Les Turcs veulent faciliter le jeûne du Ramadan avec des patches

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 27/08/2008

S'agit-il d'un péché que de s'aider par un tel moyen ? Qu'en pensent les théologues de l'Islam ?

Les musulmans turcs ont pour projet de recourir aux patches minceur qui suppriment l'appétit afin de les aider à passer la journée plus vite pendant le mois sacré du Ramadan (le mois le plus important de l'Islam, 2ème religion au monde et 2ème également de France).

Au cours du Ramadan, les pratiquants musulmans mangent un repas léger avant l'aube et doivent jeûner jusqu'à la tombée de la nuit (toute nourriture est interdite du début de l'aube jusqu'au coucher du soleil donc pendant ce mois). L'islam y voit une pratique visant à favoriser l'auto-discipline, à aiguiser le sens du sacrifice et d'empathie envers les pauvres. Le Ramadan a lieu lors du 9ème mois du calendrier musulman. Il marque le début de la révélation du Coran faite à Mahomet. En 2008 le Ramadan débute le 1er septembre.

Bien évidemment, cette aide par les patches soulève des questions. L'une des questions les plus souvent posées sur un service d'assistance géré par la Direction des Affaires Religieuses de la Turquie est "si les patches minceur sont appropriés pour le jeûne" et "si l'utilisation des patches minceur est dans le péché".

Les théologues ont rassuré les pratiquants qui se posaient ces questions qu'ils ne devraient pas s'inquiéter.

"Le jeûne du Ramadan est un moyen de discipliner les corps. Ceux qui utilisent les patches minceur tentent d'atteindre le même objectif. C'est pourquoi les patches minceur ne sont pas répréhensibles, a déclaré Mehmet Baris, le muftu (plus haute autorité musulmane) de la province méridionale d'Adana (Adana est la 5ème plus grande ville de la Turquie avec 1 300 000 habitants).

Les patches minceur, qui libèrent des ingrédients supprimant l'appétit dans l'organisme lorsqu'ils sont appliqués sur la peau, ne peuvent être considérés comme la corruption du jeûne, parce que leur effet équivaut davantage à "une douche ou une application d'une pommade sur la peau" qu'au fait de manger, selon le professeur de théologie Kerim Yavuz.

Que pensez-vous de cette actualité ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
malick  |  02 juillet 2015, 11:37
si l on se permet d utiliser le patch alors quel sera l effort a fournir durant le jeune tout en sachant que le jeune est accordé aux musulmans pour pardonner leurs péches? je pense qu il ne faut utilser de
substance pour jeuner surtout lorsqu' on n'a rien.
Sémir  |  22 août 2010, 10:37
Je ne suis pas théologien mais je ne suis pas d'accord du tout.

1/
Si on s'aide de Patch où réside la volonté individuelle ? Et puis comment faisaient les ancêtres ? Il s'aidaient de Patch aussi ?

2/
Le patch est un élement extérieur délivrant une substance permettant de ne plus faire d'effort, ou de ne plus fumer etc...

Il ne s'agit plus d'un jeûne selon moi quand on utilise des stratagèmes.. Le patch est dès-lor une sorte de médicament et le jeûne du Ramadan n'est pas une maladie.

SEMIR
cemile  |  14 août 2009, 03:43
heu..... petite rectification l'islam est la premiere religion au monde.
fatima  |  27 août 2008, 19:33
Sont forts quand même ces Turcs, toujours plein d'idées !
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :