La méditation de pleine conscience traite-t-elle la boulimie ?

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 20/07/2010

La réflexion profonde de pleine conscience peut-elle aider les boulimiques à mieux gérer leurs crises. Une étude nous en dit plus.

La méditation de pleine conscience (aussi appelée "l'attention juste") est un recueillement sur la lucidité vigilante de vos pensées, émotions et sensations, actions et motivations, fonctions du corps dans le but de cultiver votre attention sur l'instant présent.

Ce type de contemplation est essentiel dans le bouddhisme où la pleine conscience reste primordiale pour l'éveil spirituel. Il consiste à faire attention à une expérience au moment présent, sans se déplacer dans des pensées du passé ou dans des préoccupations à propos de l'avenir.

Diverses études ont déjà suggéré par le passé que l'oraison mentale basée sur l'attention juste peut aider à réduire le stress, l'anxiété, les phobies, la dépression et l'hypertension. Désormais, une nouvelle étude conclut que pratiquer ce type de méditation peut aussi aider à diminuer les crises de boulimie et à augmenter les sens de contrôle (du corps et de l'esprit) quand vous mangez. Découvrez par la même occasion si la pratique du tai chi chuan peut aider à garder la ligne.

Rappelons que la boulimie est un trouble des conduites alimentaires (TCA) qui consiste en des crises de surconsommation compulsive parfois suivies de purges, jeûns ou de séances de sport exagérément intenses (pour compenser psychologiquement).


> A propos de l'étude

Cette recherche américaine est parue dans la revue "Health Psychology". Elle a analysé l'efficacité d'un programme de méditation de pleine conscience qui a duré 6 semaines sur des personnes boulimiques. Les chercheurs américains ont analysé 18 femmes obèses souffrant de boulimie. Ces femmes obèses faisaient des exercices standards pour méditer en mode "attention juste" en relation avec la consommation alimentaire, sous la supervision des chercheurs. Lisez également si le yoga peut aider à mincir en cliquant ici.

Les chercheurs relevaient diverses données sur les participantes boulimiques, pour notamment constituer l'échelle de suivi de Herzog pour la boulimie, et répondre au questionnaire/score de dépression et d'anxiété de Beck. Les 18 participantes boulimiques étaient évaluées 5 fois : 3 semaines avant le début de l'étude ; à la fin de la première semaine, de la troisième semaine et de la sixième semaine pendant l'étude, 3 semaines après la fin de l'étude. Découvrez aussi le trouble des conduites alimentaires non spécifié par ici.


> Les résultats de l'étude

Les chercheurs ont trouvé que les crises de boulimie ont diminué en fréquence et en gravité. Les participantes boulimiques ont également amélioré leur sens de contrôle des consommations alimentaires. Les crises de boulimie étaient passées de 4 à 2 par semaine. Les chercheurs ont aussi trouvé que les scores de Herzog et de Beck ont diminué de manière significative.


> Que fait exactement l'attention juste pour l'esprit et le corps ?

Les principaux bienfaits procurés par la pleine conscience sont :

1) Calmer et tranquilliser l'esprit
Cela apportera plus de bonheur, de joie, de sentiments positifs, d'appréciation et de gratitude à la vie des gens. Cela permettra aussi d'augmenter la gentillesse envers vous-même et envers les autres, ce qui est nécessaire pour les personnes souffrant de boulimie (ou d'autres troubles du comportement alimentaire). En effet, ces dernières sont souvent durs envers elles-mêmes et envers leur entourage en raison de leur problème.

2) Diminuer l'emprise des réactions habituelles qui causent la souffrance
Les personnes souffrant de TCA ont toutes certaines réactions usuelles à leurs sentiments, pensées et émotions. Par exemple, les boulimiques ont des habitudes de manger énormément avant de purger à une certaine heure du jour. Les anorexiques ont des habitudes et routines strictes sur leurs alimentation et activités physiques.

L'attention juste peut réduire ces comportements habituels au point que le/la patient(e) est en mesure de choisir comment il/elle va se comporter à un moment donné.

Par exemple, au lieu de se rendre compte 10 à 30 minutes plus tard que vous vous êtes égarés dans des pensées négatives au sujet de votre corps, poids, nourriture, ou mauvais souvenirs ou fantasmes du passé, vous - en tant que personne - pouvez vous arrêter au bout de 0,5 à 1 minute seulement.

Avec de la pratique, de plus en plus de gens peuvent observer ces réactions habituelles et choisir de réagir par d'autres façons plus constructives.

3) Développer une "auto observation" plus puissante
Cela signifie observer ce qu'on fait. C'est comme si vous deveniez une troisième personne qui s'asseoit sur votre dos et surveille constamment ce que vous faites.

La pleine conscience fait qu'une personne devient un observateur de ce qu'il fait, pense et se sent. Cela l'aide à avoir un meilleur contrôle sur les pensées et comportements anorexiques ou boulimiques.

4) Ralentir le rythme des pensées et devenir plus sensibles à l'instant présent
Les individus souffrant d'anorexie et de boulimie se plaignent souvent qu'ils subissent trop de bourdonnements internes, et d'images du passé ou du futur dans leurs esprits. Ces bourdonnements et images ne peuvent pas disparaître simplement, parce que c'est la nature de l'esprit humain. Mais ils peuvent se calmer avec la méditation d'attention juste. Découvrez également de quelle manière les sophrologues pourraient contribuer au rééquilibrage des comportements alimentaires en cliquant ici.


> Ce qu'il faut retenir de l'étude

"Les résultats suggèrent que ce type de recueillement peut être un composant efficace dans le traitement de la boulimie", déclarent les auteurs de l'étude.

Cette étude est importante parce qu'elle suggère que la thérapie par contemplation de pleine conscience peut constituer un complément efficace au traitement classique de la boulimie. Cette méditation, en rapport avec le fait de manger, aida les participantes boulimiques à mieux se rendre compte des raisons pour lesquelles elles mangent, ce qui peut aider à traiter les tendances négatives de consommation alimentaire.


Avez-vous pratiqué la méditation (d'attention juste ou une autre) pour gérer des crises de boulimie ou le stress chronique ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
chrystèle bourély  |  04 juillet 2012, 00:47
J'ai rapidement été conquise par le concept manger en pleine conscience, à tel point que j'en ai créé un blog du même nom !
Dans mon cas perso, le problème n'est pas l'embonpoint mais au contraire la maigreur ... j'ai conscience de mes habitudes alimentaires "amaigrissantes" (par exemple, je ne peux pas manger si je n'ai pas les mains propres ! je ne peux pas manger entre les repas ...) mais pas du moyen de m'en sortir.
Donc mon blog est là pour me pousser à apprendre ...
Je viens de commander deux nouveaux ouvrages sur l'alimentation (j'ai lu "manger en pleine conscience") et j'ai l'idée originale de proposer une expérience : offrir en cadeau 6 mois de coaching minceur à la personne (vivant à Montpellier) qui acceptera d'être interviewé et partager son témoignage de coaching sur le blog. Valeur du cadeau : 112 euros !
J'adore ce genre de défi personnel ...
Dommage que ce genre de coaching n'existe pas pour les personnes qui veulent prendre du poids !!
on ne parle jamais des personnes maigres et qui en souffrent.
Anissa  |  20 juillet 2010, 17:20
J'ai moi même essayé la méditation en pleine conscience et elle m'a permis de mieux contrôller mes pulsions boulimiques. Je le conseille donc à tous les lecteurs et lectrices. J'ai appris à méditer avec une méthode achetée sur Internet mais il existe d'autres méthodes.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :