Côlon : comment le garder en bonne santé ?

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 09/06/2010

Un gros intestin sain permet de conserver une belle vitalité corporelle. Faisons le point pour savoir comment le préserver.

Entretenir la bonne santé de notre côlon est important. En revanche, si vous avez entendu que 90% des maladies débutent dans le gros intestin, il s'agit d'un mythe. Cette zone située entre le caecum et le rectum constitue à elle seule la plus grande partie des 1,50 m du grand intestin (le rectum constituant les 15 derniers cm). Vous pouvez maintenir la constitution de votre côlon grâce à une alimentation appropriée.


> L'importance des fibres pour garder votre côlon en bonne santé

Les fibres adéquates pour un bon équilibre de votre gros intestin viennent d'une grande variété d'aliments dont les :
  • Bananes,
  • Flocons d'avoine,
  • Graines,
  • Légumes.

Il existe de nombreux suppléments en fibres tel que le Métamucil qui peuvent aider à ménager la vitalité de votre côlon tant que vous n'en abusez pas.

Le lavage du gros intestin (aussi connu sous le nom d'irrigation ou d'hydrothérapie du côlon) n'est pas essentiel pour le mettre à l'abri des toxines, contrairement à ce qu'une fausse croyance laisse croire. Les toxines peuvent s'accumuler dans le gros intestin, mais cela se produit suite à une maladie qui empêche le recours à un nettoyage du côlon de toutes les façons. Demandez conseil à votre médecin avant tout.


> Les probiotiques pour garder le côlon en bonne santé

En revanche, quand vous entendez les médecins dire que les probiotiques aide à la santé intestinale, ils ont raison. La variété de yaourt Activia désormais populaire, manufacturée par Danone, a été testée cliniquement et des études hors du laboratoire ont prouvé ses bienfaits.

Il existe beaucoup d'autres probiotiques, sous forme de :
  • Aliments naturels,
  • Additifs alimentaires,
  • Suppléments.

Les probiotiques encouragent la croissance saine de la flore intestinale (ou en produisent) qui vit dans les intestins et joue un rôle vital dans la digestion. Ils peuvent donc aider à la bonne vitalité de votre gros intestin.


> Les parasites intestinaux et leurs impacts sur la santé du côlon

Certains organismes peuvent vivre dans le gros intestin et sont nuisibles. Les parasites intestinaux se montrent responsables de millions d'estomacs détraqués, voire pire, chaque année. Une variété de protozoaires (organismes unicellulaires) et d'helminthes (vers parasites intestinaux) peuvent provoquer des risques allant de modérés à mortels.

Certains de ces organismes joueraient un rôle dans le développement du cancer du côlon. Il existe beaucoup d'autres facteurs contribuant au développement du cancer colorectal, certains d'entre eux étant produits par des bactéries, tels que les ulcères, la maladie de Crohn (inflammation de l'ensemble du tube digestif) entre autres.

Des maladies moins graves comme le syndrome du côlon irritable peuvent aussi produire des symptômes désagréables, bien qu'elles ne représentent pas une maladie sérieuse. Le ballonnement et les spasmes douloureux font partie de ces nombreux symptômes. Pour rendre les choses plus difficiles, comme souvent avec les problèmes médicaux, ces mêmes symptômes surviennent aussi dans des maladies plus graves comme la colite (inflammation du gros intestin), la sigmoïdite (infection d'un segment du côlon) et les ulcères.

Afin de distinguer une maladie intestinale d'une autre, les médecins procèdent souvent à une colonoscopie, fréquemment de paire avec d'autres méthodes de diagnostic. Lors d'une colonoscopie, un long tube est inséré dans les intestins afin de permettre un examen visuel direct.

Cet examen et ses résultats peuvent s'accompagner d'un passage aux rayons X (après avoir fait ingérer au patient du baryum liquide, un composé radioactif bénin qui donne du contraste à l'image). Pour vérifier l'état à partir de l'autre bout des intestins, le médecin peut procéder à une endoscopie, en utilisant par exemple une pilule très intelligente appelée vidéo-capsule qui incorpore une petite caméra pouvant prendre des photos au fur et à mesure qu'elle est digérée par le conduit intestinal.

Heureusement, vous pouvez agir pour garder votre côlon en bonne santé avec :

Et suivre ces trois habitudes n'améliore pas que la constitution de votre gros intestin, mais aussi celle de tout votre corps.


> Douleurs, appétit réduit et perte de poids en conséquences d'une mauvaise santé du côlon

Le résultat suivant, à part la douleur, consiste en une réduction de l'appétit et une perte de poids néfaste. Les symptômes mènent à un manque d'envie de manger, mais la perte de poids est exacerbée par une digestion moins efficace de la nourriture. Dans des circonstances extrêmes, une trop faible consommation ou absorption de calories et de nutriments entraînent de nombreux effets secondaires indésirables.

Le diagnostics se fait sans trop d'hésitations. Le médecin peut demander des tests sanguins pour détecter l'anémie. Pendant une colonoscopie, le médecin peut voir directement les signes distinctifs des différentes maladies. Une biopsie (prélèvement d'échantillons de tissus pendant la procédure) peut être sollicitée pour confirmer la présence de la maladie de Crohn.


> Méthode moins invasive pour analyser la santé du gros intestin

Une démarche moins invasive connue sous le nom de sigmoïdoscopie (examen plus rapide mais moins complet que la coloscopie) explore les 60 derniers cm du côlon ainsi que le rectum (là où une colonoscopie explore tous les intestins) avec un tube possédant une source lumineuse.

Le médecin peut également recommander un lavement baryté. Du baryum liquide légèrement radioactif sans aucun danger est introduit dans le gros intestin pour produire un contraste lors du passage sous les rayons X. Le liquide enduit les parois des intestins et crée alors une silhouette du côlon et du rectum. Dans une variante, les rayons X peuvent aussi être pris si le patient ingère du baryum liquide.


> Vidéo-capsule, une pilule avec une caméra à l'intérieur pour facilier l'inspection du gros intestin

Une méthode plus moderne de diagnostic connue sous le nom de capsule vidéo-endoscopique demande d'avaler une petite caméra sous forme de pilule, qui va faire son chemin dans le conduit intestinal. Elle prend des photos sur le chemin que le médecin examine par la suite.

Malheureusement, il n'existe pas encore de remède à la maladie de Crohn (inflammation de l'ensemble du tube digestif), mais un traitement médicamenteux est couramment utilisé pour réduire l'inflammation. La chirurgie a aidé beaucoup de patients en retirant les tissus ulcérés (parfois des sections entières du côlon), réduisant ainsi les symptômes.

Contrairement à la colite ulcéreuse, les tissus peuvent s'infecter par endroits, et non à travers toute la longueur du gros intestin (il existe donc toujours des tissus sains). Cela permet de cibler la réparation des tissus endommagés.


Et vous, comment gardez-vous un côlon en bonne santé ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.



> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES
Hélène Chenge  |  08 janvier 2014, 15:56
Bonjour.
J'ai beaucoup aim2 votre article.
Vous avez parlé de la colonoscopie comme moyen d'explorer l'intestin mais vous n'avez dit aucun mot sur les conséquence de la colonoscopie.
Quelqu'un de non averti risque d'accepter de faire une colonoscopie sans savoir les conséquences qui peuvent subvenir.
Moi j'étais sur le point de passer une colonoscopie étant donné que j'ai des douluers abdominales fréquentes mais les articles luS sur la colonoscopie m'ont découragé de faire passer cet exameN.

Bien cordialement,
HELENE
lyli  |  06 janvier 2011, 12:23
mon fils a le sindrome du colon irritable il as la rcuh comment soyer par les plantes merci
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (ne cochez pas la case si vous souhaitez qu'on vous contacte)

* Texte :