Perdre la graisse dans le ventre : 6 vérités

Auteur Sandra Maribaux
Auteur : Sandra Maribaux, publié le 28/03/2009
Relu par le comité de rédaction

Si vous voulez perdre de la graisse abdominale, mieux vaut connaître 6 vérités sur les régimes et exercices censés cibler cette zone.

Pour perdre la graisse dans le ventre, il y a des régimes abdominaux, des régimes "tablettes de chocolat" et une foule d'autres "bonnes affaires", censées vous permettre de vous débarrasser des bouées ventrales. Mais y a-t-il vraiment un exercice particulier, une formule magique ou des aliments miracles qui peuvent vous donner des abdominaux dignes de Usher sans faire 1 000 abdos par jour (voir le n°23) ?

La réponse est simple : il n'y en a pas vraiment. Mais il y a des produits alimentaires qui nuisent plus qu'ils n'aident quand il s'agit de transformer une forme de pomme en forme de sablier chez quelqu'un. Et comme pour l'exercice physique, la clé pourrait moins réside dans le choix de l'exercice mais davantage dans la réponse à la question "allez-vous faire de l'exercice ?" tout court.

Plutôt que d'acheter ou de choisir un programme tout-en-un censé s'adapter à tout le monde, il vaudrait mieux prendre en compte votre âge et la forme naturelle de votre corps lors de l'élaboration d'une régime ciblé et d'un planning d'exercice.

RegimesMaigrir.com a pris quelques-unes des prescriptions les plus populaires censées combattre la graisse du ventre pour les analyser et vous dire lesquelles fonctionnent et pourquoi. De la sorte, vous pourrez élaborer votre propre stratégie pour obtenir un bidon plat avec de beaux abdominaux.


1) La localisation de la partie grasse est très importante

Le lieu où votre réserve adipeuse est principalement stockée doit être vraiment pris en considération. Le gras abdominal est lié à des maladies cardiaques et le diabète de type 2. Les personnes qui "ont du bide" doivent reconnaître cette donnée même si elle ne fait pas plaisir, si elles veulent progresser dans leur lutte contre une "bedaine arrondie".

Les femmes qui ont un tour de taille supérieur à 85 cm et les hommes à 100 cm sont les plus à risque des maladies cardiaques, surtout si leur graisse est viscérale et située autour des organes comme le foie (au lieu d'être seulement la variété graisseuse qui trémousse à la surface). Pour en savoir plus sur l'influence d'un corps en forme de pomme ou de poire sur la gestion du poids corporel ou sur la santé, cliquez ici.


2) La quantité de calories consommées vs celle dépensées importe vraiment

Réduisez les apports en calories pour perdre de la graisse dans le ventre. Si vous pensez que vous pouvez manger un aliment spécifique pour réduire la masse grasse dans l'abdomen, détrompez-vous.

Quand vous consommez moins de calories que vous en dépensiez, vous perdrez du poids, étape indispensable pour pouvoir espérer chasser la graisse du ventre plus tard.

Ventre d'une femme où se trouve beaucoup de graisse


3) On ne peut aller contre nature

Vous ne pouvez pas dégraisser dans des lieux spécifiques du corps. Vous devez perdre du poids globalement, afin de réduire la quantité graisseuse totale dans le corps, avant de faire des exercices précis (par exemple dans l'objectif de perdre la graisse ventrale).

Vous n'avez aucun contrôle sur les endroits où vont aller les corps gras. Mais bien que vous ne pouvez pas modifier vos gènes, vous pouvez rester très vigilants sur la prise de poids si vous savez que votre famille a tendance à être en surpoids.

Et même si les poignées d'amour ne sont pas un héritage familial, tout le monde a tendance à prendre du poids autour de la taille au fur et à mesure qu'ils vieillissent, alors vous devrez probablement travailler plus dur pour garder une panse plate plus tard dans la vie. C'est particulièrement vrai pour les femmes après la ménopause.


4) Faites des exercices physiques adaptés

Naturellement vous ferez du bien à votre bidou en faisant de l'exercice, mais pas uniquement parce que toute activité de renforcement des abdominaux mènera à un ventre plat. L'exercice physique permet également de réduire le stress et le niveau d'insuline.

Or si les niveaux d'insuline sont à la hausse, le cortisol, qui est une hormone de contre-régulation, s'élève aussi. Davantage de gras signifie davantage d'insuline, et davantage d'insuline implique davantage d'hormones de contre-régulation, ce qui signifie davantage de graisse dans le ventre.


5) Les aliments à éviter pour chasser les bourrelets

Bien qu'il n'y ait pas un seul coupable, il y a des ingrédients alimentaires qui peuvent rendre plus difficile la perte de poids autour de votre taille.

Les acides gras trans semblent favoriser les dépôts adipeux au niveau abdominal et un corps en forme de pomme. Ce type graisseux se trouve dans certains margarines, crackers, biscuits et autres aliments avec des huiles partiellement hydrogénées.

Dans une étude, les chercheurs ont constaté que des singes nourris avec l'acide gras trans ont déposé 30% de matières grasses de plus dans leur abdomen que les singes nourris avec la graisse monoinsaturée.


6) Les aliments censés lutter contre un gros bide

Pour obtenir des bénéfices à long terme, il n'y a pas d'aliments miracles pour cibler le bedon, mais il y a certains aliments qui pourraient aider s'ils font partie d'une alimentation saine, et d'autres qui sont tout simplement bons pour votre système cardio-vasculaire, ce qui est important si vous avez tendance à stocker du gras au niveau abdominal. Voici un aperçu rapide :

  • Les grains entiers : dans une étude publiée plus tôt cette année dans la revue "American Journal of Clinical Nutrition", les chercheurs ont comparé 25 adultes obèses qui mangeaient des grains entiers à 25 adultes obèses qui mangeaient des céréales raffinées, pendant 12 semaines.

    Les deux groupes ont perdu la même quantité de poids (une moyenne de 3,5 à 5 kilogrammes), mais l'ensemble des consommateurs de grains entiers ont réussi à perdre la graisse du ventre deux fois plus que ceux qui n'en consommaient pas. Les bonnes sources de grains entiers sont les céréales complètes, les flocons d'avoine, le riz brun et l'orge.

    Une raison possible de cet écart graisseux perdu au niveau ventral est que les grains entiers contiennent plus de fibres, ce qui contribue à ralentir la digestion et à prévenir l'augmentation du taux de sucre sanguin trop rapidement et, par conséquent, contribue à maintenir les niveaux d'insuline bas. La baisse des taux d'insuline semble diminuer la taille des cellules adipeuses dans la région abdominale.

    Cependant, les grains entiers ne sont pas la panacée, il vous reste encore à faire d'autres choix de mode de vie sain.

  • Tarte aux cerises : essayez une "tarte bonne pour le cœur". Une étude présentée récemment a montré qu'une alimentation composée de la tarte aux cerises a permis de réduire l'adiposité centrale (partie grasse autour de votre taille) ainsi que l'inflammation et les triglycérides (des facteurs de risque connus pour le diabète de type 2 et les maladies cardio-vasculaires) chez les rats.

    Les anthocyanes qui se trouvent dans les tartes aux cerises sont probablement ce qui fait que les rats qui en ont mangé (en poudre) avaient moins tendance à prendre du poids sous forme de graisse dans le ventre. Comme l'avoine et les pommes, les cerises sont une bonne source de fibres solubles, ce qui semble réduire le niveau d'insuline. Vous avez donc tout intérêt à manger beaucoup de cerises.

  • Huiles : riches en acides gras mono-insaturés très sains, les huiles à base de canola, de carthame, de sésame, soja, noix, graines de lin, de tournesol, d'olive et l'huile d'arachide sont recommandées. Même si elles ne conduisent pas à des abdominaux en béton, elles sont saines dans un régime de style méditerranéen. Et, si vous êtes prédisposés à l'accumulation graisseuse dans la zone abdominale et les problèmes cardiovasculaires, elles sont particulièrement utiles.

    Par exemple, l'huile de noix et de graines de lin contiennent des acides alpha-linolénique, que le corps transforme en acides gras omega-3. Il y a aussi l'huile d'olive qui contient des composés phytochimiques appelés polyphénols, qui peuvent aider à prévenir les maladies cardio-vasculaires et le cancer. Utilisez avec parcimonie toutefois, puisque 1 cuillère à soupe d'huile d'olive contient 119 calories (toutes provenant des matières grasses).

  • Olives : les olives contiennent des acides gras monoinsaturés, du fer, de la vitamine E, du cuivre et des fibres. Ses fibres aident à contrôler la glycémie et le cholestérol. Huit olives kalamatas contiennent 68 calories (dont 61 provenant des matières grasses), alors ne mangez qu'un peu à la fois.

  • Noix et graines : les noix et les graines sont riches en calories, mais remplis d'éléments nutritifs comme le potassium, les protéines, les fibres, le fer, le zinc, le magnésium, les vitamines B et E.

    Certains, comme les graines de tournesol et de noix contiennent de l'acide linoléique ou des acides gras oméga-3 qui sont bons pour votre santé cardiaque. Consommés avec modération, ils vous aideront à perdre la graisse dans le ventre. Toutefois, n'en surconsommez pas car seulement 23 amandes contiennent déjà 164 calories.

  • Chocolat noir : ce délicieux petit plaisir contient des flavanols et proanthocyanins et de minéraux (comme le magnésium, le potassium, le phosphore, le calcium et le fer) qui stimulent les bons cholestérols (HDL-cholestérol).

    Le cacao permet de réduire le risque de caillots sanguins, augmente la circulation sanguine dans les artères et pourrait contribuer à réduire la tension artérielle et le taux de cholestérol ainsi qu'à améliorer l'humeur en augmentant les niveaux de sérotonine et endorphine.

    Recherchez des variétés de chocolat noir avec au moins 70% de cacao. 25 grammes contiennent 136 calories.


Que pensez-vous de ces vérités censées aider à perdre la graisse dans le ventre plus facilement ? Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

Vos réactions : il y a 41 commentaires sur cet article. Cliquez ici pour lire ces commentaires ou pour donner votre avis sur cet article.

Photo portrait de l'auteur Sandra Maribaux
×

Cet article est basé sur des preuves scientifiques, écrit par des experts et vérifié par des spécialistes.


Notre équipe de nutritionnistes, de diététiciens et de coachs sportifs s'efforce d'être objective, impartiale, honnête et de présenter les deux côtés de la médaille.


Nos articles contiennent des références scientifiques. Elles sont soit indiquées à la fin des articles dans une liste de références, soit indiquées sous forme de nombres mis entre parenthèses (1, 2, 3). Les nombres sont des liens cliquables, renvoyant vers des articles scientifiques évalués par des pairs.