Régime et exercice physique aident les survivants du cancer

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 27/06/2009

Les survivants du cancer les plus âgés peuvent réduire le déclin fonctionnel en adoptant un régime alimentaire et des exercices physiques adéquats.

Les survivants du cancer pourraient réduire leur risque de déclin fonctionnel. Une nouvelle étude révèle qu'un planning d'exercices physiques effectués à la maison ainsi qu'un programme alimentaire ont aidé les survivants les plus âgés du cancer colorectal (du côlon), du sein et de la prostate à rester en bonne santé.

Rappelons que le cancer du côlon est la 2ème cause de décès par cancer, que le cancer du sein est le cancer le plus fréquent chez les femmes (ce risque est plus élevé chez les femmes en surpoids ou obèses), et que le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez les hommes de plus de 50 ans.

Selon les auteurs de l'étude, les survivants âgés du cancer représentent un cible important parce que le cancer et ses traitements sont associés à des taux accélérés de déclin fonctionnel. Ils disent qu'une partie des survivants âgés du cancer ont une mauvaise hygiène de vie.

Les chercheurs de l'Université Duke (Caroline du Nord, Etats-Unis) avaient étudié 641 survivants du cancer, tous âgés et en surpoids. Les participants étaient séparés en 2 groupes : 1 groupe d'intervention et 1 groupe de contrôle.

Pendant 12 mois, le groupe d'intervention a participé à un programme, tout en restant à la maison, pour recevoir des conseils par téléphone et courrier. Ces conseils portaient sur des exercices physiques, une meilleure qualité alimentaire et la perte de poids.

Le score moyen de fonction physique était de 75,7 au début de l'étude. Les chercheurs ont constaté que le score moyen de fonction physique déclinait moins rapidement dans le groupe d'intervention (le score moyen a diminué de 2,15 en passant à 73,55) comparé au groupe de contrôle (où le score moyen a baissé de 4,84 en passant à 70,86).

La consommation moyenne de fruits et légumes (qui baissent le risque de cancer chez les hommes) a augmenté dans le groupe d'intervention (1,24 portion par jour) comparée à celle du groupe de contrôle (0,13 portion par jour).

Les participants du groupe d'intervention ont également constaté une perte de poids moyenne de 2 kilogrammes, alors que le groupe de contrôle n'a réussi qu'à perdre 1 kilogramme.

Les chercheurs précisent toutefois que des études plus approfondies sont nécessaires pour aborder les résultats liés aux coûts.

Consultez également d'autres articles en rapport :

Que pensez-vous du fait que les survivants du cancer les plus âgés puissent réduire le déclin fonctionnel en adoptant une alimentation et des exercices physiques adéquats ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
Il n'y a pas encore de réaction. N'hésitez pas à en rédiger une en utilisant le formulaire ci-dessous.
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :