Ne soyez pas si sûrs que vous n'êtes pas obèses

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 05/08/2008

Le mot obèse n'est pas toujours clair pour tout le monde, d'après ce que disent les experts

Vous pourriez avoir un double menton, quelques poignées d'amour et un peu de bide, mais vous n'êtes pas obèse, vrai ? FAUX. L'auteur du dernier rapport sur l'obésité galopante de l'Australie dit que la plupart d'entre nous refuse de voir notre poids réel.

Le professeur Simon Stewart dit que "obèse" n'est juste pas le terme utilisé pour décrire les personnes qui sont si lourdes qu'elles ont du mal à se mettre debout. Cela est vrai pour de nombreux Australiens qui ne réalisent pas que leurs kilogrammes en trop représentent un risque majeur.

"Notre perception d'obèse est quelqu'un qui est obèse morbide, et pourtant de nombreuses personnes qui portent des vêtements amples, qui sont déjà épaisses et pourvues d'un double menton sont déjà techniquement obèses", dit le professeur Stewart.

"D'un point de vue santé publique, ces personnes sont celles qui représentent le plus de risque et qui finiront par avoir une maladie du coeur voire une attaque cardiaque prématurément."

L'Indice de Masse Corporelle (IMC), l'outil de mesure universel utilisé pour catégoriser le poids d'une personne, divise les kilogrammes par la hauteur en mètres carrés. Un IMC supérieur à 25 est classé comme "en surpoids" tandis qu'un dépassement de 30 fait entrer un poids dans la catégorie "obèse".

Mais l'IMC reste un outil sujet à polémique qui est loin d'être parfait. Il ne distingue pas les muscles des graisses, classant ainsi plusieurs haltérophiles et athlètes comme obèses.

La nutritionniste australienne Jenny O'Dea dit qu'il y a du travail pour rendre l'IMC plus précis.

"Si vous pouvez classer toute une équipe de rugby professionnelle comme "en surpoids" ou "obèse" alors il y a bien un problème avec les calculs d'IMC", déclare Jenny O'Dea.

"Un niveau de 28 pour passer en surpoids serait plus juste parce qu'avoir de la graisse dans le corps ne représente pas systématiquement un risque de santé pour toute le monde. Toutes les personnes ont un risque différent, des antécédents familiaux différents, et ces facteurs ont besoin d'être évalués individuellement.", poursuit la nutritionniste.

"Cela reste ridicule de dire que toutes les personnes en surpoids ont une sorte de problème de santé ou même que toutes les personnes obèses vont rencontrer de sérieux problèmes de santé", conclut-elle.

Que pensez-vous de cette actualité ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Bernard65  |  05 août 2008, 20:00
C'est clair qu'on se ment toujours devant une glace, bien vue cette actualité. Qui ne rentre pas son ventre devant les autres ?
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :