Victoza : à savoir sur l'antidiabétique par injection liraglutide

Auteur Sandra Maribaux
Auteur : Sandra Maribaux, publié le 02/08/2010
Relu par le comité de rédaction

Victoza (liraglutide) est un médicament antidiabétique par injection qui devient de plus en plus populaire. Voici ce qu'il faut savoir sur lui.

Victoza (liraglutide) est le médicament antidiabétique par injection (à base d'incrétines) qui monte. En septembre 2009, une étude américaine avait trouvé que Victoza (dont le principe actif est le liraglutide) faisait maigrir davantage que le médicament anti-obésité Xenical. En mai 2010, une autre étude compara Victoza à Januvia et conclua que Victoza reste plus efficace que Januvia comme médicament antidiabétique. Les résultats de cette dernière étude ont été confirmés depuis par une étude de 12 mois publiée en juillet 2010. Lisez aussi : Victoza, médicament anti-diabète faisant maigrir plus que Xenical.

Victoza
Victoza (liraglutide) un médicament antidiabétique par injection



> Les incrétines : qu'est-ce que c'est ?
Les incrétines sont des hormones naturelles fabriquées par des cellules spéciales dans l'intestin qui améliorent la réponse au glucose. Les thérapies basées sur les incrétines fonctionnent sur la cellule beta du pancréas pour augmenter la sécrétion d'insuline qui, à son tour, diminue le taux de sucre sanguin. Il existe 2 classes majeures de thérapies de diabète basées sur les incrétines sont les GLP-1 comme Victoza et les inhibiteurs DPP-4. Lisez aussi : La résistance à l'insuline augmenterait avec le manque de sommeil.


> Comment un traitement antidiabétique basé sur les incrétines diffère d'autres traitements anti-diabète de type 2 ?
Parce que les traitements basés sur les incrétines ciblent la cellule beta et améliore la libération de l'insuline en fonction de la quantité de glucose dans le sang, ils possèdent quelques avantages potentiels sur d'autres traitements actuellement disponibles. Lisez aussi : Taux de sucre dans le sang : 8 conseils pour l'améliorer.

Premièrement, ces traitements s'adressent à l'un des problèmes sous-jacents du diabète de type 2 en travaillant directement sur la cellule beta. A cause de cela, les médicaments comme le Victoza possède une grande capacité de diminuer les concentrations de glucose. Lisez aussi : Perdre du poids en cas de diabète de type 2 : conseils pratiques.

Deuxièmement, parce que leur action dépend du taux de sucre dans le sang, ils présentent un très faible risque de provoquer l'hypoglycémie (faible taux de sucre dans le sang), ce qui les distingue d'autres médicaments antidiabétiques couramment utilisés. Lisez aussi : S'alimenter sainement en cas de diabète de type 2 : 7 conseils.

Troisièmement, et contrairement à la plupart d'autres médicaments anti-diabète, ils ne font pas grossir. En fait, Victoza favorise même la perte de poids. Lisez aussi : Les médicaments qui peuvent provoquer l'obésité.


> Quels symptômes suggérerait le recours à un traitement à base d'incrétines ? Peut-il être utilisé comme un traitement de première ligne ?
Les experts reconnaissent les analogues du GLP-1 comme un traitement supplémentaire efficace pour les patients dont l'organisme ne répond pas favorablement à la metformine et aux changements de style de vie seuls. Cela veut dire que, quand le taux de sucre dans le sang reste élevé pour que les patients prennent de la metformine, Victoza ou d'autres analogues du GLP-1 sont des choix de traitement appropriés. Victoza n'est pas recommandé actuellement en tant que traitement de première ligne. Lisez aussi : Prédiabète : quelle alimentation choisir en cas de pré-diabète ?


> Qu'est-ce qu'un analogue du GLP-1 ?
GLP-1 est une hormone fabriquée naturellement par le corps qui aide à maintenir le taux de sucre dans le sang à un niveau normal. Malheureusement, les patients souffrant de diabète de type 2 ont des défauts dans leur système de GLP-1 qui contribuent à une libération d'insuline inadéquate qui, à son tour, provoque une augmentation des taux de glucose. Lisez aussi : Alimentation sucrée : 10 aliments les plus sucrés.

Le GLP-1 humain est décomposé très vite par le corps et ne peut pas être utilisé comme un médicament efficace. Les analogues du GLP-1, comme Victoza, imitent l'action de l'hormone naturelle GLP-1 dans le corps et travaillent pour aider le pancréas à produire davantage d'insuline en réponse à la présence d'un taux de sucre dans le sang élevé. L'action de Victoza dure pendant plus de 24 heures et possède un effet puissant dans la réduction des taux de glucose élevés, tout en présentant un très faible risque d'hypoglycémie.


> Comment Victoza peut-il être comparé avec l'autre analogue du GLP-1 : exénatide ?
Victoza diffère de l'exénatide ou Byetta de nombreuses façons. Victoza peut être administré une fois par jour, à n'importe quel jour et n'est pas lié aux repas tandis que l'exénatide est censé être administré 2 fois par jour et avant chacun des 2 repas principaux de la journée (déjeuner et dîner).

Une étude américaine a aussi montré que Victoza produit une plus grande baisse du taux de sucre dans le sang et du taux de glucose global, mesurés par l'hémoglobine A1c, que l'exénatide. Victoza est également associé à un plus petit pourcentage de taux de sucre dans le sang faible. Lisez aussi : Addiction au sucre : existe-t-il une dépendance au sucre ?


> En ce qui concerne les études qui montraient que les patients ont perdu du poids suite à un traitement au Victoza, pendant combien de temps les patients ont-ils été suivis ? La perte de poids restait-elle persistante pendant et après l'étude, ou est-ce que les patients ont repris du poids ?
Certaines personnes souffrant du diabète qui étaient traités avec Victoza pendant l'essai clinique ont été suivis jusqu'à 2 années. Pendant ce temps, ils ont perdu la grande partie de leur surpoids durant les 12 premiers mois. Ils ont maintenu la perte de poids pendant la durée de leur traitement. Il n'y avait pas de preuve d'une reprise de poids pendant un traitement au Victoza. Lisez aussi : Perte de poids : 7 étapes vers une perte de poids permanente.


> Et si Victoza devenait un médicament amaigrissant disponible même pour les personnes non diabétiques ? Existe-t-il des études de planifiées pour cela ?
Victoza se trouve actuellement en phase III de développement pour lutter contre l'obésité chez les personnes non diabétiques. Mais ces études vont demander quelques années pour être terminées. Lisez aussi : Medicaments pour maigrir, pilule minceur.


> Quels sont les principaux effets secondaires de Victoza ?
Les réactions négatives les plus courantes rapportées par les patients traités avec Victoza sont la migraine, la nausée, la diarhée, et la formation d'anticorps anti-liraglutide. Les événements liés à l'immunogénicité (potentiel d’un antigène à induire la réponse immunitaire) y compris l'urticaire, sont plus courants chez les patients traités avec Victoza que chez d'autres patients. La nausée qui survient avec Victoza reste relativement légère en intensité et disparaît assez rapidement après le traitement initial.


> Le fait que Victoza soit un médicament antidiabétique par injection puisse-t-il représenter une entrave aux patients ?
Personne n'aime s'administrer des injections, mais Victoza reste facile à administrer parce qu'il est vendu sous la forme d'un style pré-rempli et jetable avec une aiguille minuscule attachée. La dose peut être ajustée sur le dispositif, et l'injection reste facile et quasi indolore à la personne qui se l'injecte. Puisque Victoza peut être administrée à n'importe quel moment de la journée, il n'est pas obligé d'interférer avec les activités de la vie quotidienne, rendant ce médicament antidiabétique par injection plus facile à utiliser.


> Victoza peut-il être utilisé pour traiter le diabète de type 1 ? Peut-il être utilisé chez les personnes prenant de l'insuline ?
Victoza n'est pas recommandé pour traiter le diabète de type 1. A la place, il est approuvé seulement pour le traitement du diabète de type 2.


Que pensez-vous de Victoza le médicament antidiabétique par injection (liraglutide) ? Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

Vos réactions : il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez la première personne à donner un avis en cliquant ici.

Photo portrait de l'auteur Sandra Maribaux
×

Cet article est basé sur des preuves scientifiques, écrit par des experts et vérifié par des spécialistes.


Notre équipe de nutritionnistes, de diététiciens et de coachs sportifs s'efforce d'être objective, impartiale, honnête et de présenter les deux côtés de la médaille.


Nos articles contiennent des références scientifiques. Elles sont soit indiquées à la fin des articles dans une liste de références, soit indiquées sous forme de nombres mis entre parenthèses (1, 2, 3). Les nombres sont des liens cliquables, renvoyant vers des articles scientifiques évalués par des pairs.