Syndrome du côlon irritable : aliments à manger et à éviter

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 01/01/2011

Le syndrome du côlon irritable peut être minimisé si vous connaissez les aliments à manger et les aliments à éviter. Les voici.

Le syndrome de l'intestin irritable (aussi nommé troubles fonctionnels intestinaux, ou colopathie fonctionnelle) est un souci de santé très fréquent (une personne sur dix est concernée dans le monde, le plus souvent des femmes âgées entre 20 et 40 ans). Il existe des aliments à manger et d'autres à éviter si vous souffrez de ce problème sanitaire.


> Alimentation en cas de côlon irritable : 10 règles

Pour réduire les symptômes du syndrome du côlon irritable au maximum, RegimesMaigrir.com vous conseille de respecter le plus possible les 10 règles suivantes :

1) Toujours manger les fibres solubles d'abord. Mangez les fibres solubles dès que votre estomac est vide, et faites des aliments riches en fibres solubles la plus grande partie de chacun de vos plats et collations.

2) Limiter votre consommation de graisse à 25% de votre alimentation au maximum. Concentrez-vous sur les huiles mono-insaturées bonnes pour le coeur. Lisez les étiquettes des nourritures et demandez plus d'informations sur les plats servis quand vous mangez au restaurant.

3) Ne mangez jamais des aliments riches en matières grasses (même en petites portions) quand vous avez l'estomac vide ou sans fibres solubles en accompagnement. Mieux encore, ne mangez pas du tout d'aliments remplis de mauvaises graisses (saturées et/ou trans).

4) Eliminez tous les aliments déclencheurs de votre alimentation : viandes rouges, produits laitiers, aliments frits, jaunes d'oeuf, café, soda gazeuse, alcool.

5) Ne mangez jamais (mais vraiment jamais) de fibres insolubles quand vous avez le ventre vide, en grandes quantités d'un seul trait, ou sans fibres solubles en accompagnement. Faites cuire, hachez ou transformez en purée des aliments riches en fibres insolubles pour les rendre plus sûrs.

Une femme tient son ventre avec ses deux mains pour soulager des douleurs
6) Mangez de petites portions fréquemment, calmement et tranquillement (sans stress). Prendre des repas plus petits aide à mieux gérer vos troubles fonctionnels intestinaux.

7) Si vous n'êtes pas sûrs de quelque chose, ne la mangez pas. Cela n'en vaut pas la peine.

8) La nourriture est amusante et manger devrait être plaisante. Prenez le temps et faites l'effort de manger consciemment et avec plaisir, régalez-vous.

9) N'oubliez pas que vous avez le contrôle absolu et total sur votre alimentation. Personne ne peut vous forcer à manger quelque chose dont vous savez que vous ne devriez pas manger.

10) Faites des remplacements d'aliments créatifs, ne vous privez pas de tout. Utilisez du soja ou du riz en remplacement des produits laitiers, utilisez deux blancs d'oeuf pour remplacer un oeuf entier, essayez des versions végétariennes pauvres en matières grasses de viandes ou utilisez des poitrines de poulet sans peau et des fruits de mer, remplacez certaines huiles par des purées de fruit dans les pains ou gâteaux, utilisez les bouillons de légumes au lieu d'huiles dans des sauces, utilisez la poudre de cacao (qui est dépourvue de matières grasses) au lieu du chocolat de cuisine solide. Utilisez les herbes et des épices légères généreusement pour réhausser les saveurs.


> Aliments à manger en cas de syndrome du côlon irritable

Les aliments riches en fibre soluble devraient former la base de tous les plats et collations, et doivent être la première chose à manger quand vous avez le ventre vide. Des aliments sans dangers pour votre syndrome du côlon irritable incluent le riz, les pâtes, les flocons d'avoine, le pain blanc frais, les céréales à base de riz, les tortillas à base de farine et de maïs, les carottes, l'igname, les pommes de terre et les patates douces.

Les aliments riches en fibre insoluble peuvent aussi être consommés, mais avec précaution. Ils ne doivent pas être mangés le ventre vide, et doivent être consommés seulement en petites portions à côté des aliments riches en fibres solubles. Les aliments riches en fibre insoluble incluent la farine complète de blé, le pain complet au blé, les céréales, le muesli et le son, les pains à base de grains entiers, les graines, les noix, les haricots et le popcorn.

> Aliments à éviter en cas de syndrome du côlon irritable

Les aliments déclencheurs doivent être évités à tout prix. Toutefois, il n'y a pas vraiment de règles absolues quand il s'agit des aliments à éviter absolument en cas de colopathie fonctionnelle, parce qu'une variété de facteurs (hormones, stress, etc.) peut affecter la sévérité des symptômes du côlon irritable.

Cela veut donc dire que vous pourriez constater qu'un aliment vous pose problème lors d'un repas puis que le même aliment ne cause aucun problème une autre fois. Il est également important de garder en tête que le simple fait de prendre un grand repas peut exacerber les symptômes du côlon irritable, peu importe les types d'aliments consommés.

Les aliments à éviter si vous souffrez du côlon irritable sont :
  • Viandes rouges,
  • Produits laitiers (si vous souffrez d'une intolérance au lactose),
  • Jaunes d'oeuf,
  • Aliments frits et gras (frites, margarine, chips, etc.),
  • Lait de coco,
  • Aliments contenant des édulcorants artificiels et des succédanés de sucre,
  • Légumes provoquant des flatulences (brocoli, chou, haricots, etc.),
  • Alcool,
  • Caféine,
  • Fruits (si vous souffrez d'une intolérance au fructose).


L'alimentation doit être pauvre mais pas dépourvue en matières grasses (car il y en a de bonnes). Finalement, des suppléments tels que l'essence de menthe (poivrée) et le fibre de robinier devraient être utilisés pour minimiser davantage les symptômes.

Essayez de prendre quelques minutes après chaque repas (voire à chaque fois que vous mangez quelque chose) pour noter dans un journal alimentaire vos consommations alimentaires et les symptômes observés, afin de garder un historique des aliments que vous mangez et savoir lesquels éviter.


Et vous, faites-vous attention à votre alimentation (en privilégiant certains aliments et en évitant d'autres) quand vous souffrez du syndrome du côlon irritable ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
gazelle 19  |  29 novembre 2016, 16:10
Quelle chance avez vous eu d'aller a l'école ,ce qui n'est pas le cas de tout le monde de pouvoir assimiler l'othographe ! doit on museler ceux là ? que faites vous de notre maxime Française ,LIBERTE EGALITE FRATERNITE,que faites vous de la fraternité,n'avons pas TOUS le droit a la parole ou a l'écrit même avec des fautes ?!!
Faites donc preuve de FRATERNITE et allez porter votre savoir dans les associations il y a le choix .Essayez vous verres ça fait plus de bien que de critiquer ......!
bien a vous Janie
leanne6901  |  19 novembre 2016, 17:44
Bonjour, Je souffre aussi du colon irritable et ce qui m'aide beaucoup c'est le colon balance (en pharmacie), produit des laboratoires ORTIS sans ordonnance. C'est la gastro-entérologue qui me l'a conseillé. A prendre en continu pour un résultat optimal.
Coin-coin  |  24 septembre 2016, 20:03
Bonsoir,
J'ai le colon irritable depuis 16 ans et c'est mon médecin qui ma envoyé passer une coloscopie chez un spécialiste qui ma diagnostiqué. Il n'existe pas de traitement explicite pour soigner mon problème. Mais j'ai remarqué que en faisant du yoga et de la méditation ça m'a aidé. J'ai encore des crises, mais je gère mieux. Mon alimentation moins grasse m'aide aussi.
Marie  |  18 mai 2016, 02:09
Mon fils a été diagnostiqué avec la maladie de Crohn il y a 5 ans, il avait 14 ans. Après des traitements lourds (médicaments utilisés en chimiothérapie, cortisone, ...) pendant 2 ans, on s'est tournés vers le dépistage d'intolérances alimentaires par prise de sang (sur les conseils de notre homéopathe). Résultats incroyables après seulement 3 jours de respect de la diète prescrite, avec une reprise de poids et disparition de la diarrhée chronique, de la fatigue et des nausées. Depuis, il ne prend plus de médicaments à part des granules homéopathiques, et va parfaitement bien. Ses intolérances portaient sur le riz, les carottes, le quinoa, et tant d'autres aliments classiques! Les "règles" alimentaires générales ne s'appliquaient pas à son cas, c'est pourquoi il peut être bon, quand on ne parvient pas à régler le problème tout seul, de faire ce test. Attention, certains médecins le dénigrent, même quand ils constatent de visu l'amélioration de la santé de leurs patients : on l'a vécu en direct. Mais ça a fonctionné pour lui, alors ça peut marcher pour d'autres, courage!
Nicole  |  01 mai 2016, 16:53
Bonjour à tous,

Ma fille 14 ans présente depuis plus d'un an des spasmes abdominaux parfois douloureux (pas de diarrhée ni de constipation) et pas toujours calmés avec des antalgiques. Si l'échographie ne révèle rien, on a pu noter à la palpation un colon tendu, dur.
Curieusement, la douleur est davantage ressentie pendant la période scolaire et beaucoup moins durant les vacances. Le stress peut donc être une cause à ces douleurs. Ne dit-on pas que le colon est le second cerveau ?
Pour atténuer ces moments difficiles, je lui fais prendre quotidiennement du gelsemium 15 CH 5 granules matin et soir.
En parallèle , son pédiatre met son colon au repos avec un régime alimentaire plutôt strict durant un mois. Fruits crus, secs, oléagineux interdits. De même que les légumes avec fibres, les viandes et poissons gras, les graisses animales, le lait et les laitages (sauf fromages à pâte cuite), les boissons gazeuses,.etc... La liste des aliments autorisés est certes restreinte mais cela vaut le coup d'essayer.
Ne perdez pas de temps et de l'argent à essayer des pseudo produits miracles vendus un peu n'importe comment et qui, au final, vous rendra encore plus malade. Consultez plutôt un gastro-entérologue. Et c'est encore mieux s'il est spécialisé dans la nutrition ! Courage !
SabineB  |  03 avril 2016, 14:28
Bonjour,
Comme tout le monde ici, je souffre du colon irritable depuis de nombreuses années mais ça a empiré ces derniers temps (peut-être à cause de la ménopause !? changement hormonal ? )...;
Il a 15 jours, j'ai commencé à prendre Kijimea, 2 gelules au milieu du repas de midi...ça va beaucoup mieux sauf hier soir, j'ai eu une grosse crise...mais après info sur le net, j'ai compris que je payais le gros diner (souper pour les belges;) ) que j'avais fait (zakouski, entrée, plat, dessert).... Donc il faut absolument éviter les gros repas même s'ils ne comportent pas d'aliments irritants. Pour ma part, le café, la viande rouge,les oignons, choux et poireaux, les produits à base de lait de vache, le chocolat au lait, les pommes, les tomates,les crudités en général, la mayo et les pâtisseries trop grasses, les produits lights, les chewings-gum sont tout à fait à éviter..... Par contre aucun soucis avec les bananes, fromage de chèvre, quinoa...Je continue à tester....bonne chance à tou(te)s
Carine  |  01 avril 2016, 16:37
Bonjour,
Si ça peut vous rassurer, vous n'êtes pas seuls à souffrir du colon irritable. J'ai 40 ans et j'en souffre depuis l'enfance. Le charbon végétal et le fenouil en gélules m'ont beaucoup soulagés. Puis mon organisme s'est habitué à ces médicaments et ils n'agissent plus aussi bien. La fatigue, les diarrhées et les douleurs au ventre sont insupportables au quotidien. Je ne peux aller nulle part sans qu'un mal de ventre me prenne et là il faut des toilettes en urgence ! Cette maladie est mal comprise par ceux qui n'en sont pas atteints. On a l'impression de les faire chier dès qu'il faut chercher des toilettes... Eux ne vivent pas ça et ne savent pas la chance qu'ils ont ! Je vais essayer de supprimer certains aliments de mon alimentation en espérant que ça aille mieux car en ce moment les crises se suivent et se ressemblent ! (sucre, graisses, boissons gazeuzes, crudités...). Je ne connais personne dans mon entourage atteinte de ce syndrome. Je me sens seule et mal comprise, malheureuse quelque part car obligée de me priver de sorties, de plats en sauces... Avez-vous tester KIJIMEA ? Je le voudrais mais apparemment ça coûte près de 80 € la boîte de 84 gélules. C'est abusé je trouve. Bon courage à toutes et tous.
huguette marcil  |  06 mars 2016, 03:15
après quatre ans d'horreur.
je viens de commencer des traitementd'apucunture.pus que la médecine traditionnelle..Ne peut pas grand-chose..après deux séances j3 peut dire qu'il y a amélioration .ne ne peut pas guérir .mais diminuer la douleurs et ballonnement...à essayer moi j'y crois..
croc  |  27 février 2016, 21:04
J'ai ce syndrome depuis très longtemps et aucun medecin n'a pu, ou su me dire ce que c'était. Il a fallu que ce soit moi qui me demène pour savoir. Tolerenduiinteresta, sans arret, j'ai eu des periodes de diarrhées incontrolables et je me bourrais d'imodium. Dès que je savais que je devais sortir, je ne pouvais pas car ça me provoquais une diarrée. J'étais aussi constament fatiguée. L'apmd je faisais une sieste. Quand j'ai demandé à mon medecin si ça pouvait être ce syndrome, elle m'a répondu c'est possible. Alors je me suis soignée moi même. Je me suis renseignée sur ce syndrome et l'alimentaire.Depuis que j'ai supprimé tout ce qui provoque des gazs, ça va beaucoup mieux. Alors quand je ne sais pas que tel aliment me provoque un risque, je regarde sur internet ou je l'évite. Si j'en ai très envie, j'en mange peu pour voir si j'ai une reaction. Si j'ai une reaction je supprime tout simplement.Par contre maintenant, vu que j'ai supprimé beaucoup de fibres, je suis plutot constipée. J'étudie encore, mais déjà je n'ai plus mal à l'intestin. J'ai aussi supprimé le thé et je prens une tisane. (Je ne bois pas de café).

Je suis d'accord avec vous, certains écrivent en sms et on ne comprends rien.
nini12  |  24 février 2016, 17:16
J'ai des douleurs incomprehensible,ca a commencer en nivembre j'ai 20ans et tout cela a debutuer apres avoir pris 6pillules de panadol en 1jour ainsi k je prenais aussi de l'efferalgan et parecetamol... alors que tt ces medicaments ont du paracetamol.... et n ce temps mon pere etait maladif du cancer de foie,et en decembre il est decede,et depuis jai peur,on ma detecter une colopathie semaine passée et moi tjrs je me dit jai mon foie ki fait chak foi c mon foie je me dis... alors je veux comprendre si c l Foie ou le colon.. car mon foie,vesicul,pancreas,calcul Ras lors de mon echo
chat  |  12 janvier 2016, 02:44
Comment vivre avec un colon irritable?
Connaissez vous le médicament kijimea?
sarah  |  18 novembre 2015, 09:12
Bonjour voilà depuis 1 ans que j'ai un problème de colon mais aucun médecin ne la remarque et cet fois si j'ai su je soufre énormément je n'arrive pas à respirer j'ai des vertige et des maux des tétées j'ai même du reflux et tous ce que je mange des fois je soufre je passe des nuis blanche s'il vous plaît aide moi et donné moi des adresses de bon médecin à Paris
beatrice  |  27 octobre 2015, 20:56
bonsoir.
sa fait 3ans j ai eu un cancer du colon des que je mange j ai des douleurs au ventre et je doit aller au toilette.je ne sais plus quoi manger.pouvez vous m aidez.me donner des conseilles
merci d avance.
carine  |  19 octobre 2015, 16:37
Vous devez boire du kombucha pour rétablir votre flore intestinale. De temps en temps il est bon de boire un grand verre d eau tiède avec une c à soupe de vinaigre de pomme bio. La tasse d eau chaude à jeun et avant d aller se coucher dissout les graisses et aide à une meilleure élimination.
Arthur  |  13 septembre 2015, 03:04
Ce syndrome du côlon irritable se soigne au même titre que toutes maladies. Connaissez vous les bienfaits du jeûne hydrique? De plus, thym,menthe poivrée, fenouil, romarin,persil (plat et frisé ),et bien d'autres plantes a prendre en infusion, aide et soignent tout ces maux. De plus, la quiétude mentale est une arme redoutable contre toute pathologie, vous êtes adultes? Donc prenez vous en charge et Action.
Ange  |  25 août 2015, 13:40
Bonjour,

Je suis tout à fait d'accord avec vous,PIC.
Difficile de lire et de répondre aux messages puisque nous n'en comprenons pas réellement le contenu...
C'est dommage.

Bien cordialement,
Ange
PIC  |  29 juillet 2015, 18:23
Bonjour,
Puis-je insister auprès de tous ceux qui publient des messages, ainsi qu'auprès des modérateurs pour soigner l'orthographe ? Certains messages sont tellement mal rédigés qu'il montrent un manque de respect pour les lecteurs, et ne recevront ainsi pas de réponse. Et la fréquence des messages lamentablement écrits déshonore le site lui-même.
Bien cordialement,
PIC
Claudie  |  25 juillet 2015, 18:28
je souffre d'un colon très irrité et d'oeusophagite je suis en crise depuis Trois semaines ai pris plus d'un kilo mon colon étant à vif ne supporte plus beaucoup,d'aliments le lait' la viande le café tous produits laitiers aucun fruits'crus'oùcuit à part lles pommes cuites aucune tomates et encore moins sauce tomates seul la purée a l'eau et un peu de lait sans lactose ou du lait de soja . Je prends des desserts uniquement sur au soja ainsi que des gâteaux à la semoule avec lait de soja. Mais de temps en temps peu faire une entorse et manger presque tous ces aliments puis la crise revient !... Le dr me donne dE l'anteospasmyl et microbiologie mais ai sans arrêt mal au ventre (le colon me fais mal) de plus je perds su poids. Je viens de recevoir le dépistage gratuit envoyé tous les 2 ans, ai procédé au prélèvement et l'ai envoyé mon dr est en vacances que manger je n'ai pas d'appétit ? Merci de me répondre
boujie1815  |  18 juin 2015, 18:09
jai un colon iritable a chaque boufer mon ventre ce gonfle.des gaz.des douleur je ne sait pas quoi fair jai vue des dizain de docteur mais rien.aider moi
ramy  |  28 mai 2015, 11:25
je soufre des douleur abdominal.et dorsales .des gaz intestinaux après chaque repas.des ballonnement .q'on je me couche au duaux je soufre de douleur . mais au ventre je suis alaise.que ce que cest . ec ce que cést le syndrome de colon irritable ou pas.merci
Tolerenduiinteresta  |  08 mai 2015, 19:54
J'ai le colon irritable , je suis intolérance au produits laitier et gluten. J'ai essayé toute sorte de produits pour la constipation et rien ne fonctionne , Avatar j'avais costument la diarrhée, maintenant c'est le contraire, pourtant je mange beaucoup de fruits et légumes, des légumineuses, très peu de viande rouge. SVP j'ai vraiment besoin de l'aide, URGENT
ch241075  |  05 avril 2015, 20:57
jai un probleme de colan je ne peut pas manger je suis age de 40 ans presque mercie
NADINE  |  22 mars 2015, 09:23
bonjour

Je souffre de ce syndrome. Pour nous c es t un combat tout les jours . Je gère mon alimentation toute seule de toute façon on n a pas le choix sous peine de galère. Moi je ne connais pas la constipation depuis toujours s'est le contraire !!!!!! . N'importe ou n'importe quand. J ai un problème et je voudrais savoir si d'autres personnes sont comme moi LA FATIGUE. Les personnes qui n'ont pas ce problème pense que s'est dans notre tête !!!!!. Moi ce problème m'empêche de vivre car avec le fait de courrir aux toilettes il y a des douleurs. Merci à ceux qui me répondront sur ma boite mail.
gillis  |  03 janvier 2015, 14:43
Bien je suis concernée par syndrome du cl'on irritable-crise doul.
Gros chgt hormonales
Un peu de graisses au niveau abdominale
Déséquilibre probablement
Je pense bien manger équilibré.....depuis qques temps , depuis ma ménopause prématurée.
Quand je prends lecture des aliments..
Je me rends compte de pleins de choses.
De plus ds ma problématique actuelle.
De plus cholestérol

Je ne suis pas syncro avec moi meme

Merci

Gillis v


S alimente correctement être en équilibre
Et bien
ricauret  |  07 novembre 2014, 21:52
bonjour j ai une RCH
je l ai en grande partie maitrisé par une alimentation que vous avez décrite par contre j ajouterais que la cuisson des aliments est primordiale ,on y pense pas mais la cuisson a l’autocuiseur(cocote minute) est désastreuse elle supprime l'information contenue dans les aliments(lire les travaux du professeur MONO).
par contre j ai pendant 1 mois bu une tisane de soucis(fleur et feuilles)étant fongicide elle supprime les champignons qui se forment dans l’intestin.

Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :