Promotion de l'anorexie : un délit passible d'emprisonnement

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 19/04/2008

Le gouvernement français souhaite faire condamner la promotion de l'anorexie dans les médias par la loi afin de lutter contre l'anorexie.

La ministre française de la Santé, Roselyne Bachelot, a fermement soutenu en ce mi-avril 2008 un projet de loi pour lutter contre l'anorexie, notamment en sanctionnant tout encouragement à être anorexique. Ce projet a été adopté en première instance par l'Assemblée nationale, qui veut légiférer ce trouble de conduite alimentaire devenu un problème de santé publique et fortement médiatisé depuis quelques années. Lisez aussi l'essentiel de ce qu'il faut savoir sur le trouble des conduites alimentaires non spécifié.

Elle a précisé que la cible principale de l'initiative était les sites "pro-ana" (proanorexie). Ces sites conseillent sur Internet tous les moyens possibles pour perdre du poids (NDLR : nous vous rappelons que RegimesMaigrir.com ne fait que vous exposer les principes, avantages, inconvénients, etc. des régimes et vous informer en nutrition/diététique via les articles santé, nous ne voulons surtout pas vous inciter à maigrir jusqu'à l'extrême). Certains sites sont animés par des adolescent(e)s qui parlent d'anorexie anonymement, parfois avec fierté.

"Ces messages (NDLR : qui favorisent l'anorexie) sont des messages de mort. Notre pays doit être capable de persécuter ceux qui se cachent derrière ces sites", a déclaré Roselyne Bachelot.

Toute personne reconnue coupable de "provoquer une personne à rechercher une maigreur excessive en encourageant des restrictions alimentaires prolongées ayant pour effet de l'exposer à un danger de mort ou de compromettre directement sa santé" peut écoper de deux années de prison et de 30 000 euros d'amende. S'il est prouvé que "cette provocation a entraîné la mort de la personne concernée", l'accusé sera passible de trois ans de prison et 45 000 euros d'amende.

La Commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale a ensuite adopté un amendement pour constituer un délit l'acte de faire de la propagande et de la publicité pour les façons de réussir à devenir excessivement maigre. Ce délit est passible des peines identiques.

La ministre a indiqué que la loi, qui doit être revue par le Sénat avant de devenir effective, permettrait "d'ouvrir plus largement le débat public autour de cette maladie" et "d'éveiller les consciences".

Pour certains spécialistes de l'alimentation, le projet de loi proposé par Roselyne Bachelot part d'une bonne intention mais ne va pas dans la bonne direction puisqu'il repose sur l'idée que l'on devient anorexique parce qu'on veut imiter.

Les élus socialistes ont refusé de supporter le projet de loi. Une personne éminente en matière de santé du parti socialiste, Jean-Marie Le Guen, a déclaré qu'il s'avère "grotesque et ridicule" de vouloir lutter contre l'anorexie par une approche pénale.

Roselyne Bachelot ne tient guère compte de ces critiques. Elle vient de faire signer une "charte de bonne conduite" sur l'image corporelle par les professionnels de la mode, de la publicité et des médias. Rappelons qu'en novembre 2006, une top-modèle brésilienne de 18 ans - nommée Ana Carolina Reston - décéda à cause d'une maigreur extrême (elle souffrait d'anorexie, pesa 40 kilos alors qu'elle mesura 1m72).

Prochaine étape de la ministre française de la Santé, madame Bachelot vise à mener une campagne pour informer et sensibiliser les services de médecine du travail sur les dangers pour la santé que représentent une maigreur extrême. Lisez aussi pourquoi ne faut-il pas laisser une obsession par son poids corporel s'installer ?


Approuvez-vous cette loi pour faire d'un délit la promotion de l'anorexie ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport