Consommation compulsive : quels traitements ?

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 25/07/2010

De nos jours, l'excès alimentaire compulsionnelle n'est plus un problème d'une minuscule minorité. Voici les remèdes pour ce trouble.

Beaucoup d'entre nous mangeons davantage que nous le devrions, ou parfois mangeons des nourritures que nous ne devrions vraiment pas absorber. Mais il existe une différence entre faire un écart (en craquant pour une gourmandise) de temps en temps et surconsommer de manière compulsive. Lisez aussi nos astuces afin d'éviter de trop manger quand vous êtes submergés d'émotions.

La surconsommation compulsionnelle, aussi appelée la boulimie, implique la consommation de très grandes quantités de nourritures sur une période de temps courte. Les personnes qui mangent compulsivement mangent alors qu'elles n'ont pas vraiment faim. Elles pourraient manger pour tromper l'ennui ou la solitude ou encore pour soulager la dépression ou l'anxiété. Ces personnes peuvent parfois souffrir d'une addiction à la nourriture.

Les mangeurs compulsifs savent souvent beaucoup de choses sur la nutrition et l'alimentation saine. La consommation compulsive reste un problème psychologique et son traitement implique bien plus de choses que de simples conseils alimentaires. Découvrez par la même occasion pourquoi les nourritures grasses risquent de rendre les gens addictifs.


> Psychothérapie

Il existe plusieurs types de psychothérapie qui peuvent être utiles pour soigner la surconsommation compulsionnelle. Plusieurs experts croient que ces différents types thérapeutiques sont aussi efficaces les uns que les autres, bien que certains patients puissent réagir plus favorablement à l'un ou à l'autre. Certains thérapeutes utilisent une combinaison de ces procédés. Découvrez également comment la méditation de pleine conscience pourrait participer au traitement de la boulimie en cliquant ici.

Les thérapies comportementales et cognitives aident les gens à reconnaître les connexions entre leurs pensées, sentiments et comportements. Comprendre les connexions aiderait les gens à commencer à remanier leur manières de penser, ce qui aide à son tour les gens à modifier leurs comportements alimentaires. Ce type de psychothérapie aide également les individus à corriger les croyances (alimentaires) malsaines qu'ils pourraient détenir. Consultez également comment les hypnothérapeutes pourraient favoriser la modification de votre manière de percevoir l'alimentation.

La thérapie interpersonnelle aide les gens à regarder leurs relations avec la famille et les amis et à aborder leurs problèmes relationnels avec d'autres personnes. Elle peut aider les individus à améliorer les relations avec les nourritures et à développer des systèmes de soutien sains.

La thérapie comportementale dialectique (TCD) était développée à l'origine pour soigner le trouble de la personnalité borderline (ce terme "borderline" désigne un type d'organisation de personnalité spécifique située entre "l'organisation névrotique" et "l'organisation psychotique"). Toutefois, ce moyen thérapeutique s'est révélé efficace pour guérir d'autres maladies aussi, y compris la surconsommation compulsive. Elle aide les gens à apprendre à réguler leurs états émotionnels et à répondre aux situations logiquement au lieu de le faire émotionnellement.

Cherchez un thérapeute qui a de l'expérience dans le traitement de l'excès alimentaire compulsionnelle. Si vous êtes intéressés par la thérapie comportementale dialectique, vous aurez besoin de chercher un thérapeute qui soit spécialisé dans cette méthode, pas tous les thérapeutes connaissent la TCD.

La sophrologie pourrait également constituer une piste pour essayer de réguler un comportement alimentaire excessif.


> Médication

Les antidépresseurs comme les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS) constituent souvent un palliatif pour la consommation compulsive. Le Topiramate (un antiépileptique) est également utilisé parfois pour traiter ce désordre. Les personnes qui consomment compulsivement souffrent parfois d'anxiété excessive, ce qui peut contribuer à leurs envies de manger excessivement. Dans ce cas, les médicaments anti-anxiété peuvent servir.

Votre médecin traitant peut prescrire des médicaments pour lutter contre la consommation compulsionnelle mais vous devriez aussi consulter un psychiatre qui a déjà traité ce problème. Votre médecin traitant ou thérapeute peut probablement vous recommander un bon psychiatre.


> Groupes d'entraide

Les groupes comme les "Boulimiques Anonymes" peuvent soutenir certaines personnes qui surconsomment compulsivement. Ces groupes aident les participants à recevoir du soutien d'autres personnes qui comprennent les épreuves dont ils traversent. Ces groupes d'entraide enseignent aux participants comment résister aux impulsions et à faire des choix alimentaires plus sains.

Participer seulement aux groupes d'entraide n'est pas suffisant. Une aide professionnelle est habituellement recommandée. Toutefois, ces groupes constituent un composant important d'un programme de traitement exhaustif.


Que pensez-vous de ces remèdes de la consommation compulsive ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
SABBAH/fradji  |  16 février 2013, 10:14
Ma petite fille souffre de Boulomie compulsive
Peut-elle être aidée?
Elle habite Tel-Aviv en Israël. Pouvez-vous me dire s'il y a une association ? et connaissez-vous de vrais spécialistes et non des Charlatans
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :