Viandes et patates divisent par deux le risque de cancer du poumon

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 20/06/2010

Une étude suggère que consommer des viandes et des patates peut aider à diviser par deux le risque de cancer du poumon. Voici les détails.

Viandes et patates font bon ménage et sont deux aliments bons pour les poumons selon les conclusions d'une nouvelle étude. Les personnes qui présentent un taux élevé d'une vitamine trouvable dans les viandes, pommes de terre, poissons et grains entiers divisent par deux leur risque de cancer de poumon, qu'elles fument ou non. Découvrez par la même occasion une liste de sept aliments qui participent à la prévention du cancer (notamment du poumon).

Cette découverte, résultat de la plus grande étude au monde sur le lien entre l'alimentation et les maladies cancéreuses, suggère que le risque de cancer du poumon pourrait être affecté de façon significative par la nourriture que nous consommons.

La cigarette se montre responsable de 8 cas de cancer du poumon sur 10, devenant ainsi la première cause de décès suite à un cancer dans le monde. Beaucoup de décès se produisent chez les personnes qui ont arrêté de fumer mais dont le risque de cancer de poumon reste élevé (dû à de nombreuses années de tabagisme). Si ce risque pouvait être réduit par les changements d'alimentation (et d'activités physiques), des milliers de vie pourraient être sauvées. L'un de ces changements nutritionnels pourrait consister à manger davantage de viandes et de patates. Qui eût crû que la patate est un aliment bon pour les poumons ?

Voici pourquoi les viandes et pommes de terre réduisent de moitié le risque de cancer du poumon.

Des chercheurs du Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC) ont identifié 900 personnes atteintes de cancer du poumon parmi 500 000 volontaires européens participant à une étude sur les liens entre alimentation et cancer (la plus vaste au monde sur le sujet). Un risque moindre a été observé parmi les personnes qui présentaient un taux élevé de l'acide aminé méthionine, trouvable dans les viandes, pommes de terre et autres aliments similaires. Lisez aussi nos conseils nutritionnels destinés aux personnes souffrant de cancer.

Paul Brennan, chercheur doctorant du CIRC, déclare que "pour le moment nous ne savons pas s'il s'agit d'un effet causal (de la réduction du risque de cancer du poumon). Il s'agit d'un effet très prononcé, plutôt évident et nous avons essayé d'éliminer tous les biais possibles mais il pourrait s'agir d'un repère pour une cause sous-jacente probablement d'origine alimentaire. Nous observons cet effet dans tous les pays. Il se répète dans tous les pays d'Europe".

Paul Brennan a rejeté les avis suggérant de prendre des suppléments pour augmenter le taux de la vitamine en question. "Nous avons eu de nombreuses mauvaises expériences dans le passé avec de tels suppléments. Il y a 20 ans, le beta-carotène a été prescrit aux patients atteints d'un cancer du poumon, et cela a augmenté, et non diminué, le nombre de décès. Je doute que des essais cliniques avec des suppléments puissent être concluants". Et puis pourquoi prendre des suppléments si vous pouvez aller directement à la source ? Consommez viandes et pommes de terre, ces aliments réduisent de moitié le risque de cancer du poumon. Lisez également cinq vérités sur les viandes biologiques ou naturelles en cliquant ici.

Une étude précédente a suggéré que les carences en vitamines B peuvent accroître le risque de dommages aux molécules d'ADN et les mutations des gènes qui s'ensuivent. De faibles taux de vitamines B se retrouvent couramment dans les populations occidentales. Les vitamines B (et en particulier la B6), ainsi que la méthionine, se trouvent notamment dans les viandes et pommes de terre, et divisent par deux le risque de cancer du poumon.

Les auteurs comptent mener davantage d'études sur les populations en Asie pour confirmer le lien entre le cancer du poumon et le régime alimentaire adopté. Ils examineront également les influences génétiques sur le taux de vitamine B6 dans le sang, ce qui pourrait indiquer si le lien entre les vitamines et le cancer est causal ou non (si les vitamines ont un effet direct sur le cancer).

Dans la communauté des chercheurs, l'importance d'une alimentation santé sur le risque de cancer du poumon a toujours été mise en hypothèse. Cette étude montre les preuves les plus convaincantes du lien entre le régime alimentaire choisi et le cancer du poumon à ce jour.


Que pensez-vous de cette étude qui montre que les viandes et patates divisent par deux le risque de cancer du poumon ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
travis  |  21 juin 2010, 21:33
non mais Siong, c'est vous qui etes à cote de la plaque. Cette etude parle de viandes et de patates, pas de steak et de frites !!! Vous voyez le mal partout vous ! C'est dingue ça, il y a toujours des gens pour se plaindre de n'importe quoi, meme des grandes etudes !
Siong  |  21 juin 2010, 20:24
Je pense que cette étude est totalement fausse,
mieux vaut manger des végétaux pour réellement diminuer des risques de cancers plutôt que de privilégier ces deux sortes d'aliments,
ou bien alors cette étude a été financée indirectement par l'industrie de FAST FOOD,
si si, viande et patate ne rime t-il pas avec BIG MAC par hasard ???
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :