La vitamine K aide à réduire le risque de diabète de type 2

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 12/06/2010

La vitamine K contribuerait à diminuer le risque diabétique de type 2 selon une nouvelle étude. Voyons comment.

La vitamine K est méconnue, pourtant elle peut aider à réduire le risque diabétique selon une nouvelle étude. Il existe de nombreux différents types de vitamines dans la nourriture, et nous ne possédons d'ailleurs pas d'assez de doigts pour les compter toutes.

La plupart des personnes savent que la vitamine C aide à prévenir des rhumes. Peut-être avez-vous lu que la vitamine D renforçait les os. Mais qu'en est-il de la vitamine K, en avez-vous déjà entendu parler ? Probablement que non.

Des scientifiques avaient montré dans le passé que la vitamine K1 (aussi appelée phylloquinone, retrouvée dans les légumes à feuilles de couleur verte comme les épinards ou le brocoli) et la vitamine K2 (aussi appelée menaquinone, présente dans la viande et les oeufs) réduisent le risque de cancer (surtout ceux du foie et de la prostate).

Une étude hollandaise qui vient d'être terminée (après 10 années d'analyse) affirme à présent que la vitamine K pourrait diminuer le risque de diabète de type 2. Rappelons que les facteurs de risques de ce type de diabète incluent l'antécédent familial, l'obésité, l'hypertension, le vieillissement, les taux de cholestérol anormaux.

En utilisant un questionnaire pour évaluer les modes d'alimentation de 38 000 adultes hollandais (âgés de 20 à 70 ans), des chercheurs ont montré (à la fin des 10 années d'étude) que les personnes qui consommaient le plus de vitamines K1 ou K2 présentaient 20% moins de risque de souffrir du diabète de type 2 comparé aux personnes qui consommaient moins de vitamines K.

Les deux formes de vitamine K (K1 et K2) réduisent le risque diabétique, mais les résultats obtenus avec la vitamine K2 étaient atteignables avec une dose plus faible. Tandis que l'effet bénéfique de la vitamine K1 n'a effectivement été observé que chez les personnes qui en consommaient de fortes doses, même après avoir pris en compte d'autres facteurs de style de vie tels que l'âge, le poids et les habitudes sportives. Cliquez ici pour découvrir par la même occasion le médicament antidiabétique Victoza.

En bref, cela veut dire que consommer la vitamine K2 permet de réduire plus facilement le risque de diabète de type 2 que de consommer la vitamine K1 (puisque vous n'aurez pas à prendre une dose très importante). Lisez également l'alimentation conseillée en cas de prédiabète.

La vitamine K peut bien sûr s'ingérer, mais peut aussi être appliquée sur la peau (via une crème en général), et est utilisée pour soulager les contusions après une opération de chirurgie esthétique ou pour estomper les cernes sous les yeux. Elle ne sert donc pas qu'à réduire le risque de diabète de type 2.


Et vous, pensez-vous que la vitamine K puisse aider à réduire le risque diabétique de type 2 ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Trickyvic  |  15 juin 2010, 14:50
Quelle est la source de cette étude ? Merci...
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :