Attiva : hydrogel qui gonfle dans l'estomac et fait manger moins

Auteur Sandra Maribaux
Auteur : Sandra Maribaux, publié le 22/11/2010
Relu par le comité de rédaction

Cet hydrogel enfle dans le ventre jusqu'à plus de 100 fois sa taille initiale, laisse moins d'espace aux aliments et fait manger moins.

Attiva pourrait devenir l'un des médicaments anti-obésité qui comptent dans le futur. C'est le nom d'une pilule minceur en train d'être étudiée et élaborée par Gelesis, une entreprise basée à Boston (Etats-Unis). En quoi pourrait-elle jouer un rôle à l'avenir sur le marché des médicaments amaigrissants ?

Si vous remplissez votre estomac d'une substance similaire à du gel, qui grossit tellement que très peu d'espace est laissé aux aliments, allez-vous moins vous nourrir et perdre du poids ? Les chercheurs de Gelesis pensent que vous pouvez maigrir de la sorte.

Ces scientifiques testent depuis plus de 4 années un polymère (système formé par un ensemble de macromolécules de même nature chimique) ou hydrogel (un réseau tri-dimensionnel de solides dilué dans de l'eau, c'est le nom usuel donné aux matériaux employés pour créer les lentilles de contact souples) appelé Attiva. Ce gel hydrique super-absorbant est fabriqué à partir de produits alimentaires.

Cette substance a une taille d'un grain de sucre, mais quand ces grains sont consommés (dans une gélule), ils ballonnent (jusqu'à plus de 100 fois leur taille originale) pour se transformer en une substance qui ressemble à du gel. Au fur et à mesure que le gel gonfle dans l'estomac, peu d'espace est laissé aux nourritures.

Quelques minutes après avoir avalé les gélules Attiva avec un verre d'eau, vous ne voyez normalement plus les nourritures appétissantes avec les mêmes envies de manger, et finissez par moins vous sustenter, beaucoup moins même.

En fait, l'hydrogel garde tout ce que vous mangez dans vos intestins pendant une période plus longue, donnant ainsi plus de temps à votre estomac pour digérer pendant que les grains Attiva libèrent l'eau qu'ils ont absorbés. Les nutriments (contenus dans les aliments ingérés) continuent d'être absorbés par la circulation sanguine puis de passer dans le corps sans problème.

Le gel tend aussi les parois stomacales et stimule les fibres nerveuses qui disent au cerveau que l'estomac est trop plein et ne peut plus recevoir de la nourriture.

Les chercheurs de Gelesis ont surtout testé leur substance sur les rats de laboratoire. Les rats qui ont consommé cette substance se sont arrêtés de manger pendant 18 heures. Des tests préliminaires sur les sujets humains (une centaine de personnes) ont permis de constater une meilleure sensation de satiété après les repas ainsi qu'une diminution de la faim entre les repas, donc qu'Attiva aide à manger moins. Découvrez également si l'algue fucus peut aider à réduire la sensation de faim.

Mais ces particules font bien plus que limiter simplement la consommation alimentaire. Quand elles quittent l'estomac (en se rétrécissant et en revenant à leur forme granulaire originale), ces particules entrent dans le petit intestin où la nourriture digérée est absorbée dans la circulation sanguine. Là, les particules Attiva se dilatent de nouveau et piègent le sucre et les les acides gras digérés dans leur moule visqueuse.

Pensez à la gelée de fruits partiellement ferme avec des morceaux de fruits flottant autour d'elle. Le polymère Attiva est la substance similaire à la gelée de fruits qui capture les morceaux de sucre et d'acides gras.

Finalement, lorsque le polymère se rétrécit de nouveau, le sucre et les acides gras sont libérés et s'écoulent lentement dans le courant sanguin. Le gel continue son chemin à travers le grand intestin, se désintègre finalement et sort du corps.

Attiva est un hydrogel développé par l'entreprise Gelesis


Attiva pourrait-il être une réponse à l'obésité ? Ce polymère possède un avantage majeur sur les médicaments coupe-faim (qui suppriment l'appétit). Puisque l'hydrogel n'entre jamais dans la circulation sanguine, les effets secondaires et indésirables seraient nettement moins nombreux que ceux associés aux médicaments anti-obésité "classiques".

L'avantage d'Attiva sur les méthodes chirurgicales pour réduire la taille stomacale est évident, puisqu'il élimine les risques liés à une opération chirurgicale tout en aidant à consommer moins et de là à mieux lutter contre le surpoids.

C'est justement parce que cet hydrogel n'entre jamais dans la circulation sanguine, que Gelesis met en avant son produit comme un supplément médical plutôt que comme un vrai médicament pour maigrir. Toutefois, seule la FDA aura le pouvoir de déterminer dans quelle catégorie le produit de Gelesis sera classé.

Si le fabricant américain réussit à obtenir l'autorisation de commercialiser Attiva (ce qui devrait être facilité par la composition biologique de l'hydrogel), ce médicament pourrait constituer une alternative non-invasive au bypass gastrique ou au sleeve, qui comportent davantage de risques et de gêne.

Mais est-ce que Attiva produira réellement un impact sur l'obésité ? Ce médicament empêchera certainement une personne de consommer une quantité excessive d'aliments.

Si l'estomac a de l'espace pour seulement un petit hamburger, plutôt qu'un grand hamburger triple steaks avec du bacon, une grande assiette de frites et 1 litre de soda, beaucoup moins de calories seront consommées.

Les personnes qui ont l'habitude de trop manger pourraient être particulièrement réceptives à la substance d'Attiva, puisque la minuscule capacité stomacale, rempli d'hydrogel, supprime tout risque de surconsommation alimentaire.

Bien entendu, et contrairement aux procédures chirurgicales utilisées pour réduire la taille stomacale de manière durable, les gélules Attiva doivent être avalées avant de manger. Il faudra donc s'armer de volonté pour penser et vouloir le prendre avant chaque repas.

Si une personne fait un voyage de groupe (tour) décide d'arrêter de prendre Attiva pendant une semaine parce qu'elle veut rentabiliser son voyage en consommant sans restriction les repas servis, elle le peut, et le problème de surpoids reviendra.

Les méthodes chirurgicales pour réduire la taille stomacale existent depuis des décennies. Pourtant, il est difficile de comprendre pourquoi beaucoup de personnes qui ont subi de telles opérations n'atteignent pas leur objectif de poids corporel et pourquoi d'autres reprennent du poids malgré la taille stomacale minuscule.

Certaines personnes sont accros à la nourriture et sont obsédées par l'idée de manger au point de risquer souvent de vomir ou de blesser leur estomac parce qu'elles avalent trop de nourriture (par rapport à leur petite capacité stomacale, rétrécie par chirurgie). Evidemment, elles ne mangent pas parce qu'elles ont faim physiquement. La faim s'en va très vite après la procédure chirurgicale.

Alors pourquoi certaines personnes continuent-elles à manger davantage qu'elles ne le devraient ? Il est probable que les déclencheurs qui leur font surconsommer excessivement avant l'opération chirurgicale influencent encore leur consommation alimentaire. Les raisons de leur surconsommation se situent dans le cerveau, à côté de leur état émotionnel, leur travail, leurs relations sociales, leurs situations familiales, leurs hormones et leur manque de sommeil.

Est-ce que Attiva peut arrêter la surconsommation provoquée par les médicaments tels que les antidépresseurs, le syndrome prémenstruel, la surcharge de travail ou encore simplement l'ennui ? D'une certaine façon, cela semble peu probable qu'une femme souffrant de syndrome prémenstruel qui cherche du chocolat se contente de prendre les gélules Attiva. Peut-être la meilleure chose que nous pouvons espérer est que ce gel permet à cette femme de ne consommer que 6 bouchées de chocolat au lieu de prendre 500 grammes de caramels mous.


Attiva vous semble-t-il intéressant comme produit pour maigrir ? Que pensez-vous de cet hydrogel qui gonfle dans l'estomac et qui fait manger moins ? Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

Vos réactions : il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez la première personne à donner un avis en cliquant ici.

Photo portrait de l'auteur Sandra Maribaux
×

Cet article est basé sur des preuves scientifiques, écrit par des experts et vérifié par des spécialistes.


Notre équipe de nutritionnistes, de diététiciens et de coachs sportifs s'efforce d'être objective, impartiale, honnête et de présenter les deux côtés de la médaille.


Nos articles contiennent des références scientifiques. Elles sont soit indiquées à la fin des articles dans une liste de références, soit indiquées sous forme de nombres mis entre parenthèses (1, 2, 3). Les nombres sont des liens cliquables, renvoyant vers des articles scientifiques évalués par des pairs.