Medicament Contrave : le comité consultatif de la FDA l'a approuvé

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 12/12/2010

Le medicament Contrave vient de recevoir l'approbation du comité consultatif de la FDA. Il ne reste plus qu'à attendre la décision finale de la FDA.

Le médicament anti-obésité Contrave, développé par les laboratoires américains Orexigen Therapeutics (en partenariat financier avec les laboratoires japonais Takeda), vient de franchir une étape importante pour se rapprocher de la mise en vente. Le comité consultatif de la FDA vient en effet de donner son approbation le 08/12/2010, la première approbation depuis 10 ans pour une pilule amaigrissante (la dernière étant Orlistat, principe actif de Xenical, approuvée en 1999).

Les membres du comité consultatif de la FDA s'étaient réunis pour analyser les risques potentiels du médicament Contrave. Ils ont fini par voter en faveur d'une recommandation d'approbation à 13 voix contre 7. Ce résultat positif a permis aux actions des laboratoires Orexigen Therapeutics de prendre plus de 80% de valeur pendant le jour qui suivait l'annonce.

L'approbation du médicament Contrave a beaucoup attiré les investisseurs en grande partie à cause du manque de choix de médicaments anti-obésité "homologués" proposés aux personnes en surpoids ou obèses aux Etats-Unis et dans le reste du monde. Découvrez aussi les points forts et faibles de Proxavit.

Suivre un régime et faire de l'exercice, qui sont les premières recommandations données pour maigrir durablement, sont souvent difficiles à tenir sur du long terme par les patients. D'autres pilules amaigrissantes déjà approuvées dans le passé présentent divers effets secondaires et indésirables (Meridia des laboratoires Abbott a même été retiré du marché sur ordre de la FDA en 2010 parce qu'il augmentait les risques de congestion cérébrale et d'attaque cardiaque chez les personnes souffrant déjà de maladies cardiovasculaires, alors que ce médicament anti-obésité était en vente depuis 1997). Tandis que les options chirurgicales (comme le bypass gastrique ou la sleeve) présentent des coûts élevés et des risques post-opératoires. Beaucoup de personnes obèses fondent alors leur espoir sur de nouveaux médicaments anti-obésité.

Le médicament Contrave a réussi là où ses concurrents ont échoué. Le médicament Lorcaserin (des laboratoires Arena Pharmaceuticals) avait été désapprouvé en octobre 2010 par le comité consultatif de la FDA après analyse de ses effets cancérigènes potentiels relevés sur les rats de laboratoire et de son faible effet sur la perte de poids. Quant au médicament Qnexa (développé par les laboratoires Vivus), il avait aussi été désapprouvé par le comité consultatif de la FDA en octobre 2010 suite à l'analyse des problèmes posés par son utilisation sur une longue période (risques de dépression et de malformations congénitales).

Le médicament Contrave a évité de tels soucis, avec des tests cliniques qui ont convaincu les membres du comité consultatif de la FDA que ses bienfaits l'emportent largement sur ses risques potentiels dans le cadre d'une utilisation sur une longue période par les personnes obèses. Les bienfaits du médicament Contrave incluent notamment une perte de poids "non insignifiante". Redécouvrez par la même occasion les principaux inconvénients voire dangers liés à la prise de la pilule Alli.

Le comité consultatif a pu observé à partir des tests cliniques que les personnes en surpoids ou obèses (classifiés en fonction de leur IMC) qui avaient pris le médicament Contrave perdaient en moyenne 4,2% de poids de plus que les personnes qui avaient pris un placebo. Même si ce pourcentage n'atteint pas tout à fait les 5% de perte de poids requis par la FDA pour une approbation, la recommandation d'une approbation finale a été motivée par le fait que certains patients testés avaient bien perdu plus de 5% de leur poids corporel. Cette relative mauvaise performance du médicament Contrave pour faire maigrir est d'autant plus décevante qu'une étude préliminaire avait montré une perte de poids allant de 10% à 15%.

Vue son efficacité relative pour faire maigrir (et les effets secondaires potentiels tels que l'hypertension, les vertiges, l'insomnie), les membres du comité consultatif de la FDA ont avoué que le médicament Contrave ne sera pas parfait pour tout le monde, mais ont précisé qu'ils préféraient voir plus d'une option sur le marché des médicaments anti-obésité en vente sur ordonnance.


Le comité consultatif de la FDA a certes donné une recommandation en faveur d'une approbation finale du médicament Contrave, mais ses membres ont également voté à 11 contre 8 pour qu'une étude supplémentaire soit conduite (avant la décision finale de la FDA) pour examiner les effets de Contrave sur les risques de problèmes cardiaques majeurs, afin de pouvoir confirmer l'approbation.

Il faut toutefois savoir que la décision finale de la FDA sur l'autorisation de la mise en vente du médicament Contrave (qui sera rendue le 31/01/2011) ne suivra pas obligatoirement la recommandation donnée par son propre comité consultatif en faveur d'une approbation. Mais en général, la FDA suit l'avis positif donné par son comité consultatif.

Orexigen est en train de préparer le médicament Contrave pour obtenir l'autorisation de commercialisation
Les laboratoires Orexigen Therapeutics (basés en Californie, Etats-Unis) et Takeda (le principal partenaire financier) ne crient donc pas victoire encore, mais ont de très bonnes d'espérer d'arriver en premier (dès 2014) sur le juteux marché des nouveaux médicaments anti-obésité. En effet, ils ont pris une bonne longueur d'avance sur leurs nombreux concurrents (Tesofensine, Lorcaserin, Qnexa, Pramlintide et Davalintide, etc.).

Les analystes estiment que les ventes du médicament Contrave pourraient atteindre 800 millions d'euros en 2016. Le surpoids et l'obésité étant devenus un problème de santé publique très coûteux à la fois pour les patients et pour les ministères de la santé de tous les pays du monde, notamment à cause des maladies que l'obésité provoque (diabète, maladies cardio-vasculaires, congestion cérébrale, hypertension, hypercholestérolémie, etc.). Aux Etats-Unis par exemple, le pays le plus touché par ces problèmes de poids, près de 70% des adultes sont soit en surpoids soit obèses.

Rappelons que le médicament Contrave mélange deux principes actifs bien connus et utilisés depuis plus de 20 années : bupropion (un antidépresseur également prescrit aux personnes qui veulent arrêter de fumer) avec naltrexone (un médicament utilisé pour traiter l'alcoolisme et d'autres addictions comme les toxicomanies aux opiacés par exemple). La combinaison de ces 2 principes actifs agit de manière complémentaire dans le système nerveux central et s'occupe à la fois des leviers biologiques et comportementaux de l'obésité.

Les détracteurs du médicament Contrave reprochent principalement à son fabricant de :
  • Ne faire que "recycler" des anciennes pilules (vu que ce médicament est à base de deux principes actifs déjà utilisés dans des médicaments depuis plus de 20 ans) qui présentent divers effets secondaires connus (notamment sur les personnes souffrant déjà d'attaques),
  • Vouloir commercialiser un médicament qui fera perdre peu de poids, et qui ne fera pas maigrir durablement (le poids perdu revenant très souvent à l'arrêt du traitement Contrave, or il est vivement déconseillé de prendre des pilules amaigrissantes à vie pour maigrir puis stabiliser le poids).


Que pensez-vous de l'approbation du médicament Contrave par le comité consultatif de la FDA ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :