Les bébés nourris au biberon consomment plus de calories plus tard

Auteur Sandra Maribaux
Auteur : Sandra Maribaux, publié le 19/05/2010

Les nourrissons alimentés au biberon pendant les premiers mois de leur vie absorberaient davantage de calories ultérieurement.

Les poupons nourris au biberon consomment plus de calories postérieurement (pendant leur enfance) que les bébés allaités au sein. Telle est la conclusion d'une nouvelle étude publiée dans la revue Pediatrics.


> Comment cette étude est arrivée à cette conclusion ?

Les chercheurs ont trouvé que parmi les 1 250 nouveaux-nés suivis pendant leur première année de vie, ceux qui étaient ravitaillés au biberon pendant les premiers six mois de vie ont montré moins d'autorégulation de l'appétit plus tard pendant leur enfance. Que le biberon contienne du lait maternel exprimé (du lait retiré des seins des mamans) ou du lait premier âge en poudre ne change pas cette tendance.

Ce phénomène a été surnommé "l'effet biberon", et peut être la raison pour laquelle plusieurs études menées dans le passé avaient observé une corrélation entre le fait d'allaiter les bébés au sein et un risque plus faible d'obésité infantile pour ces nourrissons (une fois devenus des enfants).

Le docteur Li, auteur principal de l'étude, dit que "l'autorégulation de l'enfant peut en effet être affectée par la manière dont le lait lui a été délivré quand il était encore poupon. Plus l'enfant était alimenté par le biberon quand il était petit, plus il videra son biberon une fois grandi. L'enfance est une période cruciale, qui a un réel impact sur l'autorégulation. Plusieurs autres études ont montré que la croissance de l'enfant et un gain de poids rapide ont un effet sur l'obésité ultérieurement dans sa vie. La prévention de l'obésité devrait commencer dès l'enfance donc."

Les chercheurs ont trouvé que parmi les enfants qui étaient allaités au sein uniquement pendant les premiers mois de leur vie, 27% vidaient leur biberon plus tard, comparé à 68% des bébés qui étaient nourris au biberon uniquement et à 54% des nouveaux-nés qui étaient alimentés à la fois au biberon et au sein.


> Pourquoi les poupons sustentés au biberon consommeraient plus de calories postérieurement, pendant leur enfance ?

Les chercheurs pensent que quand les bébés sont allaités au sein, ils peuvent contrôler la quantité de lait qu'ils consument. Alors que lorsqu'un adulte donne le biberon à un nourrisson, c'est cet adulte (le père, la mère ou la nourrice par exemple) qui dirige le processus d'alimentation, alors il y a la tentation d'encourager le nouveau-né à finir le biberon à chaque fois. Cela peut interférer avec la capacité innée du poupon à réguler la consommation calorique.

Les chercheurs suggèrent aussi que le lait d'une mère change d'une tétée à une autre, et même pendant une tétée. L'apport en matières grasses est beaucoup plus élevé vers la fin de chaque tétée, ce qui peut faire signe au bébé qu'il est presque le temps d'arrêter de téter. Pendant ce temps là, un nourrisson alimenté au biberon n'obtient pas ce signe puisque l'apport en matières grasses est régulier via son biberon.


> Signaux de satiété d'un nouveau-né

Il y a certains signaux qui indiquent le moment où un poupon est rassasié :
  • Le bébé arrête d'aspirer le lait,
  • Le nourrisson repousse le biberon avec sa langue,
  • Le poupon secoue sa tête pour se dégager du biberon.

De nombreux parents s'inquiètent parce qu'ils pensent que si leur nouveau-né ne finit pas son biberon il se réveillera à cause de la faim peu de temps après. Cela peut certes arriver, mais il semble plutôt qu'en général les bébés sont nés avec l'aptitude à autoréguler leur consommation de lait, alors cela peut valoir le coup de guetter les signes de leur satiété.

Evidemment, l'obésité est un problème extremêmement complexe, avec des facteurs sociaux, économiques, génétiques, en plus des habitudes d'exercices physiques, etc. qui jouent tous un rôle à leur manière. Mais il semble que surveiller les signaux donnés par vos poupons pendant leurs premiers mois de vie peut être une façon d'atténuer la surconsommation calorique plus tard dans leur vie (enfance, adolescence puis l'âge adulte).


Que pensez-vous de cette étude qui dit que les nouveaux-nés nourris au biberon consomment plus de calories ultérieurement ? Si vous avez des enfants, avez-vous noté quelque chose de semblable avec votre propre enfant ? Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

Vos réactions : il y a 3 commentaires sur cet article. Cliquez ici pour lire ces commentaires ou pour donner votre avis sur cet article.

Photo portrait de l'auteur Sandra Maribaux