Combinaison alimentaire : y a-t-il une association d'aliments ?

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 22/07/2011

La combinaison alimentaire est une théorie ancienne, qui trouve de nombreux partisans mais également de nombreux détracteurs.

Le concept de combinaison alimentaire n'est pas nouveau, il consiste à combiner les bons aliments ensemble ou à éviter de consommer certains groupes d'aliments en la présence d'autres. Ce n'est pas un concept qui prévaut uniquement dans l'alimentation ayurvédique, il s'applique aussi dans la naturopathie occidentale. Cependant, beaucoup de gens reprochent l'absence de base scientifique à ce qu'ils considèrent comme un mythe. Consultez aussi la fiche du régime Shelton (basé sur les combinaisons alimentaires) (http://www.regimesmaigrir.com/regimes/shelton.php).

Dans cet article, RegimesMaigrir.com vous explique pourquoi certaines personnes pensent qu'il y a réellement une dissociation d'aliments (à ne pas manger ensemble), et pourquoi d'autres personnes trouvent qu'il n'y a aucune raison de croire à l'association alimentaire.


> Certains aliments ne sont pas à manger ensemble : pourquoi ?
Le socle de la théorie de combinaison alimentaire est que certains aliments peuvent être alcalins ou acides par nature, et ont besoin de certaines enzymes différentes pour leur digestion. Si ces différents types d'aliments sont combinés les uns avec les autres, ils pourraient provoquer l'indigestion, la flatulence voire certaines pathologies comme l'arthrite ou le syndrome de l'intestin irritable (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=957), ainsi que divers effets secondaires.

Voici certaines associations/dissociations d'aliments à suivre selon les partisans de cette théorie :
  • Manger les nourritures très riches en féculents et les protéines lourdes séparément, puisqu'elles n'iraient pas ensemble. Par exemple les pommes de terre et les viandes, ou encore le riz et le poulet devraient être mangés séparément. Cela pourrait sembler étrange au début, mais une digestion optimale nécessiterait que de tels aliments extrêmes "alcalins/acides" soient consommés à des moments différents.
  • Manger les fruits à part parce qu'ils se digèrent très vite. Quand les fruits sont consommés avec n'importe quel autre aliment comme les céréales ou les viandes, ils créeraient une réaction croisée, fermenter et finalement putréfier (pourrir) en libérant des gaz toxiques.
  • Manger les melons à part, en évitant de les manger avec n'importe quel autre fruit puisqu'ils pourraient ne pas être bien digérés en la présence d'autres fruits, et parce qu'ils se décomposent très facilement et rapidement.
  • Manger seulement un seul féculent à chaque repas.
  • Il ne faudrait pas mélanger les protéines animales lourdes avec les protéines végétales lourdes.
  • La théorie de combinaison alimentaire conseille d'éviter de consommer des produits laitiers avec des agrumes.
  • Il conviendrait d'esquiver les mélanges de fruits avec les pommes de terre.
  • Il ne faudrait jamais faire cuire le miel. Dans les recettes de dessert, il devrait être indiqué qu'il ne faut pas chauffer le miel et qu'il ne faut jamais le mélanger avec des quantités égales de beurre clarifié puisque cette association pourrait s'avérer toxique et vénéneuse.
  • Les boissons froides comme l'eau glacée et les boissons gazeuses ne devraient pas être bues après un repas puisqu'elles diminueraient la digestion et pourraient provoquer l'indigestion.
  • Le lait serait incompatible avec les poissons, les viandes, les melons, les produits du lait caillé (comme le tofu), les agrumes, les pains et les cerises.
  • Eviter de boire du lait de soja tout en mangeant des oeufs. Cela s'expliquerait par le fait que le lait de soja pourrait réduire l'activité de la protéase, qui est utilisée pour aider le corps humain à assimiler les protéines (or les oeufs sont très riches en protéines).
  • Les radis seraient incompatibles avec le lait, la banane et les raisins secs.
  • Les légumes de la famille des solanées (pommes de terre, tomates, aubergines, poivrons) ne devraient pas être combinés avec les produits laitiers, les melons et les concombres.
  • Les produits du lait caillé ne devraient pas être mêlés avec le lait, les boissons chaudes, les viandes, les poissons et les mangues.
  • Les oeufs ne devraient pas être mélangés avec les fruits, les fromages et les bananes.
  • Le maïs ne devrait pas être combiné avec les dattes et les raisins secs.
  • Ne mangez pas le kaki (le fruit) avec les patates douces. Ces dernières produisent de l'acide hydrochlorique dans votre estomac. Or cet acide peut contribuer à transformer le kaki en précipitant dans votre organisme. Et les précipitants peuvent devenir des pierres insolubles, que vous ne pouvez pas digérer ni expulser du corps.
  • Ne pas consommer le lait et le chocolat ensemble. Bien que le lait soit riche en protéines et en calcium, le chocolat contient de l'acide oxalique. Consommés ensemble, le calcium du lait et l'acide oxalique du chocolat pourraient se mélanger et former de l'oxalate de calcium insoluble, qui est non seulement indigeste mais pourrait aussi provoquer la diarrhée.
  • Certains fruits ne vont pas bien ensemble avec les fruits de mer. Si vous mangez des raisins, des cenelles, des grenades ou kaki avec des fruits de mer, vous risqueriez de devenir nauséeux et avoir un estomac distendu et douloureux. Et vous pourriez aussi souffrir de la diarrhée. C'est parce que ces fruits contiennent du tanin qui, quand ils sont combinés avec des protéines, pourraient produire des matières insolubles et indigestes. Il est souhaitable que vous mangiez ces fruits 4 heures après avoir mangé des fruits de mer.

Certaines de ces unions pourraient sembler incroyables mais les partisans de la théorie de combinaison alimentaire sont persuadés que respecter ces conseils fera du bien à votre tube digestif. Cela ne nuit pas non plus à la santé de les essayer, et les résultats pourraient bien changer votre perception de la manière dont vous mangez vos aliments. Lisez aussi : Comment fonctionne le tube digestif ? (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=822)


> La combinaison alimentaire est-elle un mythe ?
Beaucoup d'experts en nutrition pensent que l'idée de combiner certains types d'aliments au même repas puisse provoquer des effets secondaires (de l'indigestion à l'épuisement en passant par la prise de poids, etc.) est farfelue et ni plus ni moins qu'un mythe alimentaire (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=725).

Il existe diverses variations sur ce thème de dissociation des aliments, mais la plus courante est que les protéines et les féculents ne devraient jamais être consommés ensemble. Cette association "interdite" a une explication qui sonne très scientifique, allant dans ce sens. Les féculents exigent un environnement alcalin pour leur digestion, tandis que les protéines exigent un environnement acide pour être bien digérées. Quand vous mangez ces aliments en même temps, le système digestif se bloque puisqu'il est tiraillé dans deux directions opposées. Les aliments se bloquent alors dans votre organisme, où les glucides fermentent et les protéines pourrissent. Lisez aussi : 10 aliments interdits quand vous voulez perdre du poids (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=1126).

Quand cette théorie était mise en avant à la fin du 19ème siècle, nous ne comprenions pas encore totalement comment le système digestif humain fonctionnait. Alors nous pourrions nous montrer compréhensifs envers les personnes qui avaient inventé cette théorie de ne pas mélanger féculents et protéines. Même si leur théorie était naturellement illogique, il fallait la remettre dans le contexte historique de l'époque. Lisez aussi nos conseils pour améliorer la digestion (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=376).

Mais de nos jours, nous avons une compréhension solide de la manière dont la nourriture est digérée et nous pouvons affirmer désormais que cette idée est complètement fausse. Le problème est que certaines personnes écrivent encore des livres de régime en se basant sur cette théorie. Voici pourquoi la combinaison alimentaire ne tient pas debout (tout au moins sur le plan "féculents-protéines"). Lisez aussi : 10 mythes sur l'alimentation démystifiés (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=145).

Votre système digestif fonctionne en quelque sorte comme une station de lavage de voiture. Quand vous conduisez votre voiture à travers la station, une séquence de produits chimiques différents jaillit de divers gicleurs, visant diverses parties de votre voiture. Mais toute votre voiture passe à travers la station de lavage en une fois.

De la même manière, toute chose que vous mangez passe à travers tout votre système digestif, et le voyage intestinal est pratiquement le même, peu importe le type ou l'assemblage d'aliments que vous consommez.

Le premier arrêt, après que vous ayiez mâché et avalé vos aliments, se trouve à l'estomac. Là, la nourriture est traitée dans un bain acide, qui a plusieurs objectifs. D'abord, l'acide extermine les bactéries et d'autres pathogènes qui pourraient autrement vous rendre malades. Ensuite, le suc gastrique (l'acide de l'estomac) commence à décomposer toutes les protéines et de les préparer pour les phases ultérieures de digestion. Lisez aussi : Flore intestinale : liens entre bactéries intestinales et obésité (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=753).

Là se trouve la première fissure de la théorie de combinaison alimentaire. Un fait qui a apparemment échappé aux partisans de la théorie glucide-alcalin est qu'aucun glucide n'est ingéré sans que cela soit suivi d'une réaction acide directe dans l'estomac.

L'arrêt suivant dans la station de lavage digestive se trouve dans le petit intestin. Là, le suc gastrique est neutralisé par les sucs pancréatiques (les jus du pancréas), et cela permet une variété d'enzymes de fonctionner (puisque la plupart des enzymes ne fonctionnent pas bien dans les environnements acides). Certaines enzymes digèrent les protéines, d'autres enzymes digèrent les glucides, d'autres encore digèrent les graisses. Mais toute la gamme d'enzymes est produite à chaque fois, peu importe ce que vous mangez. Lisez aussi : Enzymes pour la digestion et l'absorption des nutriments (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=1146).

Non seulement votre système digestif est capable de digérer une association de protéines et de glucides (féculents), mais il semble surtout qu'il s'agit du paramétrage par défaut. Et il paraît parfaitement illogique de penser que le corps puisse avoir été conçu pour digérer les protéines séparément des glucides.

Il faut aussi savoir que la plupart des féculents contiennent des protéines, et vice versa. Nous pourrions passer des jours à argumenter sur la question de savoir si les humains sont conçus pour consommer les grains ou les protéines animales, mais beaucoup d'experts estiment que les humains sont conçus pour consommer du lait maternel pendant les tous premiers mois. Et imaginez-vous un seul instant que les mères qui allaitent doivent avoir un sein qui fournit uniquement des protéines et l'autre uniquement des glucides ? Il s'agit d'un exemple visuel, mais très logique et qui devrait convaincre même les plus sceptiques n'est-ce pas ? Lisez aussi : Aliments sucrés, aliments riches en sucres / glucides (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=934).

En fait, la plupart des aliments que nous pouvons identifier comme féculents contiennent des protéines. Environ 14% des calories contenues dans les spaghetti proviennent de protéines par exemple. Le riz et les pommes de terre contiennent environ 8% de calories à partir de protéines, et le pain de blé contient environ 16% de calories à partir des protéines.

D'un autre côté, les haricots et les légumineuses, c'est-à-dire les aliments qui répondent à la majorité des besoins du monde en protéines, contiennent environ autant de glucides que de protéines. Les partisants de la théorie de combinaison alimentaire n'approuveront pas du tout l'idée de manger un steak et des pommes de terre au même repas, mais approuvent un bol de soupe d'haricots noirs. Et pourtant, ces deux plats présentent à peu près la même proportion de protéines et de glucides. Lisez aussi : Bienfaits santé des légumineuses (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=877).

Maintenant, malgré les arguments implacables que RegimesMaigrir.com vient de présenter, beaucoup de gens diront que suivre les conseils de la dissociation/association alimentaire les aide à se sentir en meilleure forme ou à perdre du poids. Cela est effectivement possible.

Les règles de combinaison alimentaire présentent un avantage insoupçonné (et involontaire). Vous finissez par manger moins que vous les respectez. Les repas typiques pris au restaurant, par exemple, incluent des protéines, des féculents et des légumes. Si vous suivez les règles d'association d'aliments, quelques portions de ce repas resteront sur votre assiette. Et même quand vous faites la cuisine chez vous, pour vous-même, des études montrent que quand un repas contient moins de choses différentes (n'est pas varié), vous avez tendance à consommer moins de calories (rappelez-vous de la quantité de nourritures que vous aviez mangé la dernière fois que vous vous êtes arrêtés à un buffet). Lisez aussi les 50 façons de manger moins de calories (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=590).

Ne pas trop remplir votre estomac peut sûrement améliorer la digestion, réduire la fatigue, améliorer la perte de poids. Vous pourriez probablement obtenir les mêmes résultats en réduisant simplement les tailles des portions que vous servez à table (en mangeant moins en fait). Mais, si suivre ces règles de combinaison alimentaire semble marcher pour vous, faites-le. Sachez simplement qu'il n'y a pas de raison physiologique ou biochimique d'éviter de combiner féculents et protéines. Lisez aussi les 7 étapes vers une perte de poids permanente (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=657).

En fait, il existe au moins une raison de combiner les protéines et les féculents (au lieu de les manger séparément). Manger les protéines et les glucides ensemble a tendance à stabiliser la montée de sucre dans le sang (une hausse qui arrive quand vous mangez uniquement des glucides en voulant éviter l'alliance féculents-protéines (http://www.regimesmaigrir.com/actualites/article.php?id=1285)).


Avez-vous déjà suivi les règles de combinaison alimentaire avant d'observer des bienfaits santé ? Ou au contraire, trouvez-vous que l'association des aliments est un mythe ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
carootje  |  13 novembre 2014, 15:39
Ayant eu des problèmes intestinaux quotidients (aérophagie, ballonements, légère mais constante diarhée, et parfois même douleurs violentes), je me suis tournée vers le concept de l'Alimentation Vive. Mes problèmes ont alors disparus !? 10 mois ont passés ! mais voilà, la difficile agonie de mon chien m'a replongée -depuis 3 semaines- dans mes premiers travers d'une alimentation "classique" . Resultats: mes problèmes d'aérophagie ont réapparus.. Qu'en penser?
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :