Régime Montignac

> Principe et méthode

Cette méthode pour maigrir se rapproche d'un régime dissocié par son principe de base. Elle remet en cause l'association de certains aliments qui ferait prendre du poids. Le régime Montignac vise à se rapprocher d'un mode alimentaire plutôt qu'un régime. En effet, elle propose d'effectuer de meilleurs choix alimentaires et non de manger moins pour maigrir.

La méthode est expliquée dans le livre de Michel Montignac "Je mange donc je maigris... et je reste mince !" (publié pour la première fois en 1987, et régulièrement réactualisé), un livre qui rencontre un très grand succès chez les hommes d'affaire en particulier. On surnomme par ailleurs ce plan minceur le "régime des managers".

Si l'on devait résumer le livre "Je mange donc je maigris" en une phrase, ce serait : "On ne grossit pas parce que l'on mange trop mais parce que l'on mange mal".


Voici les 2 grandes lignes du régime Montignac (à suivre pendant la phase 1 du régime, jusqu'à ce que vous atteigniez votre poids souhaité) :

  • Consommer de mauvais glucides fait grossir : les mauvais glucides entraîneraient une fabrication d'insuline par le pancréas. Or cette fabrication fait augmenter les cellules adipeuses. Pour réduire votre poids, il ne faut plus manger les aliments à index glycémique élevé (ex. : pain blanc, pâtes, pommes de terre, carottes, maïs, betteraves, etc.). Vous pouvez continuer à consommer les autres aliments glucidiques (ex. : pain complet, riz complet, lentilles, fruits et légumes, etc.) à raison de 2 ou 3 fois par semaine, mais jamais en les associant à d'autres aliments.

    Concrètement, vous pouvez par exemple consommer du fromage mais sans l'associer à du pain ni prendre de dessert à la fin du repas, de la viande mais sans l'associer à des frites, du poisson mais sans l'associer à du riz, etc. Vous pouvez en revanche associer lipides et protéines.

  • Associer lipides et sucres ferait grossir : il faut éviter absolument de mélanger lipides et glucides ou protéines animales (ex. : steak frites) et féculents, éviter les apports d'aliments riches en fibres (ex. : pommes de terre, pâtes, riz, pain, etc.) tout comme les aliments riches à la fois riches en glucides et lipides (ex. : avocats, pâtisserie, chocolat, fruits secs, etc.).

Vous pouvez manger des protéines et lipides à vonlonté si, et seulement si, vous les consommez seuls (sans les associer à d'autres aliments).

Ce programme minceur autorise des fruits en dehors des repas, ainsi que des céréales à condition de ne pas consommer des céréales raffinées (afin de diminuer l'index glycémique).


Après avoir atteint votre poids souhaité, vous entrez en phase 2 du régime Montignac (à suivre à vie pour le maintien du poids, avec les inconvénients liés au régime, cf. rubrique "Inconvénients") :


Voici une journée type du régime Montignac :

  • Petit-déjeuner : fruit (30 minutes avant le repas), pain complet avec margarine allégée, café décaféiné ou thé léger, lait écrémé.
  • Déjeuner : avocat vinaigrette, steak et haricots verts, salade et fromage, eau non gazeuse.
  • Dîner : crudités ou soupe de légumes (sans féculents), omelette aux champignons, salade verte, fromage blanc à 0%.

En suivant bien le régime Montignac, vous pouvez perdre au moins 5 kilogrammes par mois.


> Avantages

Cette méthode pour perdre du poids permet de réduire l'appétit pendant les premières semaines tout en ne limitant pas les quantités ou la diversité des aliments. Ce régime laisse en effet la possibilité de manger à loisir, à la seule condition de choisir les aliments adéquats et d'associer correctement les aliments.

Michel Montignac créa ce régime, et sa fille poursuit son oeuvre
Michel Montignac

Le régime Montignac permet de réduire de manière efficace votre poids (surtout chez les hommes) tout en gardant le plaisir de manger. Elle ne favorise pas l'effet yo-yo contrairement à beaucoup d'autres régimes, même si un retour aux habitudes alimentaires classiques risque bien entendu d'entraîner un reprise de poids.

Le régime Montignac reste plutôt facile à suivre à court et moyen terme. Il plaît surtout aux hommes, qui apprécient peut-être la possibilité de suivre un programme minceur sans la contrainte de préparer des plats spéciaux.

Ce programme minceur encourage la consommation de certains aliments bénéfiques pour votre santé tels légumineuses, légumes et produits à grains entiers (non raffinés).

Vous ne bouleverserez pas votre vie sociale en suivant le régime Montignac. Vous pouvez le suivre partout et discrètement, chez les amis, au restaurant, etc. Ce caractéristique a permis de construire son succès phénoménal auprès des business men et women (très souvent "obligés" de déjeuner et/ou dîner au restaurant dans le cadre de leurs affaires).


> Inconvénients

Le régime Montignac s'avère assez contraignant. Il exige que vous connaissiez bien vos aliments afin de distinguer les bons glucides des mauvais (idem pour les lipides).

Il ne vous permet pas de choisir une alimentation équilibrée, la seule solution pour garder un poids correct et une bonne santé sur du long terme. Par ailleurs, ce régime reste difficile à suivre sur le long terme (la lassitude risque alors de s'installer, allant souvent avec une reprise de poids).

Le régime Montignac interdit même certains glucides lents contenant des fibres (ex. : la pomme de terre), bons pour la santé. Ce régime reste par ailleurs trop pauvre en glucides donc peut provoquer la diminution de la masse musculaire puis une fatigue (due essentiellement au manque de sucre). Il peut provoquer un apport insuffisant en fruits et légumes (donc une carence en vitamines).

Il recommande certains aliments parfois trop riches en lipides (surtout en gras saturés) et donc pourrait provoquer des troubles cardio-vasculaires si vous le suivez sur une longue période. De plus, vous n'avez guère de chance de perdre votre cellulite ou votre peau d'orange avec le régime Montignac.


> Le saviez-vous ?

a) Liste incomplète des aliments à index glycémique élevé
Sucre, miel, sucre de canne, pomme de terre, maïs, maïs soufflé, farines blanches, croustilles, semoule de blé (couscous), céréales raffinées, riz blanc à cuisson instantanée, chocolat au lait, pain blanc, navet, melon, banane, ananas, papaye, carottes et betteraves cuites, millet, vermicelle de riz, bière, etc.

b) Qui est l'inventeur de ce régime ?
Michel Montignac fût un spécialiste de la nutrition reconnu dans le monde entier. Ses livres sont traduits en 25 langues et publiés dans 42 pays. Il décéda en août 2010. Après son décès, c'est sa fille Sybille Montignac qui prend la relève pour assurer la promotion du régime.

Il est particulièrement connu en Europe où sa méthode a battu tous les records de vente (plus de 16 millions d'exemplaires de ses divers ouvrages).

Ses théories ont aussi influencé les auteurs américains. Les trois grands best sellers "Eat Great, Lose Weight" (Mangez bien, perdez du poids) de Suzanne Sommers, "Sugar Busters" (Les chasseurs de sucre ! : réduisez votre apport en sucre et domptez les graisses !) de Leighton Stewart et "The South Beach Diet" (Régime Miami) du Dr. Arthur Agaston, se sont intégralement "inspirés" du best seller de Michel Montignac "Je mange, je maigris et je reste mince" (nouvelle édition de 2004, éditeur Flammarion).


> Notez ce régime

 
Note moyenne actuelle : 4.15/5 (nombre de votes : 126)


> À voir aussi

Recevez gratuitement notre newsletter :