Maigrir vite au début fait stabiliser ensuite si vous êtes obèses

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 10/05/2010

Mincir rapidement au début d'un régime permet de mieux consolider le poids après, si vous étiez corpulente auparavant, selon une étude.

Perdre du poids vite au départ contribue à mieux stabiliser le poids ultérieurement (à éviter de reprendre le poids perdu), si vous souffrez d'obésité au moment de vouloir chasser les kilos en trop, selon une nouvelle étude américaine.

262 femmes ayant un embonpoint excessif âgées entre 30 et 45 ans étaient analysées par l'étude. Elles ont respecté un style de vie spécifiquement imposé par les chercheurs pendant 6 mois. Parmi les exigences spécifiques, les femmes devaient suivre un régime hypocalorique et augmenter significativement leurs activités physiques quotidiennes.

Au bout de 6 mois, les femmes ont été invitées à continuer l'étude pendant encore 12 mois. Pendant ces 12 mois, elles étaient contactées par les chercheurs 2 fois par mois, grâce aux réunions de groupe, appels téléphoniques et e-mails.

Un mois après le début de l'étude, les femmes étaient divisées en 3 groupes selon leur vitesse de perte de poids : vite, moyenne et lente.

Le groupe des femmes qui maigrissaient vite perdait en moyenne 0,7 kg de poids par semaine (donc 2,8 kilos en moyenne au bout des 4 premières semaines de l'étude).

Le groupe des femmes qui maigrissaient moyennement vite perdait entre 0,25 kg et 0,7 kg par semaine (donc entre 1 kg et 2,8 kgs en moyenne au bout des 4 premières semaines).

Le groupe des femmes qui maigrissaient lentement perdait moins de 0,25 kg par semaine (donc moins de 1 kg en moyenne au bout des 4 premières semaines).

Les scientifiques ont découvert que le groupe des femmes qui ont réussi à maigrir vite au début de l'étude (celles qui ont réussi à perdre du poids vite au bout des 4 premières semaines) a perdu le plus de poids au total à la fin de l'étude (qui aura duré 18 mois au total).

De plus, le groupe des femmes qui sont parvenues à maigrir vite au coup d'envoi de l'étude avait 5 fois plus de chance de stabiliser leur poids (5 fois moins de risque de reprendre le poids perdu) que le groupe de femmes qui perdaient du poids lentement au commencement (celles qui maigrissaient les plus lentement au bout des 4 premières semaines de l'étude).

Quant au groupe des femmes qui perdaient du poids moyennement vite après les 4 premières semaines de l'étude, il avait 3 fois plus de chances de stabiliser que le groupe des femmes qui perdaient du poids lentement au démarrage de l'étude.

Les auteurs ont conclu que leur étude montre que pour les personnes obèses :
  • Maigrir vite au début d'un régime permet de perdre plus de poids à court terme,
  • Ne provoque pas un plus grand risque de subir l'effet yo-yo (reprise du poids perdu à l'arrêt d'un régime),
  • Permet de perdre plus de poids à la fin du régime,
  • Permet un plus grand succès global dans la gestion du poids à long terme.

Il faut souligner que "maigrir vite au lancement du régime" dans le cas de cette étude ne correspond pas à une perte de poids excessivement rapide, puisqu'il s'agit de perdre entre de 2,8 kilos en moyenne au bout des 4 premières semaines d'un régime. Or les experts en nutrition conviennent que pour mincir puis stabiliser le poids durablement, mieux vaut ne pas perdre plus de 1 kilo de poids par semaine (soit pas plus de 4 kilos au bout des 4 premières semaines d'un régime).

Cette nouvelle étude n'encourage donc pas à combattre la surcharge pondérale excessivement vite, par exemple de 8 kilos après les 4 premières semaines d'un régime, mais à perdre du poids de manière non excessive (pas plus de 1 kg par semaine), tout en essayant de vraiment perdre ces 4 kilos de poids "autorisés" au bout de 4 semaines. En bref, si vous ne perdez que 1 kilo sur ces 4 kilos possibles au bout de 4 semaines, vous n'allez pas consolider la perte de poids au mieux plus tard.


Et vous, trouvez-vous que maigrir vite au début fait mieux stabiliser ensuite si vous êtes obèses ? Que pensez-vous de cette étude ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :