Délaissement du régime méditerranéen par les Italiens, Grecs et Espagnols

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 07/08/2008

Vers quel régime pourraient-ils bien se tourner ?

Les gens des pays méditerranéens sont en train de délaisser le régime célèbre de leur région, un régime largement plébiscité par les spécialistes de la santé, pour se tourner vers les nourritures trop grasses, salées et sucrées, vient d'avertir la FAO (Food and Agricultural Organization).

"Salué par les experts comme un excellent moyen de garder la ligne, la bonne santé et la longévité des gens, le régime méditerranéen (qu'on appelle aussi régime crétois) est suivi partout dans le monde, mais est curieusement délaissée de plus en plus dans la région méditerranéenne ", dit un rapport de cette organisation des Nations-Unies.

Josef Schmidhuber, un économiste éminent de la FAO, a dit que le régime méditerranéen, basé sur les fruits frais et les légumes, devient moins populaire dans plusieurs pays de sa région originelle, incluant en Grèce, Italie, Portugal et Espagne.

Une affluence croissante avait changé les habitudes alimentaires du Sud de l'Europe, en Afrique du Nord au point que une région qui était autrefois un modèle pour les autres régimes montre actuellement des tendances de santé inquiétantes, a-t-il noté dans un journal récemment.

"Ils ont basculé d'un régime traditionnellement léger basés sur les produits des animaux à davantage de viande et de nourritures grasses. Ce qu'ils mangent désormais est trop gras, salé et sucré", déclare Schmidhuber.

"Une prise plus importante de calories et une dépense moins élevée de calories ont fait de la Grèce d'aujourd'hui l'état membre de l'Union Européenne à obtenir le plus grand indice de masse corporelle (IMC) et les plus grands taux de surpoids et d'obésité", continue Schmidhuber.

"Actuellement, les 75% de la population grecque sont en surpoids ou obèses", a-t-il ajouté.

"Plus de 50% des Italiens, des Espagnols et des Portugais sont également en surpoids", renchérit Schmidhuber.

Et il y a eu une augmentation nette des quantités de calories et de sucre dans les portions alimentaires consommées dans la région de l'Afrique du Nord.

Rappelons que les gens avec un indice glycémique élevé sont plus susceptibles de développer des problèmes de santé tels les maladies du coeur et le diabète.

Des 15 nations de l'Union Européenne étudiées, les citoyens de tous les pays sont en train d'ignorer les recommandations à la fois de la FAO et de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) sur les prises de calories.

"La Grèce, l'Italie, l'Espagne, le Portugal, Chypre et Malte, qui avaient commencé à se développer plus tard que les pays plus au nord de l'Europe, ont augmenté leur prise de calories de 30%", dit le rapport de la FAO.

Pour Schmidhuber, les changements d'habitudes alimentaires n'étaient pas juste dus à une augmentation des revenus. D'autres facteurs incluent le développement des supermarchés, le fait que les femmes qui travaillent ont moins de temps pour cuisiner, le fait que les familles sortent davantage manger, souvent dans les chaînes de restauration rapide (fast-food).

Et tandis que les gens étaient en train de consommer plus de calories, leurs styles de vie deviennent plus sédentaires, comme les gens font moins d'exercices physiques.

Que pensez-vous du délaissement du régime méditerranéen/crétois ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :