La renaissance de Lucie après 18 kilogrammes perdus en 7 mois

Auteur Sandra Maribaux
Auteur : Sandra Maribaux, publié le 13/01/2014
Relu par le comité de rédaction

Soyez inspirés par la perte de poids réussie et racontée par cette jeune femme de 27 ans, complétée par des photos avant et après.

> Présentation

Je m'appelle Lucie, j'ai 27 ans et il y a maintenant plus d'un an j'ai décidé de renaître. Je ne parle pas juste de régime pour mon cas, mais d'un renouveau total (à la fois physique et mental).

A une époque pas si lointaine je pesais 86 kg, je mangeais dès que j'en avais envie (pas par besoin, vraiment par pure envie). Je mesurais 1m57 (aujourd'hui encore, ça n'a pas baissé heureusement ).

Aujourd'hui je suis descendue à 68 kg. Je vous fais le calcul : -18 kg.

Avec le recul, je peux affirmer que ma "ronditude" (excusez le néologisme) de l'époque était due au manque de pratique du sport et de contrôle de mon alimentation. Il y avait également un manque de connaissances sur les aliments (surtout même).

J'avais une contrariété ? Je mangeais. J'avais un échec ? Je consommais. Une dispute survient ? Je me nourrissais.

J'ai eu un électrochoc au trépas d'un être cher en août 2012. J'ai voulu changer à ce moment. Changer du tout au tout, jusqu'à ne plus me reconnaître. Me "purifier" en somme, dire adieu et faire le deuil de celle que j'étais avant. Faire le deuil pour renaître. Et j'ai réussi à obtenir cette résurrection.


> Première tentative de perte de poids

Je démarre à 86 kg le 16 octobre 2012.

Je décide de faire du sport (sans modifier mon alimentation). Gym à raison de 3 heures par semaine. Marche à pied 1 heure par jour (pour ma part cela représente 5 km).

Je laisse passer un mois sans me peser. Puis je me pèse un matin à jeun (mi-novembre 2012), et là, ô joie ô bonheur : toujours 86 kg, je n'avais pas du tout minci !


> Deuxième tentative de perte de poids

Je ne me démoralise pas, je me dis que j'ai dû mal calculer mon coup, et je cherche sur Google en tapant : "régime sans reprendre du poids".

Je tombe sur le site RegimesMaigrir.com (le site où vous êtes actuellement, hein, ne faites pas Google ça sert à rien, vous y êtes déjà).

Je lis une grande partie du site, qui est à mon sens le plus complet que j'aie trouvé jusqu'alors.

J'apprends ce que signifie métabolisme de base (ici), le sport à jeun (ici), le calcul des calories (ici), etc. Je me mets aussitôt au boulot.

Je calcule mon métabolisme de base. Je découvre qu'il est à 1500 kcal, et en voiture Simone !

J'étais extrêmement déterminée. Je n'allais pas laisser un paquet de Pepito m'embêter !

Je prends rendez-vous chez mon médecin, qui approuve ma démarche. Je fais alors un bilan sanguin.

Quand j'ai vu mon taux de cholestérol, je me suis dit que si je ne voulais pas passer l'arme à gauche à cause d'un infarctus à 35 ans. Le changement c'est maintenant !

Début décembre 2012, c'est parti pour la véritable reprise en main.


> Ce que j'ai mis en place pour perdre du poids

Je marche tous les jours au moins 1 heure. Cela paraît beaucoup mais en fait, non. On peut fractionner cette durée sur une journée. Descendre 1 arrêt de bus plus tôt, aller chercher le pain à pieds, d'ailleurs, saviez-vous qu'une heure de lèche vitrine fait dépenser 300 kcal (en plus des 300 euros que vous allez laisser au magasin) ?

3 matins sur 7, je fais mon heure habituelle de marche mais à jeun (je bois un thé ou un café non sucré, je prends avec moi une barre de céréales et de l'eau en cas de malaise).

Le soir, je fais 30 min de gym à la maison.

Bien sûr, je mange 1500 kcal par jour. Je pèse chaque portion de nourriture que j'avale et je convertis en calories (on trouve les équivalences sur le Web).

Je mangeais absolument de tout mais en petite quantité (100 grammes maximum pour chaque aliment par jour) aussi bien des légumes ou des fruits, des pizza ou des frites, des féculents ou du pain, etc. Je n'excluais rien ! Même pas les gâteaux ou les glaces, mais jamais plus de 100 grammes par jour (pour n'importe quel aliment, par exemple jamais plus de 100 g de frites/jour).

Je faisais griller ma viande. Et je mangeais des épices pour assaisonner sans que les plats ne deviennent trop gras.

Je tiens un carnet où je recense tous mes repas. Aujourd'hui je suis capable de dire en un coup d'œil le poids et la valeur calorique d'un aliment (je suis devenue Mediumophage ).

Je me laisse une journée par semaine où je mange comme bon me semble. Ce jour d'écart est important pour le mental. Cela me permet de ne pas être étouffée par les frustrations et les envies de manger mes nourritures favorites.

Quand j'ai un dîner/une sortie de prévu(e), je mange le repas d'avant plus light (plus allégé en graisses et en calories).

Le soir c'est difficile, mais je pense à mon beau projet. Je me dis que le bonheur d'un Ferrero Rocher ne vaut pas l'aubaine d'être en santé, de vivre plus longtemps et de me sentir bien dans ma peau.

Le poids commence à descendre à raison de 1 kilogramme par semaine. C'est bien mieux que lors de mon premier essai.

Il y a bien sûr des jours difficiles, mais aussi des jours d'euphorie quand vient la pesée où je vois mon poids baisser. Tout devient naturel et facile au bout d'un moment.

Mon entourage commence à remarquer ma perte de poids. 7 mois plus tard je me rends compte que refaire ma garde-robe devient vital. J'entre chez Camaïeu...

J'achetais un jean slim. J'avais pris un 44 pour essayer. Trop grand ! Un peu surprise, je prends un 42. Encore trop grand !

J'enfile un 40 et je hurle : "OUAAAIS ! OH P*TAIN OUAAAAIS C'EST TROP BON !!!!!"

La vendeuse arrive à toute blinde. Et je lui dis : "Je n'ai pas mis un 40 depuis 12 ans ! Vous vous rendez compte ???"

Elle a dû me prendre pour une tarée.

Il y a eu cette fois aussi... chez MS Mode, où la vendeuse m'a dit "Désolée, c'est une boutique spécialisée grande taille, vous ne trouverez rien".

J'ai eu envie de l'embrasser.

Je pesais alors 68 kg (en mai 2013, 7 mois après le début de la vraie reprise en main), cela fait 18 kg en moins sur la balance !

Voici une photo qui montre Lucie Le avant puis après avoir perdu dix hut kilogrammes en sept mois


> Bilan

Mon alimentation a changé. J'ai stabilisé mon poids depuis mai 2013. Je continue à faire suffisamment d'activités physiques.

Cela m'a aidé professionnellement aussi.

Alors que je dormais chez une connaissance, je suis tombée sur une photo de moi avant le régime. Je ne me suis pas reconnue et j'ai fondu en larmes.

Je peux maintenant acheter les vêtements qui me plaisent dans n'importe quelle boutique. C'est un plaisir simple mais qui n'aurait pas pu être possible si je n'avais pas perdu du poids.

Il y a quelques fois, des moments où je ressens la tentation de remanger pour se consoler. Mais il faut tenir bon, c'est un projet de vie, pire qu'un mariage (lol).

Si moi je l'ai fait, tout le monde peut le faire ! A bon entendeur...

Vous voulez discuter avec moi de cette expérience de perte de poids ? Venez me retrouver sur le groupe d'entraide officiel de RegimesMaigrir.com en cliquant ici.

Bon courage si vous aussi tentez actuellement de maigrir.

Lucie L.


Notes de la rédaction :
  • Lisez d'autres témoignages de perte de poids en cliquant ici

  • Pepito, Ferrero Rocher, Camaïeu, MS Mode (mentionnés dans le corps de cet article) sont des marques déposées qui appartiennent à leurs propriétaires respectifs. Lucie L. et RegimesMaigrir.com n'ont aucun lien d'affiliation ou de subordination avec ces marques.


Que vous inspire la renaissance de Lucie ? Avez-vous déjà affronté un obstacle psychologique qui vous a motivé à revivre ? Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

Vos réactions : il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez la première personne à donner un avis en cliquant ici.

Photo portrait de l'auteur Sandra Maribaux
×

Cet article est basé sur des preuves scientifiques, écrit par des experts et vérifié par des spécialistes.


Notre équipe de nutritionnistes, de diététiciens et de coachs sportifs s'efforce d'être objective, impartiale, honnête et de présenter les deux côtés de la médaille.


Nos articles contiennent des références scientifiques. Elles sont soit indiquées à la fin des articles dans une liste de références, soit indiquées sous forme de nombres mis entre parenthèses (1, 2, 3). Les nombres sont des liens cliquables, renvoyant vers des articles scientifiques évalués par des pairs.