Être obsédés par la perte de poids peut vous faire grossir

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 16/08/2011

L'obsession par une perte de poids n'est rarement bénéfique. Voici pourquoi ne faurait-il pas être obsédés par la perte de poids.

Avez-vous déjà tenté de perdre des kilos en trop, seulement pour vous rendre compte que vous allez chercher souvent dans la cuisine des grignotages mauvais pour votre santé ? Ou avez-vous déjà réussi à ignorer votre faim, tout en rêvant à votre prochain repas, en salivant sans cesse ?

Si vous vous rendez compte que votre obsession par la perte de poids exacerbe vos troubles de comportement alimentaire, alors vous êtes en bonne voie pour assainir votre relation avec la nourriture.

Trop vous focaliser sur l'amaigrissement, au point d'en faire une hantise, est l'une des raisons pour lesquelles vous pouvez soit prendre du poids soit ne pas pouvoir maigrir soit grossir après avoir maigri, dans 98% des cas de prise de poids.

Comment est-ce possible ? Avez-vous déjà dit ou entendu quelqu'un dire "Je donnerai tout pour lui ressembler, il/elle est si mince" ? Les voeux pieux engendrent souvent des pensées obsédantes, qui favorisent typiquement la mentalité "Je vais croire et essayer n'importe quoi". Or cela mène à des mesures drastiques, à la culpabilité, à la frustration, à l'impossibilité d'atteindre votre objectif de poids.

Certaines personnes essaient désespérément de perdre ces derniers 5 kilos pour devenir un "modèle parfait de santé et de beauté". Elles font une fixation sur la nourriture. Elles passent des heures à planifier et à préparer des repas sains pour avoir à portée de main au cas où elles auraient faim.

Elles pensent qu'en étant obsédés par leur perte de poids, elles étaient logiquement en train d'éviter de faire de mauvais choix alimentaires, mais certaines d'entre elles finissent par manger l'équivalent de deux jours de ces "repas sains pour maigrir" en un seul repas.

Parfois elles prennent une collation saine l'après-midi, mais qui ressemble plutôt à un vrai repas, avant de trop manger au dîner parce qu'elles s'inquiètent de ne plus disposer de choix alimentaires sains. Toute cette obsession (notamment de toujours manger sainement) risque fortement de leur faire grossir.

Le problème est que "tout ce sur quoi l'on se focalise grandit". Plus ces personnes se concentraient sur leur perte de kilos en trop, essayant de ne pas trop manger ni de manger de manière malsaine, et plus elles risquent de vouloir manger puis de grossir.

Si nous vous disons "Pensez à n'importe quoi sauf aux éléphants roses. Pensez-vous actuellement aux éléphants ?", la majorité d'entre vous risquent de répondre "Oui". Parfois la meilleure chose que vous pouvez faire pour mincir reste d'oublier la perte de poids.

Découvrez par la même occasion les différentes causes possibles pouvant expliquer pourquoi vous ne maigrissez pas malgré tous vos efforts.

Être hantés par l'amincissement amène souvent les gens à faire des régimes à la mode, qui sont souvent déséquilibrés nutritionnellement, limitant sérieusement la consommation calorique (régimes très hypocaloriques) ou faisant jeûner, prendre des médicaments amaigrissants ou des coupe-faims, ou encore utiliser des gadgets trop surmédiatisés.

Toutes ces méthodes échouent à vous faire maigrir parce qu'elles se concentrent trop sur une perte de poids rapide au détriment de la masse musculaire (qui fond) et de la santé globale. Ces méthodes sont également irréalistes, infaisables sur une longue période de temps et potentiellement dangereuses.

Un amaigrissement rapide est typiquement le résultat d'une perte d'eau et de muscle dans le corps, avec très peu de graisse corporelle brûlée au final. Cela se produit parce que l'organisme entre en mode auto-préservation. En d'autres termes, le corps pense que vous êtes en train de vous affamer, et cela déclenche la sécrétion de diverses hormones qui démarrent le processus de sabotage.

L'une de ces hormones est le cortisol, parfois appelé l'hormone du stress, qui décompose le tissu musculaire, libérant les protéines qui peuvent être converties en sucre. Ce dernier est alors utilisé pour répondre aux besoins en énergie.

Toutefois, perdre du muscle signifie perdre le tissu organique même qui utilise la graisse corporelle comme sa principale source d'énergie. Donc, moins vous avez de masse musculaire, plus votre moteur de combustion de graisse est petit. C'est comme si vous changiez le moteur V8 dans votre voiture par un moteur V4, lequel des deux moteurs pensez-vous va brûler moins d'essence ?

Quand la perte de poids devient une manie, cela cause également une quantité significative de stress et de frustration, surtout si vous vous pesez tous les matins.

Une femme est obsédée par son poids en se pesant trop souvent


Cette tension élevée, cette anxiété, cette culpabilité et cette frustration favorise encore plus de sécrétion de cortisol. Etant donné que les fluctuations quotidiennes de poids peuvent être un résultat des changements hormonaux provoquant la rétention d'eau ou la perte d'eau, regarder la balance monter et descendre d'un jour à l'autre est un exercice futile.

Une alternance plus efficace consiste à remplacer votre pèse-personne par un mètre ruban (mètre de couturière) et un instrument qui mesure le pourcentage de masse grasse dans le corps. Mesurer la circonférence de votre tour de taille et analyser le pourcentage de votre masse grasse sont définitivement de meilleurs indices santé que le simple poids corporel.

Si vous réduisez votre tour de taille alors que vous ne perdez plus de poids, cela vous permettra de moins subir l'obsession de maigrir. Lisez aussi les 5 plus mauvaises habitudes pour le tour de taille en cliquant ici.

Prendre des médicaments pour maigrir, qu'ils soient en vente sur ordonnance ou sans prescription, peut être contre-productif et dangereux. Encore une fois, supprimer l'appétit par des pilules coupe-faim finira par échouer parce que l'organisme ralentira son métabolisme comme nous l'avons indiqué plus haut.

Plus important encore, certains coupe-faims comme la sibutramine augmentent le risque d'hypertension, de crise cardiaque et de congestion cérébrale, tandis que des traitements "absorbeurs de graisses" comme Xenical et Alli peuvent causer des carences en vitamines A, D, E et K (des vitamines solubles dans la graisse) ainsi qu'un dysfonctionnement du foie.

Quelle est alors la solution ? Les experts conseillent de ne plus avoir l'idée fixe de perdre du poids et de chercher plutôt à retrouver une meilleure santé et une meilleure forme en faisant des changments de style de vie adéquats.

Apprenez à contrôler votre santé et votre condition physique en mangeant sainement, en faisant du sport et notamment en prenant des suppléments. Ce sont les clés pour réussir à maigrir durablement, sans grossir après avoir terminé un régime amaigrissant.

Adopter une alimentation bien équilibrée qui incorpore des aliments de bonne qualité et des ingrédients que vous contrôlez la préparation, prendre des suppléments essentiels et faire de l'entraînement croisé (aérobic et musculation) sont des facteurs de style de vie qui ont fait leurs preuves pour améliorer votre santé et votre forme physique. La graisse corporelle s'en ira en conséquence.

Une fois que ces choses deviennent une routine tout comme le fait de brosser vos dents ou de prendre une douche, vous ne serez plus jamais hyper préoccupés par le besoin de maigrir, ni par le risque de regrossir.

Arrêtez de penser en permanence à votre perte de kilogrammes superflus au point d'en être maniaque, et commencez à aimer votre corps. Faites des choix alimentaires sains en fonction de ce dont vous pensez vous convenir à chaque moment, au lieu de manger les nourritures dont vous pensez devoir manger parce qu'elles sont très pauvres en calories.

Si vous mangez ce que vous voulez vraiment mais en modération, vous allez vous sentir rassasiés et mangerez très probablement moins au final. Vous allez alors perdre du poids sans même essayer trop durement.

Lisez aussi nos conseils pour ne plus enchaîner régime sur régime et tomber dans une spirale infernale.

Regardez aussi cette vidéo qui montre comment une personne obsédée par son poids peut gâcher la vie de son entourage :



Et vous, pensez-vous qu'être obsédés par la perte de poids peut vous faire grossir ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Byba  |  06 novembre 2016, 00:39
Merci pour l'article. Je vis dans ce tourment depuis 1 an. J'ai 15 kg a perdre et je me sens mal. Tellement vrai ce que vous dites sur les coupe faim qui font grossir les etats mentaux comme le mien. Je suis a la veille de debuter 5 jours de Dukan mais apres cet article qui m'a faite pleurer tellement je me suis reconnue, j'ai eu le declic. J'arrête tout.
Merci merci merci
Emilie  |  21 avril 2016, 23:53
Bonsoir!et bien je suis tout à fait dans cette spirale, et je suis justémet entrain de me nettoyer la cervelle pour éviter d'y penser mais je n ai pas encore trouver le truc qui m en éloignerai.
J ai 32 ans et déjà vu 7 diététiciens nutritionnistes,dernier régime en date dukan!j'ai tt repris plus 5. Jsui arrivée à 110kg max j'étais désespérée...total...je suis allée me faire opérée d une sleeve. Et devinez quoi!?je n ai perdu que 20kg. Et j ai appris qu après en allant voir la psy que chez les compulsifs comme moi il y a moins de résultats et c'est pour ça que je dois voir la psy!si j avais su...du coup mon chirurgien ma parler qu au pire on pouvait faire un by pass d ici quelques années. Mais bon non c'est pas le but!je veux me sortir ça de la tête absolument. Je continue la psy et même hypnose. Et en parallèle aussi des livres qui m aide à travailler sur moi même en dehors des séances. Je veut vivre normalement !
Fourrier  |  24 juillet 2015, 00:48
C top!!!!....TRès jute, tout ce pt'it bla-bla!
estelle  |  19 février 2015, 21:47
Merci pour l'article.
Je suis dans ce cas, je suis hantée par ma perte de poids.
J'ai perdu 20kg en 1 an, en supprimant quasiment tous le sucre et malheureusement tous féculent. Depuis 6 mois je fais beaucoup d'écart, mon poids peux varier de 5kg en 1 semaine, tous écart me fais grossir.
Psychologiquement je suis obsédée par mon poids, je penses à sa tous les jours, a chaque repas, culpabilise des que je mange même des pâtes.. Plus j'y pense et plus je grossis. Le soucis c'est que je n'arrive plus a me raisonner, je me suis trop priver de tous ce que j'aimé durant 1 an et malgré les superbe résultats je n'arrive pas a me détacher de ce cercle vicieux. Plus on pense à son poids, moins on maigris c'est vrai.
Cette été je suis partis en vacance dans ma famille, je n'ai donc presque pas cuisiner et m'étais préparer psychologiquement à manger plus gras et moins light que chez moi, et j'ai passé 3 semaines à ne presque plus penser a mon poids tous en faisant attention au quantité mais sans privation et surprise apres 1 mois de vacance maigris de 3kg, je suis rentrée, repris mon train train quotidien légumes, fruits ++ et grossis immédiatement. Je ne sais plus comment vivre normalement.
Les regimes peuvent détruire psychologiquement, je peux dire maintenant que j'ai un problème avec la nourriture ce n'étais pas le cas avec 20 kg de plus j'avais juste un bon coup de fourchette..
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :