Calculer votre IMC

> Définition et calculatrice

Quand vous calculez votre Indice de Masse Corporelle (en anglais BMI, pour "Body Mass Index"), vous allez évaluer votre matière grasse et déterminer votre corpulence. Avant de calculer l'IMC plus bas sur cette page, précisons davantage l'utilité de cet indice.

Calculer l'Indice de Masse Corporelle vous permet de chiffrer votre excès de poids (ou votre insuffisance pondérale, ce qui arrive quand vous avez un poids corporel insuffisamment élevé) et savoir quel poids vous convient pour garder une bonne santé.

Beaucoup considèrent que le calcul de l'IMC permet d'obtenir un meilleur indicateur que le poids idéal (qui, quant à lui, est calculé avec différentes formules dont la formule de Lorentz).

Le BMI se calcule en fonction de la masse (en kilogrammes) et de la taille (en mètres).

Voici la formule de calcul : IMC = masse / taille².

Le résultat du calcul de cet indice reste valide seulement pour un adulte de 18 à 65 ans. Ce calcul reste une indication (il n'est donc pas une référence absolue ni idéale) et intervient dans le calcul de l'IMG (indice de masse grasse).


Votre poids :
kg (exemple : 75,5)
Votre taille :
mètre (exemple : 1,75)


Résultat du calcul :
Votre IMC :
Interprétation
de votre IMC :



> Comment interpréter le résultat ?

IMC (taille / masse²)
Interprétation
Risques de maladies
moins de 15
Famine
Extrêmement élevés
15 à 18,5
Maigreur
Accrus
18,5 à 25
Corpulence normale
Faibles
25 à 30
Surpoids
Accrus
30 à 35
Obésité modérée
Elevés
35 à 40
Obésité sévère
Très élevés
plus de 40
Obésité morbide / massive
Extrêmement élevés

Les valeurs de 18 et 25 constituent des repères communément admis pour un Indice de Masse Corporelle normal (donc présentant un rapport de risque acceptable, donc dans la norme statistique). Mais il faut savoir cependant que la mortalité (statistique) commence à augmenter à partir d'un IMC de 21. Cette hausse de la mortalité est une moyenne toutes causes confondues, mais on constate particulièrement une hausse des décès dus aux maladies cardio-vasculaires, aux cancers, au diabète, aux accidents au fur et à mesure de l'augmentation de cet indice.


Toutefois, sachez que l'Indice de Masse Corporelle ne prend pas en compte la proportion de masse musculaire ni de masse osseuse. Il est donc inadapté sur certaines populations (femmes enceintes, personnes gravement malades, etc.) et en particulier les sportifs, qui se retrouvent alors très souvent en surpoids (selon ce mode de calcul) alors que leur forme physique est souvent meilleure que la moyenne des individus. Il est également inadapté aux personnes géantes ou naines, ainsi qu'aux personnes amputées.

Si votre IMC est inférieur à 18,5 nous vous conseillons de lire cet article pour prendre du poids sainement puis de consulter votre médecin traitant.


> Tableau des arrondis de l'IMC

Cliquez sur l'image ci-dessous pour l'agrandir et pouvoir l'imprimer.

Tableau de l'Indice de Masse Corporelle


> L'Indice de Masse Corporelle de la population française

IMC (kg/m²)
Pourcentage
en 2006
moins de 18,5
4,9 %
18,5 à 25
53,5 %
25 à 30
29,2 %
30 à 40
11,6 %
plus de 40
0,8 %


> Le saviez-vous ?

L'Organisation Mondiale de la Santé a déterminé l'Indice de Masse Corporelle en tant que norme afin d'estimer plus facilement les dangers causés par les kilos en trop dans le corps d'une personne adulte. Cette organisation a aussi recommandé des intervalles normalisées (maigreur, indice normal, surpoids, obésité) en s'appuyant sur la corrélation remarquée de manière statistique entre le BMI et le taux de mortalité.

L'Indice de Masse Corporelle fût créé par le belge Adolphe Quételet (1796-1874), un scientifique célèbre (expert en astronomie et en mathématiques, il fût l'un des bâtisseurs de la statistique contemporaine). L'IMC est par ailleurs parfois désigné sous le nom d'Indice de Quételet.

Les entreprises américaines du secteur de l'assurance santé utilisent l'Indice de Masse Corporelle pour estimer les risques d'accident cardiovasculaire chez leurs assurés à partir d'informations réduites. Ces entreprises font fluctuer les primes sollicitées selon cet indice.

Les accidents cardiovasculaires sont souvent rares avant l'âge de 65 ans, et il subsiste beaucoup de façons nettement plus rigoureuses d'évaluer ce risque : taux de cholestérol total dans le sang, rythme cardiaque observé pré-efforts et post-efforts... Mais il s'agit de tests rigoureux que les entreprises d'assurance ne peuvent pas réclamer à leurs clients assurés de manière légale.

Le BMI reste avant tout avantageux pour que nous nous rendions compte de l'accroissement des facteurs de risques. L'Indice de Masse Corporelle n'a pas pour objectif la détermination précise d'une valeur de masse grasse, et encore moins de masse des muscles ou de masse des os.


> À voir aussi





Recevez gratuitement notre newsletter :