Traitement hormonal substitutif (substitution d'hormone)

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 29/04/2011

Les femmes en ménopause peuvent envisager de suivre un traitement hormonal pour compenser leurs chutes hormonales. Qu'en est-il précisément ?

Le traitement hormonal substitutif (aussi appelé thérapie de remplacement d'hormone ou TRH) est largement recommandé dans le cadre du traitement des symptômes causés par la ménopause, ainsi qu'en guise de prévention de l'ostéoporose et des maladies du coeur. Revenons rapidement sur ce type de substitution d'hormone, notamment sur la prise de poids (traitée en fin d'article) qu'il provoque sur une partie des femmes ménopausées. Lisez aussi : Prise de kilos superflus pré et post ménopause (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=767).


> Qu'est-ce le traitement hormonal substitutif ?
La substitution hormonale est utilisée pour compléter le corps de l'oestrogène seul ou de l'oestrogène et de la progestérone ensemble pendant et après la ménopause. L'oestrogène et la progestérone sont deux hormone féminines qui sont sécrétée dans les ovaires d'une femme (l'ovaire est l'appareil de reproduction de la femme qui produit les ovules). Lisez aussi : Déséquilibre hormonal et prise de poids : causes, symptômes (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=1009).

Quand les ovaires ne produisent plus ces hormones en quantités suffisantes (c'est ce qui arrive lors de la ménopause), le traitement hormonal substitutif peut être prescrit pour donner à l'organisme de la femme des taux adéquats d'oestrogène et de progestérone. Lisez aussi : Que manger pour soulager les symptômes du syndrome prémenstruel (SPM) ? (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=1057)


> Pourquoi le corps féminin a-t-il besoin de l'oestrogène et de la progestérone ?
Ces 2 hormones rendent la muqueuse de l'utérus plus épaisse, le préparant à l'implantation éventuelle d'un oeuf fertilisé. L'oestrogène influence également la manière dont le corps utilise le calcium, un minéral important dans la construction osseuse, et aide à maintenir des taux sains de cholestérol dans le sang (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=533).

Lorsque la ménopause s'approche, les ovaires réduisent la plupart de leur production de ces hormones. Un taux d'oestrogène diminué ou fluctuant peut provoquer divers symptômes de la ménopause comme les bouffées de chaleur, et des maladies comme l'ostéoporose. Le traitement hormonal substitutif donné à la ménopause aide à reconstituer l'oestrogène, soulageant certains des symptômes de la ménopause et aidant à prévenir l'ostéoporose. Lisez aussi : Quelle alimentation pour renforcer les os et prévenir l'ostéoporose ? (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=926)


> Pourquoi prendre la progestérone ?
Cette hormone féminine est utilisée en plus de l'oestrogène chez les femmes qui ont toujours leur utérus. Chez ces femmes, si l'oestrogène est pris sans progestérone, il augmente le risque de cancer de l'endometrium (la muqueuse de l'utérus). Pendant les années reproductrices d'une femme, les cellules de l'endomètre sont délestées pendant la menstruation. Lisez aussi les 5 aliments pour conserver la santé des femmes (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=583).

Quand la ménopause arrive, la menstruation s'arrête, et ces cellules ne sont plus délestées. L'oestrogène peut alors provoquer un envahissement de ces cellules dans l'utérus, un problème de santé qui peut mener au cancer.

La progestérone réduit le risque du cancer de l'endomètre en faisant de sorte que l'endometrium déleste chaque mois. En conséquence, les femmes qui prennent de la progestérone peuvent avoir des hémorragies mensuelles. Ces hémorragies peuvent être diminuées et, dans certains cas, éliminées en prenant de la progestérone et de l'oestrogène ensemble continuellement. Les femmes qui ont subi une hystérectomie (enlèvement de l'utérus par la chirurgie) n'ont généralement pas besoin de prendre de la progestérone. Lisez aussi les 7 aliments pour prévenir le cancer (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=722).


> Quels sont les types de traitement hormonal substitutif ?
Il existe deux principaux types de thérapie de remplacement d'hormone :
  • Thérapie à l'oestrogène (aussi appelée thérapie oestrogénique) : l'oestrogène est pris seul. Les médecins prescrivent souvent une faible dose d'oestrogène à prendre sous forme de pilule ou de patch tous les jours. L'oestrogène peut aussi être pris sous forme de crème. Vous devriez prendre la dose d'oestrogène la plus faible nécessaire pour soulager les symptômes de la ménopause et/ou pour prévenir l'ostéoporose,
  • Thérapie d'hormone combinant progestérone (ou progestagène) et oestrogène : aussi appelée thérapie de combinaison, cette forme de traitement hormonal substitutif combine des doses d'oestrogène et de progestérone (le progestagène est une forme synthétique de la progestérone). L'oestrogène et une plus faible dose de progestérone peuvent aussi être donnés en continue pour prévenir l'hémorragie régulière et mensuelle qui peut se produire quand cette combinaison est utilisée. La recommandation actuelle est de prendre la plus faible dose de thérapie d'hormone pendant la plus courte durée possible. Comme tous les médicaments prescrits, les traitements hormonaux substitutifs devraient être rééavalués chaque année.

Lisez aussi : "Régime HCG : les injections ou gouttes de HCG pour maigrir ? (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=1039)" et "L'hormone DHEA contribue-t-elle à faire perdre du poids ? (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=840)"


> Quels symptômes de la ménopause l'oestrogène peut-il soulager ?
Cette hormone féminine est prescrite pour soulager :
  • Les bouffées de chaleur,
  • La sécheresse vaginale qui peut provoquer des rapports douloureux,
  • D'autres symptômes problématiques de la ménopause comme les sueurs nocturnes, la peau sèche qui démange.

D'autres bienfaits procurés par la prise d'une thérapie de remplacement d'hormone comprennent :
  • La réduction du risque de développer l'ostéoporose,
  • La diminution du risque de fracture osseuse,
  • La baisse de pertes de dents,
  • L'amoindrissement du risque de cancer du côlon.

Lisez aussi : "Quelle alimentation adopter pour garder des dents saines ? (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=544)" et "Que faire pour conserver la santé du côlon ? (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=743)"


> Quels risques présente le traitement hormonal substitutif ?
Bien que la TRH aide de nombreuses femmes à bien vivre leur ménopause, ce traitement (comme tout médicament en vente sur prescription) n'est pas dépourvu d'effets secondaires indésirables. Les risques de santé connus incluent :
  • Un risque accru de cancer de l'endomètre (si une femme a toujours son utérus et n'est pas en train de prendre la progestérone en même temps que l'oestrogène),
  • Un risque supérieur de caillots sanguins et de congestion cérébrale,
  • Un plus grand risque de maladies du coeur chez les femmes qui prennent une thérapie de combinaison (progestérone-oestrogène) sur le long terme, et surtout chez les femmes les plus âgées selon une étude de 2006 publiée dans la revue "The Journal of Women's Health". Cette étude montre aussi une réduction du risque de maladies du coeur quand ce même type de traitement est démarré chez les femmes de plus jeune âge (celles qui viennent d'entrer dans la ménopause).

Lisez aussi : "Habitudes à prendre en famille pour une bonne santé du coeur (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=635)" et "Quelle alimentation pour éviter les maladies du coeur ? (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=418)"


> Qui ne devrait pas prendre un traitement hormonal substitutif ?
La thérapie de remplacement d'hormone n'est habituellement pas recommandée aux femmes qui ont :
Les fumeuses devraient envisager d'arrêter le tabac avant de prendre une substitution d'hormone. Lisez aussi : Pourquoi les fumeurs grossissent-ils après avoir arrêté de fumer ? (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=321)


> Quels sont les effets secondaires du traitement hormonal substitutif ?
Comme pour tous les médicaments, la thérapie de remplacement d'hormone présente divers effets secondaires, dont les plus courants sont :
  • Hémorragie mensuelle,
  • Pertes de sang irrégulières,
  • Sensibilité des seins.

Les effets secondaires moins fréquents liés à la substitution d'hormone sont :
  • Caillots sanguins et congestion cérébrale (bien que rares, il s'agit du risque le plus sérieux),
  • Rétention d'eau,
  • Mal de tête,
  • Vertiges,
  • Décoloration de la peau (plaques de couleur marron ou noire),
  • Densité accrue aux seins rendant l'interprétation des mammographies plus difficile,
  • Irritation de la peau sous le patch d'oestrogène,
  • Prise de poids (nous y reviendrons en bas de page).

Lisez aussi : "Que faire en cas de rétention d'eau ? (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=467)" et "Les principales raisons d'un gain de poids corporel (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=674)".


> Comment réduire les effets secondaires indésirables dus au traitement hormonal substitutif ?
Ajuster soit le dosage soit la forme du médicament que vous prenez peut souvent réduire les effets secondaires associés à la thérapie de remplacement d'hormone. Cependant, vous ne devez jamais effectuer de changements dans votre médication ou arrêter de prendre vos médicaments sans d'abord consulter votre médecin.


> Comment savoir si le traitement hormonal substitutif vous convient ?
Il existe plusieurs facteurs à prendre en compte quand vous décidez de suivre ou pas une thérapie de remplacement d'hormone, y compris votre état de santé actuel et votre antécédent médical. Discutez de vos facteurs de risques et de votre historique médical avec votre docteur.

Vous devriez aussi réfléchir sur les avantages et inconvénients d'une substitution d'hormone, et analyser d'autres traitements alternatifs (compléments alimentaires, acupuncture, massage thérapeutique, chiropratique, rétroaction biologique ou biofeedback, homéopathie, alimentation spécifique), qui doivent obligatoirement être suivis sous la supervision d'un médecin. Lisez aussi : Acupuncture pour maigrir : est-ce possible ? (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=870)


> Combien de temps suivre un traitement hormonal substitutif ?
Parce que les études sur la thérapie de remplacement d'hormone sont en cours, les femmes devraient réévaluer leur programme de traitement chaque année. Faites une pause dans la substitution d'hormone (sous l'assistance de votre prestataire de soins santé) si vous développez un problème de santé qui rend ce type de traitement moins sûr pour vous.


> Traitement hormonal substitutif et prise de poids
Parmi les problèmes soulevés par les femmes ménopausées se trouve la prise de kilos superflus. Or chez les femmes en ménopause qui prennent une thérapie de remplacement d'hormone, certaines se plaignent de grossir à cause de ce traitement. En fait, la réponse peut être différente d'une femme à l'autre. Lisez aussi les 10 erreurs à ne pas faire si vous voulez éviter de grossir (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=588).

Une personne moyenne prendra du poids avec l'âge. Les changements hormonaux survenus à la ménopause augmenteront souvent la quantité de poids qu'une femme prend à cette période de sa vie, et modifieront la façon dont la graisse est distribuée dans son corps. Lisez aussi : Bien vieillir et garder la ligne grâc à une bonne nutrition (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=1000).

La substitution d'hormone utilise l'oestrogène ou une combinaison de progestérone-oestrogène. La progestérone est connue pour augmenter la rétention d'eau. Il semble logique que l'utilisation d'une ou des deux hormones favorise la prise de poids.

Toutefois, diverses études n'ont pas montré de gain significatif en poids corporel lors des traitements hormonaux substitutifs. En fait, ce type de traitement peut faire grossir tout comme il peut ne pas le faire. Tous ses bienfaits et risques devraient quoiqu'il arrive être discutés entre médecins et patientes. Lisez aussi : Comment prendre du poids peut-il impacter la relation avec votre époux ? (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=927)


Si vous avez déjà suivi le traitement hormonal substitutif, que pouvez-vous dire sur ses bienfaits et effets secondaires ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
li  |  03 décembre 2016, 12:24
bonjour, moi j'ai que 33 ans, j'ai toujours mes regles on m'a donner le patch ths à mettre une semaine avant un 2ieme prelevement vaginale (colposcopie). Pourquoi je sais pas? Est ce normal?
SONELITE  |  13 novembre 2016, 22:36
D'horribles bouffées de chaleur pendant la journée, environ chaque demi-heure du lever au coucher + 3 pendant la nuit qui me réveillent.

Je ne souhaite pas prendre de la Progestérone mais seulement Ostrogel 2 ou 3 fois par semaine.
Pensez-vous que ce soit suffisant pour stopper mes bouffées ?

Merci.
sams  |  31 octobre 2016, 20:11
Je prends depuis plusieurs années le ths estreva gel + progestérone. Je n'ai absolument pas pris de poids. Les bouffées de chaleur sont très atténuées. Actuellement ces médicaments sont en rupture de stock depuis plusieurs mois et sans traitement c'est l'enfer
vik  |  20 septembre 2016, 07:46
J'ai 60 ans et je prends de l' estrogène et et de la progestérone depuis 10 ans et je suis sans aucune bouffée avec des os sont en parfait état.
Je fais de la marche nordique le week end, je jardine et travaille et je maintiens surtout mon poids, avec des variantes parfois mais pas élevées. Suite à un contrôle, le médecin radiologue m'a dit que tant que je supporte les THS je dois les continuer car mes os sont en parfaite état, sans parler du reste...TOUS les médicaments sont avec des contre indications. D'un côté ils guerrissent et de l'autre ils détruisent. Il faut toujours peser le pour et le contre. D'ailleurs mon gynéco m'a conseillé d'arrêter maintenant il est temps et je vais suivre son conseil. Il faut faire confiance à son médecin.
Bon courage à toutes.
Amicalement
florecias141  |  04 août 2016, 19:14
bonjour j ai 52 ans je suis à la ménopause depuis 4 ans depuis 3 semaine mon gynéco ma prescrit progestérone et oestrodose et je saigne ou si on peu dire règle es que je dois m inquiéter ? que qu il faut faire dans ce cas ? le gynéco est en vacance que dois je faire ? s il vous plait aidé moi merci
nathy  |  03 mai 2016, 22:42
Bonjour , a quand une vrai réponse sur l arrêt d estrogène et sur la prise de poids réel 10kg et sur une perte de celui-ci après arrêt du traitement...??merciiii
nanou08  |  15 avril 2016, 12:29
bonjour,j ai subi une hysterectomie total as lage de 27ans et je suis sous ths depuis ce temps, j ai 57ans donc cela fait30ans,j'en ai essayerplusieurs jusqu'as il y as quinze ans !!!! je prends du climaston (oestrogéne et progesterone)je fais pas mon age et je me sens bien mais la mon généco veux me changer mon traitement lus de progesterone que des oestrogénes !!!cela me fais peur de changer!!!!!!!ne plus avoir de progesterone ?????? quel effets il va y avoir sur mon corps????merci de votre réponse.................
Lionne16  |  17 septembre 2015, 10:45
Je prends un traitement de substitution depuis plusieurs années j'ai tous les 15 jours des petites pertes de sang .. quelqu'un a-t-il le même problème ?? je prends ce traitement pour garder une belle qualité de vie. Et de peau j'ai 69 ans .merci
sosso  |  09 septembre 2015, 10:47
Bonjour
J'ai 39 ans et depuis 2 mois je suis sous luteran 10 pendant 22 jours par mois car j'ai un taux de progestérone très bas. le 16/04 à 0,70 et le 09/09 à 0,59
Je suis constamment épuisée , je n'arrive plus à me concentrer au travail et à la maison, j'ai des engourdissements mains et pieds et une nuque douloureuse avec des céphalées, bref c'est la cata….croyez vous que c'est du à cette progestérone? par contre j'avais mal à la poitrine et maintenant plus du tout mais je n'ai plus de règles non plus
frankie51  |  01 août 2015, 12:45
Bonjour,

Je suis mEnauposée depuis 10 ans, j'ai pris de livial pendant 8 ans et je viens d'arreter car j'ai lu que ce n'était pas recommandé de prendre du livial pendant de longues années.
Je voulais arreter de prendre un traitement hormonal mais ma gynéco m'a prescrit de Estréva en gel et de la progestérone MYLAN.Je n'ai pas encore commencé le traitement.
j'aimerai avoir des avis concernant ce traitement.
Merci
nana  |  01 août 2015, 00:03
bonsoir
j ai 56 ans ménopausée depiis plus de 8 ans , en juin 2015 j'ai eu des saignements ,rdv chez mon medecin traitant suite mon gynéco
analyse, frottis , echo pelvienne rien de suspect
mon gynéco m a préscrit le climaston 1mg et je saigne tt les 15 jours
repondez moi svp
nade  |  23 mai 2015, 21:23
Je suis sur ths depuis 3 mois le pach estradiol 1.25mg
Pour la progesterole j ai pris a début 100g le soir bof
toujours des tremblements maintenant je passe a200mg 1ma/1soir tjs pareil a 18h je trembles dc je passe a 300mg 1mat à 7h/ 1 à 16h00/1 à 23h

bref Est-ce la progestrone ou etradiol qui est
mal dosé????
Qui peut me répondre??merci
On doit en parler!!
SAVANA  |  09 février 2015, 17:21
Bonjour Marielau 34

J'ai le même problème que vous (avec le même traitement) et j'ai pris 3kgs en 3 mois donc j'ai tout arrêté il y un bon mois d'autant que mes seins avaient gonflé.
A l'arrêt j'ai eu des règles normales mais pas perdu un gramme depuis….
Je pensais que je dégonflerai et perdrai après un mois mais rien ….
Comment expliquer cette prise de poids aussi rapide. Comment faire pour reperdre ce poids ?. Pour l'instant rien ne fonctionne
Beatrice  |  23 janvier 2015, 12:59
J'ai constaté depuis juillet 2014 des crises de migraines très fortes et une fatigue intense, des vertiges légers, mais seulement de rares bouffées de chaleurs. Mon médecin m'a prescrit IRM et autres examens qui n'ont rien montrés. Le paracétamol ne calmait pas complètement mon mal de tête. Ma fatigue était toujours là et elle me clouait au lit durant 2 ou 3 jours par période (non cycliquement liée aux menstruations). Lorsque j'ai fait le point en novembre avec ma gynécologue, elle m'a immédiatement mise sous traitement œstrogène+progestatif. En deux jours migraine, fatigue intense et vertiges ont disparus. Je suis en traitement pour un an. Je vais très nettement mieux même si pas à 100% comme avant. Je sens que le dosage peut influer.
Ma prise de poids à commencée en 2013 sans que je m'en aperçoive (j'étais dans des projets très prenants), localement sur le ventre et je n'ai pour ma part pas pris davantage de poids depuis le traitement hormonal.j
Enfin, J'aimerai dire que nous ne communiquons pas assez sur les effets parfois lourds de la pré-ménopause et que cela peut entraîner un tel affaiblissement et handicap physique. J'ai vécu 6 mois de galère pour parler clairement. :) Il faut en parler !!
Valérie  |  05 décembre 2014, 17:44
Bonjour, j'ai 50 ans, je suis prof de fitness et depuis 6/8 ans je souffre de douleurs dans les articulations, les muscles et grande fatigue. On m'a diagnostiqué une fibromyalgie. Depuis deux mois je prend des hormones de substitution, et des le lendemain, moins de fatigues et rapidement plus de douleurs et regain d'énergie. Le mois dernier j'ai arrêté 5 jours et mes douleurs sont revenues et la fatigue était insupportable. Je prend donc le traitement en continu(les règles reviennent quand même mais je n'arrête pas j'ai été trop fatiguée le mois dernier.
Marielau34  |  22 janvier 2014, 14:00
Je prends un TSH depuis 2 ans j'ai pris au moins de taille soutien gorge et pris du poids, mon médecin m'a prescris de l'ustrogestan (progestérone ) et le gel estreva, merci de me donner une autre piste afin que je puisse arrêter ce traitement
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :