Cuivre : bienfaits santé de cet oligo-élément, risques de carence

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 10/07/2011

Certains oligo-éléments sont vitaux à une bonne santé, le cuivre en fait partie. Voici ses bienfaits santé et les effets d'une carence.

Pourquoi l'oligo-élément cuivre est important pour une bonne santé ? Garder la santé exige une alimentation adéquate en en protéines, glucides, lipides (graisses), vitamines et minéraux. Les oligo-éléments essentiels, comme le cuivre, sont des nutriments nécessaires seulement en très petites quantités (c'est pourquoi ils sont appelés "micro-nutriments"). D'ailleurs, si le cuivre était consommé en quantité excessive, il devient toxique pour l'organisme. Lisez aussi les nutriments vitaux au corps (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=861).

Le cuivre est nécessaire à la croissance, au développement et au maintien des os, des tissus conjonctifs, du cerveau, du coeur, et de nombreux autres organes. Il est impliqué dans la formation des globules rouges, l'absorption et l'utilisation du fer, et la synthèse et la libération des protéines et enzymes. A leur tour, ces enzymes produisent de l'énergie cellulaire et régulent la transmission nerveuse, la coagulation du sang, le transport de l'oxygène. Le cuivre stimule le système immunitaire pour combattre les infections, réparer les tissus blessés et favoriser la guérison. Le cuivre aide aussi à neutraliser les radicaux libres qui peuvent causer des dégâts aux cellules. Lisez aussi : Enzymes pour la digestion et l'absorption des nutriments (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=1146).


> Bienfaits santé du cuivre
Le cuivre a plusieurs rôles importants à jouer dans le maintien d'un corps sain. Voici ses effets bénéfiques sur :
  • L'arthrite : les actions anti-inflammatoires du cuivre peuvent aider à réduire les symptômes de l'arthrite. Le marché est également inondé de bracelets de cuivre ainsi que d'autres accessoires contenant du cuivre pour aider à soigner cette maladie. Le cuivre fonctionne aussi comme un remède maison pour l'arthrite. L'idée consiste à mettre de l'eau dans un récipient en cuivre pendant une nuit, afin de laisser s'accumuler des traces de cuivre (dans l'eau) qui sont bénéfiques pour renforcer le système musculaire. Lisez aussi : Mincir pour diminuer les douleurs causées par l'arthrite (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=551).

  • La croissance : le cuivre est essentiel à une croissance normale et une bonne santé. Ainsi, il est très important d'inclure ce minéral sous forme équilibrée dans l'alimentation régulière de toute personne. Cet oligo-élément est utile dans la protection des systèmes squelettique, nerveux et cardiovasculaire.

  • La pigmentation des cheveux et des yeux : le cuivre est un élément vital de la mélanine, un pigment naturel de couleur sombre qui donne la coloration à la peau, aux cheveux et aux yeux. La mélanine peut être produite par les mélanocytes seulement en présence d'une cupro-enzyme appelée tyrosinase. La prise de suppléments de cuivre contribue à protéger les cheveux grisonnants.

  • Les tissus conjonctifs : le cuivre est un micronutriment important qui joue un rôle essentiel dans la synthèse de l'hémoglobine, de la myéline, de la mélanine et du collagène. Cet oligo-élément contribue à protéger la gaine de myéline entourant les nerfs. Il est également impliqué de manière active dans la production de l'élastine (un élément du tissu conjonctif).

  • Le cerveau : le cuivre est largement connu comme un stimulant du cerveau. Certains experts l'appellent "nourriture du cerveau". Toutefois, la teneur en cuivre dans l'alimentation doit être en bonnes proportions. L'excès de cuivre n'est pas non plus bénéfique pour le cerveau. Cet oligo-élément a une fonction de contrôle à jouer pour le cerveau et donc une supplémentation de cuivre doit être équilibrée. Lisez aussi : Quelle alimentation adopter pour rendre le cerveau plus puissant ? (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=1011)

  • L'utilisation du fer et du sucre : le cuivre favorise l'absorption du fer dans le tractus intestinal. Cet oligo-élément contribue aussi à l'utilisation du sucre dans l'organisme.

  • Les réactions enzymatiques : le cuivre est soit un élément soit un cofacteur de 50 enzymes différentes, qui prennent part à diverses réactions biologiques dans le corps. Ces enzymes peuvent fonctionner correctement uniquement en présence de cuivre.

  • Le vieillissement : le cuivre est un antioxydant puissant, qui travaille en présence d'une enzyme antioxydante appelée superoxyde dismutase, pour protéger les membranes cellulaires des radicaux libres. Lisez aussi : Que manger pour combattre le vieillissement ? (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=659)

  • La production d'énergie : le cuivre est essentiel à la synthèse de l'adénosine triphosphate, qui est un entrepôt de l'énergie du corps humain. La cupro-enzyme "cytochrome c oxydase" affecte la production d'énergie intracellulaire. Elle agit comme catalyseur dans la réduction de l'oxygène moléculaire à l'eau, au cours de laquelle l'enzyme produit un gradient électrique utilisé par les mitochondries pour synthétiser l'ATP (adénosine triphosphate, une molécule vitale pour le stockage d'énergie).

  • Les bactéries : des études ont montré que le cuivre peut détruire ou inhiber la croissance des souches bactériennes telles que E. coli. Lisez aussi : Ce qu'il faut savoir sur l'intoxication alimentaire (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=1044).

  • La thyroïde : le cuivre a un rôle important en assurant le bon fonctionnement de la glande thyroïde.

  • La formation de l'hémoglobine : le cuivre aide la production des globules rouges et des cellules osseuses.

  • Le système immunitaire : le cuivre joue un rôle important dans le processus de guérison et assure une meilleure cicatrisation. Cet oligo-élément agit comme un très bon bâtisseur du système immunitaire. Il fonctionne également comme un remède aux problèmes anémiques. Lisez aussi : Rendre le système immunitaire plus fort en maigrissant légèrement (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=680).

  • Le cholestérol : des études ont montré que le cuivre peut réduire le niveau du "mauvais" cholestérol (le cholestérol LDL) et aider à augmenter le taux du "bon" cholestérol (le cholestérol HDL). Découvrez aussi les 5 meilleurs aliments contre le cholestérol (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=880).


> Quelles sont les bonnes sources alimentaires de cuivre ?
Le cuivre et d'autres oligo-éléments essentiels ne peuvent pas être formés par le corps humain. Ces minéraux doivent être ingérés via l'alimentation. Les meilleures sources alimentaires de cuivre incluent les fruits de mer (surtout les crustacés), les organes des animaux (comme le foie), les grains entiers, les noix, les raisins secs, les légumineuses (haricots, lentilles, etc.) et le chocolat. Lisez aussi : Vertus des grains entiers, conseils pour augmenter leur consommation (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=902).

D'autres sources alimentaires qui contiennent du cuivre incluent les céréales, les pommes de terre, les pois, la viande rouge, les champignons, certains légumes à feuilles de couleur vert foncé (comme le chou frisé), et certains fruits (comme la noix de coco, la papaye, les pommes). Le thé, le riz et le poulet sont relativement pauvres en cuivre mais finissent par apporter une quantité raisonnable de cuivre au corps parce qu'ils sont consommés en volumes significatifs. Lisez aussi : Bienfaits santé de la papaye, contribue-t-elle à une perte de poids ? (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=962)

Bien que les principales sources alimentaires de cuivre varient régionalement, géographiquement et culturellement, une alimentation équilibrée semble apporter assez de cuivre à la plupart des gens.

Dans les pays en voie de développement comme dans les pays développés, les adultes, les jeunes enfants et les adolescents qui mangent les grains, le millet, le tubercule, ou le riz ainsi que des légumineuses ou de petites quantités de poisson ou de viande, quelques fruits et légumes, et certaines huiles végétales sont susceptibles d'obtenir assez de cuivre si leur consommation totale de nourriture est suffisante en calories. Dans les pays développés où la consommation de viande rouge est élevée, l'apport en cuivre est également susceptible d'être suffisant. Lisez aussi : Huiles hydrogénées : Quels dangers ? Pourquoi font-elles grossir ? (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=1083)


> Le corps absorbe-t-il facilement le cuivre à partir de tous les aliments ?
Non, la quantité de cuivre disponible pour l'absorption dépend de la forme chimique du cuivre dans les aliments, de la composition de l'alimentation totale, de la santé et du bien-être nutritionnel de la personne.

Les gens qui souffrent de problèmes digestifs chroniques peuvent être incapables d'absorber des quantités suffisantes de cuivre, même si les aliments qu'ils consomment sont riches en cet oligo-élément. Certaines formes de cuivre ne sont pas solubles dans les acides de l'estomac et ne peuvent pas être absorbées par l'estomac ou l'intestin grêle. Lisez aussi nos trucs pour faciliter la digestion (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=376).

En outre, certains aliments peuvent contenir des fibres indigestibles qui se lient avec le cuivre et l'empêchent d'être absorbé. Des apports élevés en vitamine C, en zinc et en fer peuvent aussi diminuer l'absorption du cuivre.


> Pouvez-vous souffrir d'une carence ou d'une toxicité de cuivre ?
Vous pouvez en effet souffrir d'une carence en cet oligo-élément. Si le cuivre n'est pas suffisamment consommé, les réserves de cuivre dans le foie seront vidées et le manque de cuivre peut conduire à une maladie ou une lésion tissulaire (voire un décès dans certains cas extrêmes).

Vous pouvez également souffrir d'une intoxication au cuivre. Si vous ingérez trop de cuivre, le surplus de cet oligo-élément peut devenir toxique, ce qui peut également mener à des lésions tissulaires et à des maladies.

Cependant, entre ces deux extrêmes, le corps humain est remarquablement capable d'équilibrer un large éventail des apports en cuivre pour les besoins des personnes en bonne santé.

Bien qu'une carence ou un excès de cuivre soit très rare, l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) est davantage inquiète par une carence en cuivre. Récemment, des inquiétudes ont été soulevées au sujet de la carence marginale en cuivre. Il s'agit d'une carence qui n'est pas assez grave pour causer des maladies médicalement détectables ou des lésions de tissus, mais qui peut nuire à la bonne santé de manière subtile, comme une moindre résistance à une infection, des problèmes de reproduction, une fatigue générale ou la faiblesse, un fonctionnement cérébral affaibli. Davantage de recherches scientifiques sont nécessaires pour évaluer la nature et l'étendue de ces préoccupations.


> Symptômes d'une carence de cuivre
Un manque de cuivre peut présenter des symptômes suivants :
  • Anémie,
  • Température corporelle basse,
  • Fragilité des os,
  • Ostéoporose,
  • Veines dilatées,
  • Nombre de globules blancs faible,
  • Battement de coeur inégal,
  • Niveaux élevés de cholestérol,
  • Faible résistance aux infections,
  • Anomalies congénitales,
  • Pigmentation de la peau faible,
  • Troubles de la thyroïde.

Certains autres symptômes comprennent la léthargie, la pâleur, les plaies, l'oedème, le retard de croissance, la perte de cheveux, la diarrhée, le saignements sous la peau et la dermatite. Lisez aussi : Alimentation à adopter et à éviter en cas de diarrhée (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=1091).

Chez les nourrissons mâles, une carence en cuivre en héritage du syndrome de Menkes peut se produire mais plus rarement (où l'absorption naturelle du cuivre devient impossible). Une intervention médicale précoce est vitale dans de tels cas (heureusement rares).


> Combien de cuivre les adultes ont-ils besoin ?
Plusieurs organisations nationales et internationales concernées par la nutrition et la santé ont des normes de consommation de cuivre à des niveaux jugés adéquats pour maintenir une bonne santé. Ces normes, ou des valeurs nutritionnelles de référence, sont périodiquement modifiées et mises à jour au fur et à mesure que de nouvelles données scientifiques deviennent disponibles.

Les normes diffèrent parfois entre les régions et organisations. Par exemple, l'apport nutritionnel recommandé par jour en cuivre pour les hommes et les femmes adultes en bonne santé en Amérique du Nord est de 0,9 mg par jour. L'Organisation Mondiale de la Santé recommande un apport minimal acceptable d'environ 1,3 mg/jour. Ces valeurs sont jugées adéquates et sûres pour la majorité de la population. Des bienfaits santé n'ont pas été observés scientifiquement quand les gens consomment davantage que les apports recommandés de 0,9 à 1,3 mg par jour.

En Amérique du Nord, un apport maximal tolérable a été fixé à 10 mg par jour. C'est le plus haut niveau d'apport en cuivre qui ne soit pas susceptible de poser un risque à la santé de la plupart des adultes dans la population générale. En revanche, cela ne signifie pas que consommer 10 mg soit recommandé au quotidien.


> Combien de cuivre les enfants et adolescents ont-ils besoin ?
Aucune information scientifique n'est disponible concernant les besoins en cuivre alimentaire des enfants ou des adolescents. En Amérique du Nord, des apports journaliers prudents et jugés acceptables ont été estimés en partant de données des adultes. L'Organisation Mondiale de la Santé n'a toutefois pas établi des doses journalières minimales pour les enfants et les adolescents. Lisez aussi : Comment les adolescents peuvent-ils mieux contrôler leur poids ? (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=484)

Les recommandations officielles pourraient sous-estimer les besoins en cuivre pour ces 2 groupes d'âge, mais ne sont pas susceptibles de les surestimer. Les apports adéquats en cuivre sont estimés à :
  • 0,3 mg par jour pour les enfants de 1 à 3 ans,
  • 0,4 mg par jour pour les enfants de 4 à 8 ans,
  • 0,7 mg par jour pour les enfants de 9 à 13 ans,
  • 0,9 mg par jour pour les adolescents de 14 à 18 ans.

Les apports tolérables pour ces 2 groupes d'âge (c'est à dire des apports qui ne risquent pas de poser un risque de santé à la plupart des enfants dans la population générale, mais pour lesquels aucun bienfait santé supplémentaire n'est connu) sont :
  • 1 mg par jour pour les enfants de 1 à 3 ans,
  • 3 mg par jour pour les enfants de 4 à 8 ans,
  • 5 mg par jour pour les enfants de 9 à 13 ans,
  • 8 mg par jour pour les adolescents de 14 à 18 ans.


> Les femmes enceintes et celles qui allaitent ont-elles besoin de plus de cuivre ?
Une présence suffisante de cuivre chez le foetus et les nourrissons est essentielle pour la croissance et un développement normal. La nature a trouvé un moyen afin que le foetus obtienne du cuivre de la mère via le placenta, et afin que les nourrissons puissent obtenir du cuivre via le lait maternel. Lisez aussi : Comment bien manger pendant que vous êtes enceinte ? (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=723)

Pour ces raisons, la grossesse et l'allaitement augmentent le besoin du corps de la femme pour le cuivre. L'apport recommandé en cuivre chez les femmes enceintes et allaitantes est légèrement supérieur à celui des femmes non enceintes ou qui n'allaitent pas et en bonne santé (environ 1 mg par jour pour les femmes enceintes et 1,3 mg par jour pour les mères allaitantes, âgées de 14 à 50 ans). Lisez aussi : Lait maternel : meilleurs aliments pour augmenter la lactation (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=1107).


> Prendre des suppléments de cuivre est-il nécessaire ?
Des suppléments de cuivre ne sont généralement pas recommandés aux adultes en bonne santé qui adoptent une alimentation bien équilibrée et qui mangent une grande variété d'aliments. Cependant, la supplémentation en cuivre est nécessaire pour les bébés prématurés ou qui ont un faible poids de naissance, pour les bébés nourris au lait non fortifié ou au lait de vache pendant la première année de vie, et pour les jeunes enfants souffrant de malnutrition. Lisez aussi : Les bébés nourris au biberon consomment plus de calories plus tard (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=705).

La supplémentation en cuivre devrait également être envisagée pour les personnes qui :
  • Souffrent de maladies qui réduisent la digestion (un danger pour les enfants souffrant de fréquents épisodes de diarrhées ou d'infections et pour les alcooliques),
  • Sont incapables de manger des quantités suffisantes de nourriture (un problème qui se pose à de nombreuses personnes âgées, aux personnes qui souffrent de trouble de conduites alimentaires, aux gens qui suivent un régime ou qui sont atteints de maladies chroniques),
  • Prennent des médicaments qui bloquent l'utilisation de cuivre par le corps,
  • Sont traités pour une anémie (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=556) par une supplémentation en fer,
  • Se remettent d'une maladie ou d'une blessure grave,
  • Sont à risque d'ostéoporose (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=926).

La supplémentation doit toujours être administrée sous la supervision d'un médecin et il faut veiller à ne pas dépasser les doses recommandées. Si les suppléments de cuivre doivent être pris, le médecin et le consommateur doivent prendre conscience que les différentes formes de cuivre présentent des taux d'absorption différents dans le corps. Par exemple, l'oxyde cuivrique est la forme la plus courante et la moins coûteuse de cuivre, mais il présente aussi le plus mauvais taux d'absorption. Le gluconate de cuivre, le sulfate de cuivre et le carbonate de cuivre possèdent des taux d'absorption beaucoup plus élevés que l'oxyde cuivrique.


Que pensez-vous des bienfaits santé de l'oligo-élément cuivre ? Avez-vous déjà souffert d'une carence en cuivre ? Partagez votre expérience avec nous. Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
christelle  |  27 septembre 2016, 19:49
bonjour, je me nomme Christelle j ai 45 ans depuis plus de 3 ans je suis fatiguée , des vertiges ,douleurs articulaires. après plusieurs examens un médecin m'a trouvé une ceruloplasmine basse et le cuivre bas depuis plus d un an. un autre médecin m'a prescrit des ampoules de cuivre pendant un mois mais rien n'y fait le cuivre a encore baissé. Depuis plus rien les médecin que j ai vu disent que cela n ai pas grave mais j ai un doute. ai je raison de m inquiété? merci de me répondre.
S. Pellerin  |  09 mars 2015, 19:46
en crise d'arthrose aigu jet sous les bons conseils de la naturopathe je prends du cuivre en oligo élément depuis quelques jours seulement et c'est vraiment extraordinaire. Aucune douleur, plus d'énergie. Également un grand bonheur, une diminution subite de mes chaleurs de ménopause! Cela fonctionne à merveilles pour moi, merci au cuivre!
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :