Tour de taille : 5 plus mauvaises habitudes

Auteur Sandra Maribaux
Auteur : Sandra Maribaux, publié le 10/08/2010
Relu par le comité de rédaction

C'est l'un des facteurs de risque cardiovasculaire les plus parlants. Voici 5 routines à chasser pour garder un tour de taille correct.

Nous avons tous souvent les meilleures intentions quand il s'agit de vouloir garder un tour de taille adéquat (ni élevé ni trop petit). Mais parfois, nous tombons dans des pièges qui nous font trop manger, à cause de notre faim, sans même le savoir. Rappelons qu'en santé (et non en habillement), un tour de taille est la mesure effectuée au niveau le plus étroit du ventre (habituellement sous le nombril). C'est donc la plus petite circonférence au niveau du tronc.

De nos jours, la plupart d'entre nous savent d'où vient notre prochain repas. Pourtant notre réaction à la faim n'a pas évolué avec notre monde centré sur la commodité. C'est pourquoi même la pensée d'avoir faim peut vous faire courir vers la supérette la plus proche pour acheter de la nourriture. Si vous voulez perdre du poids et conserver un tour de taille convenable (et accessoirement un ventre plus aplati), vous devriez toutefois écouter les signaux de votre corps avant de manger.

La faim est un signal physique disant que vous avez besoin d'énergie. Elle peut être votre meilleur partenaire de régime. Si vous écoutez votre corps, vous le nourrirez instinctivement avec les bonnes quantités de nourriture. Mais si vous ne l'écoutez pas, la faim deviendra l'ennemi numéro un des régimes et du tour de taille. Vous pourriez manger davantage que vous en avez besoin ou vous pourriez avoir trop faim et ne résisterez plus à vos envies de manger.


RegimesMaigrir.com vous liste les 5 plus mauvaises habitudes à abandonner si vous voulez maîtriser la faim et garder un bon tour de taille :

1) Vous êtes trop fatigués pour le petit-déjeuner

Vous n'avez pas le temps de manger le matin, alors vous empoignez un beignet sucré ou un muffin riche en calories comme vous le pouvez.

Solution : préparez un paquet de flocon d'avoine instantané avec du lait écrémé dès votre réveil. Mangez quelques bouchées entre la douche, pendant que vous vous habillez, le maquillage, etc. Emmenez une pomme ou une bananne pour manger dans la voiture ou le bus (sur le trajet domicile-travail).


2) Vous sautez le déjeuner et voulez manger uniquement des plats à emporter

Vous avez trop de choses à faire, et chaque tâche prend plus de temps que vous ne le pensiez. L'heure de déjeuner expire bientôt et vous vous rendez compte désormais que vous avez trop faim. Avoir sauté le petit-déjeuner ce matin met désormais votre estomac dans une situation très inconfortable.

Solution : gardez dans la boîte à gants de votre voiture ou dans les poches de votre manteau des barres riches en fibres et en protéines, que vous planquez là pour de tels cas d'urgence. Quand vous rentrez à la maison, mangez un déjeuner plus léger que de coutume afin de compenser les calories consommées en trop.


3) Vous vous trouvez dans l'effondrement d'énergie à midi

Vous avez trop peu d'énergie et le distributeur automatique du bureau vous fait de l'œil pendant votre phase d'effondrement d'énergie de midi.

Solution : gardez une réserve de paquets individuels (de 1 seule portion chacun) de noix et de fruits secs dans les tiroirs de votre bureau, et pensez à les mâchonner quelques heures après le déjeuner, quand vous sentez une faim modérée venir.


4) Le dîner sera pris en retard et vous voulez manger dès maintenant

Vous avez rendez-vous pour dîner avec votre petit(e)-ami(e), mais il n'est que 17 heures or votre ventre commence déjà à gargouiller.

Solution : prenez un en-cas de 150 à 200 calories, comme un yaourt avec des fruits ou du céleri et 2 cuillères à soupe de beurre de cacahuète, quelques heures avant votre dîner.


5) Vous grignotez au lieu d'aller vous coucher

Votre ventre gronde et tout ce à quoi vous pouvez penser est la nourriture, les chips plus précisément. Or vous aviez pourtant pris un grand dîner il y a quelques heures.

Solution : saisissez un morceau de fruit pauvre en calorie et riche en fibres comme une pomme ou une poire juteuse au lieu de (ou tout au moins avant de) plonger dans le pot de biscuits.

Mieux encore, vous pouvez aller au lit. Vous êtes probablement davantage fatigués qu'affamés de toutes les façons. De récentes études menées sur des femmes quarantenaires ont trouvé que celles qui dormaient moins de 5 heures par nuit étaient 32% plus susceptibles de connaître une prise de poids importante, et 15% plus susceptibles de devenir obèses, que celles qui dormaient en moyenne 7 heures par nuit. Alors ne négligez pas votre sommeil.


Que pensez-vous de ces mauvaises habitudes pour le tour de taille ? Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

Vos réactions : il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez la première personne à donner un avis en cliquant ici.

Photo portrait de l'auteur Sandra Maribaux
×

Cet article est basé sur des preuves scientifiques, écrit par des experts et vérifié par des spécialistes.


Notre équipe de nutritionnistes, de diététiciens et de coachs sportifs s'efforce d'être objective, impartiale, honnête et de présenter les deux côtés de la médaille.


Nos articles contiennent des références scientifiques. Elles sont soit indiquées à la fin des articles dans une liste de références, soit indiquées sous forme de nombres mis entre parenthèses (1, 2, 3). Les nombres sont des liens cliquables, renvoyant vers des articles scientifiques évalués par des pairs.