L'huile de poisson réduirait le risque de cancer du sein

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 19/07/2010

Une étude suggère qu'il est possible de réduire le risque de cancer du sein en prenant régulièrement des suppléments d'huile de poisson.

Vus les problèmes de consommation alimentaire de la plupart des personnes de nos jours (manger trop de nourriture et pas assez d'aliments sains), les suppléments en vente libre deviennent de plus populaires. Les pilules de levure de riz rouge, d'acai berry, de thé vert au gingembre, de ginseng, etc. ne manquent pas.

Les suppléments d'huile de poisson sont tous aussi populaires, voire l'un des suppléments les plus populaires. L'huile de cet animal reste une excellente source d'acides gras oméga-3, d'acide eicosapentaénoïque (EPA) et d'acide docosahexaénoïque (DHA), tous ces nutriments que de nombreux d'entre nous ne consomment pas assez via notre alimentation.

Diverses études ont montré que les acides gras oméga-3, EPA et DHA (trouvés dans les aliments comme les poissons, les noix et les légumes verts) contribuent à réduire le risque de maladies cardio-vasculaires et de cancer.

Et une nouvelle étude préliminaire, publiée dans la revue "Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention", vient de trouver que l'huile de poisson peut réduire le risque de cancer du sein. Les chercheurs ont demandé à 35 016 femmes postménopausées sans antécédent de cancer du sein de compléter un questionnaire sur leur consommation en vitamines.

Après 6 ans de suivie, les chercheurs ont relevé 880 cas de cancer du sein et conclu qu'une consommation régulière de suppléments d'huile de poisson permet de diminuer de 32% le risque d'un développement invasif de cancer du sein canalaire (en comparaison avec les femmes qui ne prenaient pas ce supplément).

Précisons qu'un cancer invasif (aussi appelé "infiltrant") signifie que les cellules cancéreuses infiltrent le tissu environnant dans l'organisme. Il existe 2 types de cancer invasif : canalaire (inflammation, un tissu fibreux non cancéreux se forme et se place autour de la tumeur cancéreuse), et lobulaire (pas d'inflammation, moins palpable).

D'autres suppléments habituellement pris pour soulager les symptômes de la ménopause n'ont pas montré de capacité à réduire le risque de cancer du sein.

"Il existe des preuves limitées à partir de mon étude et d'autres que l'huile de poisson peut être bon pour prévenir le cancer du sein, mais il n'y a pas suffisamment de preuves pour faire une recommandation de santé publique dès maintenant", précise la chercheuse responsable de l'étude Emily White (doctorante, épidémiologiste au Centre de Recherche contre le Cancer Fred Hutchinson à Seattle, Etats-Unis).

"Si vous prenez de l'huile de poisson maintenant pour d'autres raisons, c'est rassurant de savoir que cela peut avoir des effets bénéfiques en plus des bienfaits déjà démontrés scientifiquement", ajoute-t-elle.

Beaucoup de gens prennent actuellement des suppléments d'huile de poisson pour diminuer le risque de maladie cardiaque.

Dans l'étude, 880 femmes ont développé un cancer du sein au cours des 6 années de suivi. L'utilisation de l'huile de poisson est associée à un plus faible risque de cancer du sein invasif canalaire. Il s'agit du type le plus commun de cancer du sein (la version canalaire représente 85% des cancers du sein invasifs). Il se forme dans les canaux galactophores.

Le cancer du sein de type lobulaire se forme dans les glandes mammaires. Les chercheurs n'ont pas d'informations sur les doses d'huile de poisson qui ont été prises par les femmes dans l'étude.

La manière exacte pour laquelle cette huile peut produire un impact sur le risque cancer du sein n'est pas pleinement comprise, mais cela pourrait être liée à ses propriétés anti-inflammatoires puissantes.

Certaines études suggèrent que l'inflammation joue un rôle dans le développement des cancers du sein et d'autres formes cancéreuses. D'autres études n'ont pas trouvé un lien entre une plus grande consommation de poissons gras et le cancer du sein, mais il se peut que la quantité d'acides gras oméga-3 dans les suppléments d'huile de poisson est bien supérieure que ce qui se trouve typiquement dans l'alimentation normale.

D'autres suppléments n'étaient pas liés au risque de cancer du sein dans cette étude, y compris l'actée à grappes noires, le dong quai, le soja, le millepertuis, qui sont souvent pris pour soulager certains des symptômes de la ménopause.

La nouvelle recherche fait partie de l'étude "Vitamines et Style de vie", qui comprend des données sur les femmes âgées entre 50 et 76 ans habitant dans l'Etat de Washington (Etats-Unis).

Cette recherche est l'une des plus grandes études ayant été publiées et montrant que l'huile de poisson peut jouer un rôle dans la prévention du cancer, notamment de celui du sein. Ce supplément est très probablement utile pour réduire les risques cardio-vasculaires, et les experts ne sont pas certains qu'il contribue réellement à la prévention du cancer du sein, mais ils estiment qu'il n'est pas nuisible pour votre santé.

Toutefois, il convient de vous méfier avant d'acheter un supplément d'huile de poisson. Certains produits pourraient être contaminés par des métaux lourds. Si vous n'êtes pas sûrs d'obtenir de l'huile en provenance des poissons eux-mêmes, recherchez bien des informations sur Internet avant de sélectionner un produit de bonne réputation.

En attendant, si vous êtes une femme qui souffre d'obésité, il convient de perdre du poids pour réduire le risque de cancer du sein. La réduction de risque peut être plus élevée encore que celle obtenue avec les suppléments en question dans cet article.


Que pensez-vous du résultat de cette étude qui conclut que l'huile de poisson réduirait le risque de cancer du sein ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :