seul par jour au maximum, sauf pour les gens qui ont déjà un taux de cholestérol élevé et qui doivent limiter leur consommation de cholestérol alimentaire (dans ce cas 1 ou 2 œufs par semaine au maximum).
  • Poissons et fruits de mer : 2 à 4 portions par semaine, prendre des suppléments d'acide gras oméga-3 également.
  • Viandes maigres : 1 à 3 portions par semaine.
  • Alcool : 1 verre au maximum par jour.
  • Chocolat noir : jusqu'à 200 g par semaine.
  • Thé : 2 à 4 tasses (de 25 cl) par jour.

L'image suivante synthétise ce qu'il faut consommer selon le principe de cette pyramide.

Adopter l'alimentation préconisée comme vue dans la pyramide des aliments guérisseurs peut soulager les symptômes du psoriasis chez certains patients


Même si vous ne pouvez pas effectuer tous les changements, faites de petits ajustements (manger davantage de légumes, remplacer le pain blanc et le riz blanc par des grains entiers, éliminer les nourritures transformées) pour améliorer votre santé et soulager les symptômes de cette maladie inflammatoire. Faites-les à votre propre rythme et focalisez sur des choix alimentaires positifs.


2) Fruits et légumes
Même si vous ne suivez pas le régime spécifique indiqué juste au-dessus, vous devriez manger 2 à 4 portions de fruits et un minimum de 5 portions de légumes tous les jours quand vous souffrez du psoriasis.

Les fruits et légumes sont remplis d'antioxydants qui aident à contrôler l'inflammation de façon naturelle. Les experts recommandent souvent aux patients de sélectionner une variété de fruits et légumes profondément colorés quand ils veulent choisir des aliments à haute teneur antioxydante.

Quelques exemples sont le poivron rouge, l'ananas, les épinards, les framboises, les myrtilles, les carottes. Il vaut mieux trouver les antioxydants dans les aliments, plutôt que sous forme de suppléments. Cela vous permet d'obtenir tous les bienfaits disponibles dans ce fruit, et pas simplement ce qui a été extrait et emballé en une pilule.

Qu'est-ce qu'une portion ? Pour faire simple, retenez qu'une portion de fruit est une pomme, une orange, une banane moyenne, 110 g de baies, 80 g de légumes cuits ou crus.


3) Grains
Mangez 4 à 11 portions de grains par jour, de préférence les grains entiers (pain complet à base de grains entiers, céréales et pâtes complètes, flocons d'avoine, riz brun).

Les grains entiers contiennent une variété d'antioxydants combattant l'inflammation. Ils sont également riches en fibres alimentaires, qui sont associées à un moindre niveau d'inflammation.

Qu'est-ce qu'une portion ? Des exemples simples sont une tranche de pain complet à base de grains entiers, 50 g de pâtes cuites, 25 g de céréales, 70 g de riz cuit.


4) Haricots et lentilles
Consommez 1 à 3 portions d'haricots, de pois, de lentilles ou de cacahuètes par jour. Ces aliments sont d'excellentes sources de protéine végétale, et contiennent beaucoup d'antioxydants ainsi que de fibres.

Une portion de lentilles ou d'haricots cuits pèse environ 100 grammes.


5) Soja
Mangez 1 à 2 portions d'edamame, de lait de soja, de noix de soja et de tofu chaque jour.

Pourquoi ce type d'aliment serait utile contre le psoriasis ? Diverses études ont montré un lien entre une inflammation réduite et le fait de consommer du soja. En outre, le soya est une excellente source de protéine et contient des isoflavones, capables de réduire l'inflammation selon les chercheurs.

Qu'est-ce qu'une portion ? 75 d'edamame (pas encore décortiqués), 1 grand verre (25 cl) de lait de soja, 30 g de noix de soja, 120 g de tofu.


6) Lipides
Chaque jour, consommez 3 à 9 portions d'huile d'olive, d'huile d'arachide, d'huile de colza, de noix, d'avocats,de graines ou de beurres de noix.

Il s'agit de bonnes graisses, qui peuvent aider l'organisme à combattre l'inflammation. Évitez la margarine qui contient la graisse trans, et les huiles hydrogénées. Ces matières grasses aggravent l'inflammation.

Qu'est-ce qu'une portion de graisse ? 1 cuillère à café d'huile, 1 demie-cuillerée de beurre de noix, 2 noix.


7) Poissons et fruits de mer
Mangez-en 2 à 4 portions par semaine. Privilégiez des poissons contenant beaucoup d'acide gras oméga-3 : saumons, anchois, maquereaux, thons, sardines, surtout les variétés sauvages.

Ces aliments sont utiles car leur oméga-3 aident à baisser l'inflammation. Si vous n'aimez pas manger du poisson, vous pourriez envisager la prise de compléments d'oméga-3.

Une portion de poisson pèse entre 110 et 170 grammes.


> Aliments à manger en modération ou à éviter pour favoriser les rémissions de psoriasis

Si vous souhaitez obtenir une diminution (plus ou moins forte d'un patient à l'autre) de cette maladie inflammatoire, c'est-à-dire sa rémission, il faudra réduire la consommation de certains produits alimentaires.

Les aliments qui peuvent contribuer à l'inflammation devraient effectivement être mangés en quantités plus limitées voire éliminées (tout au moins durant la période où vous tentez d'obtenir une rémission). Il s'agit des nourritures industrielles prêtes-à-manger, de la malbouffe vendue dans les fast-foods, les aliments à haute teneur en graisses saturées et trans, les féculents raffinés et le sucre.

Quand vous avez un trouble inflammatoire, il est vraiment important d'éviter les viandes grasses et les nourritures cuites par friture, car elles favorisent l'inflammation. Si vous les mangez une fois par mois, cela pourrait être toléré, mais pas une fois par semaine.

Si vous trouvez un autre aliment qui aggrave vos symptômes psoriasiques quand vous mangez ou buvez, cela ne vous fera pas de mal d'essayer de l'enlever de votre alimentation.

Voici des aliments solides et boissons qui sont souvent mentionnés par les patients comme provoquant des poussées de leur maladie. Vous pourriez envisager de les supprimer de votre alimentation un par un afin d'observer les effets potentiels sur vos symptômes :

1) Alcool
Buvez les boissons alcoolisées le moins possible, au moins jusqu'à ce que les symptômes disparaissent. Bien que le mécanisme exact reste inconnu (l'inflammation est une possibilité), certains experts pensent que l'alcool déclenche les poussées de psoriasiques.

Pourquoi les experts conseillent-ils aux patients d'arrêter de boire ? L'alcool ouvre les vaisseaux sanguins dans la peau. Or quand vos vaisseaux sanguins sont dilatés, les globules blancs, y compris les cellules T (nom courant pour désigner des thymocytes, un type de lymphocyte) que l'on croit être responsables du psoriasis, peuvent se faufiler dans les couches superficielles de la peau plus facilement, et vous n'avez plus besoin de faire entrer davantage de cellules T. Vos symptômes psoriasiques peuvent empirer même si vous ne buviez que peu d'alcool.


2) Malbouffe
Nous avons ici affaire à une maladie inflammatoire. Or la malbouffe a tendance à être riche en graisse saturée et en graisse trans, en féculents raffinés et sucres, qui peuvent tous favoriser l'inflammation.

Une autre raison d'éviter la malbouffe est due à sa haute teneur calorique, alors qu'elle présente très peu d'intérêt nutritionnel, or les patients psoriasiques ont souvent des problèmes de poids. Si vous souffrez de cette maladie dermatologique, vous avez davantage de risque de maladies cardiovasculaires. Être en surcharge pondérale alourdit ce risque.


3) Viandes rouges
Mangez au maximum 3 portions (de 60 à 90 grammes) de viande par jour. Choisissez des morceaux maigres du poulet ou de la dinde, le flanchet, l'aloyau, le filet du porc. Évitez les coupes grasses (dont la graisse est visible, y compris la peau) qui contiennent davantage de graisse saturée (contribuant à l'inflammation).

Les viandes rouges contiennent des corps gras polyinsaturés appelés acides arachidoniques. Ce type de lipide peut aggraver les symptômes psoriasiques car il peut facilement être converti en composés inflammatoires. Évitez également les viandes transformées comme les saucisses et le bacon.


4) Solanacées
Certains patients rapportent que consommer des plantes de la famille des Solanacées (qui comprennent les poivrons, les pommes de terre blanches, les aubergines, les tomates) exacerbe leurs symptômes.

Ces légumes contiennent de la solanine, un composé chimique qui déclenche la douleur chez certaines personnes. Certains patients pensent que si vous évitez ces légumes, vous diminuez vos symptômes.


5) Gluten
Certains chercheurs pensent qu'il y a une fréquence accrue de maladie coéliaque chez les patients psoriasiques.

Les patients souffrant de la maladie coéliaque ne digèrent pas correctement une protéine appelée gluten, qui se trouve dans le blé, le seigle et l'orge. Manger ces aliments peut endommager la paroi de l'intestin grêle, ce qui entraîne souvent une diarrhée chronique ainsi que la malnutrition. Certaines personnes atteintes de la maladie coéliaque ne constatent toutefois aucun symptôme.

Si vous croyez que l'intolérance au gluten pourrait être un problème pour vous, demandez à votre médecin s'il convient de subir un dépistage de la maladie coéliaque.

Si vous êtes intolérant(e) au lactose, votre psoriasis peut s'améliorer si vous suivez un régime sans gluten super strict (évitant tout ce qui contient du blé, du seigle ou de l'orge).

Il faudra vraiment un engagement à toute épreuve pour y parvenir, mais chez certains patients intolérants au lactose, éviter ces aliments leur a permis d'obtenir une rémission des symptômes psoriasiques pendant plusieurs années d'affilée sans constater des effets secondaires négatifs.


6) Agrumes
Parfois, une réaction allergique peut entraîner une poussée. Les agrumes, comme les pamplemousses, les oranges, les citrons, sont un allergène courant. Voyez si les éliminer de votre alimentation améliore l'état de votre peau. Si vous faites partie des gens qui ne tolèrent pas les agrumes, étendez l'essai aux dérivés comme la limonade ou le jus de pamplemousse.


7) Condiments
Certains patients trouvent que les condiments et les épices sont leurs ennemis. Ceux qui semblent causer le plus de trouble aux individus souffrant de psoriasis sont le piment, la cannelle, le vinaigre, la mayonnaise, le paprika, la sauce Tabasco, le ketchup, la sauce Worcestershire. Les substances présentes dans ces condiments peuvent augmenter l'inflammation.


8) Sucre
Essayez d'éviter les bonbons autant que possible. Le sucre favorise l'inflammation dans le corps.


Bien que la science n'ait pas encore confirmé un lien entre ce que vous mangez et les poussées psoriasiques, vous pourriez constater une amélioration de votre affection quand vous évitez l'un ou plusieurs de ces aliments. N'hésitez pas à partager ce que vous découvrez avec votre médecin afin de ne pas rater un nutriment essentiel.


> Combattre le stress en même temps

Il y a des gens pour qui le stress est clairement un déclencheur de poussées de cette maladie dermatologique.

En 2004, une enquête réalisée par des chercheurs scandinaves a permis de relever que plus de 66% des répondants ont déclaré que leurs symptômes psoriasiques étaient exacerbés par le stress. Et 35% déclaraient que le commencement de cette affection avait commencé durant une période remplie d'inquiétudes et de stress.

Bien qu'il n'existe aucune étude montrant avec certitude que diminuer le niveau de stress peut améliorer votre psoriasis, de nombreux patients ne jurent que par des stratégies de gestion du stress pour contrôler leurs symptômes.

RegimesMaigrir.com vous suggère les techniques suivantes pour voir si déstresser peut réduire vos éruptions de plaques rouges et de squames.

1) Méditation
Une étude menée en 1998 par le centre médical de l'université du Masschusetts (Etats-Unis) a montré que les patients psoriasiques qui écoutaient les cassettes de méditation anti-stress pendant les séances de photothérapie avaient fait partir leurs lésions plus vite que ceux qui ne le faisaient pas.

Il y a beaucoup de ressources pour vous aider à démarrer. Il est conseillé de méditer pendant 15 à 20 minutes tous les jours. Vous pouvez trouver des cours notamment dans les centres de yoga. Vous pouvez aussi chercher des CD, DVD ou MP3. Vous pouvez même écouter des méditations guidées sur Internet.

2) Vous bouger
Que ce soit la course à pied, le cyclisme, la natation, le yoga ou la simple marche à pied, l'exercice physique est bon pour réduire le stress de manière globale.

Par exemple, vous pouvez essayer de courir au moins 5 fois par semaine, pendant environ 40 minutes à chaque fois. Vous avez alors de bonnes chances de voir l'état de votre peau s'améliorer.

De nombreuses personnes ont vu leur première poussée de psoriasis survenir pendant la période où elles étaient très inactives physiquement, en plus d'être stressées.

3) Apprendre à dire non
Si votre liste de choses à faire est plus longue que votre journée, vous devriez réajuster vos priorités. Si vous n'avez pas de temps pour vous-même, quelque chose doit être changée.

Si vous décidez que votre santé mérite toute l'attention, réarrangez vos priorités en fonction. Revoyez votre emploi du temps et responsabilités, et laissez tomber (ou déléguer) les choses les moins importantes.

4) Obtenir du soutien
Une étude menée en 1991 a trouvé que les patients psoriasiques peuvent se sentir extrêmement vulnérables et connaître une isolation sociale. Cependant, les chercheurs ont découvert qu'un groupe de soutien améliorait leur bien-être psychologique. Les groupes de soutien peuvent être très précieux. Ils vous permettent de partager vos expériences, ce qui peut être très cathartique (la catharsis est une thérapie qui fait extérioriser les traumatismes vécus), et d'apprendre des stratégies d'adaptation d'autres personnes. Ils vous conseilleraient aussi sur la manière d'expliquer à votre entourage que ce trouble épidermique n'est pas contagieux.

5) Obtenir une aide professionnelle
Une étude réalisée en 2007 menée à l'Ecole de Santé Publique Johns Hopkins Bloomberg (Etats-Unis) avait évalué 265 personnes atteintes de psoriasis. Elle avait trouvé que 32% d'entre elles souffraient de dépression.

De nombreux patients souffrant de psoriasis trouvent que la psychothérapie leur aide à maîtriser le stress, l'anxiété et la dépression associée à cette maladie inflammatoire.

La psychothérapie peut vous aider à développer des capacités d'adaptation pour gérer ce problème cutané. Votre dermatologue peut vous conseiller un thérapeute qui a de l'expérience avec les patients psoriasiques.


> Autres remèdes pour contrôler cette maladie

Bien qu'aucune mesure ne peut actuellement prétendre guérir cette affection dermatologique, l'essentiel est plutôt d'améliorer l'apparence de la peau endommagée.

Outre le fait d'éviter l'alcool et certains aliments (au cas par cas), en plus de manger sainement, voici d'autres mesures qui peuvent faire du bien aux psoriasiques :
  • Prendre des bains quotidiennement : vous laver tous les jours aide à réduire les squames et à calmer la peau inflammée. Ajoutez l'huile de bain, les, l'avoine colloïdale, les sels d'Epsom (sel de Sedlitz) ou du sel de la Mer Morte, à l'eau et laissez tremper pendant au moins 15 minutes. Évitez l'eau chaude et les savons indélicats, qui peuvent aggraver les symptômes. Utilisez l'eau tiède et des savons doux qui contiennent des huiles ou des graisses ajoutées.

  • Utilisez les crèmes hydratantes : tamponnez votre peau après le bain, puis appliquez immédiatement une lotion hydratante lourde et à base de pommade pendant que votre peau est encore humide. Pour les peaux très sèches, les huiles peuvent être préférables car elles durent plus longtemps que les crèmes/lotions, et sont plus efficaces pour empêcher l'eau de s'évaporer de votre peau. Pendant un temps froid et sec, vous devriez appliquer une crème hydratante plusieurs fois par jour.

  • Couvrez les zones affectées pendant la nuit : pour améliorer l'aspect des rougeurs et aider la desquamation, appliquez une crème hydratante à base de pommade sur votre peau puis enveloppez avec une pellicule de plastique durant la nuit. Le lendemain matin, enlevez l'enveloppe et lavez les squames en prenant un bain ou une douche.

  • Exposez votre peau à de petites quantités de lumière du soleil : une quantité contrôlée de lumière naturelle peut améliorer significativement les lésions, mais trop de soleil peut déclencher ou aggraver les poussées, tout en augmentant le risque de cancer de la peau. Si vous vous bronzez, faites de courtes séances 3 fois ou plus chaque semaine. Gardez en historique la durée et la date de vos séances de bronzage pour éviter une surexposition.

    Veillez aussi à protéger votre peau avec une crème solaire avec un SPF d'au moins 40. Appliquez la crème généreusement, et réappliquez toutes les 2 heures, ou plus souvent si vous nagez ou transpirez. Avant de commencer un programme de bronzage, demandez à votre médecin la meilleure manière d'utiliser la lumière naturelle pour traiter votre peau.

  • Appliquez des crèmes médicamenteuses : appliquez une crème ou une pommade en vente libre contenant de l'hydrocortisone ou de l'acide salicylique pour réduire les démangeaisons et la squamation. Si vous souffrez de psoriasis sur le cuir chevelu, essayez un shampooing médicamenteux qui contient du goudron de houille. Pour de meilleurs résultats, suivez bien les instructions sur l'étiquette des produits.

  • Évitez les déclencheurs dans la mesure du possible : trouvez ce qui déclenche (s'il y en a) une aggravation de votre affection, et prenez des mesures pour les prévenir ou les éviter. Les infections, les blessures faites à votre peau, le stress, le tabagisme et l'expostion intense au soleil peuvent tous empirer cette maladie inflammatoire (en l'étendant un peu partout sur le corps : coudes, aisselles, pieds, mains, dos, autour des yeux sur le visage, ongles, etc.).


> Pour en savoir plus

Vous pouvez approfondir votre connaissance de ce trouble en consultant le site de l'Association Pour la Lutte Contre le Psoriasis.


Si vous êtes atteints aussi de cette affection, quels aliments mangez-vous et évitez-vous pour la contrôler ? Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

Vos réactions : il y a 15 commentaires sur cet article. Cliquez ici pour lire ces commentaires ou pour donner votre avis sur cet article.

Photo portrait de l'auteur Sandra Maribaux
×

Cet article est basé sur des preuves scientifiques, écrit par des experts et vérifié par des spécialistes.


Notre équipe de nutritionnistes, de diététiciens et de coachs sportifs s'efforce d'être objective, impartiale, honnête et de présenter les deux côtés de la médaille.


Nos articles contiennent des références scientifiques. Elles sont soit indiquées à la fin des articles dans une liste de références, soit indiquées sous forme de nombres mis entre parenthèses (1, 2, 3). Les nombres sont des liens cliquables, renvoyant vers des articles scientifiques évalués par des pairs.