Orthorexie : l'obsession de manger sainement nuit à la santé

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 30/01/2010

L'orthorexie est l'obsession de manger sainement. La volonté de manger sain ne nuit pas à la santé sauf quand elle vire à une manie qui gère la vie.

L'orthorexie est un trouble du comportement alimentaire (tout comme l’anorexie mentale et la boulimie) décrit par une obsession de manger sainement en tout lieu et par tous les temps, une fixation sur l’ingestion d’une nourriture saine. Cette manie de consommer tout aliment trop rationnellement (parfois dans le but de maigrir) peut nuire à la santé selon de nombreux experts, bien que le concept d'orthorexie n'est considéré que comme pseudo-scientifique. Ce concept n’est effectivement soutenu par aucune recherche scientifique et les psychologues ne le considère pas comme une maladie.

L'orthorexie est un trouble du comportement alimentaire relativement méconnu et plus négligé que la boulimie ou l'anorexie mentale. Quand la volonté de manger sainement atteint un niveau extrême, même si l'alimentation peut être équilibrée et adéquate, l'attitude et l'obsession de vouloir toujours consommer proprement peuvent nuire à la santé. Une alimentation saine et équilibrée fait partie d'un style de vie sain, mais ellle ne devrait pas être la totalité d'un style de vie sain.

"Comment ces femmes peuvent-elles manger ces aliments malsains ?" se demandent certaines personnes tout en regardant les nourritures que d'autres personnes se servent à un buffet. Dans leur esprit, la table du buffet était souillée par des quiches, des tranches de pizza, du bacon et des saucisses, des desserts sucrés, etc. Pourtant, malgré ce dédain, la faim ronge furieusement leur estomac puisque elles n'ont pas mangé depuis 5 heures, mais elles se réjouissent de savoir que leur prochain repas composé d'aliments sains aura lieu dans 2 heures. Toutefois, au lieu de penser combien il serait amusant et appétissant de manger un petit morceau de dessert sucré servi au buffet, elles choisissent de manger une pomme en se sentant "vertueuses et propres".

Lorsque les experts disent à ces personnes, qui ne vivent que pour et par les aliments sains, que cette façon de penser extrême est malsaine, elles se moquent d'eux en retour et se demandent de manière rebelle "Comment le fait de suivre une alimentation aussi saine peut être malsain pour moi ? Comment cela nuit à la santé ?". Mais certaines de ces personnes qui souffrent d'orthorexie sont descendues de leur piédestal nutritionnel après avoir été suivies par des thérapeutes, et ont trouvé un compromis vraiment plus sain. Ces personnes qui ont réussi à vaincre l'obsession de bien manger s'autorisent parfois des petits plaisirs et ne jugent plus d'autres personnes par leurs choix alimentaires. Elles admettent que la vie leur semble plus agréable parce que l'orthorexie, leur manie de toujours manger de façon saine, ne gouverne plus leur vie et ne nuit plus à leur santé.


> Qu'est-ce que l'orthorexie plus précisément ?

Il s'agit d'une obsession de manger sainement afin d'améliorer la santé. Mais à cause de son côté extrême, cette obnubilation par une alimentation saine est considérée comme une forme dépourvue de symptômes (détectables par un examen médical) d'un trouble du comportement alimentaire qui nuit à la santé. L'orthorexie ne regarde pas la quantité de nourriture consommée mais l'attitude adoptée face à cette nourriture.

Le docteur Steven Bratman a crée le terme d'orthorexie en 1997 à partir des termes grecs orthos (qui signifie correct) et orexis (qui signifie appétit). Dans son livre "Orthorexia: Health Food Junkies Overcoming the Obsession with Healthful Eating", le docteur Bratman décrit l'orthorexie comme une maladie qui fait que les patients voient en leur alimentation une manière de se sentir vertueux, purs et même spirituels. Plus un orthorexique est obsédé par le fait de manger sainement pour améliorer sa santé, plus il se sent vertueux et pur.

Parce que l'idée fixe de manger hygiéniquement n'est pas reconnu comme un trouble du comportement alimentaire significatif sur le plan clinique (pas de symptômes ou de signes détectables par un examen médical) comme l'anorexie et la boulimie, les statistiques sur l'orthorexie sont très rares.

Une autre raison pour que la préoccupation permanente de manger de manière saine reste non clinique est que le comportement de vouloir manger sainement est aperçu positivement. Avec le nombre croissant de personnes obèses dans le monde, la société et la profession médicale considèrent que manger de manière saine est l'idéal.

Et manger sainement est en effet très bien. RegimesMaigrir.com ne remet absolument pas en cause le fait de vouloir manger judicieusement, à condition que cela se fasse de manière raisonnable et sans dogme, en s'autorisant des écarts parfois. Mais le problème avec la volonté de manger sainement arrive quand les gens sont remplis de pensées de pureté alimentaire et mesurent leur propre valeur en fonction de la "pureté" des aliments qu'ils consomment.

Quand cette volonté de consommer les aliments hygiéniquement devient une obsession et quand elle provoque des dysfonctionnements dans le style de vie d'une personne, cette frénésie de manger sainement devient suspecte et nuit à la santé. Quand une personne veut éviter de consommer par exemple des aliments sucrés et qu'elle doit passer beaucoup de temps à penser à son alimentation, à planifier ses menus des semaines à l'avance, se contraint à respecter des règles alimentaires hyper restrictives, confond les nourritures avec les valeurs morales, s'isole socialement pour pouvoir manger sainement (évite les repas avec les amis, la famille, au restaurant, pendant les vacances, etc.) cela devient un comportement démesuré qu'on qualifie d'obsession et qu'on appelle l'orthorexie.


> Existe-t-il spécifiquement une alimentation orthorexique ?

Contrairement à l'anorexie mentale (préoccupation tyrannique de l'apparence qui entraîne des restrictions alimentaires drastiques) et la boulimie (consommation excessive d'aliments de manière répétitive sur une longue durée avant de purger ou de faire beaucoup d'exercice pour compenser l'excès), l'orthorexie n'est pas caractérisé par un comportement alimentaire typique qui endommage la santé. Autrement dit, il n'y a pas un type d'alimentation précis que les personnes atteintes de cette manie suivent en particulier.

La motivation commune chez les gens atteints d'orthorexie est un désir apparent d'être en bonne santé. Contrairement à une personne qui souffre d'anorexie mentale, qui restreint les apports alimentaires pour maigrir le plus possible peu importe l'état de sa santé, une personne souffrant de cette monomanie adopte une alimentation saine mais élimine les aliments qu'elle juge nuisibles ou impurs (or souvent ces aliments éliminés ne sont pas malsains). Contrairement à la personne anorexique qui est obsédée par la QUANTITÉ d'aliments consommée, la personne orthorexique est obsédée de manière inflexible sur la QUALITÉ des aliments consommés.

Il existe de nombreuses philosophies alimentaires ou de "régimes alimentaires sains" et chacun peut mener à une obsession malsaine par les aliments. Suivre de manière stricte un régime alimentaire spécifique dans l'espoir d'améliorer la santé et l'état de forme peut ironiquement avoir pour conséquence une malnutrition (état pathologique provoqué par la carence ou l'excès d’un ou plusieurs nutriments) qui nuit à la santé. Avec la malnutrition, le corps souffre d'une carence de vitamines, de minéraux (comme une carence en zinc), de nutriments tout simplement lorsqu'un régime alimentaire manque de variété.

Plusieurs régimes éliminent des aliments spécifiques voire des groupes entiers d'aliments sous prétexte de favoriser la santé et la prévention de maladies. S'ils sont suivis sur une courte période, ces régimes ne laissent quasiment pas de traces. Toutefois, lorsqu'une personne inflexible tente de contrôler son alimentation sur le long terme (en excluant tels ou tels aliments), des conséquences négatives sur le plan physique et psychologique sont inévitables. Les orthorexiques sont surtout exposés aux risques de carences nutritionnelles parce qu'ils ont tendance à restreindre leur alimentation de plus en plus avec le temps qui passe, obsédés par leur quête de la perfection alimentaire pour atteindre la pureté spirituelle.


> Est-ce une maladie ?

Bien que le concept d'orthorexie n'est considéré que comme pseudo-scientifique, qu'il n’est soutenu par aucune recherche scientifique, et que les psychologues ne le considère pas comme une maladie, beaucoup d'experts le considèrent comme une forme non clinique (pas de symptômes ou de signes détectables par un examen médical) de trouble du comportement alimentaire, une forme de trouble obsessionnel compulsif (TOC). Rappelons qu'un TOC est un trouble anxieux se manifestant, chez les personnes qui en sont atteintes, par l'apparition récurrente de pensées intrusives liées ou non à une phobie.

Certains diététiciens passent outre les pensées habituelles de leur profession et considèrent l'orthorexie comme une maladie à part entière qui nuit à la santé. Selon eux, les orthorexiques, les gens qui souffrent de troubles du comportement alimentaire, et ceux qui souffrent de troubles obsessionnels compulsifs, souffrent communément du "syndrome du tout ou rien". Ces personnes qui souffrent ont perdu leur capacité à voir les aspects de leur vie comme être sur un spectre. Elles n'ont pas de concept du juste milieu et cette manière de penser extrême peut concerner leurs aliments tout comme toute autre partie de leur vie.

Les personnes atteintes d'orthorexie classent les aliments en des catégories "Bien / Sains" ou "Mal / Malsains". Leur valeur personnelle est alors basée sur la catégorie dans laquelle les aliments qu'elles mangent appartiennent. Si elles mangent des "aliments sains", elles se sentent bien. Si elles font des écarts et mangent des "aliments malsains" (selon leur point de vue, mais dont la plupart ne sont pas malsains) elles se sentent mal. Avec cette façon de voir les choses, c'est du tout ou rien et il n'y a pas de juste milieu. Cette mentalité force les orthorexiques à vivre une vie irréaliste et malheureuse, qui nuit à la santé.


> Cette manie a-t-elle vraiment un rapport avec la santé ?

Beaucoup d'experts en diététique et nutrition pensent que les personnes souffrant d'orthorexie sont motivées en apparence par la santé, mais que d'autres motivations sous-jacentes (qui n'ont rien à voir avec leur santé) mènent à l'obsession alimentaire, telles que : la volonté de perdre du poids (alors qu'elles ne sont pas en surpoids ou obèses), atteindre des standards sociaux de beauté, être parfaites, d'autres facteurs qui n'ont pas de rapport avec la santé.

Certaines personnes orthorexiques sont devenues végétariennes parce qu'elles n'aiment pas le goût de la viande et qu'elles sont contre le fait de tuer les animaux. Ces personnes savent que manger végétarien est sain mais savent aussi qu'elles vont manger moins de calories. Manger humainement était la motivation manifeste, mais atteindre des standards sociaux de minceur était une forte motivation sous-jacente.

Selon les experts qui considèrent l'orthorexie comme une maladie à part entière, les gens qui orthorexiques se cachent derrière la pensée suivante : "La société me dit de manger sainement et qu'être mince est bien, alors comment mon comportement peut-il être un trouble du comportement alimentaire ou une maladie ?". L'un des obstacles dans la reconnaissance que l'orthorexie est une maladie est que la société a effectivement normalisé les comportements favorables à la santé (comme le fait de manger rationnellement) mais a ignoré les conséquences quand ces comportements sont poussés à l'extrême (comme c'est le cas avec la focalisation excessive sur le fait de manger judicieusement).


> Soyez heureux avec vous-même

L'orthorexie pourrait ne pas être reconnu comme une maladie mais il peut provoquer des dysfonctionnements dans votre vie sociale et dans votre bien-être mental, voire devenir un problème pour votre santé si vous éliminez progressivement de votre alimentation des aliments spécifiques ou une famille d'aliments entière. Consultez un thérapeute ou d'autres professionnels qui sont spécialisés dans les troubles du comportement alimentaire si vous pensez que vos sentiments, vos pensées et vos comportements vis-à-vis de la nourriture sont malsains pour votre style de vie.

Encore une fois, l'équipe de RegimesMaigrir.com ne remet absolument pas en cause le fait de vouloir manger sainement, à condition que cela se fasse de manière raisonnable et sans dogme alimentaire, en s'autorisant des écarts parfois, bref en étant heureux avec qui vous êtes. RegimesMaigrir.com ne veut que augmenter la conscience de ses lecteurs sur l'existence de ce trouble du comportement alimentaire. Nous espérons simplement convaincre les gens que tout ce que notre société tente de normaliser n'est pas nécessairement sain (comme la normalisation sociétale de la minceur), et que nous avons besoin de trouver l'équilibre dans nos vies et d'être heureux avec nous-même (y compris quand nous voulons perdre du poids).


> Faites le test de Bratman sur l’orthorexie pour savoir si vous en souffrez

Nous vous invitons à répondre à toutes les questions suivantes par "Oui" ou par "Non", notez les résultats sur une feuille et comptez le nombre de "Oui" et de "Non" que vous obtenez :
  1. Passez-vous plus de 3 heures par jour à réfléchir à votre régime alimentaire ?
  2. Planifiez-vous vos repas plusieurs jours voire plusieurs semaines à l’avance ?
  3. La valeur nutritionnelle de votre repas est-elle plus importante à vos yeux que le plaisir de le déguster ?
  4. La qualité de votre vie s’est-elle dégradée alors que la qualité de votre nourriture s’est améliorée ?
  5. Êtes-vous récemment devenu(e) plus exigeant(e) avec vous-même ?
  6. Votre amour-propre est-il renforcé par votre volonté de manger sainement ?
  7. Avez-vous renoncé à des aliments que vous aimiez auparavant, au profit d’aliments "sains" ?
  8. Votre régime alimentaire gêne-t-il vos sorties, vous éloigne-t-il de votre famille et de vos amis ?
  9. Éprouvez-vous un sentiment de culpabilité dès que vous vous écartez de votre régime alimentaire "sain" ?
  10. Vous sentez-vous en paix avec vous-même et pensez-vous bien vous contrôler lorsque vous mangez sainement ?

Si vous avez répondu "Oui" à 4 ou 5 des 10 questions ci-dessus, vous savez désormais que vous devriez adopter une attitude plus détendue vis-à-vis de votre alimentation. Si vous avez répondu "Oui" à toutes les questions, vous savez désormais que vous êtes obsédé(e) par le fait de manger rationnellement donc que vous êtes orthorexique.


Que pensez-vous de l'orthorexie ? Trouvez-vous que l'obsession de manger sainement nuit à la santé ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
amaia  |  13 août 2015, 18:59
Merci de tout coeur pour cet article!
pour nous sensibiliser, nous informer, sans nous effrayer ...
je viens de finir une formation de naturopathie.
je me suis laissée aller dans ce type d'obssesions alimentaires durant mes études.
j'ai décidé de faire mon mémoire de fin d'etude sur ce sujet.
merci vous avez apporté de l'eau à mon moulin...
:-)
tereva de tahiti  |  11 août 2012, 00:53
je nsui pas orthorexie , j'aime ce que je mange , mais pas trop ! alors que je mange bien matin , midi , soir .
Katleen  |  23 mai 2012, 15:47
Bonjour moi J'adore manger je fais attention ç ce que je mange j,ai fait des régimes, j'essaie de manger plus de légumes mais pas capable de résister à manger pourtant un léger surpoids mais incapable de résister à la nourriiture.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :