Perdre du poids en cas de diabète de type 2 : conseils pratiques

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 23/05/2010

Vous débarrasser des kilos en trop quand vous êtes diabétiques de type 2 reste souvent difficile, voici les conseils adéquats.

Mincir quand vous souffrez de ce problème de santé n'est pas impossible. Il existe une documentation impressionnante pour montrer qu'une perte de poids, chez les personnes obèses souffrant de diabète de type 2, permet d'améliorer le contrôle du taux de sucre dans le sang. Pourtant, aider les patients obèses ou en surpoids qui sont diabétiques de type 2 reste une tâche difficile.

Des facteurs culturels et environnementaux peuvent empêcher le patient diabétique à maigrir, mais l'obstacle le plus difficile est le facteur physiologique ou métabolique. Une fois que le patient perd 5% à 10% de son poids corporel, deux choses se produisent :
Cette adaptation à la perte de poids, ou "homéostasie énergétique", est une réponse biologique profonde négociée dans l'hypothalamus. Elle rend la perte de poids très difficile à cause d'une moindre capacité à brûler les calories et d'un plus grand désir de nourriture.

Rappelons que l’homéostasie est l’ensemble des paramètres physico-chimiques de l’organisme qui doivent être maintenus constants (glycémie, température, taux de sel dans le sang… L'homéostasie énergétique est un état d’équilibre énergétique du système souvent atteint lorsqu’une forme d’harmonie s’est installée chez une personne.

Les médecins devraient mettre l'accent sur l'importance du maintien d'un poids santé et du besoin de maigrir (en cas de surpoids ou d'obésité) à leurs patients atteints de diabète de type 2. Le choix des mots pour cette discussion médecin-patient est très important. Utiliser les mots tels que "gros" ou "obèse" peut mettre le patient sur la défensive. Mieux vaut utiliser des expressions qui incluent le mot "poids" (par exemple : "poids malsain", "excès de poids") pour moins offenser, rendant le patient plus réceptif pour discuter d'un programme de gestion du poids.


> Alimentation pour perdre du poids en cas de diabète de type 2

Pour perdre du poids, il faut commencer par analyser votre alimentation. Vous concentrer sur l'élaboration d'un programme alimentaire équilibré peut exiger du temps et des ressources. Dans ce cas, recourir aux services des professionnels comme les diététiciens peut être bénéfique. Souvent, ces services sont couverts par votre assurance santé.

D'autres ressources peuvent aider, comme les programmes de perte de poids payants comme Weight Watchers. Des études ont confirmé que les personnes obèses et diabétiques de type 2 qui se sont abonnées à ce type de programme parviennent à maigrir réellement à long terme. Découvrez également les nourritures à privilégier quand vous êtes pré-diabétiques.


> Médicaments pour perdre du poids en cas de diabète de type 2

Choisir des médicaments qui aident les diabétiques de type 2 dans leurs efforts à perdre du poids peut être gratifiant. Depuis l'autorisation des incrétino-mimétiques tels que l'exénatide (Byetta de Amylin), d'autres médicaments sont apparus : sitagliptine (Januvia de Merck) en 2006, saxagliptine (Onglyza de Bristol-Myers Squibb) en 2009, liraglutide (Victoza de Novo Nordisk) en 2010. Ces nouveaux choix ont simplifié les ajustements médicamenteux pour les gens atteints de diabète de type 2.

Le peptide GLP-1 (glucagon-like peptide-1) est clairement impliqué dans la régulation du poids et est une partie du boucle de réactions qui permet au cerveau de savoir que les calories adéquates sont disponibles. La façon la plus simple d'imaginer la manière dont le peptide GLP-1 régule la consommation alimentaire consiste à le voir monter à l'arrière du cerveau et signaler la satiété. En augmentant cette hormone, nous pouvons nous attendre à une perte de poids (avec les incrétino-mimétiques) ou au moins à ne pas prendre de poids (avec les inhibiteurs DPP-4).

Ainsi, la personne qui est en train de prendre les incrétino-mimétiques et qui a augmenté significativement son taux de peptide GLP-1 peut s'attendre à maigrir. La personne diabétique de type 2 qui prend des inhibiteurs DPP-4 peut augmenter légèrement son taux de GLP-1, mais peut au moins s'attendre à ne pas prendre de poids.

Les effets secondaires de nombreux médicaments anti-diabétiques (comme la metformine, les sulfonylurées, les glitazones, l'insuline, etc.) incluent souvent une prise de poids importante. Quand les patients ont besoin de ces médicaments, la durée de traitement est importante et ils ne devraient pas être arrêtés. Toutefois, les patients atteints de diabète de type 2 devraient consulter leur médecin pour se préparer à diminuer la dose d'insuline et de sulfonylurées au fur et à mesure qu'ils perdent du poids.

Le plus grand changement en taux de sucre dans le sang est observée pendant les 6 premières semaines de perte de poids. Ainsi, vous devriez vous renseigner avec votre médecin sur l'hypoglycémie et le besoin d'ajuster les médicaments.

Trois nouveaux médicaments amaigrissants pour les personnes obèses devraient être approuvés par la FDA en 2012 : buproprion-naltrexone (Contrave de Orexigen Therapeutics), phentermine/topiramate (Qnexa de Vivus), benzazépine-hydrochloride (lorcaserin de Arena Pharmaceuticals). Ces médicaments seront probablement utilisés aussi pour traiter l'obésité chez les patients diabétiques de type 2.


> Chirurgie pour perdre du poids en cas de diabète de type 2

Chez le patient approprié, à savoir un patient souffrant d'obésité morbide et de diabète de type 2, la chirurgie bariatrique peut être bénéfique. La chirurgie pour perdre du poids est souvent vue comme le dernier recours. Elle présente des risques certains, mais peut aussi apporter des améliorations impressionnantes chez les patients atteints de diabète de type 2.

Le bypass gastrique, la forme la plus courante de chirurgie pour maigrir, augmente clairement la quantité de peptide GLP-1 actif. Le bypass gastrique améliore donc métaboliquement le problème du diabète et aide aussi à faire perdre du poids.


Que pensez-vous de ces conseils pratiques pour perdre du poids en cas de diabète de type 2 ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Velipe  |  17 octobre 2016, 00:11
Heu, je suis assez choquée de voir que, alors qu'on sait ce qui cause le diabète de type 2 et qu'on sait le type d'alimentation à éviter, on nage toujours autant dans le brouillard. J'imagine un diabétique de type 2 non renseigné sur la biologie humaine qui chercherait de-ci de-là sur les forums... bon sang, je serais foutue.
La cause du diabète de type 2 ? Le GRAS. Pas le SUCRE.

Le diabète n'existe pas dans les sociétés mangeant 80 à 90% de glucides. Il existe dans celles consommant plus riche en protéines et lipides (alimentation occidentale peut-être ? Aurait-ce un rapport avec le surpoids ??).

Le Dr Neal Barnard a analysé les raisons pour lesquelles limiter les glucides ne marchait pas et aggravait le diabète (ce qu'on sait au moins depuis 1950, j'ai un livre médical sur le sujet qui date d'autant !).
Les lipides sont insolubles dans l'eau. Ils ont tendance à venir "coller" aux membranes cellulaires... ils se déposent partout autour des vaisseaux sanguins voire dedans. Globules rouges et plaquettes s'agglomèrent. Le sang s'épaissit, et les échanges cellulaires avec le sang et le milieu intérieur sont de plus en plus difficiles.
L'insuline accrochée à son glucose ne peut plus rentrer dans la cellule à cause du film gras autour qui "l'imperméabilise". Le pancréas va augmenter sa sécrétion... jusqu'à épuisement. Totalement inefficace tant que le sang est "gras".

Je tiens à ajouter quelquechose : le sucre ne fatigue pas le pancréas. Pour preuve, l'hypoglycémie si fréquente après une forte dose de sucre prouve que cela lui coûte maxi 15 min d'effort de sécrétion. Alors qu'après un repas gras, les lipides empêchent l'insuline de faire son travail en imperméabilisant les cellules. Le taux de sucre reste élevé plus longtemps, parfois plusieurs heures... taux que le pancréas va automatiquement tenter de diminuer en bombardant d'insuline. Pendant 1 heure et plus... d'autant que les graisses demandent un sérieux effort à la partie digestive du pancréas (ceux qui aiment le chocolat en connaissent l'effet). Qui fatigue plus qui ?

Un docteur disait "vous portez le gras que vous mangez".

Le fructose est un sucre qui n'a pas besoin d'insuline pour rentrer dans la cellule.
Eliminez le gras (et les protéines concentrées qui favorisent aussi l'insulinorésistance cf le site américain du diabète) et mangez BEAUCOUP de fruits et légumes (sinon vous serez en dénutrition).. Maintenez cela. Vous verrez l'évolution. Quand le gras cessera de traîner dans le sang, les échanges redeviendront normaux, l'insuline sera de plus en plus efficace, et la dose de fructose contenue dans les fruits et les légumes allège déjà la tâche du pancréas. CE SONT LES GLUCIDES LES MIEUX TOLERES EN CAS DE DIABETE, POURQUOI PERSONNE NE DIT JAMAIS POURQUOI ET POURQUOI Y A T-IL TELLEMENT DE RESTRICTION CONCERNANT LES FRUITS ???
Il y a des lipides partout, les besoins du corps en la matière sont assez faibles et couverts par une alimentation suffisante en quantité de végétaux non gras.



N'oubliez pas de boire de l'eau.

Lisez le livre de Neal Barnard "Reversing Diabetes" ou informez-vous sur ce que préconise cet homme. Et appliquez-le.
On peut guérir du diabète de type 2.
rol lubrano  |  07 mars 2015, 09:29
JE SUIS DIABETIQUE DE TYPE 2 JE SUIS INSULINE 2 FOIS PAR JOUR NOVOMIX 70 (24 UNITE5 LE matin,NOVOMIX 30(40,unites le soir puis je faire un regime pour surtout perdre du ventre merci de me repondre
Lolo  |  28 février 2015, 15:08
Bonjr, ça dépend des gens, jsuis diabétique novorapid trois fois par jour suivie de lantus et metformine j'ai perdi trois kilos en moin de trois mois puis j'ai repris la j'ai perdu sept kilo perso c selon notre alimentation on prend du kilo a c qu'on mange et si on contrôle bien tout ira bien et je redit on es pas tous pareil alors ça dépend bon courage a tous
crocaude  |  16 février 2015, 12:27
Bonjour. Je suis diabetique de type 2 depuis plus de 20 ans. Au mois de mai mon medecin m'a demandé de passer 8 jours en hopital pour faire le point.On m'a mis sous metformine et byetta et lantus le soir. Mais pour d'autres raisons que le diabete, la metformine ne me convient pas. En 6 mois grace au byetta, j'ai perdu 9 kgs. Seulement, d'apres le medecin, mes analyses sanguines ne sont pas bonnes. On m'a arrêté le byetta et on m'a mise sous novorapid 3 fois par jour. Ainsi que la lantus le soir. Plus aucun comprimé. Maintenant j'ai repris 5 kgs. Je retourne voir le medecin a la mi mars et j'aimerais qu'il me remette le byetta. Je vais faire une analyse juste avant. Je me sens comme un cobaye et on n'arrive pas à trouver ce qui me convient. Je ne sais pas si la metformine fait maigrir ou grossir mais visiblement il ne me convient pas. Vos explications sont interessantes mais il faut savoir les effets secondaires de ces medicaments.
scordelle  |  02 janvier 2015, 23:00
Bonjour,
Je voudrais savoir si la metformine 2x2 par jour,associee a des injections insuline 3 par jour plus 1 lantus, fait maigrir ou fait grossir......car j ai cru comprendre que ca faisait grossir, alors quoi prendre a la place
Merci pour ce que vous donnez ci dessus c est interessant, dans l attente de votre reponse merci
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :