Une substance du vin rouge procure les mêmes effets qu'un régime

Publié par la rédaction de RegimesMaigrir.com le 04/06/2008

On savait le vin rouge bon pour le coeur, mais qu'il peut générer les mêmes effets qu'un régime, cela reste très bon à savoir.

Les scientifiques se demandaient comment les français pouvaient avoir une santé du coeur relativement bonne malgré une alimentation parfois chargée de graisses saturées. La réponse à ce soi-disant paradoxe français pourrait se trouver dans le vin rouge.

Le resveratrol (un constituant naturel des raisins, des grenades, du vin rouge, et d'autres aliments) semble présenter, quand il est pris en faible quantité, des effets bénéfiques pour le coeur similaires à ceux d'un régime amaigrissant, selon une étude internationale publiée mardi 02/06 dans la revue de "Public Library of Science One".

Rappelons que la consommation de vin ne devrait pas dépasser trois verres par jour pour un homme et deux pour une femme, selon les recommandations de l'Organisation mondiale de la santé. Une consommation excessive provoque en effet une augmentation des risques de certains cancers.

Les scientifiques ont inséré dans les aliments donnés aux souris (ayant un âge moyen) de modiques doses de resveratrol. Ils ont alors constaté que cet agent produit des effets semblables à une restriction calorique (faisant consommer 20 à 30% de moins de calories qu'une alimentation ordinaire). Le resveratrol peut également protéger le coeur. Un litre de vin rouge en contient entre 1,5 et 3 mg.

De nombreuses études suggèrent qu'une consommation restreinte de calories permet de rallonger la durée de vie et réduit les effets du vieillissement.

Diverses anciennes études avaient montré que le resveratrol consommé à hautes doses allonge la durée de vie chez les invertébrés et prévient les décès prématurés chez les souris adoptant une alimentation riche en graisse. Cette nouvelle étude, menée par des chercheurs académiques et industriels, étend les conclusions précédentes.

"Le resveratrol est actif à des doses beaucoup plus faibles qu'on le supposait, et son effet ressemble à celui produit par une restriction calorique au niveau de l'expression génétique", a remarqué Tomas Prolla, professeur de génétique à l'université de Madison (Wisconsin), et un des principaux responsables de l'étude.

Les scientifiques ont exploré l'influence du resveratrol sur le coeur, les muscles et le cerveau en scrutant les changements en expression génétique dans ces tissus. Au fur et à mesure que les animaux prenaient de l'âge, l'expression du gène dans différents tissus du corps change puisque les gènes sont activés et désactivés.

Une autre responsable de l'étude, Jamie Barger (de l'entreprise LifeGen Technologies, une entreprise spécialisée en génétique du vieillissement) a même parlé de similarités remarquables. Dans le coeur, par exemple, il y a au moins 1 029 gènes dont les fonctions changent avec l'âge. Chez les animaux adoptant un régime alimentaire avec restriction de calories, 90% de ces gènes cardiaques ont connu des modifications de profils d'expression génique, tandis que de faibles doses de resvératrol ont fait monter le taux de changement à 92%. Les résultats de cette nouvelle étude, selon les auteurs de l'étude, ont été associés à la prévention du déclin de la fonction cardiaque associée au vieillissement.

Pour les auteurs de l'étude, un verre de vin ou des suppléments alimentaires contenant même de faibles doses de resveratrol semblent donc jouer "un rôle fort dans le freinage du vieillissement cardiaque". Ce qui pourrait expliquer un nombre de cas inférieur de patients souffrant de maladies cardio-vasculaires chez les populations consommatrices de vin (comme les Français ou les habitants de pays du sud de l'Europe).

Le resveratrol contenu notamment dans le vin rouge produit les mêmes effets qu'une restriction calorique

Cette nouvelle étude sur le resvératrol est également importante parce qu'elles suggère que la restriction calorique (qui a été étudiée en long et en large chez les animaux, des araignées aux humains) et le resveratrol peuvent régir les voies génétiques maîtres liées au vieillissement.

Il doit y avoir quelques voies biochimiques de base qui sont activées en réponse à la restriction calorique, ce qui active à leur tour de nombreuses autres voies. Et le resvératrol semble activer certaines de ces voies maître aussi.

Les résultats de cette nouvelle étude, selon les chercheurs, apportent des preuves solides que le resveratrol peut améliorer la qualité de vie bien que son influence sur les différents paramètres du vieillissement tel que la fonction cardiaque. Cependant, pour savoir si l'agent puisse prolonger la durée de vie de façon similaire à la restriction calorique, il faudra une étude plus approfondie selon les auteurs de l'étude. Rappelons que le régime Okinawa, qui restreint l'apport calorique journalier, permet à la population de l'île Okinawa au Japon de détenir le record mondial de centenaires.


Et vous, trouvez-vous surprenant que le vin rouge puisse présenter les mêmes effets qu'un régime ? Lisez les commentaires ou donnez votre avis plus bas sur cette page. Si vous avez aimé cet article, merci de le recommander sur Facebook, de le tweeter, de lui donner un vote +1 sur Google Plus.

> COMMENTAIRES / TÉMOIGNAGES (cliquez ici pour rédiger votre commentaire)
natou  |  28 novembre 2013, 14:20
slt ,moi ces NATOU jaimerais savoir si je bois le vin rouge pendant 3 jour combien de kg je vais perdre?merci
kisaipa  |  12 juillet 2013, 18:10
Bonjour
pourriez-vous m'indiquer les sources des études sur "l'effet négatif du lait sur le cacao"
merci de me renseigner
Champs obligatoires : "Nom" et "Texte"
* Nom / Pseudo :
Adresse e-mail :
Cacher l'adresse e-mail (décochez si vous souhaitez qu'on puisse vous répondre)

* Texte :

> Articles en rapport

Recevez gratuitement notre newsletter :