Causes de la cellulite, solutions et traitements anticellulite

Auteur Sandra Maribaux
Auteur : Sandra Maribaux, publié le 23/11/2011
Relu par le comité de rédaction

L'accumulation d'amas graisseux sous la peau donne un aspect disgracieux. Voici les causes et les diverses réponses à ce problème.

A un certain point dans leur vie, la plupart des femmes (et certains hommes) sont embêtées à un degré variable par le problème de la cellulite. Il s'agit d'une substance grumeleuse qui fait ressembler la peau sur les cuisses et les fesses au lait caillé ou à une peau d'orange.

Bien que son nom puisse sonner comme une maladie, la cellulite n'est ni plus ni moins qu'une graisse normale (des amas graisseux plus exactement) qui se trouvent sous la peau. Cette masse grasse a une apparence cahoteuse parce qu'elle pousse contre les tissus conjonctifs à l'intérieur de la peau, amenant la peau située au-dessus d'elle à se plisser.

Rappelons que les tissus conjonctifs assurent l'isolation et la stabilité nécessaires entre les différents organites, permettant leur bon fonctionnement, sans gêner les structures adjacentes. Sa composition est essentiellement faite de collagène, un tissu élastique présentant une grande résistance à la traction offrant à la peau sa capacité à s'étendre et à revenir à la normale.

Bien que la cellulite ne soit pas nuisible, de nombreuses femmes (puisque 98% des cas de ce problème esthétique les concerne) sont prêtes à faire beaucoup d'efforts pour s'en débarrasser, créant un grand marché pour les crèmes anticellulite et autres traitements promettant de lisser les cuisses.

Pour information, la cellulite est également appelée la "lipodystrophie superficielle". Son nom scientifique est PEFS (panniculopathie oedémato-fibro-sclérotique).

Remarquez aussi que bien que les personnes obèses puissent présenter un développement de lipodystrophie superficielle plus prononcé, celles qui ont moins de graisse (et plus de muscle par définition) ont de la PEFS seulement à une visibilité inférieure. L'obésité n'est en elle-même pas la cause de la peau d'orange.


> Types

1) Le premier type de lipodystrophie superficielle est une compression ou pincement de tissus dans les fesses ou les cuisses. Par exemple l'apparence de matelas sur vos cuisses, particulièrement quand vous vous asseyez avec des jambes croisées, peut être associée à la cellulite.

La compression des chambres de cellules graisseuses sous la peau est considérée comme responsable de cela et est typique à presque toutes les femmes.

2) Le second type de PEFS est la peau d'orange ou l'apparence de matelas qu'une femme peut avoir dans sa posture naturelle ou quand elle se couche.


> Causes

Même si la cellulite est une graisse, l'avoir ne veut pas dire que vous êtes en surpoids. Des personnes de corpulence mince peuvent malgré tout avoir ce type d'amas graisseux sous leur peau, ce qui donne une apparence de peau d'orange peu reluisante. Toutefois, si vous souffrez de surcharge pondérale, perdre du poids peut réduire le problème de lipodystrophie superficielle.

Le facteur principal du développement de la cellulite est le simple fait d'être... une femme. Les gènes jouent également un rôle important. Si d'autres femmes dans votre famille ont une lipodystrophie superficielle, il y a un grand risque pour que vous l'ayez aussi.

D'autres facteurs qui influencent la quantité de PEFS dont vous avez et sa visibilité comprennent :
  • Une alimentation déséquilibrée,
  • La génétique et l'hérédité,
  • Le tabagisme (qui endommage le tissu conjonctif),
  • Un régime amaigrissant à la mode ou trop hypocalorique (provoquant l'effet yo-yo et la reprise de poids ainsi qu'une conservation excessive de graisses),
  • Un métabolisme ralenti,
  • La prise de certains médicaments (comme les pilules minceur, les diurétiques, les somnifères, les pilules contraceptives, etc.),
  • Un manque d'activités physiques (un style de vie sédentaire),
  • Les changements hormonaux,
  • La déshydratation,
  • La masse de graisse totale dans le corps,
  • L'épaisseur et la couleur de votre peau.


> Solutions et traitements

Bien qu'il existe de nombreux produits et moyens de traiter ce problème esthétique qui promettent de s'en débarrasser sur les cuisses et les fesses, il n'y a que peu de preuves que la plupart d'entre eux fonctionnent bien ou pendant longtemps. Voici ce que vous devriez savoir sur les quelques choix les plus courants :

1) Les crèmes anticellulite
Présentées comme capables de dissoudre la graisse et de lisser la peau, de nombreuses crèmes anti-cellulite contiennent de l'aminophylline, un médicament vendu sur ordonnance et approuvé pour traiter l'asthme.

Il n'existe aucune preuve scientifique que ce type de crèmes soit efficace contre la cellulite, et pour certaines personnes elles peuvent carrément être nocives. Leur effet apparent sur la lipodystrophie superficielle peut être dû à un rétrécissement des vaisseaux sanguins, et au fait qu'elles forcent l'eau à partir de la peau, ce qui pourrait être dangereux pour les personnes souffrant des problèmes circulatoires.

Par ailleurs, l'aminophylline peut provoquer une réaction allergique chez certaines personnes.


2) La liposuccion
Il s'agit d'une intervention chirurgicale destinée à enlever les dépôts de graisse du corps. La liposuccion est conçue pour ôter la graisse profonde et non la cellulite (qui se trouve juste sous la peau).

L'Académie Américaine de Dermatologie avertit que la liposuccion pourrait en fait aggraver l'apparence de la cellulite, en créant davantage de dépressions dans la peau.


3) La mésothérapie
Il s'agit d'une thérapie européenne conçue à l'origine pour soulager la douleur des affections cutanées inflammatoires. La mésothérapie consiste à injecter des substances telles que vitamines, minéraux, acides aminés et enzymes dans le tissu localisé juste sous la peau.

Bien que la mésothérapie puisse décomposer la graisse et apporter une légère amélioration de l'apparence de la cellulite, elle constitue néanmoins un risque d'effets indésirables, notamment le gonflement ou l'infection de la peau, ainsi que des contours irréguliers chez certaines personnes.


4) Le massage et les traitements spa
Les massages et autres soins esthétiques peuvent avoir une incidence temporaire sur l'aspect peau d'orange de la peau, mais ils n'ont pas la capacité d'éliminer la cellulite. Tout effet reste de courte durée et sans doute en raison de la suppression de l'excès de liquide (rétention d'eau).

La lipocavitation, le drainage lymphatique, le Hydro-Jet et le palper-rouler sont des exemples de massage pouvant contribuer à améliorer l'esthétique d'une peau d'orange et à combattre la surcharge pondérale.

L'endermologie et la thérapie par ondes acoustiques sont également d'autres types de traitement agissant en contact avec la peau (massage avec un machine spéciale dans les deux cas).


5) Le Derma Roller pour provoquer la néo-collagénose
Il s'agit d'une technique de chirurgie esthétique peu connue en France. Elle est désignée par les termes techniques de "DermaRoller" ou de "Médical Roller". Cette technique stimule les niveaux moyens et profonds du derme (il faut se rappeler à ce propos que les cellules du derme fabriquent le collagène).

Cette technique fait l'objet de nombreuses études actuellement aux Etats-Unis. Le DermaRoller ne détruit pas l'épiderme. Après la première séance de traitement, la peau commence sa réparation, la globalité des procédures de réparations de tissus de la peau est améliorée, et une néo-collagénose survient. Il s'agit donc en résumé d'une restauration du derme. Le problème est que relativement peu de centres médicaux offrent ce traitement en France.


6) Les techniques du futur
Bien que les thérapies actuelles ne soient pas vraiment efficaces pour réduire la cellulite, les médecins sont en train de chercher de nouvelles thérapies utilisant les lasers et les sources de lumière pour traiter ce problème esthétique.

Une procédure implique des diodes électroluminescentes rouges et/ou infrarouges pour émettre certaines longueurs d'onde connues pour perturber le tissu adipeux, l'amenant à se rétrécir. Cette procédure est combinée avec des rouleaux (comme le Derma Roller) et des aspirations pour adoucir les bandes fibreuses du tissu conjonctif qui causent l'aspect capitonné sur la peau.


7) Réajustement alimentaire et activités physiques
Bien que les procédures du futur puissent tenir leur promesse, pour l'instant, la meilleure option reste de rendre votre alimentation plus saine et équilibrée et de faire davantage d'exercice physique (et si nécessaire de perdre du poids).

Les experts conviennent que la routine d'entraînement anticellulite la plus efficace est celle qui intègre des exercices aérobics et de musculation, avec un régime alimentaire riche en riche en fruits, légumes et fibres.

Et même si vous ne pouvez pas modifier l'épaisseur de votre peau (qui reste un facteur de la cellulite), l'ajustement alimentaire et sportif pourrait aider à changer sa couleur. La lipodystrophie superficielle a tendance à être moins visible sur la peau foncée si vous faites les ajustements nécessaires en termes d'alimentation et sportifs.


Astuce : si vous prévoyez d'être en maillot de bain ou en short, appliquer un autobronzant peut aussi rendre les bosses et les fossettes sur les cuisses moins visibles.


Quelle autre solution utilisez-vous pour combattre la cellulite ? Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

Vos réactions : il n'y a pas encore de commentaire sur cet article. Soyez la première personne à donner un avis en cliquant ici.

Photo portrait de l'auteur Sandra Maribaux
×

Cet article est basé sur des preuves scientifiques, écrit par des experts et vérifié par des spécialistes.


Notre équipe de nutritionnistes, de diététiciens et de coachs sportifs s'efforce d'être objective, impartiale, honnête et de présenter les deux côtés de la médaille.


Nos articles contiennent des références scientifiques. Elles sont soit indiquées à la fin des articles dans une liste de références, soit indiquées sous forme de nombres mis entre parenthèses (1, 2, 3). Les nombres sont des liens cliquables, renvoyant vers des articles scientifiques évalués par des pairs.